Les ehpad privés de KORIAN et ORPEA torturent nos vieux



  • Je fais ce topic en espérant qu’il soit référencé par Google et que les honnêtes gens qui peuvent être amené à faire des recherche sur une résidence pour leurs anciens tombent dessus avant qu’il ne soit trop tard.

    Le 20/09/2018 l’émission Envoyé Spécial a révélé les graves dysfonctionnement dans ces établissements.
    Manque criant de personnel, chronométrage des taches, rationnement des couches, seulement 4,50€ par jour consacré à la bouffe. Etc…

    Messieurs, mesdames, si vous tombez sur cette page et que vous cherchez un établissement pour acceuillir un de vos parent, éviter ces établissements et préférez un établissement public.



  • @Carcha Pour aider au référencement, quelques mots clés seraient utiles.



  • Poke @qosta 0_1537479094255_edente_coucou.gif



  • Replay > [Non encore disponible]

    https://www.telerama.fr/television/maisons-de-retraite-derriere-la-facade-le-jaccuse-denvoye-special%2Cn5814307.php

    Longue enquête dans trois Ehpad privés à but lucratif. Le magazine d’information en sort un document bouleversant et d’une rare dureté. Difficile d’imaginer que sa diffusion n’ait pas de conséquences.

    https://www.francetvinfo.fr/societe/prise-en-charge-des-personnes-agees/video-ehpad-manger-pour-4-euros-par-jour-quand-on-paie-des-frais-d-hebergement-de-plus-de-3-000-euros-par-mois_2949317.html

    Manger pour 4 euros par jour quand on paie des frais d’hébergement de plus de 3 000 euros par mois
    Cette maison de retraite facture un prix de journée moyen de 100 euros. Sur son site internet (Orpea), elle promet une “restauration de qualité”. Mais dans la réalité, ses cuisiniers seraient tenus à un budget journalier de 4,22 euros par jour… Dans cet extrait d’une enquête d’“Envoyé spécial” sur les Ehpad, voici le témoignage de l’un d’eux.

    https://www.francetvinfo.fr/societe/prise-en-charge-des-personnes-agees/video-ehpad-des-pensionnaires-assis-devant-des-repas-qu-ils-ne-peuvent-pas-manger-d-autres-qui-se-blessent-en-tombant-sans-arret_2949445.html

    Ehpad : des pensionnaires assis devant des repas qu’ils ne peuvent pas manger, d’autres qui se blessent en tombant sans arrêt.

    https://www.telerama.fr/television/envoye-special-sur-les-ehpad-le-groupe-orpea-a-tente-en-vain-dinterdire-la-diffusion-de-lenquete,n5815589.php

    Jusqu’au bout, le groupe Orpéa aura tenté de bloquer la diffusion d’un reportage d’“Envoyé spécial” consacré aux EHPAD, “Maison de retraite : derrière la façade”. En vain, le tribunal a jugé ce jeudi qu’il n’y avait pas matière à une telle interdiction. Réaction à chaud de la journaliste Julie Pichot, qui signe une enquête aussi dure et édifiante que nécessaire.



  • Biblio Wiki https://fr.wikipedia.org/wiki/Orpea avec une collection d’accusations de maltraitrances (cf. dernier paragraphe “Critiques” pas reluisant contrairement à la façade Com & Marketing de https://www.orpea.com

    @ http://yveslemasne.com (DG). Passez-vous des nuits paisibles sans tics nerveux ni cauchemars en vantant “un esprit d’équipe” pour satisfaire votre avidité :bave: et celle de vos actionnaires de fonds de pensions chéris qui se gavent par ignorance sur la détresse des vieux dans vos mouroirs aspirateurs à fric déshumanisés rien que basés sur la “gestion” ? Vous aurez un jour un père, une mère ou un grand-parent en difficulté, leur recommanderez-vous les prisons que vous gérez (comme vos clients à 87%, chiffre perlimpipin balancé lors de l’AG où une empêcheuse de filouter en rond d’Envoyé Spécial était présente) ?



  • 0_1537494283204_yves-le-masne201612.jpg

    — Yves Le Masne : Je suis serein et pragmatique, nos lits en EHPAD ont réalisé une croissance du CA de 10,3% en 2017, mais moins que les 18,8% de 2016 (acquisitions internationales et déploiement de voilure en votre faveur chers actionnaires). Nous avons pour objectif de nous améliorer et nos analystes mafieux financiers sont entièrement mobilisés à cet effet. Si des grabataires clients chutent de nos lits et restent gisants au sol jusqu’à l’agonie sans personnel soignant pour leur prêter secours, nous nous engageons à renforcer le dispositif de verrouillage des sangles et des barreaux.



  • — Aurel : Mais euuuh quoi… Vous êtes très cynique M. Le Masne ? Pensez-vous franchement ce que vous dites dans votre dedans intérieur hors job, flouze et carrière perso. Si vous avez des enfants, comment jugeront-ils leur père plus tard qui a laissé mourrir pépé et mémé sans soins ni attentions proches dans un de vos EHPAD de concentration ? :huh:



  • — Yves Le Masne : Rhaaa… :sleep: Je leur dirai que c’était la Loi du plus fort sur les marchés économiques avec sa concurrence, sa performance, sa gestion, ses objectifs, sa rentabilité, et elles seules qui gouvernaient tout à l’époque, les législateurs civiques avec leur éthique et leur justice à la con n’avaient plus aucune latitude d’action et ne comprenaient rien à Excel. J’étais obligé d’obéir, je l’ai fait comme un soldat. J’ai été un lâche, mais en temps de guerre tout le monde fait pareil c’est “normal”. Et puis j’ai laissé mourir que des vieux, j’ai une circonstance atténuante non ? :unsure:



  • — Aurel : 'Tain :sleep:

    #balance_ton_gestionnaiire



  • Korian et Orpéa sont des marchands de morts en fait.

    Honnêtement, je n’ai jamais été confronté à ce milieu car pas de vieux dépendants dans mon entourage proche et familial; mais quelle horreur, je n’arrive pas à croire qu’une entreprise qui dégage autant de bénéficie arrive à en rogner sur le bien-être des patients. Le reportage m’a filé la nausée.
    Quand on voit les vieux livrés à eux même, et dans l’incapacité de se nourrir eux même, ou tombé par terre carrément, sans personne pour s’en occuper.

    En plus au final ce sont des fonds de pensions canadiens qui profitent de ça ? mais on marche sur la tête :hum:





  • Merci, je l’ajoute la haut.



  • Ça doit être EHPAD dépendant aussi. Je connais des EHPAD gérés par Korian ou Orpea qui sont très bien. Tout dépend du personnel.

    Après, ce sont des EHPAD privés et privé = rendement. C’est triste mais c’est presque normal.



  • Les Ehpad publics avec les baisses de subvention ne sont pas dans un meilleur état… manque de personnel, le personnel restant pète les plombs, les pensionnaires en subissent les conséquences.



  • @eleha comme le disait Dimi pour les privés, ça dépend comment c’est géré.
    Si la direction se moque de ce qu’il peut se passer dans le service, tant que les lits sont remplis, il y a le service minimum.
    En revanche, si la direction se préoccupe du bien-être des résidents et des soignants, elle fera des demandes à l’ARS pour avoir des sousous, et proposera du personnel spécialisé, des formations, des paramédicaux, des services particuliers, etc.



  • @chibi

    Ce qui est malheureux c’est que dans public ou privé, les sousous ne tombent jamais du ciel, c’est la cata en France, ma tante dirige 3 Ehpad, elle rame pour l’argent et donc par effet boule de neige elle rame avec son personnel. Les gens sont épuisés, à bout de nerfs.
    Les personnes âgées y rentrent de plus en plus dépendantes et nécessitent plus de soins et de temps.
    Impossible à gérer de manière humaine avec un manque d’argent et de personnel. Les " incidents " du reportage y sont légion, j’ai connu ça avec ma grand mère qui était dans un " 5 étoiles "… 😔



  • Tout dépends pas du personnel, avec 5€ par jour pour la bouffe, 3 couches par jour et pas de budget car faut nourrir un gros porc d’actionnaire, sans oublier les temps de toilettes chronométrés comme si c’était une chaine de montage, t’as beau avoir le meilleur personnel du monde ça colle pas.

    Ce qui rends un employé con et inhumain c’est la super-structure qui le formate à être comme ça. On ne nait pas inhumain par nature.

    PS : il n’est même pas normal d’avoir des ehpad privé. On a pas à faire du business avec la santé.



  • @carcha

    Je ne parlais pas de qualité du personnel mais de quantité, comment veux tu correctement faire la toilette et taper la discut avec un résident quand tu n’as pas le temps car 20 autres t’attendent derrière?
    Les aides soignantes se foutent en maladie, elles en pleurent, ne gèrent pas ce manque d’humanité.
    Après, il y aura toujours des tarés comme dans toute entreprise.
    Pas de pognon=Pas de personnel suffisant = qualité des soins dégradée…
    Et c’est la même dans les hôpitaux.
    Ce n’est pas un phénomène récent.



  • Oui mais on est d’accord, tout dépends du fric.
    Tout dépends du but de l’établissement, si c’est dégager de l’argent pour un fond de pension américain c’est mort, si c’est tout donner pour que la vie des résidents soient au mieux la ça va.

    Le problème des ehpad privé c’est ça, le fric aux actionnaires plutot que d’embaucher l’aide soignante supplémentaire qui soulagerait totalement le fonctionnement de l’établissement.



  • @eleha c’est sûr que ça demande énormément d’énergie d’aller demander des budgets, il faut avoir une réelle volonté pour le faire, et ravaler sa frustration quand on voit la différence entre la demande et l’offre.

    Et je te rejoins également sur le fait qu’il va falloir revoir le système de santé des âgés car le maintien au domicile se fait plus fréquent, on meurt de plus en plus vieux mais pas nécessairement en bonne santé, les démences croissantes et peut-être réactionnelles à des produits utilisés à partir des années 50 et les soins d’hygiène qui vont devoir évoluer.