19 septembre: Europa League ⚽
20 septembre → Criminal - Saison 1 (Netflix) 📺
20 septembre : First Wives Club - 1x01 📺
20 sept 2019 → Zelda :Link’ Awekening🎮

Les trucs cons dans les films



  • Dans les films, même les meilleurs, il y a des moments où on se dit : “ah mais ça marche pas ça…”
    Des choses idiotes que font les personnages, une mise en scène bien trop exagéré…

    Pour donner l’exemple, j’ai repensé à une scène des Gardiens de la Galaxie :

    0_1548006312966_Sujet.PNG
    A ce moment-là, Groot plante un de ses doigt dans le torse de Drax pour lui enlever l’eau de ses poumons et donc lui sauver la vie. Ça peut paraitre une bonne idée cependant, est-ce que ça va pas lui laisser un trou dans son poumon ? Comment il pourrait y survivre ?



  • Dans les films et les séries, souvent les personnages ouvrent la porte d’entrée pour pénétrer dans un appartement et/ou une maison, mais ne referment jamais la porte. Même quand ils sont en train de raconter un terrible secret/faire l’amour/se disputer… C’est un truc que je trouve débile et qui m’énerve, voilà :angry2:



  • @son-altesse-fion En même temps faut qu’ils aèrent, vu qu’on les voient jamais ouvrir une fenêtre (ou même des fenêtres ouvertes…)



  • @akuma-no-rukia souviens toi de la scène où le mec se prend vraiment la porte dans La princesse de Montpensier 😂



  • Globalement toutes les scènes où les héros se prennent une balle dans l’épaule, dans la cuisse, ou dans le ventre, puis continue de gambader. :huh: Je veux bien que le héros soit super fort, mais dans la réalité, la violence d’une telle douleur doit à mon avis te coucher au sol direct (sans compter que c’est pas parce qu’on te tire “juste” dans le gras de la cuisse que tu peux pas en mourir).

    Et sinon, je suis toujours épatée par la loyauté des sous-fifres des méchants dans les films. Quand le méchant psychopathe, principal antagoniste, se fait attaquer par le héros, ses sous-fifres se mettent courageusement en travers, se font dézinguer les uns après les autres à tour de bras… et yen a pas un qui se dit “nan mais attendez, c’est pas pour faire ma lopette mais j’ai pas envie de mourir là, je vais plutôt parlementer”. Quand manifestement le méchant est très méchant, on se demande quel lien indéfectible peut bien les unir tous pour qu’aucun sous-fifre ne se dise “euh moi finalement je suis gentil, je préfère me rendre à la police”.



  • @oranginita Perso, j’ai tendance à penser que le pouvoir de l’adrénaline est plus puissant qu’on ne le pense, après ça dépend de la blessure bien sûr



  • C’est vrai que parfois, la mise en scène supplante un peu le bon sens.

    Un exemple en particulier se trouve dans cette scène du film Rogue One :

    L’Etoile de la Mort, fraichement terminée, s’apprête à faire feu sur la ville de Jehda. Et se faisant, elle se permet même d’éclipser le soleil.

    En soit, c’est une idée de mise en scène très efficace. Ca colle parfaitement avec l’idée de l’ombre, de la menace, et l’obscurité ainsi posée contribue à magnifier le visuel de la destruction.

    Mais d’un point de vue pratique, ça revient aussi à dire que les impériaux ont bêtement attendu que leur propre ombre vienne complètement occulter leur cible. Qui fait ça ? Qui attend que sa cible ne soit plus visible pour faire feu ?

    Du coup quand je vois ça, je me retrouve un peu en mode “c’est beau… mais c’est con… mais c’est beau… mais c’est con… mais c’est…”.



  • @oranginita a dit dans Les trucs cons dans les films :

    Globalement toutes les scènes où les héros se prennent une balle dans l’épaule, dans la cuisse, ou dans le ventre, puis continue de gambader. :huh: Je veux bien que le héros soit super fort, mais dans la réalité, la violence d’une telle douleur doit à mon avis te coucher au sol direct (sans compter que c’est pas parce qu’on te tire “juste” dans le gras de la cuisse que tu peux pas en mourir).

