Les communautés de fans hardcore


  • Banned

    Johnny Hallyday, Harry Potter, Star Wars, TPMP, Twilight, Undertale…

    Beaucoup d’œuvres ou de personnalités littéraires, cinématographiques, télévisuelles, vidéoludiques etc. ont leurs communautés de fans.
    Ceux-là leur vouent parfois un véritable culte jusqu’à collectionner le moindre goodies ou article de journal insignifiant… pour peu qu’il soit positif, car leur credo est de refuser, parfois violemment, toute critique négative (on peut surtout le voir sur Internet).

    Que pensez-vous de ces personnes ?
    Êtes-vous plutôt admiratifs ou effrayés par ce phénomène, ou les deux ?
    En connaissez-vous ? Vous situeriez vous-même parmi les fans hardcore et si oui, de quelle œuvre, personnalité ou autre ? (on vous jugera pas, ou juste un petit peu)

    0_1537859568595_ab806fc3-d08d-426e-a94a-7ebb91e1bc26-image.png

    Un (grand) fan de Johnny à l’ancienne, car le fanatisme moderne s’exprime davantage sur les réseaux sociaux.



  • Bah je trouve ça cool d’avoir une passion. Il faut pas mettre tout les collectionneurs etc dans le même panier. Y a des communautés très cancer dans l’extrême comme celle d’Undertale, Steven Universe, Star wars mais c’est des cas à part parmis les fans.


  • Banned

    C’est comme tout dans la vie, le problème c’est l’excès. Dans le cas des fans, je situerais la limite à ne pas franchir au moment où on néglige tous les autres aspects de sa vie pour ne se consacrer qu’à sa passion (vie sociale, professionnelle, familiale, amoureuse). Et quand on se fait tatouer des trucs pas discrets sur le corps, genre ça :

    ! text alternatif
    ça va trop loin là… 😧



  • Cette horreur :ahah:

    J’ai un peu la même vision qu’ @oranginita , c’est marrant tant que ça dépasse pas les bornes des limites. Quand ça prend le pas sur tous les autres aspects de ta vie c’est triste et pathétique.
    C’est un peu comme vivre sa vie par procuration, on oublie de vivre vraiment et on se réfugie dans un doux rêve.


  • Animateurs

    @ptitbordel a dit dans Les communautés de fans hardcore :

    C’est un peu comme vivre sa vie par procuration, on oublie de vivre vraiment et on se réfugie dans un doux rêve.

    C’est marrant ta phrase illustre parfaitement ce que je voulais dire mais sans trouver les mots: j’ai l’impression qu’etre mega fan de quelqu’un/quelque chose c’est un truc par lequel passent surtout de nombreux ados, a l’epoque ou on se cherche et on reve de ce qu’on voudrait etre plus tard. On tout cas ca a été mon cas jusqu’a mes 17-18 ans environs, avec différentes “obsessions” qui en remplacaient d’autres au fur et a mesure que je grandissais (chanteurs, acteurs, bouquins, séries…).

    Effectivement, quand ca reste excessif dans la vie adulte ca devient un probleme, mais j’ai quand meme l’impression que c’est assez rare quand meme :hum:


  • Eurovision

    @peanou a dit dans Les communautés de fans hardcore :

    Y a des communautés très cancer dans l’extrême comme celle d’Undertale

    Putain c’est la première à laquelle j’ai pensé en voyant le titre du topic. :lol:





  • Ouais, il y a des cas où ça devient excessif, j’ai vu à la tv des fans qui s’identifient complètement, se coiffent, s’habillent comme leur star adulée, je ne sais pas si c’est jugé inquiétant par le corps médical, mais je pense qu’on se trouve à la frontière d’une maladie mentale quand on est obsédé à ce point par une personne, une saga ou autres.



  • Je vais être dure mais je pense que ça mène ( dans certains cas ) à la crétinisation , j’ai vu des reportages à la télé où chez certains on ne voit plus la tapisserie tant il y a des posters sur les murs dans toute la maison et autres bibelots sur les étagères et la musique du chanteur qui hurle durant des heures , ça valait surtout pour les chanteurs tels que Johnny et surtout CLAUDE François et se sont surtout les hommes les plus touchés par ce phénomène.



