John Carpenter



  • text alternatif

    Né le 16 janvier 1948 in Carthage, New York, USA

    John Howard Carpenter est né à Carthage, dans l’état de New York, de sa mère Milton Jean (Carter) et de son père Howard Ralph Carpenter. Sa famille a déménagé à Bowling Green, dans le Kentucky, où son père, professeur, était chef du département de musique de la Western Kentucky University. Il a fréquenté la Western Kentucky University puis l’école de cinéma USC à Los Angeles. Il commence à réaliser des courts métrages en 1962 et remporte un Oscar du meilleur court métrage en direct-Action en 1970 pour The Resurrection of Broncho Billy (1970), qu’il a réalisé à l’USC. Carpenter a formé au milieu des années 1970 un groupe appelé The Coupe de Villes, qui comprenait les futurs réalisateurs Tommy Lee Wallace et Nick Castle… Depuis les années 1970, il a eu de nombreux rôles dans l’industrie cinématographique, notamment écrivain, acteur, compositeur, producteur et réalisateur. Après avoir réalisé Dark Star - L’étoile noire (1974), il a réalisé deux films d’horreur classiques comme Halloween, La nuit des masques (1978), Fog (1980) et The Thing (1982). New York 1997 (1981) et Starman (1984).

    Bien que Carpenter ait réalisé des films dans de nombreux autres genres (comédie noire, science-fiction, romance), il est surtout connu pour ses films d’horreur ( Halloween, la nuit des masques (1978) et les suites qu’il n’a pas dirigées par la suite, Brouillard (1980), The Thing (1982), etc.). Il est également connu sous le nom de “Maître de l’horreur” ou du “Prince des ténèbres” (d’après l’un de ses films).

    Il utilise des bandes sonores à base de synthétiseurs qu’il compose lui-même (surtout pour la chanson thème d’ Halloween, La nuit des masques (1978), évidemment).
    De nombreux films de Carpenter incluent ce qu’il appelle une “alerte à bas prix”, où quelque chose apparaît très rapidement et s’en va tout aussi vite, intensifié par des signaux musicaux. Carpenter crée des compositions ouvertes qui permettent au méchant / monstre (ou parfois simplement à un objet) d’être inséré dans le cadre à partir de l’arrière-plan, au premier plan immédiat ou d’un côté ou de l’autre du cadre. C’est devenu depuis un cliché d’horreur après avoir utilisé “des alarmes bon marché” de façon aussi efficace à Halloween, la nuit des masques (1978).

    Les films apocalyptiques sont omniprésents dans les films de Carpenter, notamment dans sa trilogie non officielle mais bien intitulée Apocalypse ( The Thing (1982), Prince des ténèbres (1987), L’antre de la folie (1994)) et plus subtilement dans des films comme Halloween, la nuit des masques (1978), Invasion Los Angeles (1988) et New York 1997 (1981).

    Ses personnages principaux sont des anti-héros tandis que les méchants de ses films sont généralement décrits comme des zombies, stupides et dépourvus de personnalité et d’émotions.

    Il utilise l’éclairage minimaliste et il essaie de faire en sorte que les espaces vides semblent pleins et les espaces pleins vides. Il tourne tous ses films dans Panavision (format 2.35: 1 avec des lentilles anamorphiques). Les exceptions sont Dark Star - L’étoile noire (1974) et tous ses travaux télévisés.

    Il aime nommer des personnages d’après des personnes réelles: réalisateurs, etc. et il réutilise également les noms de personnages de films classiques. Par exemple, John T. Chance, le pseudonyme de Carpenter dans Assert (1976), est le personnage de John Wayne dans Rio Bravo (1959); Le nom du personnage de Donald Pleasence à Halloween, la nuit des masques (1978), Sam Loomis, est également le nom du petit ami de Janet Leigh dans Psychose (1960).

    Il aime faire fréquemment référence aux westerns classiques. Il inclut au moins une scène dans une automobile dans presque tous ses films. Il aime inclure des hélicoptères dans ses films, faisant souvent des apparitions en tant que pilote. Il y a des effets visuels graphiques et transformations du corps et il fait souvent référence aux œuvres d’ Alfred Hitchcock. Les films ont souvent lieu dans des endroits isolés.

    47 années de carrière
    47 films
    4 séries
    5 nominations
    14.6 millions d’entrées ciné

    Filmographie

    2011 The Ward
    2001 Ghosts of Mars
    1997 Vampires
    1996 Los Angeles 2013
    1995 Le Village des damnés
    1994 L’Antre de la folie
    1993 Body Bags
    1992 Les Aventures d’un homme invisible
    1988 Invasion Los Angeles
    1987 Prince des ténèbres
    1986 Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du mandarin
    1984 Starman
    1983 Christine
    1982 The Thing
    1981 New York 1997
    1980 Fog
    1979 Le Roman d’Elvis
    1978 Halloween, La Nuit des masques
    1978 Meurtre au 43ème étage
    1976 Assaut
    1974 Dark Star

    J’ai bien aimé L’antre de la folie. Et vous ?



  • Et il aime bien Kurt Russel comme acteur …



  • J’ai bien aimé Halloween la nuit des masques, le slasher qui a inspiré le genre. Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du mandarin est un bon divertissement, même si il a des défauts.


Log in to reply