L'influence des réseaux sociaux



  • @honey a dit dans L'influence des réseaux sociaux :

    Je dois avoir changé de continuum espace-temps, le jour où un parisien tente de convaincre une provinciale que 2 secondes de perdues c’est rien est arrivé et ça m’inquiète terriblement.

    J’ai ouï dire que les provinciaux, jusqu’ici très attachés à leur bons vieux cadrans solaires, avaient récemment découvert ces petits gadgets très pratiques qu’on appelle “des montres”.

    Et je considère qu’il est de mon devoir de les accompagner dans cette découverte, histoire qu’ils n’en deviennent pas esclave. J’ai pas raison ?


  • Banned

    @le-periannath Mais normalement, un parisien ça va vite et ça ne veut pas perdre 2 secondes. Sinon, ça pousse / râle / klaxonne / insulte, rayez les mentions inutiles.



  • @honey a dit dans L'influence des réseaux sociaux :

    @le-periannath Mais normalement, un parisien ça va vite et ça ne veut pas perdre 2 secondes. Sinon, ça pousse / râle / klaxonne / insulte, rayez les mentions inutiles.

    J’ai rayé “Sinon”. Le mot est clairement en trop.



  • @le-periannath a dit dans L'influence des réseaux sociaux :

    Une vidéo intéressante. En fait celui qui a eu la réaction la plus intelligente, c’est le fossoyeur, en s’excusant.

    A première vue on pourrait se dire qu’il s’est dégonflé, qu’il a eu tort de ne pas tenir tete, d’autant que les accusations à son encontre n’ont absolument rien de fondées.

    Mais en vérité il a juste mis son ego de coté en vue de tuer le jeu.
    Ce qu’un SJW souhaite avant tout, c’est exister au travers du bad buzz, de pourrir le truc dans le temps, de voir sa cible perdre ses moyens et sortir de ses gonds, histoire de passer en comparaison pour le vertueux, calme et serein.

    Or face à un twittos qui dégaine son mea culpa, il n’y a plus rien qu’un SJW ne puisse faire. Il réalise qu’il ne peut plus se hisser au dessus de son interlocuteur. Il ne peut pas en rajouter une couche au risque de passer pour un harceleur en quete d’existence, ni brandir ces excuses en guise de “trophée” au risque de passer pour un puéril ( j’ai gagné, nananère).

    Bien joué fossoyeur.

    Le Fossoyeur s’est enterré tout seul en ne comprenant pas que l’objectif premier du SJW, c’est de mettre sa botte sur le visage de son adversaire politique au nom de sa morale. C’est une démarche enfantine, le SJW pense qu’en s’indignant suffisamment fort, en trépignant de manière assez violente et bruyante, il pourra atteindre son but en s’affranchissant de tout ce qui relève de la logique et du factuel.

    En s’excusant, le fossoyeur a réussi à valider la démarche des SJWs qui cherchent à imposer de nouvelles normes morales par le harcèlement, l’intimidation et la culpabilité induite.
    Le SJW, en voyant qu’il a réussi à faire plier sa victime, va tout simplement se chercher une autre cible en montant d’un cran dans l’outrance. C’est comme ca qu’on se retrouve avec des types qui se sentent autorisés à t’en mettre plein la gueule parce que tu rejettes l’écriture inclusive ou que tu parles d’enculade dans un contexte humouristique et imagé. C’est le syndrome “même joueur joue encore”, avec simplement des prétentions encore plus hallucinantes, et donc un décalage grandissant entre l’usager de base de twitter et le militant enragé.

    La réponse de JDG est intelligente et a fait cesser le harcèlement dont il a fait l’objet, ce qui prouve qu’on peut faire cesser ce genre de cabale en ayant recours à des arguments de bon sens. (Mais les envoyer se faire mettre fonctionne également.)



  • @jackasse a dit dans L'influence des réseaux sociaux :

    Rendez moi les années 90 :cryy:

    text alternatif



  • @ehrgeiz a dit dans L'influence des réseaux sociaux :

    Le SJW, en voyant qu’il a réussi à faire plier sa victime, va tout simplement se chercher une autre cible en montant d’un cran dans l’outrance.

    … foutant ainsi la paix à la première cible, laquelle pourra alors revenir à ses moutons, et user de son temps plus intelligemment.

    Il y a un moment où il faut réaliser que tenter de batailler avec des hordes de ces gens-là est stérile. De la pure perte de temps, et rien à y gagner, même si on a raison dans le fond.



  • @ehrgeiz a dit dans L'influence des réseaux sociaux :

    La réponse de JDG est intelligente et a fait cesser le harcèlement dont il a fait l’objet, ce qui prouve qu’on peut faire cesser ce genre de cabale en ayant recours à des arguments de bon sens.

    Ou bien en cessant de répondre, de “nourrir le troll” comme on dit dans le jargon. Ca reste la meilleure solution.

    Et je pense que c’est ce qu’il a fait au final.



  • @extra Quelque part, je préfère qu’ils beuglent comme des imbéciles sur les réseaux sociaux plutôt que de les voir défiler dans la rue.



