Les publicités malaisantes



  • Je suis retombé là-dessus. Et ça devrait être interdit par la convention de Genève…

    Embrasser quelqu’un qui a du lait sur les lèvres, brrr… 😫

    Vous aussi vous avez eu des traumatismes suite au visionnage de certaines pubs ?



  • Tu mérites pas le -1 mais le ban là ! 😠



  • 🤢





  • @Eleha Je sais pas ce qui est le pire, la musique qui n’a rien à foutre là ou le côté inéluctable du baiser qui approche à pas de loup 🤣





  • @keysersöze a dit dans Les publicités malaisantes :

    Vous aussi vous avez eu des traumatismes suite au visionnage de certaines pubs ?

    Gamin, je suis tombé sur une pub où l’on voyait un gars s’assoir au volant de sa bagnole, et claquer la porte alors qu’il avait toujours son pied gauche posé sur la chaussée. Ca lui coupe la jambe net à mi-molet, il met le contact, et démarre, laissant son pied sur le bord du trottoir.

    C’était une pub pour une des premières voitures automatiques, sans pédale d’embrayage. Mais quand tu es gosse, tu ne le comprends pas ça. Et même s’il n’y a pas une goûte de sang, c’est une image qui te reste.



  • @Peri Il faut reconnaître qu’elle était drôle pour l’époque. Tu n’as pas réussi à remettre la main dessus ?



  • @keysersöze a dit dans Les publicités malaisantes :

    @Peri Il faut reconnaître qu’elle était drôle pour l’époque. Tu n’as pas réussi à remettre la main dessus ?

    J’ai du la revoir bien plus tard, ce qui m’en a fait comprendre le sens.

    Parce que pendant des années, j’ai juste gardé le souvenir d’un homme s’auto-amputant le pied avec sa portière de voiture, sans pouvoir me rappeler si ça venait d’un film, d’un clip, d’un sketch, d’une pub…

    Là tout de suite, je serais bien incapable de la retrouver.



  • Ca m’avait fait très mal, j’avais 10 ans et c’était la première fois que je voyais ce genre de pub.
    Je n’ai pas compris ce que ça foutait en 2002 pendant les pubs de la quotidienne de la Star Ac’. Je ne suis pas du tout pour ce genre de pubs.



  • Celle la était plus sobre et percutante! Mais la première pour moi c’est une erreur. Et ça m’a beaucoup suivi (surtout que j’ai perdu ma grande soeur dans un accident dans la route en 2002)…



  • @Guigui Je me souviens de la première. C’est là que je me rend compte que j’étais déjà cynique à cet âge là vu qu’elle me faisait rire. Il y a eu une pub similaire avec une voiture retournée et une famille qui essaye de s’en extraire mais elle finit percutée par une autre voiture.

    (Condoléances pour ta sœur 😢)



  • @keysersöze Oui je suis tombé dessus… décidément j’ai vraiment un soucis avec ces pubs là!
    Il y en avait d’autres… toutes plus choquantes les unes que les autres!



  • La plupart des publicités avec leurs messages d’injonctions paradoxales sont “malaisantes” :pleasantry: car elles sont dénuées de sens civique, philo et participatif stable et durable. Les gamins ou leur parents qui les absorbent y “croivent” comme étant des messages référents alors que pas du tout, ce ne sont que des appâts à couillons crasse.

    Elles ne sont que le “bras armé” du capitalisme marchand qui n’a comme unique vision que “vendre” des produits (ooops, il faut dire des “concepts”) et rien d’autre en utilisant des codes basés sur l’excitation des émotions de base dont la cupidité et le gain, la séduction et le sesque, la performance avec le “MOI mieux et plus fort que l’autre” : genre ma bagnole ou mon matos techno est “plus puissant” que celui de mon voisin ou de mon posteur du dessus alors j’ai plus d’"avantages que lui et “j’'en profite” car la pub me flatte et me flagorne comme étant “créatif”, “beau et scintillant” comme une étoile alors que je suis atteint de parasitage sensoriel comme Ulysse était attiré par le chant des sirènes (aux dernières nouvelles, il s’agissait de baleines).

    Les publicités s’avitaillent de ce que les gens expriment sur les rézosociaux, lesquels se calquent et se conforment sur elles par mimétisme comme des chiens qui courent en bobine après leurs queues.



  • :sleep: Et j’ai la “malaisance” lorsque les pubs et le full marketing me tutoient comme un copain avec tape sur l’épaule complice, pire comme être leur collabo ou esclave.

    Oh la la la vie en rose
    Le rose qu’on nous propose
    D’avoir les quantités des choses
    Qui donnent envie d’autre chose
    Aïe, on nous fait croire
    Que le bonheur c’est d’avoir
    De l’avoir plein nos armoires
    Dérisions de nous dérisoires car
    Foule sentimentale
    On a soif d’idéal
    Attirée par les étoiles, les voiles
    Que des choses pas commerciales
    Foule sentimentale
    Il faut voir comme on nous parle
    Comme on nous parle
    Il se dégage
    De ces cartons d’emballage
    Des gens lavés, hors d’usage
    Et tristes et sans aucun avantage
    On nous inflige
    Des désirs qui nous affligent
    On nous prend faut pas déconner dès qu’on est né
    Pour des cons alors qu’on est
    Des
    Foules sentimentales
    Avec soif d’idéal
    Attirées par les étoiles, les voiles
    Que des choses pas commerciales
    Foule sentimentale
    Il faut…



  • Programme minceur “Comme J’aime” et autres considérations persos patati patata en mode connasse de chez connasse abrutie.

    Si vous avez 25 minutes de désolation rigolade à consacrer… 0_1549164528556_drama_schtroumpf.gif