Crise politique en Italie



  • Conséquence d’une politique européenne qui a force de saouler tout le monde, l’Italie va être gouverné par un accord entre deux formations antisystème.

    Le M5S (parti populiiiiiiiiiiiste) et la Ligue du nord (extrême droite) ont trouvé un accord de gouvernement.

    Au programme, bouleversement des politiques d’austérités en place, tentative de renégociation des traités et tout le tintouin.

    Votre réaction ?


  • Banned

    C’est comme si chez nous y avait un gouvernement FI / FN en fait ?



  • Attendez y’a vraiment des gens qui se préoccupent de la politique en Italie ? :abba:



  • @spinopute a dit dans Un gouvernement antisystème et eurosceptique en Italie :

    Attendez y’a vraiment des gens qui se préoccupent de la politique en Italie ? :abba:

    Nicolas de Machiavel ?



  • @spinopute a dit dans Un gouvernement antisystème et eurosceptique en Italie :

    Attendez y’a vraiment des gens qui se préoccupent de la politique en Italie ? :abba:

    Moi :abba:
    Je suis cela avec une attention toute particulière…
    (C’est pas vrai hein, depuis que Berlusconi n’est pu là pour faire n’importe quoi, c’est moins rigolo :blase: )



  • @honey a dit dans Un gouvernement antisystème et eurosceptique en Italie :

    C’est comme si chez nous y avait un gouvernement FI / FN en fait ?

    Pas du tout.
    Pour le coté FN on le trouve aisément, mais on trouve aucune doctrine de gauche style FI dans le logiciel M5S.
    (Les mauvaises langues diront qu’on y trouve aucune doctrine tout court)

    Sur le M5S :
    http://www.lemonde.fr/europe/article/2018/03/05/qu-est-ce-que-le-mouvement-5-etoiles_5266001_3214.html
    https://www.nouveau-magazine-litteraire.com/idees/mouvement-5-etoiles-populisme-marc-lazar-italie


  • Banned

    @carcha OK c’est un parti qui surfe sur les sujets populaires en fait, en n’hésitant pas à être évasif sur ceux qui divisent, la seule vraie doctrine semblant d’être “contre les autres”. Un En Marche qui s’assume un peu plus que le nôtre. La politique grandit encore avec ce genre de phénomène.

    Je suis désespéré du choix de la photo du deuxième article.



  • Ah bah c’est tout sauf un En Marche qui s’assume, c’est même l’exact opposé.

    Le M5S c’est l’antisystème débile, opportuniste, vide et sans substance.
    C’est même un drame que le premier parti antilibéral qui arrive au pouvoir en europe soit le plus nul qui puisse exister.

    Il va néanmoins être interressant de suivre comment ça va se dérouler pour l’Europe : est ce que les traités soit disant intouchables vont être touchés ? Quelle que soit la répondre ce sera la seule leçon qu’on tirera de cette aventure antisystème italienne.



  • Sortons de l’UE, ne collaborons plus avec ces régimes d’un siecle passé.



  • Coup de théatre

    Comment c’est trop de la balle ce format de titre.
    Bon voici une petite info sur ce qui se passe en Italie.

    En plein chaos politique, le président italien, Sergio Mattarella, a imposé son veto dimanche à un gouvernement populiste clairement eurosceptique. Le chef de l’état devrait donc désigner, lundi 28 mai, Carlo Cottarelli, incarnation de l’austérité budgétaire, pour conduire le pays vers de nouvelles élections.
    .
    Le président italien a annoncé dès dimanche soir la convocation de Carlo Cottarelli, un économiste de 64 ans, ancien haut responsable du Fonds monétaire international (FMI), surnommé “Monsieur Ciseaux” pour son rôle dans la réduction des dépenses publiques en 2013-2014 sous les gouvernements de centre-gauche.
    .
    Giuseppe Conte, juriste novice en politique que les chefs du Mouvement 5 étoiles (M5S, “antisystème”), Luigi Di Maio, et de la Ligue (extrême droite), Matteo Salvini, majoritaires au Parlement, avaient proposé pour le poste de chef de gouvernement, a renoncé à devenir Premier ministre.

    Pour résumer : nique la démocratie on fait ce qu’on veut.



  • Et en plus appeler un ancien du FMI pour être premier ministre vive la démo, vivre l’UE :abba:



  • La démocratie ca n’existe pas. Soit tu votes pour les intérêts des banquiers, soit on t’impose les traités et hommes politiques que tu as rejetés par ton vote. Et si tu protestes, t’es un populiste, un fasciste, etc…



  • @ehrgeiz

    LE RÔLE DU PRÉSIDENT ITALIEN

    Le rôle du Président italien est de former le gouvernement, c’est de sa responsabilité de décider en âme et conscience de la validation ou nom de personnes qui vont gouverner le pays. D’habitude lorsqu’un le président butte sur un nom, une autre personne est proposée et on en reste là.

    Dans ce cas-ci, la Ligue a refusé de proposer un autre nom. Il semble que la Ligue ait voulu jouer le forcing dans le but de revenir aux urnes alors que les sondages sont de plus en plus favorables au parti d’extrême-droite.

    Il fait d’une pierre deux coups, il met à mal le président et il revient après les élections encore plus fort. Bravo!

    LA LIGUE DU NORD, UN PARTI FASCISTE ?

    La Ligue du Nord est-elle un parti raciste, populiste et fasciste au sens propre du terme?

