19 septembre: Europa League ⚽
20 septembre → Criminal - Saison 1 (Netflix) 📺
20 septembre : First Wives Club - 1x01 📺
20 sept 2019 → Zelda :Link’ Awekening🎮

Ça (It, 2017)



  • It (Ça en VF) est un film d’horreur américain réalisé par Andrés Muschietti, sorti en 2017.
    Il s’agit d’une adaptation cinématographique du roman de Stephen King. C’est le premier film d’une série de deux, la suite étant prévue pour septembre 2019.
    Le roman a déjà connu une première adaptation à la télévision avec la mini-série « Il » est revenu en 1990.

    0_1526914526020_it.jpg

    Pitch :
    La petite ville de Derry est en proie à une créature qui émerge des égouts pour se nourrir des terreurs de ses victimes de choix : les enfants.

    Vous l’avez-vu ? Qu’en avez-vous pensé ? Vous avez frissonné ? Quelle comparaison faites-vous avec le roman, et/ou la première adaptation télé ?



  • Cette adaptation m’a un peu déçue. C’est incontestablement soigné au niveau de l’esthétique, mais je trouve que l’ambiance s’approche de la série American Horror Story, à savoir un truc rigolo mais pas du tout flippant, une sorte d’anecdote qu’on se raconte entre copains sans y croire une seconde parce qu’il est 14h, qu’il fait plein soleil, qu’on mange du pop-corn en même temps et qu’il y a zéro surprise. :blase:

    En fait je ne vois pas trop l’intérêt de faire la même chose que la mini-série de 1990 en moins effrayant. C’est d’autant plus dommage que le bouquin était évidemment excellent.
    Je déplore par exemple le ratage (à mon sens) de la scène où

    Beverly découvre que son père ne voit pas du tout le sang dans la salle de bains.

    Dans mon souvenir de lecture (ça date) ce passage était absolument glaçant, dans le film j’ai trouvé ça anecdotique.

    Reste que les enfants du film sont bien castés, fidèles au style de gamins que Stephen King a l’habitude de représenter : ils ont bien l’air de losers, mais sont attachants et sublimés par leur bravoure.



  • Dans un premier temps j’ai vu le téléfilm gamin (comme la plupart issu de la génération 90’s). J’apprécie le téléfilm surtout la première partie consacré sur les gosses qui a selon moi plus de rythme que la seconde et surtout un côté plus attachant grâce aux jeux des jeunes acteurs. Objectivment le téléfilm a pris un coup de vieux, mais ça fait toujours de l’effet et Tim Curry est toujours aussi flippant.

    J’ai lu le roman par la suite, et pour le coup on constate que le téléfilm est très édulcoré. Même si le film n’est pas aussi effrayant que le roman, il est fidèle dans les grandes lignes, et il faut surtout ce dire que ce n’est pas une histoire purement horrifique, ça parle aussi de la thématique de l’amitié et de l’incompréhension du monde des adultes.

    Le casting des gosses est très réussi dans le long métrage, je suis plus mitigé sur Pennywice même si l’acteur fait un job honnête, c’est difficile de passer derrière Tim Curry, et dans le téléfilm le clown a un aspect plus normal qui fiche plus la trouille.


  • Animateurs

    La vignette :peur:



  • @vassago14 a dit dans It / Ça :

    ce n’est pas une histoire purement horrifique, ça parle aussi de la thématique de l’amitié et de l’incompréhension du monde des adultes.

    C’est vrai. J’aime beaucoup ce thème d’ailleurs, ça mériterait d’être développé. Le fait que les adultes ne font rien dans l’histoire (ils collent des affiches de personnes disparues les unes par dessus les autres sans broncher), et qu’en grandissant les gamins font un blocage de mémoire et oublient Pennywise/It c’est très intéressant.
    En fait j’ai découvert une scène coupée au montage (dans les bonus du dvd) dans laquelle un des gamins fait une esclandre pendant sa BarMitzvah et se met à crier aux adultes qu’ils font exprès de ne rien voir de ce qu’il se passe à Derry. Dommage qu’ils n’aient pas gardé cette scène dans le film, c’était pas mal…



  • @vassago14 a dit dans It / Ça :

    je suis plus mitigé sur Pennywice même si l’acteur fait un job honnête, c’est difficile de passer derrière Tim Curry, et dans le téléfilm le clown a un aspect plus normal qui fiche plus la trouille.

