Les biais cognitifs


  • Banned

    Yo

    Voila là une liste de 25 biais cognitif que l’on peut faire, que l’on a déjà fait, et que l’on referat forcément dans le futur.

    Vous êtes vous déjà reconnus dans certain d’entre eux ?

    http://www.psychomedia.qc.ca/psychologie/biais-cognitifs

    J’ai plutôt tendance à me laisser dominer par mon biais de confirmation. Mais c’est plus dans le domaine des évenements que des individus.

    Ainsi que le l’illusion de corrélation.

    J’ai trouvé ça plutôt cool de le fait de nous mettre face à nos propres travers ou démons. Cela peut éventuellement nous faire réfléchir sur nous même.😄



  • Etant étudiante en psycho j’essaie de faire attention à ces biais justement 😉



  • Pour ma part ya les biais de confirmation, croyance, négativité, le biais de statut quo(qui ne risque rien n’a rien de mal), le biais d’omission (dans le doute il faut s’abstenir)

    Jtrouve certains tellement illogiques. L’aversion de la dépossession par exemple

    L’aversion de la dépossession (ou effet de dotation) désigne une tendance à attribuer une plus grande valeur à un objet que l’on possède qu’à un même objet que l’on ne possède pas. Ainsi, le propriétaire d’une maison pourrait estimer la valeur de celle-ci comme étant plus élevée que ce qu’il serait disposé à payer pour une maison équivalente.


  • Banned

    Je ne sait pas si c’est moi mais j’ai parfois tendance a trouver que nous avons plutôts tendances à êtres plus émotionnelles que rationnelles des fois. Je fait par exemple référence à la mort de Johnny Halyday et de Stephen Hwakins. Quand Johnny est mort on en a parlé pendant presque un an. Et on en a encore un peu reparlé cette année à son anniversaire. Alors que Stephen qui est quand même un génie qui a apporté beaucoups plus à l’humanité que Johnny. Qui ne faisait que dans l’émotionnelle avec la musique. ( attention je ne crache pas sur la musique non plus ). On en a à peine parlé. comparé à Johnny. Mais voila. Stéphen ne touchait pas les gens dans leurs sensibilités contrairement à Johnny. Je ne pense pas que l’on puisse qualifier ça de biais cognitif. Mais c’st quand même un peu biaisé comme façon de voir les choses.



  • @Sebunken exacte faut toucher personnellement les gens. La musique renvoie à des souvenir d’événements, des souvenir de gens, etc. Laura de ss disait que ses parents l’ont appelé ainsi à cause du son de Halliday.
    Alors que pour que Stephen renvoie aux même ressenti, faut peut être qu’il ait influé sur le choix de carrière d’un prof ou d’un scientifique, etc. Ce qui est moins rare



  • Je me documente pas mal sur la zététique et les biais cognitifs, sur YouTube “Hygiène mentale” et “la tronche en biais” en parlent fort bien. Avec le temps on arrive à s’extraire de ces erreurs.


  • Banned

    @Rorschach a dit dans Les biais cognitifs :

    Je me documente pas mal sur la zététique et les biais cognitifs, sur YouTube “Hygiène mentale” et “la tronche en biais” en parlent fort bien. Avec le temps on arrive à s’extraire de ces erreurs.

    Et hop dans ma liste de mes prochains youtubeurs à voirs. 😌

    Sinon je suit la chaine Psylab. Ils parlent de psychologie et de psychiatrie en général.

    Aprés j’avait fait un topic sur World of Clarence. Qui a fait un joli bide d’ailleurs. Il parle de psychiatrie. Mais de maniére beaucoup plus “tréatrale” on va dire.



