Les productions Netflix devraient-elles concourir aux Oscars ?


  • Banned

    Hello,

    Les Oscars 2019 ont pour la première fois récompensé une production Netflix, le film Roma (Meilleur film étranger) d’Alfonso Cuarón, lui-même récompensé de l’Oscar du Meilleur réalisateur.

    0_1551556914239_0ea25655-f992-491d-bd56-7f4dc7e16d78-image.png

    Pour Steven Spielberg, les films Netflix ne devraient tout simplement pas être autorisés à concourir pour les Oscars et les autres cérémonies dédiées au grand écran, et se contenter des concours de productions télévisuelles comme les Emmys.

    Article d’EcranLarge.com

    Peut-on imaginer que Netflix fait peur ? ou ce cri du cœur d’un réalisateur de cinéma aussi illustre que Spielberg est légitime ?
    Qu’en pensez-vous ?



  • On voit les ptits vieux qui ont peur de perdre le monopole. Le talent de Netflix n’est pas juste son CM sur twitter, c’est juste des contenus originaux qui cassent les codes ennuyeux du “vieux” cinéma. Pour moi la question est simple. C’est un film? Oui donc on peut concourir dans un festival de films.


  • Banned

    @jackasse J’irais pas jusqu’à dire que Netflix transforme le cinéma, mais comme toi je pense que ce sont des films et qu’ils ont donc toute légitimité à concourir dans des compétitions de films.



  • @honey Bah après honnêtement je regarde pas les films,mais au niveau des séries, ils ont des trucs bateau ou autre, mais des projets audacieux qui changent vraiment le paysage et tout le monde doit relever le niveau en fait…



  • @honey a dit dans Les productions Netflix devraient-elles concourir aux Oscars ? :

    %(#e85a07)[**Peut-on imaginer que Netflix fait peur ?

    Je connais très mal de contexte d’exploitation des oeuvres ciné aux US.

    Mais je sais qu’en France, Netflix avait pas mal foutu le caca à Cannes il y a deux ans, en présentant en compétitions deux films destinés à être immédiatement diffusés sur Netflix, s’affranchissant par la même de la chronologie des médias, c’est à dire ce calendrier obligé que doivent suivre les films, de leur projection en salle, jusqu’à leur arrivée sur les catalogues de la VOD, en passant par les sorties DVD et diffusions télé.

    Victor de INTHEPANDA l’explique mieux que moi (même lorsqu’il le fait torse poual dans la salle de bain de sa suite d’hotel).


  • Banned

    @peri C’est parti je regarde la vidéo sur la Switch (on fait avec ce qu’on a), je reviens dans 25 minutes te casser la gueule si c’était pas intéressant !


  • Banned

    C’était très intéressant merci beaucoup du partage !
    On a décidément du retard chez nous avec ces circuits complexes et ces règles antiques.



  • Je suis de l’avis de Spielberg. Je ne critique pas Roma car je n’ai pas vu le film, et je pense qu’il a des qualités non négligeable. Mais pour moi les oscars ça reste une cérémonie qui met en avant les films sorties en salle durant l’année.



  • Excellente video de InThePanda ou il défends le modèle de Netflix au festival de Canne dans un hotel de luxe ou il a été invité par Netflix pour voir un film produit par Netflix. Bien entendu, Netflix ne lui a pas demandé de faire une vidéo, ils l’ont invité comme ça parce qu’ils étaient sympas. D’ailleurs quand il a la chance d’interviewer le réalisateur et l’actrice principale à la fin, c’est juste un hasard, c’était pas prévu du tout. Il a dit que Netflix ne lui a pas demandé de faire une vidéo après tout.

    La nuance sur l’indépendance étant faite, il faut pas oublier que le cinéma, c’est un business en France.
    Ca emploie des milliers de personnes, que ce soit les exploitants de salles ou dans la production de films français qu’on peut critiquer mais qui au moins continue d’exister grace à nos règles “antiques” (c’est pas vraiment le cas dans des pays voisins…)
    Que le modèle de cinéma français soit protégé d’une entreprise américaine qui met pas un rond dans le cinéma français (ni même dans l’économie en générale puisqu’ils payent pas un euro d’impot), c’est normal.

    Ca c’est pour le festoche de Cannes, pour les Oscar je ne sais pas comment ça se passe et quels sont les arguments de Spielberg.


  • Animateurs

    Après, faut voir, est-ce que les oscars, c’est pour récompenser les films sortie en salle ou non à la base ? Si oui, je comprends l’avis de Spielberg, s’il n’y a jamais eu de précisions concernant les films, Spielberg a donc tort.


  • Banned

    Je ne sais pas si c’était le cas, mais en l’admettant, est-ce que des règles rendues obsolètes par l’éclosion de nouvelles méthodes de consommation n’ont pas vocation à disparaitre ?
    Est-ce que des films qui ne sortent pas au cinéma ne peuvent pas être considérés comme des œuvres cinématographiques ?