    C’est tellement vrai ! :wiiii:
    En cherchant des visuels pour faire ce topic je suis retombée sur les photos de Tim Curry, son perso est bien plus flippant que celui de Bill Skarsgård…



  • Perso je trouve cette version nulle à chier :vomi: je réfère de loin la mini série des années 90 :cheerleader: les persos de ce remake ne collent pas bien ac ceux de l histoire et grosse erreur de départ : transposer l’action dans les années 80 à la place des années 50/60 🙂



  • @oranginita Oui j’ai adoré cette scène de Stan, ça soulève bien le problème de l’incompréhension.

    Pour ceux qui veulent des explications, “ça” est une entité qui est arrivé sur terre il y a des milliers d’années, dans le roman Richie et Mike lors d’une cérémonie spirituelle pour avoir des réponses se retrouvent en immersion au moment même de l’arrivée de “ça”. La ville de Derry a été construite sur ce lieu et c’est une sorte de garde manger pour “ça” qui en profite lorsqu’il sort de son hibernation. Les adultes sont pour ainsi dire envoûtés et ne perçoivent rien.



  • @heather-forever pourtant les persos correspondent exactement à ceux du roman. Pour l’action du film qui se déroule en 1989 c’est plutôt judicieux car ça permet de surfer sur la nostalgie de cette période + le fait que dans la période adulte ça tombera pile dans notre époque.



  • Personnellement j’ai adoré le film et je l’ai vu plusieurs fois.
    Rien que pour les gosses, les décors, l’ambiance… Je ne me suis pas ennuyé.

    Il surpasse de loin le téléfilm sans remettre en question ses qualités notamment son clown. 🙂



  • @yggdrasill C’est vrai qu’on ne s’ennuie pas. Après c’est certain que visuellement c’est plus beau que la série télé, mais oui, pour l’effroi c’est pas ça (je trouve)…



  • @oranginita a dit dans It / Ça :

    Je déplore par exemple le ratage (à mon sens) de la scène où

    Beverly découvre que son père ne voit pas du tout le sang dans la salle de bains.

    Dans mon souvenir de lecture (ça date) ce passage était absolument glaçant, dans le film j’ai trouvé ça anecdotique.

    Il faudrait que je revois la scène mais elle ne m’a pas à ce point dérangé dans le film.

    Au contraire, elle reste à mes yeux une excellente métaphore des premières menstruations, où la pré-ado se retrouve terrifiée par ce sang soudain qu’elle ne comprend pas forcement, pendant que son père choisit d’y être aveugle, aveugle à ce sang qui le confronte à la réalité que son enfant grandit (“tu restes ma petite fille, Bev”).



  • Je n’ai pas vu la série télé des années 90, mais j’ai vu le film de 2017 juste après avoir lu dévoré le roman de King.

    Dans ma lecture, j’ai particulièrement été séduit par l’entrelacement des deux intrigues, celle des enfants d’un côté, et celles de ces mêmes enfants devenus adultes, l’une complétant l’autres dans un savant parallèle, au fur et à mesure que les adultes retrouvaient la mémoire.

    Par conséquent, quand j’ai appris que l’adaptation ferait voler en éclat cet entrelacement au profit d’une succession chronologique des événements (les enfants dans IT-1, puis les adultes dans IT-2), j’ai été un peu déçu.

    Sans compter que l’adaptation a été édulcorée, expurgée de toute sa dimension sexuelle, ce qui est regrettable quand on sait que le filigrane de l’histoire reste le passage de l’enfance à l’âge adulte, dans tout ce que cela implique de cru, sans aucun tabou.

