19 février → 20 février Ligue des champions - 1/8e de finale aller ⚽

Les règles ; faut-il en parler ?



  • @chibi a dit dans Les règles ; faut-il en parler ? :

    @Akuma-no-Rukia et @MrsRakoon votre débat (merci d’avoir vraiment fait un débat par ailleurs, ça me sauve la face) est intéressant ; ça montre que le regard sur ce thème est pluriel.

    Pour ma part je trouve ça très bien de parler plus librement de sexualité, du corps, etc. et en particulier pour les femmes, car ce sont des sujets qui ont été censurés très longtemps, en dehors des fonctions “mécaniques” (le plaisir féminin, les règles en dehors du basique fonctionnement, etc.).

    Je fais tout de même la différence entre en parler librement et discuter de l’intime avec tout le monde ; tout comme il n’est pas normé de parler de sa sexualité à tout va, il n’est pas naturel de parler de l’apparence du sang avec les inconnus dans le métro.

    Cela dit, parler de ce qu’on ressent, des douleurs, des malaises, etc. permet d’avoir parfois de comprendre, de rassurer et de voir que tout ce qu’on vit n’est pas toujours normal.
    Pour reprendre l’exemple de l’endométriose, dans notre société il est encore “normal” d’avoir mal pendant les règles, c’est banalisé, donc on n’en parle pas nécessairement. Sauf que dans certains cas, ça nécessiterait une consultation et un traitement, mais comme c’est tabou, on passe à côté pendant des années.

    Je suis assez d’accord, d’ailleurs je disais bien que pour moi je trouve normal de ne pas parler des règles devant tout le monde au même titre que n’importe quel sujet intime

    C’est vrai que n’ayant jamais eu de problème je n’ai jamais voulu en parler, alors que par exemple on se racontait entre copines comment s’était passé nos premières fois
    Par contre les rares fois où je me suis questionnée j’ai toujours eu le réflexe de me renseigner sur internet (en faisant gaffe aux sources), j’ai jamais pensé à demander à quelqu’un de mon entourage car pour moi elles ont pas les compétences pour me répondre



  • Jvois pas trop where is the problem. Jpense pas qu’il y ait encore de partie dans le monde où dire qu’on est en règle soit tabous. Jpense quil ya pas de souci avec ca. Même si certaines filles timide préfèrent parler de drapeau chinois pour dire qu’elles sont en règle quand elles peuvent ou veulent pas faire un truc. J’ai aussi eu ce genre de langage voilé par peur de choquer autrui vu qu’il s’agit de sang. Mais ça m’est passé.

    C’est juste de la timidité sinon on blâme personne si elle dit qu’elle est règle ou en période rouge. Tout le monde sait que c’est le quotidien des femmes cinq fois par mois



  • @keysersöze a dit dans Les règles ; faut-il en parler ? :

    On est forcé de vivre toute sa vie avec son corps. Alors si on commence à développer des complexes par rapport à tel ou tel élément qui nous déplaît ou dont nous avons honte on est pas sortis de l’auberge.

    C’est pas pour autant qu’on ouvre un topic pour débattre de tes trois couilles 😗


  • Animatrice Séries TV

    J’en parle sans aucun problème avec mes amis ou ma famille, mais c’est rare parce qu’on a pas grand chose à dire à part “ha ajd je suis réglée j’ai mal au ventre” ou bien “c’est casse pied”. Donc pas un sujet tabou de mon côté, juste rien d’intéressant à en dire.



  • @passo Mais… Comment diable es-tu au courant ??! :affole:



  • Je l’ai jamais vu comme un sujet tabou mais ce n’est pas pour autant que j’en parle à tout bout de champ parce que je m’en tape un peu.



  • @keysersöze c’est toi qui en a parlé un jour sur chatbranlette il me semble :hum:



  • @chibi C’est sûr, la plupart des femmes qui ont des douleurs au ventre (qui peuvent les clouées au lit) mais lorsque elles appellent leur patron en expliquant le problème, la plupart des boss vous juste se plaindre de cette “employée qui utilise une excuse” et ne pas la prendre au sérieux.



