Vautours, mouettes,et autres charognards



  • Ok suite à un poste de @Marc1756 dans le topic “j’ai envie de dire” je posais cette question
    “C’est vrai que tant qu’il y a encore 1% de vie dans un être vivant le vautour n’y touche pas?
    Qu’en est il de la mouette?”



  • Les commentaires qui ont suivi me montrèrent que non, les charognards n’attendent pas forcément que l’être vivant meure vraiment.
    Jme posais en fait souvent la question à cause de cette vidéo que vous avez aussi probablement vu une fois (Soudan 1994, un vautour attendant patiemment qu’une petite fille faible meurre. Il lui restait qu’un km à parcourir pour atteindre le camp où y avait à manger mais elle était trop faible)

    Le photographe Kevin a reçu un prix pour
    cette vidéo. mais quand il passait fièrement à la radio quelques semaine plus tard, une auditrice lui a dit que ce jour là il y avait deux vautours: Le second était dans l’hélicoptère. Le photographe s’est suicidé.



  • Et vous connaissez vous des vautours (hommes) des temps modernes?
    Connaissez vous dautres charognards (animaux) ?



  • Cette photo est insoutenable.

    Je ne crois pas que les animaux aient un cahier des charges à respecter concernant leur régime alimentaire (pas plus tard que la semaine dernière j’ai vu un chat manger goulûment de la courgette, bon bin ça fait pas partie des aliments fréquemment préférés par les chats). Je suppose que les charognards ne consomment pas spécifiquement une viande morte, c’est surtout qu’ils ne chassent pas et mangent ce qu’il trouvent et qui ne risque pas de se défendre. Que l’animal soit vivant ou mort n’a une importance que s’il y a un risque pour le charognard de devoir lutter pour manger.

    Quel rapport avec les mouettes ? C’est vrai que ça mange de tout les mouettes, mais enfin je ne crois pas que ça cible spécifiquement les animaux morts, si ?



  • @marc1756 a dit dans J’ai envie de dire Volº2 :

    @aurel j’aime bien les mouettes, elles évoquent pour moi les voyages lointains.Je ne déteste pas leurs cris. Quoi de plus stimulant dans un port que le cri des mouettes, l’odeur iodée de la mer et le cliquetis métallique des mâts des bateaux. Pour moi, cela c’est : « Emmenez moi »
    de Charles Aznavour. ❤️

    Par contre, j’ai lu que les mouettes étaient des oiseaux redoutés des naufragés, des charognardes prêtes à attaquer le quidam à la première faiblesse. Hélas, on ne peut pas être parfaite… 😞

    @oranginita je l’ignorais aussi. Google me l’a confirmé.
    Non elles mangent pas que des carcaces mais ce sont aussi des charognardes



  • @heureuse777 a dit dans Vautours, mouettes,et autres charognards :

    Les commentaires qui ont suivi me montrèrent que non, les charognards n’attendent pas forcément que l’être vivant meure vraiment.
    Jme posais en fait souvent la question à cause de cette vidéo que vous avez aussi probablement vu une fois (Soudan 1994, un vautour attendant patiemment qu’une petite fille faible meurre. Il lui restait qu’un km à parcourir pour atteindre le camp où y avait à manger mais elle était trop faible)

    Le photographe Kevin a reçu un prix pour
    cette vidéo. mais quand il passait fièrement à la radio quelques semaine plus tard, une auditrice lui a dit que ce jour là il y avait deux vautours: Le second était dans l’hélicoptère. Le photographe s’est suicidé.

    Ok, par où commencer ?

    Déjà, contrairement à ce que cette vidéo dit, il ne s’agit pas d’une petite fille mais d’un petit garçon.

    Et il n’est pas mort de faim ce jour là, il a même vécu encore 14 ans avant de succomber à une fièvre paludéenne.

    Au moment de la photo, l’enfant était accompagné de sa tante qui se trouvait à quelques mètres de là, en attente à un poste de Médecins du Monde. Le bracelet que porte l’enfant prouve par ailleurs qu’il était alors pris en charge par une organisation humanitaire.

    Conclusion : il n’y a rien que le photographe pouvait faire. Il n’a rien à se reprocher.

    En revanche il est exact qu’il a reçu le prix Pullitzer et s’est par la suite suicidé, particulièrement affecté par les nombreuses critiques acerbes faisant de lui un charognard de l’info.

