Mortal Engines


  • Animateurs

    Film americano-neo-zelandais réalisé par Christian Rivers, ecrit et produit par Peter Jackson et Fran Walsh (Lord of the Rings, The Hobbit).

    0_1545003239782_downloadfile.jpg

    Synopsis: Plusieurs siecles apres le ravage de la Terre par une guerre utilisant des armes de destruction massive, les survivants se sont reorganisés avec un mode de vie différent, rassemblés dans des villes mobiles pour pouvoir se deplacer et trouver des resources pour survivre. Les differentes villes sont ainsi en conflit permanent et se battent pour les ressources et les territoires, conflit qui s’aggrave avec l’arrivée de la puissante ville de Londres, menée par Thaddeus Valentine (Hugo Weaving), un homme avide de pouvoir.

    Quelqu’un est tenté? Ou l’a deja vu? Dites-nous tout!


  • Animateurs

    Je viens d’aller le voir et j’ai été agreablement surprise par ce film. J’ai beaucoup aimé le concept des villes “tractées”, et j’ai trouvé que les effets speciaux rendaient la ferocité et l’immensité de ces machines tres bien, ainsi que leur impact sur ce qu’il reste de la planete. J’ai egalement beaucoup aimé la musique, tres epique et efficace.

    Hugo Weaving y est excellent, comme d’habitude, et j’ai trouvé l’heroine et son histoire etonamment attachantes (contrairement a ce que m’avais laissé imaginer la bande annonce). Contente de retrouver aussi Robert Sheehan de Misfits!

    Bon, ce n’est pas le film de l’annee et il y a de grosses facilités scenaristiques: on sent clairement que cet univers avait un enorme potentiel mais les choses interessantes ne sont pas du tout approfondies au profit des histoires des héros. Mais j’ai passé un super moment et ait été captivée par l’histoire et l’univers. Je n’ai pas vu le temps passer, et ca m’a donné vraiment envie de lire les livres dont le film s’inspire!



  • Ca a l’air sympa, ça me tente… Je ne connais pas du tout les bouquins, mais j’ai l’impression que l’univers vaut le coup d’oeil. 😊



  • J’ai vu le film et ça m’a plutôt déçu.

    Passé le premier frisson du à la découverte des impressionnantes villes tractés, le film s’embourbe dans les clichés et tout y est ultra prévisible.

    Il y a zéro surprise dans ce film. On comprend tout de suite qui est gentil, qui est méchant, qui va finir avec qui. Et l’idée global m’évoque un genre de Rogue One bis, mais version Steampunk et avec un happy ending, le perso de Hugo Weaving s’apparentant à une fusion entre ceux de Mads Mikkelsen et de Ben Mendelsohn.

    En fait mes attentes ont aussi contribué à me décevoir. La promo du film avait pas mal communiqué sur la ville de Londres sur des roues. Et ce concept m’apparaissait tellement perché, mais aussi tellement prometteur que je l’avais dans ma tête étendu à la planète entière, avec un Paris sur roues, un San Francisco sur roues, un Tokyo sur roues, un Berlin sur roues, etc… avec une explication de comment fonctionne le monde désormais.

    Sauf que non…