    Mon beau-frère s’est pris une balle dans le torse qui a traversé le poumon ( donc le truc assez grave, il a failli en crever ) mais sur le coup il a continué de courir. Bon au bout d’un moment il a perdu connaissance et s’est écroulé sur le sol, mais on l’a ramassé assez loin du lieu où ça s’est passé.
    Du coup dans les films ça me parait jamais foufou, sauf si le mec se fait cribler de balles et continue sa life tranquilou.

    Moi ce qui m’énerve le plus dans les films, c’est quand le gentil survivant arrive enfin à buter le méchant. Mais qu’il vérifie pas si il est bien mort. Il faut TOUJOURS s’assurer qu’il est bien mort avant de se sauver, TOUJOURS bordel.
    C’est trop relou quand l’autre se relève :sleep:



  • @oranginita a dit dans Les trucs cons dans les films :

    Globalement toutes les scènes où les héros se prennent une balle dans l’épaule, dans la cuisse, ou dans le ventre, puis continue de gambader. :huh: Je veux bien que le héros soit super fort, mais dans la réalité, la violence d’une telle douleur doit à mon avis te coucher au sol direct (sans compter que c’est pas parce qu’on te tire “juste” dans le gras de la cuisse que tu peux pas en mourir).

    Mais grave. La palme du genre revenant selon moi au personnage de Denise Richards dans le film Starship Troopers.

    Lors de l’affrontement final, Mademoiselle se fait perforer l’épaule par une patte d’arachnide. Là, on ne parle même plus d’une balle, mais bien d’un pieu qui fait entre 5 et 10cm de diamètre.

    “Aïeuh”
    0_1548015947941_Capture d’écran 2019-01-20 à 21.20.36.png

    Le fait qu’elle survive à ça est déjà un petit miracle en soi. La logique la plus élémentaire aurait été que son bras gauche soit HS pour le reste du film, et qu’on la voit emmenée aux urgences dans un état critique une fois secourue.

    Sauf qu’elle termine la scène au mieux de sa forme et de ses moyens, dans des conditions pourtant innommables (ça pète dans tous les sens). Et le tout se finit dans la bonne humeur, en haie d’honneur bras dessus bras dessous avec les copains.

    0_1548016726130_Capture d’écran 2019-01-20 à 21.38.06.png
    “Au fait, je t’ai dit que je cicatrisais super vite ?”
    0_1548016414059_Capture d’écran 2019-01-20 à 21.24.18.png



  • @ptitbordel a dit dans Les trucs cons dans les films :

    Moi ce qui m’énerve le plus dans les films, c’est quand le gentil survivant arrive enfin à buter le méchant. Mais qu’il vérifie pas si il est bien mort. Il faut TOUJOURS s’assurer qu’il est bien mort avant de se sauver, TOUJOURS bordel.
    C’est trop relou quand l’autre se relève :sleep:

    Faut reconnaitre que des fois, le vilain met aussi pas mal de mauvaise volonté quand il s’agit de définitivement trépasser.

    -Oh non Steven, il se relève !
    -Je comprends pas Sandy ! On l’a abattu, décapité, démembré. On a passé ses membres au hachoir, les morceaux hachés au feu, et mélangé les cendres à un bloc de ciment qu’on a ensuite jeté dans une fosse abyssale du Pacifique !
    -Je t’avais pourtant dit que cette fosse abyssale n’était pas assez profonde, Steven.



  • Un truc con dans les films ? Y’en a tellement qui me viennent en tête, du genre :

    • Le héros/méchant qui se prend une balle ou une flèche en plein poumon, et qui continue à parler en mode “je t’aime John, n’oublie jamais ça”

    • Les films d’arts martiaux où le protagoniste arrive à projeter des adversaires d’un simple coup de poing, et parvient à se défaire d’une dizaine d’ennemis. Sérieux, n’importe qui s’étant déjà confronté à plus de deux mecs en même temps, sait que cey impossible è_é

    • Le méchant qui, tellement sûr de lui, se permet de tourner le dos à son rival pour balancer son discours de méchant… Dans la vraie vie réelle, personne ne tourne le dos à une menace è_é