    L’ironie de l’histoire, c’est que ce sont les détracteurs du photographe qui sont au final devenus les véritables vautours de l’histoire. Ce sont eux qui l’ont enfoncé, trainé dans la boue, le poussant à la mort. :sleep:
    Si twitter avait existé à l’époque, c’eut été la curée.

    source : https://www.nouvelobs.com/photo/20150716.OBS2681/la-fillette-et-le-vautour-le-photographe-sur-le-banc-des-accuses.html



  • @peri a dit dans Vautours, mouettes,et autres charognards :

    @heureuse777 a dit dans Vautours, mouettes,et autres charognards :

    Les commentaires qui ont suivi me montrèrent que non, les charognards n’attendent pas forcément que l’être vivant meure vraiment.
    Jme posais en fait souvent la question à cause de cette vidéo que vous avez aussi probablement vu une fois (Soudan 1994, un vautour attendant patiemment qu’une petite fille faible meurre. Il lui restait qu’un km à parcourir pour atteindre le camp où y avait à manger mais elle était trop faible)

    Le photographe Kevin a reçu un prix pour
    cette vidéo. mais quand il passait fièrement à la radio quelques semaine plus tard, une auditrice lui a dit que ce jour là il y avait deux vautours: Le second était dans l’hélicoptère. Le photographe s’est suicidé.

    Ok, par où commencer ?

    Déjà, contrairement à ce que cette vidéo dit, il ne s’agit pas d’une petite fille mais d’un petit garçon.

    Et il n’est pas mort de faim ce jour là, il a même vécu encore 14 ans avant de succomber à une fièvre paludéenne.

    Au moment de la photo, l’enfant était accompagné de sa tante qui se trouvait à quelques mètres de là, en attente à un poste de Médecins du Monde.

    Ah bon?? merci pour le complément d’information. Jai cette image dans ma tete depuis des annees. Jsavais pas tout ça. C’est quand même bizarre que la tante ne prenne pas l’enfant pour l’y emmener mais bon on sait pas dans quel forme physique elle était aussi ce jour là.
    Tout compte fait heureusement donc pour le petit que ce vautour attendait sagement. Si comme certains autres animaux il avait sauté sur sa proie, l’histoire serait plus horrible.

    J’espère pour l’enfant que ta version est la réelle mais j’en doute. Si l’enfant avait survécu, le sieur kevin n’aurait pas reconnu qu’il était aussi un vautour au point de deprimer terriblement et de se suicider.tu vois? En plus on dit que la scène a duré 20 mns. Si c’est vrai, jcrois pas qu’il y avait une aide près de l’enfant ce jour là. Et le photographe s’est contenté de regarder et de filmer .
    0_1542090687286_IMG_20181113_073003_034.JPG



  • @peri a dit dans Vautours, mouettes,et autres charognards :

    @heureuse777 a dit dans Vautours, mouettes,et autres charognards :

    Les commentaires qui ont suivi me montrèrent que non, les charognards n’attendent pas forcément que l’être vivant meure vraiment.
    Jme posais en fait souvent la question à cause de cette vidéo que vous avez aussi probablement vu une fois (Soudan 1994, un vautour attendant patiemment qu’une petite fille faible meurre. Il lui restait qu’un km à parcourir pour atteindre le camp où y avait à manger mais elle était trop faible)

    Le photographe Kevin a reçu un prix pour
    cette vidéo. mais quand il passait fièrement à la radio quelques semaine plus tard, une auditrice lui a dit que ce jour là il y avait deux vautours: Le second était dans l’hélicoptère. Le photographe s’est suicidé.

    Conclusion : il n’y a rien que le photographe pouvait faire. Il n’a rien à se reprocher.

    En revanche il est exact qu’il a reçu le prix Pullitzer et s’est par la suite suicidé, particulièrement affecté par les nombreuses critiques acerbes faisant de lui un charognard de l’info.

    L’ironie de l’histoire, c’est que ce sont les détracteurs du photographe qui sont au final devenus les véritables vautours de l’histoire. Ce sont eux qui l’ont enfoncé, trainé dans la boue, le poussant à la mort. :sleep:
    Si twitter avait existé à l’époque, c’eut été la curée.

    source : https://www.nouvelobs.com/photo/20150716.OBS2681/la-fillette-et-le-vautour-le-photographe-sur-le-banc-des-accuses.html

    Il faut quand même deplorer une chose. Ce desir de vouloir faire le buzz ( c’est encore pire de nos jours avec les ruseaux socio ou tout le monde devient journaliste photographe) emmène les Hommes à profiter du malheur dautrui. On filme le bourré pendant qu’il Veut tomber jusqu’à ce qu’il tombe.puis on poste sur internet. On prend son temps pour filmer les blessés de la route, et les maisons qui brûler. On trouve opportun de filmer un vautour attendant qu’un enfant meure, un enfant en haut d’un balcon sur le point de tomber, etc. L’instinct de sauver son semblable est complètement dominé par lenvie de faire le buzz. Or Il y a Toujours quelque chose qu’on peut faire pour aider son semblable.



