Actuellement sur Le Reboot :

🎮 :
13 novembre → : Spyro Reignited Trilogy
16 novembre → : Pokémon Let’s Go, Pikachu/Évoli
📽 :
14 novembre → : Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald
🎲 :
→ 15 novembre : Jeu : Angéliquement démoniaque

À genoux les gars


  • Community Manager

    À genoux les gars est un film français réalisé par Antoine Desrosières, sorti en 2018.
    0_1529931307069_vig.jpg
    C’est l’histoire de deux sœurs qui n’ont jamais entendu parler de l’association Ni Putes Ni Soumises, mais qui sentent vaguement que ça serait pas mal qu’un tel mouvement existe, vu que leurs copains leur réclament sans cesse des fellations alors qu’elles n’en ont pas envie.

    Plus sérieusement le film porte sur la violence sexuelle banalisée et le chantage, vus à travers le regard d’une jeunesse banlieusarde désabusée et un peu débile.

    Avez-vous vu ce film ? Qu’en avez-vous pensé ?
    N .B. Le film est actuellement en salle, depuis le 20 juin 2018.


  • Community Manager

    Je le dis sans détour : je n’ai pas du tout aimé. Mais tous les avis m’intéressent!

    Il faut reconnaître une qualité à ce film, c’est qu’il ose. Le sujet est posé crûment et sans détour (sans pour autant que ce soit un traumatisme à voir), et les situations dépeintes sont tristement réalistes. Il y a sans doute également une portée éducative qui pourrait faire du bien à un certain public. Mais soyons réalistes, le public visé n’ira pas voir ce film, même s’il est estampillé “comédie”, c’est un truc pour le festival de Cannes quoi… D’ailleurs les autres spectateurs dans la salle avec nous avaient tous minimum 50 ans bien sonnés, et je crois qu’ils n’ont pas dû piger un mot du langage qui fleurit absolument partout dans ce film (“wesh frère t’as cru que j’allais te pépon oklm”).

    Bon point : les deux acteurs masculins sont tout à fait crédibles dans leurs rôles. Souad Arsane, qui joue Yasmina, ne s’en sort pas trop mal non plus.
    Mais alors Inas Chanti, omg :lecid: , j’ai rarement vu une actrice jouer aussi mal. En vrai cette personne a 23 ans, et elle doit interpréter une fille d’environ 18 ans, donc je pense qu’elle se sent vachement plus mature que son personnage (lol), enfin je ne vois que cette explication pour justifier ses choix d’interprétation puisque pendant tout le film elle parle comme si elle avait 10 ans, avec les mimiques d’une fillette, la mine boudeuse, le babillage, la totale, il ne lui manque que les couettes. Autant vous dire qu’on a envie de la frapper très fort dès qu’elle est à l’écran, et c’est souvent.
    Alors peut-être que c’est un choix scénaristique pour nous faire comprendre que ces jeunes ne sont pas finis, mais côté réalisme on y perd drôlement, parce que dans la vie un jeune de 19 ans, même s’il est teubé et manque de vocabulaire, il ne parle pas comme un bébé, désolée.

    Pour finir, le film a été tourné en 18 jours, et ça se voit. La photographie n’est pas soignée, les plans sont laids, visuellement ça n’a aucun intérêt. C’est sans doute un détail, mais perso j’y suis sensible.



  • Pour moi, si les plans sont laids et l’actrice principale nulle, c’est rédhibitoire ! En quelques lignes, tu as fait un enterrement de première classe dans mon esprit à mon éventuel désir de voir ce film ! :mred:


  • Community Manager

    @marc1756 😈
    J’espérais secrètement que ma critique acerbe de ce film dissuade certaines personnes d’aller le voir, parce que le succès du film (avec passage dans le Quotidien de Barthès et tout) est usurpé, à mon sens…
    Faut arrêter de croire que tous les films un peu dénonciateurs sont forcément bons.


  • Community Manager

    Y a pas un effet d’opportunisme à avoir sorti le film (voire à en avoir eu l’idée) dans un contexte #BalanceTonPorc encore frais ?



  • @oranginita Tu as tout à fait raison ! La cause ne justifie pas n’importe quoi, et certainement pas une daube cinématographique comme tu la décris bâclée en 18 jours !


