Vous êtes-vous déjà évanoui?


  • Eurovision

    S’évanouir, perdre connaissance, tomber dans les pommes… Pas mal d’expressions pour désigner un phénomène, mais combien ont déjà vécu ça?

    Livrez vos témoignages : Que s’est-il passé? Comment on le vit quand ça arrive?



  • J’me suis déjà effondré de fatigue (deux nuits blanches d’affilé ça aide pas mal), mais sinon jamais, j’suis un roc moha :cb:



  • @spinopute T’es solide comme un roc



  • Non. :unsure: mais y a déjà qqun qui s´est évanoui d’un coup à côté de moi et ça fait peur sur le coup. :peur:



  • J’ai failli 2-3 fois (nausées atroces, vision qui se brouille et se noircit, acouphènes et fourmis dans tout le corps) mais j’ai toujours réussi à reprendre mes esprits pour pas tomber dans les pommes… La dernière fois c’était assez flippant parce que je ne tenais plus sur mes jambes donc je me suis laissée tomber par terre (et j’étais toujours consciente)… Et mon père qui m’engueulait à côté. 😧


  • Eurovision

    Ça m’est arrivé une fois. En découpant le pain, le couteau a glissé et m’a bien entaillé un doigt. Je pissais le sang, donc je suis allé en urgence me mettre le doigt sous l’eau froide. J’avais crié suffisamment fort pour que mon petit frère m’entende et aille chercher mon père (qui était médecin à l’étage du dessous).

    Quand il est arrivé, il a coupé l’eau, m’a assis sur une chaise, et je suis tombé dans les vapes. J’ai fait une espèce de rêve, j’entendais un train qui passait pas loin, j’avais quelques images bizarres (notamment sexuelles, allez comprendre pourquoi), puis j’ai repris connaissance quelques secondes après, j’étais allongé et mon père me foutait des baffes.



  • Bah j’ai déjà eu un malaise une fois et j’ai dû perdre conscience un court instant parce que je m’étais pas sentie tomber. C’est extrêmement bizarre comme sensation. :hum:


  • Admin

    Ca m’est arrivé deux fois vers 16 ou 17 ans. A chaque fois c’était après une nuit blanche à fumer et à picoler, on avait bien entendu commencer la veille. La première fois c’est dans le fournil du boulanger, je crevais la dalle, on attendait que les petits pains soient finis de cuire. L’odeur alléchante sans pouvoir y toucher et les substances prises avant m’ont fait tourner de l’œil. La seconde c’était un matin au réveil vers 15h, je tombe sur mon grand-père venu faire du bois, je n’avais pas pris de petit-déjeuner, il m’a tenu la patte un bon quart d’heure, je crevais aussi la dalle et je suis tombu quelques secondes.
    Depuis ça ne m’est plus jamais arrivé, je fais bien attention à toujours grignoter un truc, en toutes circonstances.



  • Oui. :evanoui: Et je deviens tout plat.



  • Oh oui des centaines de fois depuis toute petite et un peu moins maintenant , je me suis écroulée un peu partout :lol:


  • Eurovision

    @ratonhnhakéton a dit dans Vous êtes-vous déjà évanoui? :

    un matin au réveil vers 15h

    :morange:



  • Etant l’inspirateur du topic, je vais copier-coller ici ma réponse déja postée sur le topic sur la peur de la mort.

    J’ai eu des épisodes vagales dans ma jeunesse, des pertes de connaissances avec un réveil et une reconnexion progressive avec mon corps et le réel.

    Première chose qui revient, ce sont les sons, lointains et étouffés, comme si j’étais au fond d’un caverne.
    Puis revient la vue, floue et non periphérique. Je n’ai pas encore conscience de mon environnement, ni des personnes présentent.
    Puis mon corps, de la tête jusqu’aux pieds, où on reprend conscience de la posture qu’on occupe (“je suis… debout. Non, pas debout… Je suis assis… sur une ch… non pas une chaise. Le sol. Je suis sur le sol, allongé.”)
    Puis ne reste que le malaise, à la fois physique (s’évanouir vide le corps de toute force) et psychologique (“ok, j’ai tourné de l’oeil en public, top classe”.)