  • @heureuse777 a dit dans Vautours, mouettes,et autres charognards :

    Ah bon?? merci pour le complément d’information. Jai cette image dans ma tete depuis des annees. Jsavais pas tout ça. C’est quand même bizarre que la tante ne prenne pas l’enfant pour l’y emmener mais bon on sait pas dans quel forme physique elle était aussi ce jour là.

    Rien de bizarre ici. Si on fait abstraction de sa malnutrition evidente, l’enfant n’était ici pas en danger immédiat (le vautour est un charognard, et non un prédateur), et sa tante était là à quelques mètres. Elle pouvait bien le laisser gambader un peu.

    J’espère pour l’enfant que ta version est la réelle mais j’en doute. Si l’enfant avait survécu, le sieur kevin n’aurait pas reconnu qu’il était aussi un vautour au point de deprimer terriblement et de se suicider.

    Le sieur Kevin n’a pas vu l’enfant mourir, il ignorait tout du destin de ce dernier.

    Et il n’a jamais reconnu être un vautour. S’il s’est suicidé, c’est principalement par affect, parce que des gens comme toi ont jugé bon de l’accabler pour avoir simplement pris une photo. Le réalises-tu, ça ?



  • @heureuse777 a dit dans Vautours, mouettes,et autres charognards :

    @peri a dit dans Vautours, mouettes,et autres charognards :

    @heureuse777 a dit dans Vautours, mouettes,et autres charognards :

    Les commentaires qui ont suivi me montrèrent que non, les charognards n’attendent pas forcément que l’être vivant meure vraiment.
    Jme posais en fait souvent la question à cause de cette vidéo que vous avez aussi probablement vu une fois (Soudan 1994, un vautour attendant patiemment qu’une petite fille faible meurre. Il lui restait qu’un km à parcourir pour atteindre le camp où y avait à manger mais elle était trop faible)

    Le photographe Kevin a reçu un prix pour
    cette vidéo. mais quand il passait fièrement à la radio quelques semaine plus tard, une auditrice lui a dit que ce jour là il y avait deux vautours: Le second était dans l’hélicoptère. Le photographe s’est suicidé.

    Conclusion : il n’y a rien que le photographe pouvait faire. Il n’a rien à se reprocher.

    En revanche il est exact qu’il a reçu le prix Pullitzer et s’est par la suite suicidé, particulièrement affecté par les nombreuses critiques acerbes faisant de lui un charognard de l’info.

    L’ironie de l’histoire, c’est que ce sont les détracteurs du photographe qui sont au final devenus les véritables vautours de l’histoire. Ce sont eux qui l’ont enfoncé, trainé dans la boue, le poussant à la mort. :sleep:
    Si twitter avait existé à l’époque, c’eut été la curée.

    source : https://www.nouvelobs.com/photo/20150716.OBS2681/la-fillette-et-le-vautour-le-photographe-sur-le-banc-des-accuses.html

    Il faut quand même deplorer une chose. Ce desir de vouloir faire le buzz ( c’est encore pire de nos jours avec les ruseaux socio ou tout le monde devient journaliste photographe) emmène les Hommes à profiter du malheur dautrui. On filme le bourré pendant qu’il Veut tomber jusqu’à ce qu’il tombe.puis on poste sur internet. On prend son temps pour filmer les blessés de la route, et les maisons qui brûler. On trouve opportun de filmer un vautour attendant qu’un enfant meure, un enfant en haut d’un balcon sur le point de tomber, etc. L’instinct de sauver son semblable est complètement dominé par lenvie de faire le buzz. Or Il y a Toujours quelque chose qu’on peut faire pour aider son semblable.

    Je pense que cette photo n’a rien à voir avec cette pratique de buzz avec laquelle tu la compares.

    Avant de clouer une nouvel fois au pilori ce pauvre photographe qui n’est plus là pour se défendre, posons nous cette série de question :

    • L’enfant était il en état de danger immédiat ?
    Il semblerait que non. Ce vautour n’est pas un prédateur, il ne s’apprêtait pas à l’attaquer. Par ailleurs, on a la confirmation via des témoignages que l’enfant a survécu.

    • Y’a t’il non assistance à personne en danger ? Le photographe pouvait-il faire quelque chose pour l’enfant ?
    Là aussi il semblerait que non, l’enquête ayant conclu à la présence d’un parent à proximité, ainsi qu’à l’encadrement de l’enfant par une ONG (cf son bracelet). En intervenant auprès de cet enfant, en lui donnant par exemple à manger ou à boire, le photographe aurait pu faire plus de mal que de bien, n’importe quel nutritionniste le sait.