  • @Sebunken a dit dans Les biais cognitifs :

    Je ne sait pas si c’est moi mais j’ai parfois tendance a trouver que nous avons plutôts tendances à êtres plus émotionnelles que rationnelles des fois. Je fait par exemple référence à la mort de Johnny Halyday et de Stephen Hwakins. Quand Johnny est mort on en a parlé pendant presque un an. Et on en a encore un peu reparlé cette année à son anniversaire. Alors que Stephen qui est quand même un génie qui a apporté beaucoups plus à l’humanité que Johnny. Qui ne faisait que dans l’émotionnelle avec la musique. ( attention je ne crache pas sur la musique non plus ). On en a à peine parlé. comparé à Johnny. Mais voila. Stéphen ne touchait pas les gens dans leurs sensibilités contrairement à Johnny. Je ne pense pas que l’on puisse qualifier ça de biais cognitif. Mais c’st quand même un peu biaisé comme façon de voir les choses.

    Je pense que certains sont émotionnels et d’autres fonctionnent plutôt avec la réflexion
    Par contre évidemment si on parle de mort et de deuil, c’est les émotions qui sont mobilisées



  • J’ai un gros biais de négativité.

    Rien que dans ma vie professionnelle, j’ai l’obsession constance de satisfaire autrui (client, collaborateurs, partenaires,…) et au moindre échec (qui pourtant sont courant quand on taffe dans la créa, un domaine avec une grande part de subjectivité), je m’en fais une montagne, persuadé que j’ai définitivement ruiné la confiance qu’on avait placé en moi.

    Alors qu’en fait, pas du tout.


  • Banned

    @Peri a dit dans Les biais cognitifs :

    J’ai un gros biais de négativité.

    Rien que dans ma vie professionnelle, j’ai l’obsession constance de satisfaire autrui (client, collaborateurs, partenaires,…) et au moindre échec (qui pourtant sont courant quand on taffe dans la créa, un domaine avec une grande part de subjectivité), je m’en fais une montagne, persuadé que j’ai définitivement ruiné la confiance qu’on avait placé en moi.

    Alors qu’en fait, pas du tout.

    C’est peur être dû a un manque de confiance en soi ou d’estime de soi ?


  • Banned

    En tout cas dans le passé j’avais tendance à me laissé dominé par le filtre à travers lequel je voyais la vie. Au lieu de voir les choses de manière objective et logique. J’interprété tout avec ces “lunettes” de négativité. On peut d’ailleur faire un lien entre les filtre à travers lequel on voit la vie et la manière dont on se voit et la loi de l’attraction. On attire plus facilement ce en quoi on pense et l’on crois. à travers notre attitude qui est en cohérence avec notre mental. Et influence du coup l’attitude des gens.


  • Banned

    J’ai aussi tendance à m’en faire des montagnes et à me torturer pour des choses parfois vraiment anodines et sans importances. Je crois que je vois une preuve ou une signification là ou il n’y en à pas lieu d’être.



  • En tout cas sans tous ces défauts on ne serait pas humains



  • @Sebunken a dit dans Les biais cognitifs :

    @Peri a dit dans Les biais cognitifs :

    J’ai un gros biais de négativité.

    Rien que dans ma vie professionnelle, j’ai l’obsession constance de satisfaire autrui (client, collaborateurs, partenaires,…) et au moindre échec (qui pourtant sont courant quand on taffe dans la créa, un domaine avec une grande part de subjectivité), je m’en fais une montagne, persuadé que j’ai définitivement ruiné la confiance qu’on avait placé en moi.

    Alors qu’en fait, pas du tout.

    C’est peur être dû a un manque de confiance en soi ou d’estime de soi ?

    Y’a peut-être un peu de ça.

    Mais il y a surtout le fait que, à mes débuts, j’ai été amené à bosser quelques temps sous la coupe d’une personne qui s’immiscait abusivement dans mon travail. Avec le recul et l’experience je le réalise particulièrement aujourd’hui.

    Elle était redac chef du magazine sur lequel on travaillait, mais aussi photographe, se sentant donc les compétences pour juger de tout ce qui touchait à l’identité visuelle (ce qui était d’avantage mon rayon).

    Pourquoi pas, je dirais ? Moi j’ai toujours été ouvert aux critiques, je sais remettre mon travail en question sur la base des regards extérieurs, c’est comme ça qu’on progresse et qu’on s’améliore.

