Votre réaction ce soir-là


  • Banned

    On est en France, le 21 avril 2002, c’est un dimanche ensoleillé ou pas selon les régions (je me rappelle pas mais je prends pas de gros risque), peut-être allez-vous voter si vous avez alors plus de 18 ans.

    Arrive 20 heures, et comme un coup de massue cette image apparait sur votre TV

    0_1551953517032_0432a7e4-2db6-47ea-90b9-7773079d494c-image.png

    L’impensable est arrivé.
    Vous doutez-vous à ce moment que la politique française vient de vivre un tournant ?

    Comment avez-vous réagi à ce résultat ce soir-là ?



  • Bof, l’extrême droite au second tour c’est du gateau, je suis allé boire un coup avec des potes à la Rotonde.



  • Je me souviens d’avoir brievement tourné la tête vers mon radio-cassette (ce qui est inutile, dans la mesure où voir le radio-cassette ne va ni m’aider à mieux l’entendre, ni le faire répéter une seconde fois), puis d’avoir immédiatement réorienté mon regard sur la route, parce que ça aurait été bête d’avoir un accident.



  • Ma réaction : « Putain, ce Jospin qui s’y voyait déjà et prenait de haut, genre méprisant, les alertes qui lui disaient qu’il pourrait ne pas être au second tour, quel connard ! :mad2:  »



  • Je crois que ma réaction c’était “non c’est impossible!” . Mon coeur qui s’est mis à battre la chamade sans vraiment savoir pourquoi. La sensation que mon cerveau ne parvenait pas à assimiler ce qu’il venait d’apprendre. J’avais 23 ans et sans doute encore beaucoup d’illusions insouciantes sur le fait que l’avenir ne pouvait qu’être “mieux” et j’ai ouvert les yeux d’un coup.
    Depuis, c’est devenu plus “banal” de voir l’extrême droite bien présente dans les résultats mais j’ai, pourtant , toujours autant de mal à m’y faire.



  • 0_1551958984161_Libe_2002_LePen.jpg



  • A ce moment je me suis souvenu de Malik Oussekine, de Pasqua et ses lois racistes anti-migrarion, son plan vigipirate. Bref, de la banalisation du racisme au PS et RPR de l’époque… de nombreux événements scandaleux, ayant la politique et le pouvoir comme dénominateur commun. Les gens se demandaient si il fallait voter la copie ou l’original sur le coup.
    Il a fallu dans les jours qui suivirent une énorme propagande d’État pour permettre à Chirac d’être élu avec un score qui faisait même rêver Osni Moubarak.
    Bref, sur le moment, je me suis dit que les cons ont bien mérité ce qu’il leur arrive, et j’ai commencé à être un farouche partisan de l’abstention. Seul Mélenchon a réussi à me faire faire un écart suite au 21 avril 2002, et aller voter pour lui en 2012 et 2017.



  • J’ai revêtu ma tenue de circonstance, il ne me reste qu’une photo de cette soirée…

    ! 0_1551959649579_IMG_20190307_125328.png



  • Ma réaction, du haut de mes 11 ans, était sensiblement la même que celle que j’ai eu en 2017 en voyant Marine face à Macron… Je m’en battais les coui****, mais d’une force °___________°


  • Animateurs

    Moi je me rappelle surtout que c’est le jour ou mes parents ont appris que ma soeur votait extreme droite… le début d’une epoque riche en débats! :lecidacouette:


  • Banned

    😄
    J’imagine bien la famille à l’annonce des résultats, avec une personne criant ouuuuaaaaaaaiiiiis ! et les trois autres silencieuses l’air hébété.


  • Eurovision

    J’avais 14 ans, j’étais chez mes grands-parents, mes parents étaient en voyage organisé à l’étranger.

    On était à table, il y avait une petite télé disposée un peu loin de la table, ce qui fait qu’au moment où les photos des candidats sont apparues, j’ai pas tout de suite reconnu que c’était Le Pen à côté de Chirac (de loin, j’avais cru voir Jospin, vu que je ne m’attendais pas à voir quelqu’un d’autre).
    Puis j’ai entendu mon grand-père gueuler “OH PUTAIN!”, et c’est là que j’ai commencé à comprendre.

    Après, j’avais peu de culture politique à l’époque. On m’a surtout fait comprendre que ça relevait davantage de l’accident de parcours que du tournant politique, et que sans une telle abstention, l’extrême droite ne serait pas capable de reproduire un tel score.

    Maintenant, les choses ont bien changé…



  • Je m’en souviens plus j’avais 5 ans.



  • @peanou a dit dans Votre réaction ce soir-là :

    Je m’en souviens plus j’avais 5 ans.

    À cinq ans t’aurais pu faire un minimum d’effort pour être politisé quand même. C’est quoi ces feignasses-là ?!



  • Je me souviens que les jours suivants je regardais les gens dans la rue en mode Mister Bean “Hummm ça fait quasiment un français sur cinq :hum: … Ça veut dire que lui là-bas, si ça trouve il aime pas les reubeux, ou les gays… Ah le gros bâtard…”



  • @spinopute a dit dans Votre réaction ce soir-là :

    Ma réaction, du haut de mes 11 ans, était sensiblement la même que celle que j’ai eu en 2017 en voyant Marine face à Macron… Je m’en battais les coui****, mais d’une force °___________°

    Rien à voir, mais c’est qui ton avatar?



  • Ici j’avais éclaté de rire de la tête vexée de Jospin qui m’avait énervée de sa certitude (pendant l’entre deux tours) d’être au second (tour).
    Très vite après j’ai flippé : les cathos au pouvoir non merci



  • J’ai beau me creuser la cervelle, impossible de me rappeler précisément ce que je faisais le 21/4/2002 - 20 heures à l’annonce des résultats… Amnésie totale !

    Le lendemain aux urgences de la Pitié-Sâlpetrière, réveil sous oxygène et tranquillisants, j’ai appris que les pompiers m’ont ramassés sur le trottoir secoué de spasmes, bavant, avec le pantalon tout souillé, balbutiant “Vade Retro Lepenas” et autres trucs sous état de choc traumatique selon le diagnostic.

    En 2017 rebelote, mais je me souviens que j’étais sur le forum en présence d’un infirmier à domicile avec seringues, défibrillateur, sangles tout le tralala et que la veille j’avais consulté pour obtenir une ordonnance afin d’éviter une autre 2002. Et la crise a pu être contenue, ouf ! C’est pas pour autant que je me suis habitué à la percée du FN/RN 2e tour.

    Ça n’a pas empêché que je fasse plusieurs malaises depuis. Mon toubib m’a dit que je fais une “macronite” comme bon nombre de concitoyens.



  • @peanou a dit dans Votre réaction ce soir-là :

    Je m’en souviens plus j’avais 5 ans.

    Sale jeune. :sleep:

    A 5 ans, le Pen me faisait déjà peur. Ou plutôt sa marionnette du BebetteShow de Jean Roucas

    0_1551999839479_e8d4ddf9-2de5-4775-848f-2d6d32d11d3a-image.jpeg

    Quelle horreur ce truc. En plus j’ai souvenir qu’ils lui rajoutaient des effets de lumière rouge et des sons bien creepy pour en souligner le côté démoniaque. Brrrrrr. :unsure:



  • La première présidentiel que j’ai suivi c’était sarko/sego.