    • La prise de la photo a t’elle contribué à mettre l’enfant d’avantage en danger ? L’enfant s’en serait il mieux sorti sans la présence photographe ?
    À nouveau, tout porte à croire que non. L’enfant était déjà en état de malnutrition avancé.
    Par ailleurs, les gens du village d’où l’enfant était originaire n’ont jamais entendu parler de la photo. Sa médiatisation n’a donc pas directement influé sur leur existence.

    Vois tu, quand tu parles de filmer un gars bourré prêt à se tuer, l’idée est purement de se moquer, gratuitement, du malheur de l’autre.

    Pas ici.
    Ici il est question de sensibiliser, d’attirer l’attention du monde riche sur de la misère. Si ça se trouve, cette photo a contribué à éveiller des consciences, des vocations d’humanitaires. C’est ça que moi je choisis de retenir.



  • Cette image est insoutenable mais je pense qu’elle l’est tout autant pour la personne qui emprisonne cette image .



  • @peri a dit dans Vautours, mouettes,et autres charognards :

    @heureuse777 a dit dans Vautours, mouettes,et autres charognards :

    @peri a dit dans Vautours, mouettes,et autres charognards :

    @heureuse777 a dit dans Vautours, mouettes,et autres charognards :

    Les commentaires qui ont suivi me montrèrent que non, les charognards n’attendent pas forcément que l’être vivant meure vraiment.
    Jme posais en fait souvent la question à cause de cette vidéo que vous avez aussi probablement vu une fois (Soudan 1994, un vautour attendant patiemment qu’une petite fille faible meurre. Il lui restait qu’un km à parcourir pour atteindre le camp où y avait à manger mais elle était trop faible)

    Le photographe Kevin a reçu un prix pour
    cette vidéo. mais quand il passait fièrement à la radio quelques semaine plus tard, une auditrice lui a dit que ce jour là il y avait deux vautours: Le second était dans l’hélicoptère. Le photographe s’est suicidé.

    Conclusion : il n’y a rien que le photographe pouvait faire. Il n’a rien à se reprocher.

    En revanche il est exact qu’il a reçu le prix Pullitzer et s’est par la suite suicidé, particulièrement affecté par les nombreuses critiques acerbes faisant de lui un charognard de l’info.

    L’ironie de l’histoire, c’est que ce sont les détracteurs du photographe qui sont au final devenus les véritables vautours de l’histoire. Ce sont eux qui l’ont enfoncé, trainé dans la boue, le poussant à la mort. :sleep:
    Si twitter avait existé à l’époque, c’eut été la curée.

    source : https://www.nouvelobs.com/photo/20150716.OBS2681/la-fillette-et-le-vautour-le-photographe-sur-le-banc-des-accuses.html

    Il faut quand même deplorer une chose. Ce desir de vouloir faire le buzz ( c’est encore pire de nos jours avec les ruseaux socio ou tout le monde devient journaliste photographe) emmène les Hommes à profiter du malheur dautrui. On filme le bourré pendant qu’il Veut tomber jusqu’à ce qu’il tombe.puis on poste sur internet. On prend son temps pour filmer les blessés de la route, et les maisons qui brûler. On trouve opportun de filmer un vautour attendant qu’un enfant meure, un enfant en haut d’un balcon sur le point de tomber, etc. L’instinct de sauver son semblable est complètement dominé par lenvie de faire le buzz. Or Il y a Toujours quelque chose qu’on peut faire pour aider son semblable.

    Ici il est question de sensibiliser, d’attirer l’attention du monde riche sur de la misère. Si ça se trouve, cette photo a éveillé des vocations d’humanitaires. C’est ça que moi je choisis de retenir.

    D’où le prix qu’il a reçu. Ok jcomprends now pourquoi il a reçu ce prix. Je me demandais justement quelles sont ces institutions qui offrent des prix pour ces genre de capture.

    Non j’aime pas juger et le fait qu’il a pris la toph n’est pas mal. ça permet de sensibiliser. mais si j’étais à sa place j’irais au camp des refugiés demander de l’aide pour que des personnes adaptées viennent prendre l’enfant pour le secourir. Mais observer la scène pendant 20mns puis partir laissant l’enfant à son destin j’aurais pas pu.
    Mais bon finalement, ils ont tous rejoint Dieu aujourd’hui.



  • @peri Mise au point méga importante! Je savais pas non plus.



  • J’ai une blague sur une mouette…’‘eh tu partages ta miche de pain avec moi’’ ‘‘bien sur on fait mouette mouette’’.



  • 0_1542170129076_Trader_actonnaire.jpg