    Le problème c’est qu’avec elle, c’était systématique. Fallait toujours refaire, “comme elle voulait”.
    Et là ou je lui soumettais du “bien”, elle il lui fallait toujours “mieux”. Et quand je dis “mieux” c’est “son mieux” à elle, un “mieux” répondant à des critères purement subjectifs, parfois incompréhensibles. Je m’arrachais les cheveux, et j’allais parfois jusqu’à sortir des trucs au pif, en souhaitant que ça passe.

    Et quand ca finissait en-fin par passer après des heures à tourner en rond, à faire et défaire au petit bonheur la chance, j’avais droit de sa part à un bon condescendant “tu vois quand tu veux”.

    Résultat aujourd’hui, maintenant que je travaille à mon compte, quand mes propositions sont rapidement acceptées et validées, ça m’apparait limite anormal, trop facile.



  • @Sebunken a dit dans Les biais cognitifs :

    La loi de l’attraction a clairement changé ma vie ! En fait c’est un cercle vicieux positif, dès que t’as mis un pied dedans ça enclenche un processus dans lequel t’es trop bien et dont tu ne veux pas sortir ^^


  • Banned

    @Peri a dit dans Les biais cognitifs :

    @Sebunken a dit dans Les biais cognitifs :

    @Peri a dit dans Les biais cognitifs :

    J’ai un gros biais de négativité.

    Rien que dans ma vie professionnelle, j’ai l’obsession constance de satisfaire autrui (client, collaborateurs, partenaires,…) et au moindre échec (qui pourtant sont courant quand on taffe dans la créa, un domaine avec une grande part de subjectivité), je m’en fais une montagne, persuadé que j’ai définitivement ruiné la confiance qu’on avait placé en moi.

    Alors qu’en fait, pas du tout.

    C’est peur être dû a un manque de confiance en soi ou d’estime de soi ?

    Y’a peut-être un peu de ça.

    Mais il y a surtout le fait que, à mes débuts, j’ai été amené à bosser quelques temps sous la coupe d’une personne qui s’immiscait abusivement dans mon travail. Avec le recul et l’experience je le réalise particulièrement aujourd’hui.

    Elle était redac chef du magazine sur lequel on travaillait, mais aussi photographe, se sentant donc les compétences pour juger de tout ce qui touchait à l’identité visuelle (ce qui était d’avantage mon rayon).

    Pourquoi pas, je dirais ? Moi j’ai toujours été ouvert aux critiques, je sais remettre mon travail en question sur la base des regards extérieurs, c’est comme ça qu’on progresse et qu’on s’améliore.

    Le problème c’est qu’avec elle, c’était systématique. Fallait toujours refaire, “comme elle voulait”.
    Et là ou je lui soumettais du “bien”, elle il lui fallait toujours “mieux”. Et quand je dis “mieux” c’est “son mieux” à elle, un “mieux” répondant à des critères purement subjectifs, parfois incompréhensibles. Je m’arrachais les cheveux, et j’allais parfois jusqu’à sortir des trucs au pif, en souhaitant que ça passe.

    Et quand ca finissait en-fin par passer après des heures à tourner en rond, à faire et défaire au petit bonheur la chance, j’avais droit de sa part à un bon condescendant “tu vois quand tu veux”.

    Résultat aujourd’hui, maintenant que je travaille à mon compte, quand mes propositions sont rapidement acceptées et validées, ça m’apparait limite anormal, trop facile.

    Les personnes psychorigides et étroites d’esprit peuvent parfois êtres invivable. C’est une des raisons pour laquelle je compte aussi travailller à mon propre compte.


  • Banned

    @Heureuse8 a dit dans Les biais cognitifs :

    En tout cas sans tous ces défauts on ne serait pas humains

    C’est aussi ce qui fait le charme des gens. Une personne maladroite et rêveuse peut être très attachante.


