Terry Gilliam



  • text alternatif

    Né le 22 Novembre 1940 à Minneapolis, Minnesota, Etats-Unis
    Nom de naissance Terence Vance Gilliam

    Terry Gilliam est né dans le Minnesota, près de Medicine Lake. Quand il avait 12 ans, sa famille a déménagé à Los Angeles où il est devenu fan du magazine MAD. Au début de la vingtaine, il est souvent arrêté par la police qui le soupçonne souvent d’être un toxicomane et Gilliam doit expliquer qu’il travaille dans la publicité. Dans la tourmente politique des années 60, Gilliam craignait de devenir un terroriste et décida de quitter les États-Unis. Après avoir déménagé en Angleterre, il a décroché un poste d’animateur dans l’émission de télévision pour enfants Do Not Adjust Your Set. Il y rencontrerait ses futurs collaborateurs à Monty Python: Terry Jones, Eric Idle et Michael Palin. En 2006, il a renoncé à sa citoyenneté américaine.

    Il a d’abord été connu pour les séquences d’animation bizarres de Flying Circus (1969) de Monty Python, utilisant des images découpées et des photographies.

    En 1977, Terry Gilliam se lance seul dans la réalisation avec un premier long métrage intitulé Jabberwocky, qui dévoile déjà la facette fantaisiste et hors-norme du cinéaste.
    Ses longs métrages suivants restent empreints de fantastique comme en témoignent Les Aventures du baron de Münchausen (1988), la fable contemporaine Fisher king / le roi pêcheur (1991) et le futuriste L’Armée des 12 singes (1995). Retour à la réalité avec Las Vegas parano (1998), l’adaptation déjantée du roman homonyme de Hunter S. Thompson, une épopée à la fois comique et horrible emmenée par Johnny Depp et Benicio Del Toro.

    En 2001, Terry Gilliam débute le tournage de L’Homme qui tua Don Quichotte, avec Jean Rochefort et Johnny Depp. Mais les pépins les plus divers s’accumulent sur le plateau à tel point que le projet tombe à l’eau après seulement quelques jours de prises de vues. Deux ans plus tard sortira en salles le documentaire Lost in la mancha, qui retrace le tournage-catastrophe de ce film maudit. Se remettant peu à peu de cet échec, le réalisateur s’intéresse au destin des Frères Grimm qu’incarneront à l’écran Matt Damon et Heath Ledger en 2005.

    Refroidi par la machine hollywoodienne, il se tourne alors vers un projet plus intime : l’inquiétant conte Tideland qu’il qualifie lui-même de mélange entre Psychose et Alice au pays des merveilles. Particulièrement sombre, le film peine à trouver son public. Le réalisateur ne se décourage pas pour autant et décide de laisser libre cours à son imagination avec L’Imaginarium du Docteur Parnassus. Malheureusement, il est une nouvelle fois frappé de malchance puisque l’acteur principal Heath Ledger est retrouvé mort pendant le tournage, menaçant ainsi le projet. Il est finalement remplacé par trois acteurs prestigieux (Johnny Depp, Jude Law et Colin Farrell), et L’Imaginarium du Docteur Parnassus parvient finalement à sortir sur les écrans après avoir été diffusé une première fois, hors compétition, au Festival de Cannes en mai 2009.

    Continuant à travailler sur son projet Don Quichotte, Gilliam change de registre en filmant un concert du groupe canadien Arcade Fire, en 2010, et se fait pour la première fois, l’année suivante, metteur en scène d’opéra à Londres, pour “La Damnation de Faust” de Berlioz. Acclamé dans les deux cas par le public et la critique, c’est plus rasséréné qu’il accepte finalement en 2012 de réaliser Zero Theorem, film qui lui avait été proposé en 2009 mais qu’il avait dû repousser du fait de son emploi du temps. Avec Christoph Waltz en tête d’affiche, le film se place directement dans la lignée de “Brazil” (1985), l’une de ses oeuvres les plus personnelles. Le cinéaste n’a cependant toujours pas abandonné l’idée de porter le héros de la Mancha sur grand écran.

    Terry Gilliam utilise énormément les objectifs grand angle. Ses films au réalisme magique, ont souvent une fin tragicomique, amère. Ses films mêlent souvent une comédie exagérée à un drame sincère.

    49 années de carrière
    45 films
    3 séries
    35 nominations
    1 récompense : Lauréat Lion d’argent pour le meilleur réalisateur dans : Fisher King : Le roi pêcheur
    33.3 millions d’entrées cinéma

    Filmographie
    2018 L’Homme qui tua Don Quichotte
    2018 Mr. Vertigo
    2015 Benvenuto Cellini (De Nationale Opera-FRA Cinéma)
    2013 Zero Theorem
    2009 L’Imaginarium du Docteur Parnassus
    2005 Les Frères Grimm
    2005 Tideland
    1998 Las Vegas parano
    1995 L’Armée des 12 singes
    1991 Fisher King : Le roi pêcheur
    1988 Les Aventures du baron de Münchausen
    1985 Brazil
    1983 Monty Python, le sens de la vie
    1981 Bandits, bandits
    1977 Jabberwocky
    1975 Monty Python, sacré Graal
    1971 La Première folie des Monty Python![text alternatif](url de l’image)

    Mon film préféré est Fisher King. Et vous ?



  • J’ai pas vu toute sa filmographie, mais je ne vais pas être original en disant l’armée des 12 singes. J’aibien aimé aussi les frères Grimm même si il n’a pas été bien accueilli par la critique.

    Je dois être le seul, mais j’ai du mal avec Las Vegas Parano.



  • @vassago14
    ah je te dirais ce que j’en pense, je n’ai jamais vu las vegas parano, c’est le prochain sur ma liste.



  • @jihae a dit dans Terry Gilliam :

    45 films

    ??



  • @stabban
    si tu fais référence au fait qu’il n’y en a pas 45 dans la liste que j’ai posté, c’est parce que je n’ai mis que les longs métrages


Log in to reply