Somnambulisme



  • Moi j’en fait mais à des rythmes irrégulier. Dans mon ancien studio je me réveillais allongé en panique la tête en bas du lit ou le pied coincé dans le trou du lit.

    La cette nuit je me suis réveillé à ma fenêtre en train.de chercher le canapé du salon alors que je savais que j’étais dans la chambre de mon frère. J’ai paniqué pour retrouver le lit.


  • Animateurs

    Afin d’éviter les doublons de sujet, j’ai fusionné les deux topics existants. Bonne discussion à tous!



  • J’ai peur de refaire une crise ce soir.



  • Le meilleur moyen de faire le somnambule c’est d’avoir peur par avance.
    C’est comme avoir peur de choper un fou rire quand il ne faut pas (un enterrement par exemple) et là c’est sûr qu’il y a déclenchement.
    Faut rester :zen:



  • Une fois enfant jme suis levée la nuit, essayant d’ouvrir la porte pour me rendre a l’école primaire. Heureusement j’étais pas assez grande pour atteindre la clef et la poignée. Aussi jdormais avec ma grande sœur donc elle m’a vite suivi. Ma soeur me disait qu’il est trop tôt pour l’école mais j’affirmais que jsuis en retard. Jinsistais pour sortir et j’avais mis mon sac à dos. Finalement ils ont dit que dors sûrement, mon père m’a juste porté jusqu’au lit. J’ai dormi jusqu’au matin.

    Mais j’ai fais une crise pendant la ptite sieste au service l’an qui vient de passer et ça m’a fait peur car j’ai pris conscience que jpouvais donc être somnanbule effectivement. Somnambule donc vulnérable. Un jour mon chef m’a appelé pour me dire qu’une autre chef s’est plaint de moi comme quoi je l’ai grondé. J’ai rien compris puisque j’avais jamais parlé avec cette chef depuis que j’ai intégré l’entreprise. Jai nié en bloc et trouvé ca injuste.

    Il m’a dit et elle m’a dit la même chose, que je siestais et que quand elle est rentrée dans la salle pour prendre un appel, je me suis levée et j’ai commencé a ronchonner comme quoi son appel m’empêchait de dormir tranquille. Mais qu’elle m’a rien dit et que jme suis encore recouchée tranquillement. Ça m’a beaucoup étonné et fait peur car c’est même pas mon genre de faire une chose pareille



  • C’est un topic très intéressant. J’aime quand les gens parlent d’eux, de leurs vécus. Merci à vous. :cesara: Pour ma part, des expériences de ce type ne me sont pas arrivées (pas encore ?). J’ai une question : A-t-on une explication scientifique à ces phénomènes de somnambulisme ?



  • @marc1756 le somnambule a un encéphalogramme modifié par rapport à un dormeur normal, c’est-à-dire que le rythme cérébral est anormal.
    Ça concerne la partie du cerveau qui est impliquée dans la vigilance et le sommeil lent, il me semble.

    :nerdz:



  • @chibi ça se soigne?



  • @heureuse8 Oui, faut retirer la partie arrière gauche du cerveau :hihi:



  • @heureuse8 il doit y avoir des solutions médicamenteuses mais avec les effets indésirables qui sont liés.
    Autrement on doit pouvoir agir sur le plan psychologique mais je ne connais pas le bénéfice réel (thérapie par la parole pour travailler les rêves, PNL peut-être, hypnose, relaxation, …)
    Si le somnambulisme est causé par une mauvaise hygiène de vie, il faut commencer par ça (avoir un meilleur rythme de sommeil, des rituels de coucher, diminuer le stress, etc.).