Tout le mois d’août → Pluie d’étoiles filantes : les Perséïdes ☄
27 août → Shenmue 3 🎮
27 août 2019 → Control🎮

Dites adieu au billet de 500 euros !


  • Admin

    Les banques centrales de la zone euro cesseront d’émettre, ce dimanche, le billet de 500 euros. Pour Yann Balliet, conseil en finance, sa disparition programmée à deux objectifs : la lutte contre la criminalité et la dématérialisation progressive des moyens de paiement.

    0_1548527954471_cef73726-3838-43e6-9950-fcfc5e32ac40-image.jpeg

    Mis en circulation en 2002 et après dix-sept années d’existence, le billet de 500 euros, septième de la série par ordre croissant de valeur, vit ses derniers instants. C’est officiellement à partir du dimanche 27 janvier prochain que 17 des 19 banques centrales nationales cesseront d’émettre ces coupures. Seules l’Allemagne et l’Autriche continueront jusqu’en avril.

    La Banque centrale européenne (BCE) avait décrété en mai 2016 l’acte de décès du billet de 500 euros. Une demande appuyée à l’époque par François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France. Un moyen pour favoriser et renforcer la lutte contre le blanchiment d’argent et contre le financement du terrorisme. Ce n’est pas pour rien que ce billet est surnommé «billet Ben Laden».

    2,4 % des billets en circulation

    […]

    Un monde sans liquide ?

    La BCE, soutient que la suppression des coupures de 500 euros s’inscrit dans les solutions choisies pour permettre la dématérialisation progressive des moyens de paiement. En effet, l’idée d’un monde sans argent liquide fait rêver.

    Nous assistons donc depuis peu à la naissance de plusieurs portefeuilles électroniques tels qu’Apple Pay, Samsung Pay, Paylib pour n’en citer que quelques-uns. Ces nouveaux systèmes innovants révolutionnent le secteur bancaire. Ils présenteraient deux avantages majeurs. Pour les institutions financières, le coût de production des outils de dématérialisation serait plus intéressant que celui de la monnaie physique classique qui représenterait plus de 5 milliards d’euros par année, billets et pièces confondus. Pour les utilisateurs, le sentiment de sécurité de ne plus avoir à manipuler des billets ou une carte bancaire.

    Evasion fiscale, détournement de fonds, autant d’anecdotes et d’histoires dans lesquelles le billet de 500 euros joue le premier rôle. Sa suppression favorisera certes la lutte contre le grand banditisme mais ne faudrait-il pas plutôt optimiser les processus de traçabilité des transactions financières ?

    Source : https://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-191488-dites-adieu-au-billet-500-euros-2239464.php



  • C’est bien, et faut aller plus loin les billets de 100 et 200 aussi faut les supprimer.

    Je suis pas pour une société sans liquide, mais les grosses coupures faut les supprimer à un moment tu sors la CB quoi.
    Et les gros gros paiement (qui n’arrivent pas tous les 4 matins !) tu fais un chèque ou un virement.


  • Admin

    Je serais plus pour supprimer les chèques que les billets de 100 ou 200€.



  • Ouais mais papy et mamie tu leurs enlève les chèques ils savent plus quoi faire.


  • Eurovision

    J’ai jamais eu l’occasion de leur dire bonjour, perso.



  • Idem, ça ne va donc pas me briser mon coeur de pauvre.



  • Ça existe :abba:



  • Oui j’ai appris que y a encore des chèques en France, pourtant c’est pas le tiers monde :abba:



  • @knut Bah pour d’inscrire à la fac, payer les docteurs genre osthéo ou psy qui n’ont pas de talon CB c’est utile. J’ai acheté ma caisse avec un chèque :mimi:



  • @jackasse too weird :abba:



  • Oui ici les chèques sont une espèce disparue :mred: j’ai rarement du liquide sur moi, je paye tout par carte. Quand il faut du liquide je le sais généralement avant et je prévois (mais ce sont jamais des grosses sommes) ou alors certains acceptent que je paye via le téléphone.



  • @ratonhnhakéton a dit dans Dites adieu au billet de 500 euros ! :

    […] Evasion fiscale, détournement de fonds, autant d’anecdotes et d’histoires dans lesquelles le billet de 500 euros joue le premier rôle. […]

    C’est clair que le biffeton de 500 boules était bien pratique pour faire voyager du grisbi douteux dans une valise sans se faire choper par TRACFIN ou organismes équivalents.

    […] Sa suppression favorisera certes la lutte contre le grand banditisme mais ne faudrait-il pas plutôt optimiser les processus de traçabilité des transactions financières ? […]

    Ah ah ! Si tous les pays du monde se donnaient la main (l’Europe déjà) ça fait longtemps que les transactions qui passent dans la grande machine à blanchir auraient été gaulées.

    :unsure: Je suis inquiet comême. Car même si la BCE cesse d’émettre ce billet demain, restera-t-il toujours valable et pour combien de temps ? J’ai plus que 8 minutes pour les écouler sinon…


Log in to reply