  • @coeur-d-acier a dit dans L'influence des réseaux sociaux :

    @extra Quelque part, je préfère qu’ils beuglent comme des imbéciles sur les réseaux sociaux plutôt que de les voir défiler dans la rue.

    Pour ma part je me demande si défiler dans la rue (sans violence ni vandalisme bien sur) ne s’avererait pas une forme d’expression plus saine.
    Tu marches avec ta banderoles, ton message bien en évidence, les citoyens en désaccord avec tes idées se contentant de te laisser passer, sans aucune attaque personnelle, ni échange de noms d’oiseaux.



  • [a parte historique]

    Dernièrement, un docu sur les derniers jours de Pompei a été diffusé. Et chose amusante, les habitants de cette cité avaient déjà leurs rézosocios ! Sous forme de… graffitis retrouvés gravés ou peints sur de nombreux murs de la cité. C’était leur twitter de l’époque, sous forme de textes ou de crobards, chaque Pompéien y exprimait brièvement ses humeurs. Même jusque dans les bordels où les clients étaient venus se taper des putes-esclaves et laisser leurs coms pour bons services rendus ou pas (si, si…).

    Bien plus tard, on en a retrouvé sur les portes des chiottes de gares ou d’aires d’autoroutes. Les lettres anonymes de corbeaux ou les chouettes clouées aux portes des granges aussi.

    Comme quoi le principe n’est pas récent, seuls les supports et les outils ont changés en 2000 ans.

    [/a parte historique]



  • @aurel l’histoire raconte que le réseau social de Pompéi a sombré suite à une grosse partie collective de « floor is lava » qui a grave bad buzzé.



  • @le-periannath a dit dans L'influence des réseaux sociaux :

    @aurel l’histoire raconte que le réseau social de Pompéi a sombré suite à une grosse partie collective de « floor is lava » qui a grave bad buzzé.

    Omg tu m’as fait rire :hihi: je jouais à the floor is lava y’a deux ans en plus. C’était débile mais bon que veux tu…

    Sinon pour en revenir au SJW vous avez vu comment South Park les a détruits ? :hihi:



  • South Park à fait un épisode sur les SJW ??! 😱

    [Fonce immédiatement le regarder]



  • @keysersoze3843 a dit dans L'influence des réseaux sociaux :

    South Park à fait un épisode sur les SJW ??! 😱

    [Fonce immédiatement le regarder]

    Bah plusieurs saisons en faites. A partir de la 19 y’a un nouveau principal qui est sjw :hihi:



  • J’ai décroché quand la VF a prit du retard. Il en fallait pas plus pour me redonner l’envie d’y retourner pour prendre un peu l’air.



  • @peanou a dit dans L'influence des réseaux sociaux :

    @keysersoze3843 a dit dans L'influence des réseaux sociaux :

    South Park à fait un épisode sur les SJW ??! 😱

    [Fonce immédiatement le regarder]

    Bah plusieurs saisons en faites. A partir de la 19 y’a un nouveau principal qui est sjw :hihi:

    Ca donne envie de s’y replonger, effectivement.

    Y’a justement un passage où, accompagné de la principale adjointe, il se retrouve confronté à une porte fermée, et donc à un cruel dilemme.

    Doit-il ou non lui tenir la porte ?



  • @le-periannath :lol:



  • @le-periannath a dit dans L'influence des réseaux sociaux :

    @honey a dit dans L'influence des réseaux sociaux :

    Je dois avoir changé de continuum espace-temps, le jour où un parisien tente de convaincre une provinciale que 2 secondes de perdues c’est rien est arrivé et ça m’inquiète terriblement.

    J’ai ouï dire que les provinciaux, jusqu’ici très attachés à leur bons vieux cadrans solaires, avaient récemment découvert ces petits gadgets très pratiques qu’on appelle “des montres”.

    Et je considère qu’il est de mon devoir de les accompagner dans cette découverte, histoire qu’ils n’en deviennent pas esclave. J’ai pas raison ?

    Je n’en mets plus.
    Les chaînettes des contre-poids s’emmêlent toujours, c’est d’un pas pratique !!



  • @le-periannath

    Ne pas répondre est une solution, s’excuser pour avoir la paix est la pire, ca ne fonctionne qu’au niveau individuel.
    Je ne me permettrai pas de valider la démarche d’un moralisateur enragé simplement pour qu’il me laisse tranquille.



  • @ehrgeiz a dit dans L'influence des réseaux sociaux :

    @le-periannath

    Ne pas répondre est une solution, s’excuser pour avoir la paix est la pire, ca ne fonctionne qu’au niveau individuel.
    Je ne me permettrai pas de valider la démarche d’un moralisateur enragé simplement pour qu’il me laisse tranquille.

    Tu fais comme tu sens.

    Si ça peut t’aider à te sentir mieux, et plus heureux au final.

    Mais en règle général, les études tendent à démontrer que la recherche et l’entretien du clash en ligne renforce le stress, le malaise et le sentiment de déprime à long terme.

    Ce qui, en fait, revient un peu à joindre l’inutile au désagréable.


Log in to reply