Au Japon, modifier des consoles peut maintenant vous envoyer en prison


  • Admin

    Le gouvernement japonais vient de modifier sa loi : désormais, si vous modifiez une console au Japon, vous pouvez être condamné à cinq ans de prison et / ou à une amende d’environ 40 000 €.

    text alternatif

    Le gouvernement nippon a récemment apporté une modification à la loi pour la prévention de la concurrence déloyale. Désormais, les services de sauvegarde de jeux et de modification de consoles sont considérés comme illégaux sur le territoire japonais – incluant les Action Replays et les save editors.

    Les principales infractions pour lesquelles les contrevenants seront poursuivis sont les suivantes :

    Distribution d’éditeurs et de programmes de sauvegarde de jeux
    Distribution, vente, vente aux enchères de codes de série et de clés de produits sans l’autorisation du fabricant du logiciel
    Services qui offrent l’édition / le piratage de données sauvegardées et / ou la modification/le piratage de consoles

    Jusqu’à maintenant, il n’existait aucune loi régissant ce type de pratique. Les contrevenants s’exposent désormais à une amende de 5 millions de yens, soit 40 000 euros et seront passibles de maximum 5 ans d’emprisonnement.

    La loi concerne bien évidemment les mini-consoles type NES, SNES et PS Classic ne sont plus autorisés.

    En novembre dernier, un homme de 39 ans avait été arrêté pour avoir modifié et vendu plusieurs Super Famicom Classic Mini, commercialisées à la base par Nintendo. Il avait ajouté au line-up existant cinq nouveaux jeux, parmi lesquels Super Mario Bros.

    Source : https://www.nautiljon.com/actualite/jeux+vidéo/au+japon,+modifier+des+consoles+peut+maintenant+vous+envoyer+en+prison-10516.html



  • Je peux concevoir l’idée d’un point de vue légal.
    Si Nintendo vends une console mini avec un pack de 20 jeu et que t’en a rajouté 5, concrètement les 5 tu les as volé. Pour un usage personnel ça passe, mais si c’est revendu sur ebay ça pose problème…


  • Admin

    Oui le fait d’en faire commerce est un abus, mais la peine encourue est vachement disproportionnée vis à vis de l’infraction commise.



  • -T’as fait quoi pour te retrouver en taule ?
    -J’ai acheté un Action Replay pour ma PS4, et toi ?
    -Moi j’ai violé deux mecs dans une boite, et dans quelques secondes, j’crois que j’vais m’en faire un troisième !



  • Comme dans toute les justices du monde, la justice japonaise marche aussi par jurisprudence.
    La peine de prison, c’est le max, c’est celui qui a monté un business lucratif d’envergure de consoles parallèles avec des jeux volés. Le lambda qui a suivi un tuto pour installer un firmware custom sur sa console n’aura jamais cette peine.


Log in to reply