  • Banned

    @MrsRakoon a dit dans Les biais cognitifs :

    @Sebunken a dit dans Les biais cognitifs :

    La loi de l’attraction a clairement changé ma vie ! En fait c’est un cercle vicieux positif, dès que t’as mis un pied dedans ça enclenche un processus dans lequel t’es trop bien et dont tu ne veux pas sortir ^^

    C’est en parti pour cela que je m’y interesse. Et le fait d’en entendre des retours positifs m’encourage encore plus.



  • @Sebunken a dit dans Les biais cognitifs :

    @MrsRakoon a dit dans Les biais cognitifs :

    @Sebunken a dit dans Les biais cognitifs :

    La loi de l’attraction a clairement changé ma vie ! En fait c’est un cercle vicieux positif, dès que t’as mis un pied dedans ça enclenche un processus dans lequel t’es trop bien et dont tu ne veux pas sortir ^^

    C’est en parti pour cela que je m’y interesse. Et le fait d’en entendre des retours positifs m’encourage encore plus.

    Je me motiverai peut être à faire un topic dessus ! J’ai lu un livre dessus et j’ai commencé les exercices et franchement je vois une grande différence (positive) entre ce que j’étais avant et après ^^
    Puis de toute façon c’est t’as rien à perdre, c’est pas vraiment des conseils qui peuvent te nuire ^^



  • @Sebunken a dit dans Les biais cognitifs :

    @Peri a dit dans Les biais cognitifs :

    @Sebunken a dit dans Les biais cognitifs :

    @Peri a dit dans Les biais cognitifs :

    J’ai un gros biais de négativité.

    Rien que dans ma vie professionnelle, j’ai l’obsession constance de satisfaire autrui (client, collaborateurs, partenaires,…) et au moindre échec (qui pourtant sont courant quand on taffe dans la créa, un domaine avec une grande part de subjectivité), je m’en fais une montagne, persuadé que j’ai définitivement ruiné la confiance qu’on avait placé en moi.

    Alors qu’en fait, pas du tout.

    C’est peur être dû a un manque de confiance en soi ou d’estime de soi ?

    Y’a peut-être un peu de ça.

    Mais il y a surtout le fait que, à mes débuts, j’ai été amené à bosser quelques temps sous la coupe d’une personne qui s’immiscait abusivement dans mon travail. Avec le recul et l’experience je le réalise particulièrement aujourd’hui.

    Elle était redac chef du magazine sur lequel on travaillait, mais aussi photographe, se sentant donc les compétences pour juger de tout ce qui touchait à l’identité visuelle (ce qui était d’avantage mon rayon).

    Pourquoi pas, je dirais ? Moi j’ai toujours été ouvert aux critiques, je sais remettre mon travail en question sur la base des regards extérieurs, c’est comme ça qu’on progresse et qu’on s’améliore.

    Le problème c’est qu’avec elle, c’était systématique. Fallait toujours refaire, “comme elle voulait”.
    Et là ou je lui soumettais du “bien”, elle il lui fallait toujours “mieux”. Et quand je dis “mieux” c’est “son mieux” à elle, un “mieux” répondant à des critères purement subjectifs, parfois incompréhensibles. Je m’arrachais les cheveux, et j’allais parfois jusqu’à sortir des trucs au pif, en souhaitant que ça passe.

    Et quand ca finissait en-fin par passer après des heures à tourner en rond, à faire et défaire au petit bonheur la chance, j’avais droit de sa part à un bon condescendant “tu vois quand tu veux”.

    Résultat aujourd’hui, maintenant que je travaille à mon compte, quand mes propositions sont rapidement acceptées et validées, ça m’apparait limite anormal, trop facile.

    Les personnes psychorigides et étroites d’esprit peuvent parfois êtres invivable. C’est une des raisons pour laquelle je compte aussi travailller à mon propre compte.

    Alors, attention cependant, se mettre à son compte ne va pas forcement te mettre à l’abri des psychorigides.

    Ca peut même être pire vu que tu te retrouves à directement gérer seul ton propre service client. Et là on peut tomber sur de sacrés cas…


Log in to reply