    • Les types qui vident un chargeur entier de fusil d’assaut en mode automatique… Naon mais tu vises rien du tout en vrai hein è_é

    • Les combats à main nue ou à l’arme blanche où les gugus font des cabrioles et des esquives en mode acrobates… Genre Star Wars °_°

    • Le méchant avec sa tenue de méchant, son air de méchant, son rire de méchant… Mais mec, sérieux, cey marqué sur taggle que tey le méchant, comment t’arrives à pas te faire griller ? è_é

    • Le héros qui ne sait rien, qui ne maitrise rien, qui se retrouve au beau milieu de soldats expérimentés… Et qui parvient néanmoins à les surpasser paske cey l’élu, le fils d’un super soldat, ou je ne sais quoha…



  • @spinopute a dit dans Les trucs cons dans les films :

    • Les combats à main nue ou à l’arme blanche où les gugus font des cabrioles et des esquives en mode acrobates… Genre Star Wars °_°

    Mmmh, je pense que le cas “Star Wars” siérait mieux à ce point-ci :

    • Les types qui vident un chargeur entier de fusil d’assaut en mode automatique… Naon mais tu vises rien du tout en vrai hein è_é

    text alternatif



  • :sleep: C’est ça de ne regarder que des films de baston, de bons et de méchants, d’exterminations et tueries de masse.



  • @spinopute a dit dans Les trucs cons dans les films :

    • Le méchant avec sa tenue de méchant, son air de méchant, son rire de méchant… Mais mec, sérieux, cey marqué sur taggle que tey le méchant, comment t’arrives à pas te faire griller ? è_é

    Uhuh

    text alternatif



  • Un autre truc sur les méchants et les gentils : Va falloir m’expliquer pourquoi les héros défoncent tous les sbires mais ils galèrent pour un mec, le méchant.



  • Sinon, il y aussi la fameuse scène où le gentil se fait entourer par un tas de méchants qui…font la queue pour le taper au lieu de l’encercler et de lui péter la tronche à plusieurs à la fois.



  • Les scènes où le mechant demande au gentil s’il a une dernière volonté et que grâce à une astuce le gentil l’emporte alors qu’il suffisait de le tuer rapidement pour en finir.



  • Ce que je trouve con, c’est que lorsqu’il y a une scène où ils cuisinent, il y a toujours 10000 sortes de légumes sur le plan de travail, c’est abusé.
    Toi tu coupes 2 pauvres poivrons et un oignon et tu te sens l’âme d’un Bocuse :ahah:



  • Ça me rappelle le fameux espion du tome 1 d’Astérix qui avait fait un flopic.
    S’il avait été plus fin, les aventures du gaulois auraient duré une trentaine de pages plutôt que de tomes.

    Y a surement ce genre de cas dans beaucoup de films.



  • J’ai bien envie de m’essayer à trouver des exemples à chaque (ou presque) cas de figure cité sur ce topic.

    Par exemple :

    @egon a dit dans Les trucs cons dans les films :

    Sinon, il y aussi la fameuse scène où le gentil se fait entourer par un tas de méchants qui…font la queue pour le taper au lieu de l’encercler et de lui péter la tronche à plusieurs à la fois.

    Le combat Batman&Catwoman contre les hommes de Bane dans The Dark Knight Rises.
    Les mecs sont à 12 contre 2, mais n’ont pas la présence d’esprit d’attaquer en groupe. Batounet et Cat trouvent même le temps d’échanger 3, 4 lignes de dialogue en plein milieu. Notez celui qui semble tomber tout seul (à 0:27, sur la gauche).

    @akuma-no-rukia a dit dans Les trucs cons dans les films :

    Un autre truc sur les méchants et les gentils : Va falloir m’expliquer pourquoi les héros défoncent tous les sbires mais ils galèrent pour un mec, le méchant.

    Toujours avec Batman, on peut citer The Dark Knight, où notre ami chauve-souris expedie rapidement les hommes de main du Joker, pourtant nombreux et lourdement armés. Puis il se retrouve à galérer face au big boss, qui n’a que des couteaux et une force pas particulièrement sur-humaine.


Log in to reply