Brexit : référendum du 23 juin





  • @eleha Encore heureux tsé :lecid:

    On sent que May veut faire comme en France avec le Traité de Lisbonne mais le Parlement laissera jamais faire, ils veulent se barrer, par contre pourquoi sans deal? Parce que le droit anglais a été imbibé de droit européen et du coup il est impossible d’annuler ces lois, donc il faut faire une loi constitutionnelle pour garder le droit en l’état sinon après 2020 tout va partir en couille.

    Le problemo c’est que cette loi se fait pas en 5minutes. Et aussi il y a eu des décisions de la CJE (notamment en donnant des droit sociaux aux travailleurs) Quid de ces décisions etc, c’est un casse-tête :lecid:



  • L’impasse elle est aussi dans le fait que y’en a qui veulent juste descendre May pour prendre le fauteuil, sans prendre en compte l’interet supérieur de leur pays. C’est triste.

    Le résumé :

    • on part
    • on accepte pas le deal
    • on peut pas renégocier
    • mais on veut pas non plus foutre le dawa à la frontière

    Bref :

    0_1552594063134_this-is-not-fine-001-dae9d5.png



  • Le Brexit est la démonstration de ce que serait le RIC. Le peuple vote n’importe quoi sur n’importe quoi selon ses humeurs, il fout le boxon et après c’est la galère pour recoller les pots cassés. Sans oublier la perte de temps ! :lecid:


  • Animateurs

    Le pire c’est que concretement la majorité du Peuple a voté pour rester, mais comme c’est pas un systeme de vote avec representation proportionnelle (Comme aux usa) c’est le “leave” qui a gagné, et avec une faible marge. L’excuse “c’est le vote du peuple” est bien facile dans ce contexte.



  • @silmaril a dit dans Brexit : référendum du 23 juin :

    Le pire c’est que concretement la majorité du Peuple a voter pour rester, mais comme c’est pas un system de vote avec representation proportionnelle (Comme aux usa) c’est le “leave” qui a gagné, et avec une faible marge. L’excuse “c’est le vote du peuple” est bien facile dans ce contexte.

    Si ceux qui voulaient rester étaient majoritaires, comme tu dis, ils n’avaient qu’à se bouger le cul pour voter.


  • Animateurs

    @marc1756 ils ont voté, c’est justement ce que je dis. Mais les resultats sont qualibrés par rapport a la taille des zones electorales. Une majorité de personnes ont voté “remain”.



  • @silmaril Je n’ai pas bien compris.

    Il n’empêche, (et le Brexit le démontre), il est très dangereux de faire voter le peuple sur n’importe quoi. Il n’est pas informé, il n’y connaît rien et il vote dans ce genre de scrutin exclusivement en fonction de ce qu’il croit (bien souvent à tort) être son petit intérêt personnel.

    Pour ma part, j’espère que l’Europe sera intraitable avec la Grande Bretagne, à savoir un départ pour le 30 juin prochain au plus tard. Que le message soit clair : les peuples sont souverains, c’est clair, mais dès lors qu’ils sont souverains ils doivent assumer à plein les conséquences de leurs votes, comme des entités supposément adultes. Bref, il est temps pour moi désormais que l’Europe dise à la Grande Bretagne : « Dehors ! »



  • @marc1756 ou plutôt "Get out ! " si on veut être compris par eux :mred:



  • @maléfique Marc, le Guizot du Reboot :lolapanneau:



  • @marc1756 a dit dans Brexit : référendum du 23 juin :

    Le Brexit est la démonstration de ce que serait le RIC. Le peuple vote n’importe quoi sur n’importe quoi selon ses humeurs, il fout le boxon et après c’est la galère pour recoller les pots cassés. Sans oublier la perte de temps ! :lecid:

    Ce qui alimente au final un cercle vicieux.

    “On” part de l’idée que le peuple est con, ni connait rien, et va voter de la merde si on lui demande son avis.

    Du coup, pour limiter la casse, “on” l’exclut du jeu démocratique, ce qui a deux effets :

    1- le peuple ne s’implique plus politiquement, ne s’intéresse plus aux questions législatives (à quoi bon, se dira t’il…)
    2- le peuple en developpera une forme d’aigreur et de frustration à force de ne jamais être sollicité, ce qui est un parfait terreau pour les théories conspis.

    Par conséquent, le jour où un referendum se présente, que va faire le peuple ?
    Se pencher sur le dossier, l’analyser et le décortiquer en vue d’en tirer le meilleur pour son pays, comme le ferait tout interlocuteur a qui on demande régulièrement son avis ?
    Ou bien se contentera t’il de foncer tête baissée dans l’isoloir, sans avoir vraiment lu la question, et d’y beugler un bon gros NON, parce qu’enfin - EN-FIN - on lui demande son avis, et qu’il va pas se gêner pour aller shooter dans la fourmilière ?

