Never-Ending Man: Hayao Miyazaki (Owaranai Hito Miyazaki Hayao)



  • 0_1546082464177_e3f9fbb6-aaf2-4486-88fa-f90337a6de7b-image.png

    Documentaire de Kaku Arakawa.

    Synopsis (Allociné) :

    Le réalisateur Kaku Arakawa a suivi pendant deux ans le Studio Ghibli et Hayao Miyazaki après l’arrêt de leur activité, avec une complicité et une délicatesse qui lui ont permis de montrer le maître de l’animation japonaise tel qu’on ne l’a jamais vu. En 2013, à l’âge de 72 ans, Hayao Miyazaki, réalisateur oscarisé au sommet de sa gloire, surprend tout le monde par l’annonce soudaine de son départ à la retraite. Très vite, malgré cette décision, le maître a du mal à réfréner sa passion de toujours pour la création. Il se remet donc, dans la solitude d’un Studio Ghibli désormais réduit à sa quintessence, à explorer de nouvelles idées. Pour la première fois d’une longue carrière dédiée à l’animation traditionnelle, il s’interroge sur l’usage des nouvelles technologies. Entre le doute et l’attrait de la nouveauté, le vieux maître se laisse filmer au plus près pendant deux ans par un réalisateur complice et ami. On découvre les coulisses du travail légendaire de Hayao Miyazaki à travers le regard intime et respectueux du réalisateur Kaku Arakawa qui nous offre une chance unique d’observer Hayao Miyazaki dans l’exercice de son art face aux nouveaux défis qu’il rencontre dans la réalisation de son nouveau film BORO LA CHENILLE. Une oeuvre crépusculaire qui mène à une renaissance.

    Trailer STFR :


    Un documentaire sur le Maître de l’animation japonaise.

    Sortie en salles le 2 janvier.



  • Ce synopsis a dû tuer des gens je pense (d’ennui). C’est ballot parce que sinon ça doit être bien comme film. 😊



  • @oranginita Ouais je sais pas qui écrit les synopsis sur Allociné mais je soupçonne que ce soit comme sur Wikipédia, entre ceux qui racontent tout le film en un pavé imbuvable et ceux qui se limitent presque à “L’histoire d’un homme”.