  • C’est attristant. Être fan de quelque chose au point d’être complétement aliéné… A la limite si ça débouchait sur une redistribution de ta passion sous forme d’une création nouvelle pourquoi pas, mais c’est pas vraiment la norme…



  • Ma tante est une très grande fan de Johnny, et justement chez elle elle a plein d’objets en rapport avec Johnny, elle va (allait >.>) à tous ses concerts, etc. Une fois à son anniversaire, il y a même un sosie de Johnny qui est venu (le truc bien beauf :3).
    Perso je n’ai jamais compris cet engouement pour Johnny, mais je n’ai pas non plus l’impression que ma tante soit “bizarre” ou “aliénée”, ou quoi que ce soit.
    Bon après elle ne néglige pas sa vie professionnelle et de famille pour autant, mais chez elle c’est vraiment le temple de Johnny.

    En fait, je ne vois pas le problème. Certaines personnes dépensent beaucoup d’argent pour acheter des trucs à la con genre des clopes ou des vêtements. D’autres dépensent beaucoup d’argent en jeux vidéo ou places de cinéma ou d’autres trucs. Etre fan de quelque chose, c’est juste une autre manière de dépenser son argent et de s’amuser.
    Je pense que c’est difficile à concevoir sans avoir été soi-même très fan de quelque chose.

    Je pense que le problème, c’est plutôt les communautés cancers comme le dit Peanou. Notamment sur internet. Des communautés très virulentes voire violentes.
    Je vais prendre un exemple de ce que je connais un peu. Le visual kei. Il y a certains groupes de fan hardcores assez exclusives, qui peuvent être violentes envers les autres artistes, les autres fans, les personnes qui n’aiment pas le groupe qu’elles aiment, voire même avec l’artiste qu’elles aiment, en le harcelant, en essayant de le toucher pendant le concerts, à des endroits où l’artiste ne veut pas forcément être touché pendant un concert, etc.

    Je parlerais bien aussi des hooligans, mais là j’ai l’impression (je me trompe peut-être) que le fait d’être “fan” est juste un prétexte à la violence, et que ce n’est pas par dévotion ultime envers l’objet de leur fan attitude.

    Tiens, un autre exemple, dont parle MJ dans une vidéo :



  • @sylareen
    Moi je parlais surtout de l’outrance du truc , j’ai vu à la télé que comme tu dis les mecs négligeaient carrément leur femme et enfants et qu’ils subissaient de plein fouet une passion qui n’ait pas là leur.



  • @thilou a dit dans Les communautés de fans hardcore :

    @sylareen
    Moi je parlais surtout de l’outrance du truc , j’ai vu à la télé que comme tu dis les mecs négligeaient carrément leur femme et enfants et qu’ils subissaient de plein fouet une passion qui n’ait pas là leur.

    Oui je vois. Mais en général à la télé ils prennent les gens les bien pires. La télé c’est un zoo humain. On peut dire exactement la même chose (négliger femme et enfants) à propos de n’importe quelle passion (le tuning par exemple XD, un sujet que les reportages-zoos humains aiment bien, ou le casino, ou le shopping, ou n’importe quoi).
    Là on sort totalement du problème de la fan attitude, et on rentre dans le problème de l’excès qui peut concerner tout les aspects de la vie.

    D’ailleurs, en quoi ça serait pire ou plus ridicule par exemple de dépenser tout son argent et de consacrer sa vie à Johnny, plutôt que de dépenser tout son argent et de consacrer sa vie à Picasso ou un autre peintre.
    En quoi ça serait pire de ne plus voir les murs de son salon sous les posters de Johnny (ou autre), plutôt que d’avoir sa propre galerie d’art remplie de tableaux ?
    Il n’y a aucune différence, et le seul problème qui peut se poser est celui de l’excès, mais ça marche pour tout et n’importe quoi, pas seulement les fans.

