🍾 Bonne année 2019 ! 🥂


16 janvier : Glass 📽
17 janvier : Star Trek : Discovery - 2x01 📺
18 janvier → : Marvel’s The Punisher - Saison 2 (Netflix) 📺

C'est quoi l'asexualité ?



  • Ce post m’a fait réaliser que je ne comprends pas bien ce qu’est l’asexualité. Alors bien sûr je vois la définition officielle, mais j’arrive pas bien à comprendre comment on peut se définir comme asexuel, comme si c’était un mode de vie ou une identité fondamentale, alors que j’ai l’impression que ça revient juste à dire qu’on n’est pas très porté sur le sexe à un instant T. J’arrive très bien à concevoir qu’on puisse ne pas avoir envie de faire du sexe h24, mais de là à dire que “ça ne m’intéressera jamais”, ça me paraît drôlement définitif et peut-être soumis à des facteurs extérieurs.

    J’espère ne heurter personne avec ce raisonnement, je ne demande qu’à ce qu’on m’informe hein…

    Qu’en pensez-vous ?



  • Je vais encore dire une bêtise, mais l’asexualité consiste à avoir un appareil génital qui ne sert qu’à faire pipi avec une mauvaise optimisation des ressources du bazar (un peu comme quelqu’un qui achète un matos high-tech top moumoutte mais qui n’utilise que le minimum de ses fonctions). Voilà, voilà…



  • @Oranginita

    Ce n’est pas à l’instant T, c’est tout le temps.

    Et c’est important je trouve de pouvoir le preciser assez rapidement lors d’une rencontre amoureuse.

    Alors ok à l’adolescence ou jeune jeune adulte de ne pas le savoir car il s’agit peutetre d’un manque d’opportunité (pas rencontré qqn d’attirant).

    Mais au bout d’un moment la personne asexuelle sait.
    Certaines passent des tests (vérif des taux hormones) des examens etc mais pas toutes.

    Car enfin , puisqu’il n’y a aucun intérêt , aucune envie, aucune attirance pour la sexualité, il faudrait etre convaincuE d’avoir un probleme pour consulter et résoudre un probleme qui n’en est pas un.



  • Décidément c’est le thème du jour.
    Sur une page facebook ce matin quelqu’un s’interrogeait aussi sur l’asexualité et ils en sont venus à parler de graysexualité. Je n’avais jamais entendu ce mot.
    Il faut à tout prix mettre un mot sur chaque chose j’ai l’impression maintenant



  • @nwanda J’ai la même impression… Je pense que les gens sont rassurés quand ils entrent dans une case, et je jette pas la pierre, c’est clair que c’est pas marrant d’avoir l’impression qu’on est le seul à vivre un truc.



  • Mon problème avec l’asexuelité c’est que je n’arrive jamais à savoir si c’est considéré comme une identité ou plus comme une sorte de maladie ou d’handicap ?

    @nwanda La graysexualité ? Kézako ?



  • Etre asexuel: c’est quelqu’un qui n’es pas branché par la vie sexuel quel soit homosexuel ou hétérosexuel.
    pour les causes: cela relève de la psychologie émotionnel de l’individu. Ce n’est pas une maladie c’est juste que la personne aime pas ce genre de chose. cela n’empêche aucunement d’être en mauvaise santé et d’être heureux. je connais une femme asexuel et elle ne me donne absolument pas l’impression d’être à la masse , elle est au contraire bien dans sa tête. ceci dit: je ne suis pas dans sa tête mais c’est mon point de vue. Mis à part une pudeur assez accrue voir exagérer ! mais bon…
    cela existe chez certains animaux !



  • @abrupte D’accord merci, je ne savais pas si ça relevait plus de la psychologie ou de la physionomie justement, ça m’éclaire.



  • @akuma-no-rukia a dit dans C'est quoi l'asexualité ? :

    Mon problème avec l’asexuelité c’est que je n’arrive jamais à savoir si c’est considéré comme une identité ou plus comme une sorte de maladie ou d’handicap ?

    @nwanda La graysexualité ? Kézako ?

    Une personne graysexuelle se situe entre l’asexualité et la sexualité. Elle peut aussi se dire en même temps gay, hétéro ou toute autre identité sexuelle. Elle n’éprouve pas d’attirance sexuelle, sauf dans de rares circonstances. Il peut également s’agir d’une personne ressentant du désir, mais à la libido trop faible pour envisager de passer à l’acte. Habituellement, elle n’éprouve pas d’attirance sexuelle, hormis dans de rares circonstances. Il peut également s’agir d’une personne ressentant du désir, mais à la libido trop faible pour envisager de passer à l’acte. Bien souvent, les graysexuels choisissent de s’identifier comme asexuels, cela étant plus facile à expliquer
    Source : passeportsante.net



  • @nwanda Un entre-deux donc, je vois merci. Il est intéressant de voir à quel point l’être humain cherche toujours à trouver sa place et à la “nommer” pour s’identifier à un groupe qui lui ressemble. Quand on veut, on est fascinant tout de même.