Hellblade: Senua's Sacrifice



  • Afin de contenter les râleurs qui ont toujours fourches levées face au dématérialisé, Hellblade : Senua’s Sacrifice s’offrira une version boîte, avec deux éditeurs attitrés puisqu’on aura 505 Games du coté de la PlayStation 4, et directement Microsoft sur Xbox One (qui profite du fait que le studio Ninja Theory leur appartient).

    Dans les deux cas, ça sortira le 4 décembre 2018 dans les bacs.

    L’histoire raconte l’aventure d’une jeune femme picte et est basée sur les mythologies celte et nordique. Le jeu se concentre sur le point de vue de Senua (Melina Juergens) alors qu’elle embarque pour un voyage très personnel à travers un monde souterrain cauchemardesque fait des manifestations psychotiques de Senua, de sa réalité et de son esprit.

    Le joueur n’a aucun affichage concernant sa santé, ni même la direction qu’il doit prendre. Il doit se fier aux nombreuses voix qu’entend Senua (incarnée par l’actrice britannique Melina Juergens qui a également fait la motion capture).

    Hellblade traite d’un sujet qui n’a jamais été abordé en profondeur jusqu’à présent dans un jeu-vidéo, car trop délicat et très lourd : les troubles mentaux. En effet, le personnage de Senua est psychotique, ce qui se caractérise entre autres par des hallucinations visuelles et auditives tout au long du jeu. Par ailleurs, avant même l’affichage de l’écran-titre du jeu, un préambule nous précise que l’équipe de Ninja Theory a consulté plusieurs spécialistes du sujet (psychiatres, neurologues et personnes psychotiques) afin de mieux comprendre cette maladie et d’en retranscrire les symptômes le plus fidèlement dans le jeu.

    Oui, on dirait pas mais c’est techniquement un jeu indé. :nerdz:



  • J’ai pas aimé du tout, achat regrettable et regretté :gne:


  • Admin

    Je suis très intéressé mais j’en ai entendu beaucoup de mal aussi… Je sais pas, je verrai



  • Ben moi j’en ait entendu que du bien justement donc ce genre de retour me surprends.
    C’est une claque artistique après c’est sur que c’est une vision différente d’un triple A traditionnel auquel il peut faire penser de prime abord.

    Moi ça me séduit ce genre de truc, j’aime bien les projets qui vont au bout de leur idée et de leur vision d’auteur.



  • Graphiquement rien à dire, c’est magnifique !

    Niveau gameplay c’est d’un chiant…le thème traité est intéressant, et l’ambiance est assez dérangeante et l’héroïne est dérangée avec des voix dans sa tête qu’on entend en permanence.

    Mais le jeu est mal construit, les différentes phases de gameplay s’enchaînent toujours de la même façon et c’est très redondant : on arrive dans une zone, on cherche les runes, on ouvre une porte, on a un combat, et rebelote…

    Les déplacement sont fastidieux, la fille se déplace vraiment très lentement, même quand elle court.

    La phase de recherche de runes est intéressante mais bon au bout de la 4ème fois, c’est un peu soulant, ça ne se renouvelle pas assez.

    Et les phases de combats sont ennuyantes, une succession de combats dans un espèce de trip, juste des ennemis à tuer à la chaîne et si on rate un des combats dans une de ces phases, on recommence depuis le premier ennemi.

    C’est un des rares jeux que j’ai lâché avant de l’avoir fini, chose très rare pour moi, je suis plutôt l’opposé à tout platiner…

    Et que dire du fait que si l’on perd trop de fois, la sauvegarde est tout simplement effacée et il faut tout recommencer ?

    Une fois c’est déjà une torture (comme l’esprit du perso), alors deux, je me suicide!

    C’est que mon avis…comme tout jeu qui sort de l’ordinaire, il faut le tester soi-même pour se faire sa propre idée !

    J’ai par le passé adoré certains jeux qui avaient eu des critiques très mauvaises par exemple.