    En tous cas, bon nombre de ses militants ont fait partie du “Parti national” fasciste de Mussolini , de son successeur le “Mouvement social italien” ou de leurs succursales comme “Ordre nouveau”, “Frères d’Italie”…

    Et Mario Borghezio, député de la Ligue du Nord au Parlement européen déclarait il y a peu: «Vive les Blancs de l’Europe, vive notre identité, notre ethnie, notre race !"

    Roberto Calderoli, sénateur de la Ligue du Nord : « Quand je vois Cécile Kienge (ministre de l’intégration originaire du Congo), je ne peux m’empêcher de penser à un orang-outang ».

    SOURCE:
    http://www.liberation.fr/planete/2017/06/17/en-italie-la-ligue-du-nord-va-t-elle-passer-du-regionalisme-au-nationalisme_1577283



  • @Ganesh Mais quel stratégie politique foireuse peut mener le président à proposer un mister austérité, après les résultats des éléctions c’est juste incroyable de proposer ça ça va énerver encore plus tout le monde.

    Le système politique italien devrait être changé, c’est quand même inconcevable d’avoir un premier ministre à l’exact opposé du résultat des urnes. Je me pose d’ailleurs la question de la légitimité d’un tel bonhomme, parce que quand il va présenter ses réformes de salopards avec quelle autorité il va les imposer ? Nous macron il a réussi à profiter du système éléctoral foireux de la Vème répu pour gagner donc il a au moins ça pour lui, mais son jumeaux italiens n’aura même pas ça !

    En tout cas, encore un bon exemple que les adjectifs “constitutionnel” et “démocratique” ne vont pas de pairs.

    On voudrait dégouter davantage les citoyens de l’Europe on ne s’y prendrais pas autrement. Ce qui vivent les italiens est probablement encore pire que l’enculade qu’on a eu nous avec le traité de Lisbonne qui a entériné tout ce qu’on avait refusé.



  • Les pro européens vont réussir a virer tout le monde de l’UE. Ils sont vraiment balaises. Un referundum de type Brexit après cette trahison en Italie, et c’est plié. Pareil en France, sans compter tous les pays de l’est qui dès qu’on va leur fermer le robinet à fric, vont retourner vers la Russie. :ahah:


  • Eurovision

    C’est absolument honteux, ce qui se passe en Italie.
    Alors oui, j’ai bien compris, “c’est constitutionnel”, “le président a le droit de faire ça”, mais ça reste une honte. Je n’aime pas la Ligue du Nord et je ne suis pas fan du Mouvement 5 Étoiles, mais ils ont gagné les élections, ils sont légitimes à gouverner.

    Ce Cottarelli, il est tout aussi légitime que l’était Mario Monti, et on sait ce qu’il est advenu de ce dernier aux élections qui ont suivi : une branlée électorale monumentale parce que personne ne voulait de lui à ce poste-là.
    Quand il ne s’était agi que d’une fois qu’un gouvernement technocratique prenne la place du gouvernement légitime démocratiquement, c’était déjà assez discutable, alors quand maintenant ça devient une habitude dès que le parlement va dans un sens qui ne plait pas aux agences de notation et à la Commission Européenne, ça devient vraiment inquiétant.

    Je me demande quelle est la stratégie derrière tout ça. Plomber les populistes en refaisant les élections jusqu’à ce qu’ils perdent? C’est un pari risqué et une fuite en avant, pour moi.



  • En même temps, logiquement le président à pas tant de pouvoir que ça en Italie, je sais pas où se situe la limite, mais rien avoir avec Macron par ex

    S’il assume une charge essentiellement honorifique qui ne lui confère a priori que des pouvoirs limités et soumis à de strictes contreparties, il est le garant de l’unité nationale et doit veiller au respect des lois et de la Constitution. En outre, sa qualité de « pouvoir neutre » placé au-dessus des partis de l’échiquier politique lui accorde un rôle parfois déterminant, d’autant qu’il est le seul dirigeant dont la Constitution détermine avec précision la durée du mandat. Il peut être appelé, par conséquent, à intervenir pour dénouer de graves crises institutionnelles, bien que ce cas soit exceptionnel.

    Ici, rien n’allait contre la constitution. Donc même s’il peut nommer des membres du gouv, rien ne justifie d’aller contre le vote du peuple.


  • Eurovision

    En plus, normalement, le rôle du président dans un régime comme celui-là est de résoudre les crises institutionnelles, pas de les provoquer.



  • @ganesh

    En Italie comme avec le Brexit, des considérations d’ordre technique sont utilisées pour ne pas tenir compte du résultat des urnes. Alors qu’a coté, aucun obstacle d’ordre législatif ou constitutionnel ne s’oppose à la poursuite des politiques pro-UE.
    Cet état de fait a été résumé par Juncker lorsqu’il a déclaré: “Il ne peut pas y avoir de choix démocratique contre les traités européens.”

    Je ne connais pas bien la Ligue du Nord et honnêtement, j’en ai rien à foutre de l’historique de leurs militants. Je me focalise sur ce qui est bon pour la France, et la fin de l’Euro est assurément préférable à la poursuite des politiques d’austérité et la soumission à la logique de la dette.
    Que l’Euro soit remis en cause par des communistes, des patriotes, des néo-nazis ou Mickey Mouse, ca m’est complètement égal.



  • @carcha a dit dans Crise politique en Italie :

    @Ganesh Mais quel stratégie politique foireuse peut mener le président à proposer un mister austérité, après les résultats des éléctions c’est juste incroyable de proposer ça ça va énerver encore plus tout le monde.

    Je suis bien d’accord. Cependant le gaillard ne pourra faire aucune réforme, il est juste là pour garder la boutique le temps que de nouvelles élections se mettent en place.


Log in to reply