    Au final, le résultat ne réussira qu’à conforter celles et ceux qui sont persuadés que le peuple est con, ni connait rien et continuera de voter de la merde si on lui demande son avis…

    Et on sera reparti pour un tour…



  • @peri voilà et encore une fois on s’essuie sur la souveraineté des peuples alors qu c’est justement ce qui est reproché à l’UE…



  • @marc1756 a dit dans Brexit : référendum du 23 juin :

    Le Brexit est la démonstration de ce que serait le RIC. Le peuple vote n’importe quoi sur n’importe quoi selon ses humeurs, il fout le boxon et après c’est la galère pour recoller les pots cassés. Sans oublier la perte de temps ! :lecid:

    Le peuple a été clair, c’est les députés britaniques qui foutent la merde en ce moment.

    Le peuple est pris en otage par une classe politique qui veut la peau de Théresa May à tout pris, c’est en réalité un énième exemple que les élites sont les ennemis du peuple et qu’il ne faut pas leur laisser trop de pouvoir. C’est totalement l’inverse de ce que tu dis en fait.



  • @carcha Totalement d’accord, le peuple a tranché mais on essaie par tout moyen d’annuler leur avis… C’est beau la démocratie…



  • @jackasse a dit dans Brexit : référendum du 23 juin :

    @carcha Totalement d’accord, le peuple a tranché mais on essaie par tout moyen d’annuler leur avis… C’est beau la démocratie…

    Ça butte sur l’Irlande, la frontière entre la république d’Irlande, qui est dans l’Europe, et l’Irlande britannique qui en sort. Le Brexit veut dire le rétablissement d’une frontière physique entre les deux Irlande, ce qui pour les britanniques fleure bon 30 ans de guerre civile passée… L’Europe est intraitable, il doit y avoir une frontière. Si on ne sépare pas les deux Irlande, l’Irlande britannique doit alors rester dans l’Europe. C’est tout simple : « Brexit is Brexit ! ». L’Irlande britannique qui reste dans l’Europe, inconcevable pour les anglais ! Bref, c’est la merde ! Les élites n’essaient pas de confisquer le vote, contrairement à ce que tu dis, elles essaient tout simplement de mettre en œuvre l’immense merdier institutionnel pour les britanniques (nous, les européens, à vrai dire on s’en branle !) que le vote de ce connard de peuple a généré.



  • Tu ne mérite que le mépris éternel d’avoir osé écrire “ce connard de peuple”, politiquement tu es un déchet.
    Voila pourquoi je vomi de toute mon ame les saloperies libérales #FBPE qui ont toujours l’hypocrisie donner des leçons de démocratie alors qu’en réalité ils méprisent les plus faibles tout en bas écrasés par le système inhumain qu’ils leur imposent.

    La démocratie, c’est que quand le libéralisme gagne, comme en France par exemple, mais si c’est autre chose qui gagne c’est que le peuple se trompe hein ? Pignouf.



  • @carcha Les peuples c’est le nationalisme, et comme le disait François Mitterrand « le nationalisme c’est la guerre !». Aujourd’hui, les peuples sont devenus fous, ils rêvent de se replier sur eux mêmes et de rejeter l’étranger Quant au terme « connard » je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas l’utiliser pour un peuple. Par exemple, je l’affirme haut et clair - et c’est mon droit de juger ainsi - quand le peuple allemand a élu Adolf Hitler à sa tête en 1933, il s’est conduit comme un connard, comme un sale connard.



  • @carcha La démocratie est le seul régime possible (« le pire des régimes à l’exclusion de tous les autres », comme disait Winston Churchill) mais toi tu parles du peuple comme d’une religion. On pourrait remplacer dans tes propos peuple par Dieu que ce serait la même chose. Pour ma part, je n’ai aucune religion. Bien sûr que je m’incline devant le résultat d’un vote, ce qui ne m’empêche pas de le juger à l’aune de mes valeurs. Et quand celles ci se sentent violemment attaqués par ce résultat, je le dis avec virulence. C’est ça aussi la démocratie.



  • @carcha Par ailleurs, ta notion de peuple, celui que tu vénères, est bien précise et ciblée. Pour toi le peuple ce sont les « petites gens » de gauche en souffrance qui rejettent le libéralisme. Tous les autres sont des salauds, des exploiteurs indignes d’être du peuple. Pourtant ils en sont. Par ailleurs, les régimes libéraux que tu vomis et qui sont au pouvoir ne le sont pas par l’opération du Saint Esprit. Ils ont été élus par le peuple. Que tu le veuilles ou non, c’est comme ça.



  • @marc1756 Les accords veulent utiiser l’Irlande comme une zone de Backstop en cas d’échec de négociation avec l’UE. C’est ce qu’on appelle un failsafe. Au cas où tout échoue on aura une zone avec laquelle on peut travailler.

    Pourquoi avoir demandé au peuple si finalement tout était si technique, de mon point de vue là réside le problème.