    Outre l’excès, je pense que le vrai problème des fans c’est la virulence. Rejeter en bloc toute critique négative, insulter les autres fandoms ou, comme dans la vidéo de MJ, insulter les acteurs d’un film qui ne correspond pas à notre point de vue de la franchise, etc.

    J’imagine que quand on atteint un tel niveau de dévouement, quand on consacre sa vie à une chose, on peut se sentir insulté quand quelqu’un critique ce qu’on aime ou quand l’oeuvre qu’on aime change. En fait je comprend tout à fait. Ca n’excuse pas la virulence, mais ça l’explique. Après il faut avoir la maturité et/ou l’intelligence de prendre du recul, ce qui n’est pas forcément facile.


  • Animateurs

    Ce sujet me rappelle un peu une expérience que j’avais eu il y a quelques années en trainant sur des sites de votes pour les personnalités de l’année (vive la procrastination :hihi: ). C’était sur un site ou on pouvait voter autant de fois que l’on voulait, ce qui donnait une espece de course contre la montre entre les différents fans d’une personnalité, avec parfois de l’animosité entre les fandoms sur le fil de discussion lié au duel en cours. Mais ce que j’avais trouvé cool, c’est que du coup ce “jeu” sans intéret avait forcé les fandoms a discuter entre eux, et a s’interroger les uns les autres sur “pourquoi ils sont fans de cette personnalité en particulier”, et a se conseiller des trucs pour faire découvrir leur passion aux autres fandoms. J’avais trouvé ca assez cool, parce que pas mal ont réussit a se faire découvrir des trucs les uns les autres, et ont fini par rejoindre “l’equipe” d’un fandom adversaire sur les rounds suivants si leur poulain avait perdu la course.

    Tout ca pour dire qu’il y a certes des fans aveugles et aggressifs, mais qu’il y en a beaucoup qui ont un rapport plus “sain” a cette passion et sont capables d’échanger et de partager sans animosité et sans etre fermés a la critique.



  • @honey a dit dans Les communautés de fans hardcore :

    Ceux-là leur vouent parfois un véritable culte jusqu’à collectionner le moindre goodies ou article de journal insignifiant… pour peu qu’il soit positif, car leur credo est de refuser, parfois violemment, toute critique négative (on peut surtout le voir sur Internet).

    Soulignons que la démarche s’inverse parfois, notamment concernant le fan de Star Wars, dont la mission sera d’avantage de défoncer toute critique “positive” des derniers opus en date.



  • @peri a dit dans Les communautés de fans hardcore :

    @honey a dit dans Les communautés de fans hardcore :

    Ceux-là leur vouent parfois un véritable culte jusqu’à collectionner le moindre goodies ou article de journal insignifiant… pour peu qu’il soit positif, car leur credo est de refuser, parfois violemment, toute critique négative (on peut surtout le voir sur Internet).

    Soulignons que la démarche s’inverse parfois, notamment concernant le fan de Star Wars, dont la mission sera d’avantage de défoncer toute critique “positive” des derniers opus en date.

    C’est toi qui dit ça alors que ça fait 2 ans que tu traques toute critique négative sur les films de Disney, l’hopital se fout de la poutre la !



  • @carcha a dit dans Les communautés de fans hardcore :

    C’est toi qui dit ça alors que ça fait 2 ans que tu traques toute critique négative sur les films de Disney, l’hopital se fout de la poutre la !

    Ce que tu dis est faux.

    Car tu sembles avoir oublié que j’ai moi aussi, à l’époque, émis des critiques négatives sur les films de la postlogie : le background politique inexistant, de gros plot-hole, certains personnages à fort potentiel sous-exploités (Chewie, Phasma), ou réduit à l’état de guignols (Hux), quand on a pas carrément trahis leur dimension première (Luke).

    A mes yeux, chaque trilogie a ses avantages et ses défauts. Je n’ai jamais été un partisan de l’une, parfaite, contre une autre, désastreuse. En revanche, c’est vrai que je ne me prive pas pour monter au créneau contre ce que je juge être du bashing.

    Bref, c’est pas le topic pour remuer ça.


Log in to reply