Kill la Kill ✂



  • text alternatif
    L’académie Honnōji, un lycée dans lequel règne la peur et la terreur. Celui ci est gouverné par le redoutable conseil des élèves, qui ont la particularité d’utiliser des uniformes Goku. Ces derniers leurs permettent d’être plus fort que n’importe qui, et d’écraser quiconque se dresse sur leur route.

    Ryūko Matoi est une fille qui transporte avec elle une moitié de ciseaux géant, et recherche le possesseur de l’autre moitié qui s’avère être l’assassin de son père.
    Dans le but de trouver le meurtrier, Ryūko rentre dans l’académie Honnōji pour y défier Satsuki Kiryūin, la présidente du conseil des élèves…
    https://www.nautiljon.com/animes/kill+la+kill.html

    L’animation déjà a un excellent travail qui fait plaisir aux yeux, pour ceux qui ont vu My Little Witch Academia vous reconnaîtrez la pâte du studio.
    Toujours dans le plaisir oculaire, la nudité et la sexualisation des personnages est l’une des premières choses qui revient dans l’histoire, mais pas sans raison. Le scénario fait presque parodie de shonen avec un format accéléré du plan schématique typique des shonen neketsu (24 épisodes), quand je dit ça j’entends que d’habitude un shonen qu’on appelle “neketsu” (One Piece, Hunter x Hunter, Dragon Ball, etc) ont souvent des rythmes longs qui leur vaut des multitudes d’épisodes qui peuvent s’éloigner de l’essentiel, dans KLK le rythme est au contraire très rythmé voire très rapide, on frôle presque le Tex Avery. En plus de la parodie de shonen, on peut aussi dire que ça fait aussi parodie d’anime fanservice en reprenant en même temps des codes des anime à magical girls (avec la séquence de transformation). On a donc de la comédie, de l’éro’, du drama et beaucoup d’hémoglobines.

    Pourquoi je parle de ça alors que je suis pas axée éro’ nibard ? Parce-que ce truc m’a fait apprécier entièrement un anime qui joue sur l’éro’ de façon efficace, et pour tout le reste. Pour faire court, c’est pas juste un anime basé sur ça (et pas parce qu’on a aussi des mecs sexualisés), mais pour la très bonne expérience que j’ai eu avec. Le scénar’ va quand-même loin et offre un bon contenu avec des messages plus ou moins subtils et des personnages intéressants avec au moins un beau design (parce-que les fringues des perso’ ça compte aussi). Et les musiques sont géniales. °-°
    0_1544352267405_samp.png

    ~[Un anime sacrément audacieux et très prenant à mon égard, que je regarderai une seconde fois un jour. Est-ce que vous connaissez ? Avez vu ? Aimer (hoopa) ?]~(maroon)
    text alternatif



  • J’ai regardé les premiers épisodes mais je n’ai pas du tout accroché.
    Vraiment, le côté très déshabillé me dérange. C’est con, l’héroïne avait l’air badass…
    C’est vrai que l’animation est très belle, le charadesign aussi. Mais bon voila, je n’ai pas accroché.

    Dans le même genre, c’est le même réalisateur qui a fait l’anime Gurren Lagann, du coup tu devrais essayer ^^ (D’ailleurs je n’ai pas accroché à Gurren Lagann non plus…).



  • @sylareen a dit dans Kill la Kill ✂ :

    J’ai regardé les premiers épisodes mais je n’ai pas du tout accroché.
    Vraiment, le côté très déshabillé me dérange. C’est con, l’héroïne avait l’air badass…
    C’est vrai que l’animation est très belle, le charadesign aussi. Mais bon voila, je n’ai pas accroché.

    Dans le même genre, c’est le même réalisateur qui a fait l’anime Gurren Lagann, du coup tu devrais essayer ^^ (D’ailleurs je n’ai pas accroché à Gurren Lagann non plus…).

    Oui le dénudé peut être carrément gênant et encore t’as pas vu jusqu’à la fin, mais si tu voyais la mère de Satsuki… 😧
    Ah oui Guren Lagann, j’ai pas regardé encore donc je sais pas comment c’est, j’avais pas spécialement l’intention de regarder mais j’essayerai, peut-être que j’accrocherai pas non plus.


Log in to reply