  • Si le film a pu participer, c’est que ce n’est pas intedit par le règlement. Et si ce n’est pas interdit par le règlement, il y a aucune raison de répondre non (pour ma part), à la question de ce topic.



  • @honey a dit dans Les productions Netflix devraient-elles concourir aux Oscars ? :

    Je ne sais pas si c’était le cas, mais en l’admettant, est-ce que des règles rendues obsolètes par l’éclosion de nouvelles méthodes de consommation n’ont pas vocation à disparaitre ?
    Est-ce que des films qui ne sortent pas au cinéma ne peuvent pas être considérés comme des œuvres cinématographiques ?

    Genre ceux qui vont direct en DVD? Genre les nanars de Seagal? :peur:

    PS : oui les films pas sortis peuvent concourir aux oscars. Le truc de Netflix est de sortir le fil en exclusivité sur sa plateforme pendant 1/2 semaine et ensuite de le sortir en salles, si j’ai bien compris…



  • à encourager ce genre de méthode sur le long terme ça risque de porter préjudice à l’industrie cinématographique.

    Non, si le film est une production netflix il ne sortira pas au cinéma. Pour Roma, je crois qu’il a été diffusé dans les festivals avant netflix.



  • @carcha a dit dans Les productions Netflix devraient-elles concourir aux Oscars ? :

    Excellente video de InThePanda ou il défends le modèle de Netflix au festival de Canne dans un hotel de luxe ou il a été invité par Netflix pour voir un film produit par Netflix. Bien entendu, Netflix ne lui a pas demandé de faire une vidéo, ils l’ont invité comme ça parce qu’ils étaient sympas. D’ailleurs quand il a la chance d’interviewer le réalisateur et l’actrice principale à la fin, c’est juste un hasard, c’était pas prévu du tout. Il a dit que Netflix ne lui a pas demandé de faire une vidéo après tout.

    Oui, l’avis de Victor peut manquer de neutralité.

    Mais il est aussi pertinent, et c’est tout ce qu’on lui demande.

    Le modèle Netflix menace celui des exploitant de salle, et fait peser une ombre sur les emplois de ce secteur ? C’est tout à fait vrai.
    Mais en même temps c’est ce vers quoi on tend, je pense. Ca ne me réjouis pas forcement mais je pense que la salle obscure est appelée à disparaitre, à plus ou moins long terme. Du moins si on continue sur cette lancée.



  • Ah non je crois pas, les films en salles continuent à attirer.

    Tout ne réussit pas mais on a encore régulièrement des films à plusieurs millions.


  • Banned

    Je crois que les cinés ont encore une longue vie devant eux, émergence de services comme Netflix ou pas. C’est comme les disques qui n’ont pas disparu avec le dématérialisé.



  • @carcha a dit dans Les productions Netflix devraient-elles concourir aux Oscars ? :

    Ah non je crois pas, les films en salles continuent à attirer.

    Je ne dis pas que ça ne plait pas. Je dis qu’il y a un nouveau modèle économique et médiatique qui émerge et qui est amené à le mettre particulièrement à mal.

    C’est comme le tirage photo sur support papier. Ca continue d’attirer, mais voila, ça s’est aussi cassé la gueule il y a 15 ans. Parce qu’une évolution technologique s’est imposée.

    Limite je vais te dire, j’ai plus d’espoir sur la pérennité du théatre par rapport à celle du cinéma.



  • Perso j’ai arrêté d’aller au cinéma à cause du prix… Alors oui on peut aller sur groupon, avoir une carte qui nous donne des points de réduction pour avoir des billets moins chers, la semaine du cinéma ou je ne sais qu’est-ce, mais en venir à faire de l’optimisation fiscale pour voir Fast and Furious voilà quoi, j’attends que quelqu’un le mettre en ligne. J’ai eu accès à la culture grâce à sa gratuité plus ou moins légale, sans ça je regarderais mes 10 DVD en boucle…

    Le cinéma “classique” de salle s’est tiré une balle dans le pied.



  • Mais bien sûr qu’un film est un film quel que soit son modèle de diffusion.

    Le vrai problème il est dans le fait d’accepter de promouvoir un modèle de financement non redistributif qui est dangereux pour le cinéma.
    Parce que quand tu prends une place au cinoche, tu finance en partie d’autres films avec ton billet.
    Alors que quand tu es abonné netflix, qui on le rappelle paye pas un euro d’impôt, tu finance rien d’autres que les actionnaires de netflix.

    Que Netflix accepte de payer ses impôts et contribue au cinéma hors de sa plateforme, commd le font tous les acteurs et comme le fait canal+ en France depuis des décénies, et après on pourra parler de leur place dans les cérémonies.