Actuellement sur Le Reboot :

Séries :
12 septembre : American Horror Story (Saison 8, 1 er épisode)
Jeux vidéo :
14 septembre → : Shadow of the Tomb Raider
Animations :
Patchwork : Animaux au cinéma (→ 15 septembre)
Blind Test : La tête à l’envers

Ni No Kuni 2



  • Ni no kuni II : L’Avènement d’un nouveau royaume (二ノ国II レヴァナントキングダム, Ni no Kuni II: Revenant Kingdom?) est un jeu vidéo de rôle développé et édité par Level-5, sorti le 23 mars 2018 sur Windows et PlayStation 4.

    Il s’agit de la suite de Ni no kuni : La Vengeance de la sorcière céleste. L’action se déroule une centaine d’années après le premier épisode.



  • Bon je dis quoi à ma chef en fin de journée quand elle va me dire que j’ai rien foutu aujourd’hui ? "Envoie un MP à Carcha, j’ai commenté ses 38 sujets sur des jeux :booo: "



  • @jool a dit dans Ni No Kuni 2 :

    Bon je dis quoi à ma chef en fin de journée quand elle va me dire que j’ai rien foutu aujourd’hui ? "Envoie un MP à Carcha, j’ai commenté ses 38 sujets sur des jeux :booo: "

    Attends imagine moi ce que je vais devoir trouver !!



  • @carcha
    "Envoie un MP à Jool, je devais créer 38 sujets pour qu’il les commente :booo: "

    Ni No Kuni 2, je ne sais pas, on se sent bien quand on y joue. Est-ce dû aux graphismes enchanteurs ? À la légèreté des propos? Aux musiques douces et variées ? À la simplicité du gameplay ? À la facilité des combats ? À l’humour très bien traduit en français ? À un mix de tout probablement!
    L’histoire est sympa à suivre, pas très longue (9 chapitres composés de 5 missions à chaque fois), on y parcourera une map pas géante, 5-6 villes bien différentes (mention spéciale pour la beauté de la ville sur l’eau), avec la possibilité de marcher, puis de naviguer en bateau pour enfin finir en aéronef et avoir accès à tous les lieux (classique). On se balade sur la map avec des personnages en SD, et on repasse aux beaux graphismes dès lors qu’un combat s’enclenche. Choquant au début mais on s’y fait très vite! Et ça donne une petite touche de nostalgie pour ceux qui ont fait les premiers Final Fantasy!

    Les combats sont en temps réel, à la manière d’un Tales of avec différentes capacités à utiliser selon sa barre de MP. On fera la rencontre très vite de petits êtres appelés “mousses” qui se baladent dans les combats pour nous aider, et peuvent déclencher des pouvoirs (gros canon, zone de soin, tir magique, …).

    On pourra trouver/créer 100 mousses différents, et en prendre 4 dans l’équipe, les faire évoluer.

    Les combats sont rapides, bourrins, pêchus, un vrai plaisir. Quand je passais de Ni No Kuni 2 à Xenoblade Chronicles 2, du rire je passais aux larmes…

    Après quelques heures de jeu, on sera le roi d’un royaume à construire, et améliorer. C’est tellement bien fait qu’on y passe des heures, déjà il faudra recruter au total 100 habitants, on construira plus de 60 bâtiments qui servent à apprendre des sorts, fabriquer des armes, donner tout un tas de bonus passifs, …un vrai jeu dans le jeu!!

    Une autre partie du gameplay ce sont des combats stratégiques, où on dirige 4 petits groupes sur le terrain et on va péter la gueule aux ennemis. L’aspect le moins réussi du jeu.A force on s’y fait mais bon…

    Il y a plein de bonnes choses qui rendent le jeu très bon et addictif.

    On aura un livre qui s’apparente à un espèce d’Instagram, les persos de temps en temps “postent” une photo et en dessous on a des commentaires tout marrants, des blagues, des commentaires style Twitter (avec des # débiles) j’ai adoré cette idée!

    Il y a 50 monstres spéciaux à vaincre un peu partout sur la map, d’un niveau élevé. Il y a 25 statues mousses à trouver pour donner naissance à des mousses spéciaux. En tout on a 175 missions annexes, qui souvent permettent de recruter des habitants pour le royaume. Dans le royaume, on peut cuisiner des plats qui donneront un effet bénéfique pendant les combats, fabriquer de l’équipement légendaire, récolter des ressources, tout un tas de choses quoi !

    On trouve parfois des portes de l’imaginaire, une fois entrés, on ne peut plus se soigner et un niveau de danger augmente constamment, un autre challenge à relever et qui fait bien leveler ses persos.

    Globalement le jeu est facile, la difficulté vient en post-game, et quand on veut faire toutes les activités proposées (par exemple la dernière porte de l’imaginaire propose un boss minimum level 95… autant dire qu’il va falloir monter les persos et arriver avec de l’équipement légendaire !)

    Je crois que j’en ai assez dit… j’adore ce jeu et tout y est fait pour que ce soit pratique (système de quête, d’objets, de téléportation, de royaume)

    J’avais perdu le goût des RPG japonais depuis des années, mais là je retrouve le charme que j’aimais tant !

    Le fameux Mecabook
    0_1526479490146_IMG_20180516_160055.png

    Le royaume
    0_1526479535908_IMG_20180516_160223.png

    Les combats STR
    0_1526479559756_IMG_20180516_160239.png

    Les combats normaux
    0_1526479582148_IMG_20180516_160337.png

    La ville sur l’eau
    0_1526479601232_IMG_20180516_160315.png



  • Et voilà platiné après 180h affichées au compteur (150h vraies heures de jeu je pense)

    Très bon jeu sur toute la longueur, je le conseille !