  • @akuma-no-rukia a dit dans Les règles ; faut-il en parler ? :

    la plupart des femmes qui ont des douleurs au ventre (qui peuvent les clouées au lit)

    Bin c’est de ça dont il faut parler. Parce qu’honnêtement je pense que si la douleur t’empêche littéralement de te lever, c’est pas super normal.
    Perso la pire douleur due aux règles que j’ai connue ne m’empêchait pas de marcher ou d’aller bosser. (Et je précise que je suis une personne très douillette qui crie vite à l’agonie.) Naturellement je comprends que cette douleur peut être + ou - intense selon les femmes, pour moi elle est du côté de 4 sur l’échelle de 1 à 10.
    text alternatif
    A mon avis si cette douleur va au-delà de 6, on peut considérer qu’on a un problème médical qui mérite d’être signalé, y compris à son employeur.
    Et c’est là que se terre le tabou j’imagine, parce que les femmes qui ont cette douleur extrême considèrent sans doute qu’il y a une part de ridicule à s’en plaindre, vu que c’est connu qu’avoir ses règles ça pique un peu, alors que dans leur cas c’est + que piquant.
    Bref, si t’es pliée en deux par la douleur et que tu peux pas te relever pendant tes règles, bin t’as le droit de le dire !

    Après, tout l’aspect “hygiène” des règles, je trouve franchement pas que ça vaille le coup d’en parler, autant que de parler du nettoyage des oreilles pour donner un exemple supportable. C’est un peu dégueu, on fait en sorte que ça le soit peu ou pas du tout, bon bin pas la peine de discourir là-dessus, c’est pas une question de honte mais de pudeur…

    (J’ai regardé le documentaire, il est pas mal fait. Comme pour @Chibi, il m’a rien appris que je ne savais déjà, mais ça veut pas dire qu’il est inutile.)



  • Erreur de topic



  • @Chibi

    J’ai pensé à ce topic en lisant le "témoignage " d’une étudiante qui a fait l’expérience d’une journee sans protection…

    Bon perso , les photos qu’elle a posté, c’est pas trop mon style.

    Je peux pas poster de lien , j’essaye un copié/collé :



  • <<<Pour que les protections hygiéniques soient remboursées, une étudiante fait "couler son sang dans Paris"
    Sans protection, Irene, une étudiante de 20 ans, a déambulé dans Paris pendant ses règles pour exiger le remboursement des produits hygiéniques féminins.>>>

    Sur le huffpost



  • @printemps Je croyais que tu allais parler du “flux instinctif libre” (je vous laisse googler). Il y a donc moyen de se passer totalement de protection (m’enfin faut avoir drôlement confiance en son instinct, perso j’en suis pas là!!).



  • @oranginita pareil pour tout.



  • :prude:



  • @ptitbordel J’adore le fait qu’on entend Judor en off qui souffle et fait “oh la vache” (vers 40s) :lol:.
    Y’avait des bons moments dans ce film quand même…



  • Sinon pour pas faire que troller, j’ai pas spécialement de problème à parler des règles avec mes proches.
    Par exemple elles ont toujours été hyper douloureuses chez moi, du genre à me clouer au lit le premier jour, du coup mes proches le savent, parce que forcément ce jour là je suis un mélange de gremlins et de grosse connasse.
    Mais c’est un sujet qui reste perso pour moi, j’irai pas en parler à n’importe qui, parce que je suis pudique, que j’aime pas parler de choses intimes.
    Et puis j’aime pas non plus que les gens autour de moi ( sauf mes proches ) soient au courant de mes moments de faiblesse ou de douleur, j’aime trop garder le controle pour m’épancher là dessus.



  • @oranginita moi j’adore ce film :tagada:



  • @oranginita
    J’en n’avais jamais entendu parlé.

    L’article auquel je fais allusion n’en parle pas.