Sauver notre futur



  • This post is deleted!


  • @Tiersi a dit dans Sauver notre futur :

    Afin d’empêcher l’effondrement écologique, nos politiques ont besoin d’idées neuves. Exemples:

    Réduire colossalement l’utilisation des ressources terrestres grâce à la location généralisée de produits indestructibles. Sans pénaliser l’activité industrielle. Elle reste rentable si on remplace les produits bon marché vite remplacés qui souillent la terre par des objets, certes, chers à produire, mais increvables, indéfiniment loués. Toujours réparables et améliorables. Ce modèle économique est vertueux et durable.

    L’UE pratique un protectionnisme drastique. Interdiction d’importer des marchandises déjà produites sur notre sol. Cette néo-économie se concentre sur la zone européenne. Elle contrebalance l’ancien système à croissance suicidaire. Les gaspillages kilométriques, avec pollution partout et d’inextinguibles besoins d’énergie. Il faut bannir la mondialisation et instituer un protectionnisme environnemental. Remplacer la croissance suicidaire par une économie inédite. Substituer au consumérisme de vanité une sociabilité du bonheur. Devoir d’être membre actif d’une association d’amateurs. Chaque humain aura la possibilité de découvrir ses capacités.

    Dans bien des cas, pour gouverner, la solution n’est pas d’obtenir plus d’argent (croissance, amendes, taxation, imposition), mais d’atteindre un bon résultat sans administration coûteuse: «loterie civique», SYAPA, «quartiers scindés», etc.

    Intégralité de mes propositions inédites pour les élections européennes 2019 sur: tiersi.skyrock.com Critiquer, approuver, désapprouver, ajouter, retirer, modifier. Mais participer!

    Notre présent crucial offre à l’humanité, si elle fait les bons choix, l’opportunité de passer dans un temps futuriste. Aux époques mosaïque, christique, mahométane, parler à travers l’espace (télévision), ramener de la mort (défibrillateur), aller dans les airs (aéronef) sont des miracles qu’aucun prophète ne pouvait égaler. Aujourd’hui, on peut accomplir l’utopie d’hier: disparitions définitives de la pauvreté, du chômage. Les outils de l’avenir existent déjà.

    Situation critique. De nombreux faits simultanés s’accumulent. Les médias sérieux parlent sans cesse de crise écologique. Les calamités climatiques se succèdent. Elles empirent comme des métastases malignes. La pollution grandissante s’insinue partout, mortifère. Toujours plus d’espèces animales et végétales s’éteignent. Même les insectes. Seule l’autruche a la stupidité de nier l’évidence. Il faut agir. Pas demain, aujourd’hui. En ne faisant rien maintenant, nous serons haïs par nos descendants. Les fils ne pardonneront jamais à leur père. Les petits-fils encore moins. Ils saliront la mémoire de leurs ancêtres. Ils les maudiront. Tous les chefs d’Etat contemporains seront couverts d’injures, méprisés, déshonorés. Il n’y aura personne pour les défendre. Leur nom qui servira d’insulte n’ornera aucun édifice. Ils laisseront une trace mêlant outrages et obscénités. Génération après génération. Durant tout le temps où la vie humaine pourra subsister. Avec son ultime énergie d’agonisant, le dernier survivant crachera sur ses aïeux. Nous.

    Situation cruciale. Il faut profiter des élections pour changer les choses. En abandonnant nos routines délétères, faire de l’UE la plus grande puissance écologique au monde. Fierté légitime des Européens.

    Nicolas HULOT devrait se présenter. Il aurait le soutien des très nombreux jeunes qui manifestent pour un futur vivable. Il faudrait beaucoup de personnalités d’horizons divers. Les scientifiques avec leur caution méthodique. De quoi recruter une majorité d’électeurs.



  • Je crois aussi que EELV est notre seul espoir dans 10 ans les eaux auront monté d’eau moins 66cm.
    Il faut construire des habitats durables, auto-suffisant. Faire des toilettes sèches etc. Mais le système consumériste et capitaliste empêche cela, ainsi que les normes de construction qui sont en faveur des lobbies de la construction.



  • @Jackasse a dit dans Sauver notre futur :

    Je crois aussi que EELV est notre seul espoir dans 10 ans les eaux auront monté d’eau moins 66cm.
    Il faut construire des habitats durables, auto-suffisant. Faire des toilettes sèches etc. Mais le système consumériste et capitaliste empêche cela, ainsi que les normes de construction qui sont en faveur des lobbies de la construction.

    L’électorat d’aujourd’hui n’accepte plus les programmes en bloc. Des programmes aux dispositions sans choix possible. Exemples:
    Démocratie + mondialisation.
    République + oligarchie.
    Protectionnisme + chauvinisme.
    Mesures sociales + nivellement des individus.
    Mesures progressives + hypertrophie administrative.
    Mesures généreuses + explosion du déficit.
    Fédéralisme + accommodements religieux.
    Ecologie + accueil illimité des migrants.
    L’électorat veut la carte, pas le menu. Les politiques devront changer leur offre.



  • @Tiersi a dit dans Sauver notre futur :

    @Jackasse a dit dans Sauver notre futur :

    Je crois aussi que EELV est notre seul espoir dans 10 ans les eaux auront monté d’eau moins 66cm.
    Il faut construire des habitats durables, auto-suffisant. Faire des toilettes sèches etc. Mais le système consumériste et capitaliste empêche cela, ainsi que les normes de construction qui sont en faveur des lobbies de la construction.

    L’électorat d’aujourd’hui n’accepte plus les programmes en bloc. Des programmes aux dispositions sans choix possible. Exemples:
    Démocratie + mondialisation.
    République + oligarchie.
    Protectionnisme + chauvinisme.
    Mesures sociales + nivellement des individus.
    Mesures progressives + hypertrophie administrative.
    Mesures généreuses + explosion du déficit.
    Fédéralisme + accommodements religieux.
    Ecologie + accueil illimité des migrants.
    L’électorat veut la carte, pas le menu. Les politiques devront changer leur offre.

    Je pense que c’est très mal parti et ça va finir comme aux USA, avec des parties hyper clivées où il faut juste être d’accord ou pas d’accord (ce qui est très limitant), et les différentes parties seront irréconciliables.
    Le shift qui doit advenir est un retournement de fond, en l’état actuel des choses ça n’arrange personne, donc ce sera le statut quo en mode chacun pour soi et Dieu pour tous malheureusement…



  • @Jackasse a dit dans Sauver notre futur :

    @Tiersi a dit dans Sauver notre futur :

    @Jackasse a dit dans Sauver notre futur :

    Je crois aussi que EELV est notre seul espoir dans 10 ans les eaux auront monté d’eau moins 66cm.
    Il faut construire des habitats durables, auto-suffisant. Faire des toilettes sèches etc. Mais le système consumériste et capitaliste empêche cela, ainsi que les normes de construction qui sont en faveur des lobbies de la construction.

    L’électorat d’aujourd’hui n’accepte plus les programmes en bloc. Des programmes aux dispositions sans choix possible. Exemples:
    Démocratie + mondialisation.
    République + oligarchie.
    Protectionnisme + chauvinisme.
    Mesures sociales + nivellement des individus.
    Mesures progressives + hypertrophie administrative.
    Mesures généreuses + explosion du déficit.
    Fédéralisme + accommodements religieux.
    Ecologie + accueil illimité des migrants.
    L’électorat veut la carte, pas le menu. Les politiques devront changer leur offre.

    Je pense que c’est très mal parti et ça va finir comme aux USA, avec des parties hyper clivées où il faut juste être d’accord ou pas d’accord (ce qui est très limitant), et les différentes parties seront irréconciliables.
    Le shift qui doit advenir est un retournement de fond, en l’état actuel des choses ça n’arrange personne, donc ce sera le statut quo en mode chacun pour soi et Dieu pour tous malheureusement…

    La réflexion surpasse l’adversité.

    Procédure inédite.

    • L’électeur reçoit pour chaque parti, un bulletin de vote et une feuille résumant ses principales promesses.
    • Sur cette feuille, en face de chaque promesse: cases à cocher: oui/non.
    • Urnes séparées: bulletins/feuilles.
    • Une feuille par enveloppe glissée dans l’urne.
    • En fin d’élection, des militants récupèrent les feuilles concernant leur parti.
    • Si le nombre des bulletins pour chaque parti et ses feuilles sont proches: il n’y a pas eu de magouille.

    Point capital. L’information provient des votants. On connaît ainsi l’exigence des électeurs, pas uniquement celle qu’imposent les militants. Les plus gueulards faussent l’expression collective.


Log in to reply