  • Comme Rhynow il y a déjà eu des fois où j’ai failli m’évanouir, mais sans m’évanouir pour de vrai (notamment une fois face à un insecte exotique chelou qui me grimpait dessus dans le métro de Paris. Il grimpait vers mon visage, et je me sentais de plus en plus mal, je me sentais tourner de l’oeil, j’ai dit un faible “au secours…”, puis quelqu’un m’a sauvé et a tué l’infâme bestiole).
    Sinon je me suis véritablement évanouie une seule fois, mais j’étais déjà à l’hôpital donc ça allait. J’avais eu une anesthésie générale, puis après en me réveillant, un infirmier m’a aidé à me remettre debout et le fait de me lever, hop ça m’a fait m’évanouir. Mais ça n’a duré que quelques secondes, je me suis réveillée à moitié dans le lit, à moitié par terre, et à moitié soutenue par l’infirmier (ouais j’ai dis trois fois “à moitié” et alors ?).



  • Enfant, il m’est arrivé quelquefois de m’évanouir à la maison ou à l’école lorsque j’étais contrarié/contredit/punit injustement.

    Et pas que pour des prunes : une fois, j’ai affirmé qu’un carré était un rectangle particulier (car un rectangle à des côtés 2 à 2 égaux, ce qui est aussi le cas du carré). Et là ma mère et mon frère se sont foutu grassement de ma poire. Résultat > plongeon dans les pommes sans prévenir. Bam !

    Alors on m’a traîné chez le toubib puis dans une clinique pour passer un électroencéphalogramme comme si j’avais un bug dans mon dedans. Bilan = RAS (bien fait bande de cons !)

    En fait, c’est une réaction de protection suite à un choc émotionnel puissant pour me protéger, mon organisme se mettait alors en mode pause-éco loin de ce monde ingrat qui ne me comprenait pas.



  • J’ai oublié de dire : à chaque fois je me suis fait pipi dessus. La honte.



  • Une fille c’est évanouie une fois à la suite d’un orgasme. C’était la première fois que je voyais ça. Car l’orgasme ou tu “cris”, tu trembles, tu fermes les yeux ok mais là, pendant 15 secondes, elle était loooiiiiinnnnnnnn.
    Après j’étais comme ça :
    :cb: :bave:

    Ou peut-être qu’elle c’est endormie en fait ? 😞

    Faudrait peut-être que je poste ça sur le topic “les rebooteux ont du talent”…

    (c’est vrai en plus)

    Bref, c’était pour apporter une pointe d’humour à ce topic car de vrais évanouissements, ça ne doit pas être top à vivre…



  • C’est la fameuse “petite mort” pendant l’orgasme, le cas n’est pas rare quand c’est bien fait.



  • Avant mes 15 ans j’ai eu plusieurs évanouissements, j’étais vachement difficile niveau nourriture, je pense que je manquais de certains nutriments, j’ai 3 souvenirs, une fois dans la salle de bains en me brossant les dents, j’ai eu du bol de pas m’enfoncer la brosse dans la gorge en tombant 😅
    Je suis tombée dans les vapes dans une église en pleine messe d’enterrement, j’ai pas supporté l’encens que le prêtre secouait autour du cercueil, je me suis pété le coccyx 😫 et une fois à l’arrêt de bus en sortant du lycée devant plein de monde, la honte.
    Adulte je suis tombée 2 fois, une fois après un orgasme, nous avions fait l’amour sur une chaise, en me relevant je me suis cognée la cheville au coin d’un meuble, je suis partie sous l’effet de la douleur et de l’émotion précédente sans doute 🤗 et la dernière fois je couvais une gastro ( chute de tension) je me suis ramassée sur la face et j’avais des bleus plein le visage le lendemain, va expliquer que non, tu t’es pas fait taper dessus par ton chéri 😂

    Ça fait 20 ans que ça ne m’est pas arrivé #touchedubois



  • @espritbaroudeur Maintenant que tu racontes ça, un gars a failli s’évanouir à cause d’un orgasme en faisant joujou avec un truc qui vibre… Tout le reste de la soirée il se sentait bien et mal à la fois… :sleep: Et moi j’étais en train de rire nerveusement parce que je voulais pas qu’il tombe dans les vapes… 😧



  • Une fois je m’étais évanouie dans la rue, je devais manquer de nutriments ou alors je devais être très fatiguée, j’ai plus tenu sur mes jambes et je sus partie dans les vapes. J’ai vite repris connaissance pour constater que j’étais bien installée sur le trottoir, un type voulait m’aider à me relever mais il a pas eu le temps. é_è :hihi:

    Sinon j’ai déjà eu la même chose mais à la maison, la dernière fois étant après une indigestion, ma mère m’avait gueuler dessus en plus. <_<


Log in to reply