  • Community Manager

    @honey Nan, faut pas exagérer. Le propos reste bien dénonciateur et assez inédit. C’est pas un film uniquement sur les mecs qui tripotent les meufs, c’est aussi sur la banalisation de la sexualité chez les jeunes de banlieue (par exemple, les meufs de l’histoire cèdent parfois à leurs mecs, elles aussi trouvent ça assez normal que les mecs leur disent “wesh c’est qu’une pipe, tkt”).



  • @oranginita Tu sais vendre un film. J’ai aucune envie d’aller le voir :ahah:


  • Community Manager

    :lol:


  • Le Club des Vieux

    Non mais rien que le pitch c’est immonde, plutôt regarder Roseanne que ça 😧


  • Community Manager

    @jackasse Faut savoir que mon pitch est aussi biaisé que la bande-annonce, mais dans l’autre sens (là où moi je dis de quoi ça parle un peu durement, le marketing du film c’est complètement axé comédie pour ado).
    Rien que l’affiche : http://fr.web.img6.acsta.net/c_215_290/pictures/18/05/04/16/26/0467041.jpg :lecid: On dirait American Pie


  • Le Club des Vieux

    @oranginita a dit dans À genoux les gars :

    @jackasse Faut savoir que mon pitch est aussi biaisé que la bande-annonce, mais dans l’autre sens (là où moi je dis de quoi ça parle un peu durement, le marketing du film c’est complètement axé comédie pour ado).
    Rien que l’affiche : http://fr.web.img6.acsta.net/c_215_290/pictures/18/05/04/16/26/0467041.jpg :lecid: On dirait American Pie

    En fait y’a un truc hyper gênant et des confusions dangereuses dans ce film que je ne connais pas mais je retranscris pèle mêle :

    Le constat : les mecs surtout des wesh wesh obligent leur meufs à faire des actes sexuels à des meufs et les filment (eh bon ce n’est pas le cas de Jean-Eude l’enculé du lycée privé bien sous tout rapport qui a slut shammé sa meuf la semaine dernière de la même manière??)

    Et du coup basé sur quoi le constat genre? ça pue le mec bien blancos bobos parigot qui fait un film par d’un présupposé sexiste pour faire genre qu’il est contre et renverser la vapeur, sur fond de ouais jvous parle des banlieues, car en banlieue c’est soit tu suces, soit tu portes le voile.

    Bref tout ce qui est sous jacent dans ce film pue la merde et du coup ça mérite bien un prix des cérémonies de merdes françaises.

    Je veux dire putain t’es réalisateur et t’as pas d’autres idées de films à faire sur la France?? :lecid:

    Limite les films de Rohmer c’était dla balle il se passait rien, mais c’était pas de la daube pareille :lecid:

    Et NON JE N’AI PAS MES REGLES :hihi:


  • Community Manager

    @jackasse Effectivement, la démarche est tendancieuse. J’ai même pas mentionné qu’il y a un renoi dans l’histoire : il est dealer.


  • Le Club des Vieux

    @oranginita a dit dans À genoux les gars :

    @jackasse Effectivement, la démarche est tendancieuse. J’ai même pas mentionné qu’il y a un renoi dans l’histoire : il est dealer.

    Tant qu’il se fait pas tabasser par un policier de la BAC dans le film tu peux pas décemment dire que c’est waciste :philippe_lavil_il_tape_sur_des_bambous:


  • Community Manager

    @jackasse :lol: Nan il se fait pas choper… Par contre il est anatomiquement favorisé comme tous les renoi (pour ça le film ne laisse rien à l’imagination). Je pense qu’ils ont coupé la scène où il danse et fait du basket.



  • @oranginita a dit dans À genoux les gars :

    Je pense qu’ils ont coupé la scène où il danse et fait du basket.

    :lol:

    Ouais, bah ça a l’air d’être le film d’auteur français cliché par excellence. On devrait faire un bingo spécial festival de Cannes. Ton film cochera pas mal de cases : banlieues, filmer avec les pieds, un côté cru pour montrer qu’on a peur d’enfoncer des portes grandes ouvertes et qu’on est à fond dans le réalisme, wesh !