The Messenger



  • Prends ce parchemin et mets-toi en route !

    The Messenger est un jeu d’action-plateformes sorti en aout 2018 par les développeurs canadiens de Sabotage Studio, et qui se réclame de la tradition des Ninja Gaiden (traduction : c’est dur).

    L’histoire est simple : le dernier village humain est attaqué par le Roi Démon et son armée, et vous avez pour mission d’apporter un mystérieux parchemin à trois sages qui vivent à l’autre bout du continent.
    La feature principale du jeu pour se démarquer repose sur son esthétique, qui passera de 8 à 16 bits (de la NES à la Super NES) au fil des niveaux. La petite cerise sur le gâteau étant que les musiques elles aussi évolueront en fonction de l’univers dans lequel vous vous trouvez.

    Le jeu a été nominé dans deux catégories aux Game Awards 2018, meilleur jeu indépendant et meilleur premier jeu indépendant, et il a remporté la statuette pour la seconde.

    Je viens de le terminer, et c’était franchement chouette !
    Le gameplay est très bien calibré, parfois difficile à jouer sur la Switch en mode portable avec ses petits boutons proches les uns des autres, mais pour avoir fait la moitié du jeu dans cette configuration ce n’est pas rédhibitoire, loin de là. Et si vous avez une manette pro ou que vous y jouez sur un autre support, le problème ne se pose plus.
    Je suis assez d’accord avec le test de Gamekult qui déplore une perte de rythme et de clarté dans la seconde partie où le jeu devient un metroïdvania. J’ai été plus d’une fois obligé de “tricher” en payant le boutiquier pour me révéler la position des différentes notes de musique…
    En revanche l’humour est tout simplement génial ! (La scène du placard :hihi: ) Venant d’un jeu de ce style je ne m’y attendais pas du tout, et je me suis retrouvé plus d’une fois à rire devant mon écran à cause du boutiquier ou du petit diablotin qui se moque de nous quand nous mourrons.
    Bref, c’est une très bonne pioche ! Si vous n’avez pas peur de la difficulté et que vous aimez les looks rétro 8/16 bits ce jeu est fait pour vous !



  • @keysersöze
    As-tu, comme moi, rigolé tout seul pendant de longues minutes (bon peut-être moins…) lorsque

    Spoiler le héros demande une nouvelle histoire au boutiquier, et cette fois c’est le héros qui imagine une morale à l’histoire en proposant plusieurs solutions, mais le boutiquier lui dit tout naturellement “non aucune morale, j’aimais juste bien l’idée de la mort piégée dans un poirier”

    :blissysmile:

    C’est tellement absurde d’imaginer ça, et tellement inattendue comme réplique, que c’était environ mon moment préféré du jeu !

    Sinon j’ai adoré le moment où on est un peu perdus et qu’on doit chercher par nous même !

    Le seul truc décevant c’est la récompense pour les médailles à trouver, certaines étaient bien dures à choper, pour une si maigre récompense… mais bon ça donne un sentiment d’accomplissement d’avoir tout fait dans le jeu!



  • @jool

    J’avoue que je me suis bien marré sur celle-ci, mais ma préférée reste le placard avec le loooong troll du jeu qui part en verbiage métaphysique pendant facile 15 à 20 vignettes :pouhahaha:

    Je n’ai pas voulu faire la course aux médailles parce que le jeu t’indique plus ou moins qu’il va te décevoir sur la récompense, et après vérification sur le net il le fait bel et bien. :tatane:


  • Community Manager

    Dans ma liste, j’attends une promo ! (une autre, puisqu’il y en a déjà eu une que j’ai laissée passer)

    Faut dire que j’ai encore plusieurs très bons jeux en cours…



  • @Honey Moi aussi j’attendais une promo, mais vu le succès du jeu sur l’eshop je pense que tu vas attendre jusqu’à Pâques voire cet été pour l’avoir moins cher :unsure:


  • Community Manager

    @keysersöze Comme ça j’ai le temps de me débarrasser d’autres jeux en cours, je croule dessous 😧 (et comme tu peux le voir je passe mon temps ici plutôt que sur mes jeux)



  • J’attends aussi une promo sur Monster Boy et le Royaume Maudit , depuis 2 mois et RIEN :abba:

    40 balles c’est quand même beaucoup pour un jeu démat’…