    Quoiqu’il en soit, ca reste un film prenant, sans pour autant être aussi horrifique que ce à quoi on aurait pu s’attendre, même si Bill Skarsgård campe ici un très bon Pennywise. Je ne sais pas, j’aurais été curieux de voir une adaptation d’avantage fidèle, peut-être dans un format différent. Pourquoi pas une série TV par exemple ?



  • @le-periannath c’etait trop risqué de suivre le schéma du bouquin pour l’adaptation ciné. Sur le papier ça fonctionne bien, mais à l’image ça peut être casse gueule et bordélique. Je suis d’accord pour la dimension sexuel, mais là aussi c’était un pari risqué.



  • J’ai vu les deux films de 90 quand j’etais petite et j’avais bien flippé :peur:
    Puis je les avait revus bien plus grande et alors là c’était plutôt de la rigolade :moquegay:
    J’ai même pas envie d’aller voir les nouveaux car pour moi ca va etre une daube et je préfère toujours les “originaux”
    Et puis en lisant vos coms, je crois que je suis conforté dans mon choix…



  • J’avais, comme beaucoup ici, adoré le téléfilm. Je l’avais même enregistré et je l’avais prêté à une camarade d’école… qui ne me l’a jamais rendu!
    J’ai trouvé le dvd en magasin et… oh surprise… le doublage a été fait et est absolument RIDICULE (Ben enfant en particulier).

    J’ai été voir le nouveau au cinéma, j’ai trouvé ça hyper bien fait . J’ai adoré mais je savais que j’allais adoré donc j’attendais “un petit truc en plus”… mais je le trouve quand même génial!

    J’ai lu le live ado, il est évidemment parfait. J’ai retrouvé les deux parties et je vais me les relire!

    @Nabilla Je te conseille de ne pas écouter les “c de la merde!!!” car franchement, je pense que le film vaut vraiment le coup. C’est plus une réadaptation qu’autre chose. Il y a un côté “ET” “Gremlins” “Stranger Thing” (il y a un acteur d’ailleurs) qui est cool !

    Je lui met 17/20, le téléfilm 15/20 (10/10 pour la première partie, 5/10 pour la seconde).

    Mais je préfère le téléfilm, surtout pour son casting d’acteurs enfants, ils sont TOUS géniaux.
    Concernant la version 2017, les jeunes sont géniaux aussi… mais je me reconnais beaucoup plus dans ceux de 90’



  • Ce qui m’a fait rire dans le nouveau doublage du téléfilm, c’est le changement de certaine phrase. Quand eddie se sert de son inhalateur contre ça, on passe de «prend ça et que t’en crève» à «prend ça et que tu meurs»



  • @vassago14 C’est même “Prends ça… et qu’ça t’fasse mourir”

    C’est ridicule!



  • @le-periannath Nan mais à propos de la scène dans la salle de bains, ce que je voulais dire c’est qu’elle n’est pas effrayante dans le film, alors que dans le bouquin oui (dans mon souvenir en tout cas).

    Dans le bouquin c’est la terrible découverte que les enfants n’auront aucun secours venu des adultes puisque ceux-ci ne voient rien.

    Mais la métaphore dont tu parles reste la même, quelle que soit l’adaptation.



  • @vassago14 C’est marrant que tu parles de ça et que tu prennes cet exemple (“que t’en crève”, “que tu meurs”), parce qu’il y a peu de temps je lisais tout un topic sur un autre forum qui parlait des doublages différents selon les pays francophones (en l’occurrence France/Québec) : il semblerait que lorsqu’il s’agit de doubler pour la France, un accent particulier est mis sur les grossièretés ou la familiarité du langage, comme si les français avaient besoin d’entendre “c*nnard” au lieu d’“imbécile” pour pouvoir trouver un dialogue risible. :huh: Enfin il y avait plein d’exemples donnés où le texte d’origine est dans un registre standard, le doublage québécois le respecte, mais le doublage français rajoute des gros mots. Bref c’est n’importe quoi :lol: