Souvenirs d'enfance sympas


  • Banned

    J’ai mis “sympas” dans le titre pour pas recueillir que des “j’en ai pas, c’était tout pourri”… :gne:

    text alternatif

    Vous avez des bons souvenirs de votre enfance (en vrac, pas la peine d’écrire une biographie) ? Des anecdotes datant de quand vous étiez petits ?


  • Banned

    J’en ai pas, c’était tout pourri


  • Banned

    @honey T’as oublié : :badtsumtss:



  • Les jeux de piste et les cabanes dans les bois ❤
    Et accessoirement balancer les copines dans les orties 😈



  • Sympa ce topic, je me souviens, j’avais 7 ans, c’était à l’orphelinat de Maubeuge, 2 ans après le décès de mes parents dans un accident de voiture le jour de noël, et la mort de mon grand père d’un cancer des poumons, lui qui ne fumait pas, une petite fille, aussi gentille que laide avec son bec de lièvre, qui était avec moi dans cet orphelinat sans chauffage ni eau courante, m’a offert une paire de chaussettes tricotées par sa sœur unijambiste et sourde, mais qui étaient trop grandes pour elle, c’est un des plus beaux cadeaux de noël que je n’ai jamais reçu. Et toi ?



  • Je vivais chez mes grands parents la semaine.
    Ma grand mère était la personne la plus merveilleuse au monde, j’y ai vécu des trucs de fou, on se déguisait avec les copines en princesses avec des fringues des arrières grands mères (fin1800 donc lol).
    Je rentrais en ville chez mes parents le week end c’était la mort :ahah:


  • Banned

    Quand j’étais gamine, disons entre 7 et 10 ans, quand je passais le seuil d’une porte chez moi, une fois sur deux ma soeur m’attendait derrière pour me balancer un oreiller sur la tête. Eh bin t’as beau le savoir, c’est pas facile à esquiver.
    Et oui, c’est un bon souvenir (et je faisais pareil hein).



  • Hélas rien à raconter de réjouissant :hum:



  • Mon frère et moi on a pas mal de différence d’âge avec ma sœur. Quand elle était toute petite et qu’elle était chiante pour x raison (genre qu’elle nous écoutait pas quand on lui disait de ranger ses affaires), bah on avait trouvé un moyen de la motiver à faire ce qu’on voulait : elle avait une peur effroyable d’un masque d’Halloween que mon frère avait dans sa chambre, rien que sa vue la faisait sangloter. C’était tordant et on en abusait pas mal. °_°



  • Vers 6-8 ans, j’avais pris un caillou et j’ai rayé la belle mercedes de notre voisin en prenant bien soin de faire tout le tour de la voiture… Le sohar même je partais en colonie de vacance pour une semaine… Cey ce qui m’a permis de survivre à la colère de mon paternel qui voulait me foutre la rouste du siècle °_°

    Je me souviens juste d’avoir fait ça, mais pas des raisons qui m’y ont motivé, mais remarquez que j’étais assez intelligent pour faire une grosse connerie juste avant de partir loin pour ne pas subir les conséquences de mes actes :hehe:



  • J’avais une dent contre mon grand père, je lui avais rempli ses bottes de pluie avec de l’eau et une fois j’ai retiré la chaise alors qu’il allait s’asseoir :merde: j’étais abominable quand j’y pense.


  • Banned

    Quand j’étais petit, mon jeu préféré était d’aller dans les champs, je baissais mon froc et je pétais dans les pommes de terre. Pour effrayer ma petite sœur, je mettais un concombre dans mon pantalon et j’avais l’air d’avoir une grosse bite. Alors elle se mettait à courir en pleurant et tombait toujours dans la fosse à purin. Mon frère et moi nous introduisions toutes sortes d’objets dans l’anus.



  • Entre mes grands parents paternels et mes grands parents maternels, il y avait un de ces fossés.

    Passer un sejour chez les premiers était un rêve, chez les seconds, un cauchemar.

    Les premiers n’avaient d’yeux que pour nous. Mon frère et moi étions leurs seuls petits enfants. Grand-père peintre, menuisier et pécheur vivant au bord de la mer, il nous emmenait régulièrement en bateau ou à la plage. C’est de lui que j’ai hérité d’un certains gout pour le crayon. Ma grand-mère était un exemple de douceur et d’amour. En ouvrant le dictionnaire à “gentillesse” je n’aurais pas été étonné d’y trouver sa photo. Tous deux étaient d’une sociabilité incroyable, très appréciés dans un patelin catalan où quasi tous se connaissaient.

    Les seconds n’en avaient juste rien à foutre de nous. 8e ou 9e d’une chiée de petits enfants qui en compte une douzaine, nous n’étions pour ainsi dire pas grand chose pour eux. Ils tenaient une ferme et c’était des gros bosseurs, je ne leur retire pas ça. C’est juste que je ne les ai jamais connu que s’investissant à 100% dedans, sans jamais n’avoir cherché à nous y investir. Limite on devait les déranger en arrivant. Passer une journée chez eux, c’était juste une journée passée à se faire chier, cloitrés, sans jeu. Mes meilleurs souvenirs là bas, ca a du être de la télé, c’est dire…

    Du coup, dans ma tête…

    ! text alternatif



  • @le-periannath

    A la ferme logiquement vous auriez du vous éclater non?



  • Ça me fait penser qu’entre mes grands parents campagnards et mes grands parents citadins il y avait un fossé terrible, mon autre grand mère ne pensait qu’à se pomponner, à me faire essayer ses bijoux, me mettre du vernis sur les ongles :ahah: mais ils étaient aussi adorables à leur manière ❤



  • J’ai eu la chance de beaucoup voyager, donc je dirais mes voyages pour commencer.

    Ensuite, plus “perso”, je dirais l’époque où j’ai découvert le jv avec la NES, SNES, Game Boy et PS1. Des souvenirs de fous, des jeux tellement géniaux, avec mes amis etc… c’était trop cool. 🙂
    Puis à 4/5 ans, mon amour pour le cinéma à commencer. Jurassic Park (qui me faisait flipper avec le scène de la cuisine mais j’adorais la mettre en boucle), les Goonies, Big Trouble In Little China, Terminator 2… Bref, des VHS que j’ai usé. 😃



  • @eleha a dit dans Souvenirs d'enfance sympas :

    @le-periannath

    A la ferme logiquement vous auriez du vous éclater non?

    Logiquement oui.

    Ce qui prouve qu’un contexte idéal ne compense pas un encadrement déplorable, limite carcéral.



  • @le-periannath 😞


  • Le club des vaccinés

    Tonton Louis me faisait sauter sur ses genoux, il m’offrait plein de bonbons et d’images pour que je me taise ! Il était mon héros tonton Louis !



  • Y a eu la fois où pour Noël j’ai réussi à jouer à Pokémon Rouge trois semaines avant la date prévue en subtilisant la cartouche au nez et à la barbe de mes parents (et en prenant bien soin de ne pas écorner le carton de la boîte).

    Ironiquement, le 24 au soir fut une véritable torture puisque mon cousin voulait absolument me voir jouer, mais ça aurait révélée ma sauvegarde. Donc au final j’ai prétexté vouloir jouer à autre chose alors que je crevais d’envie de continuer mon aventure 🤣


Log in to reply