Comment aviez-vous vécu les "Manifs pour tous"?


  • Eurovision

    Nous étions nombreux à l’époque à savoir que parmi les enfants entrainés dans les Manifs pour tous, certains découvriraient leur homosexualité en grandissant et en voudraient à leurs parents. C’est le premier témoignage de ce genre que je découvre.

    À l’époque de Comfeu, Pani avait ouvert un topic pour demander comment les gens vivaient les manifs homophobes (selon son terme à lui).
    Cinq ans après, quel souvenir avez-vous de ces manifestations? Quel sentiment en conservez-vous? Avez-vous des témoignages liés à ces manifs?



  • @madarjeen a dit dans Comment aviez-vous vécu les "Manifs pour tous"? :

    Quel sentiment en conservez-vous?

    Un mélange de honte et de fierté.

    Honte d’avoir assisté à une telle mobilisation. Ce n’était pas l’idée que je me faisais du XXIe siècle dans un pays se revendiquant droits-de-l’hommiste.

    Et puis finalement fier d’avoir vu la loi passer et les rangs de manif pour tous fondre comme neige au soleil, après avoir été lachée par l’opinion publique… Mais celle-ci l’a t’elle seulement supporté un jour ?.



  • Ils manifestent toujours de toutes façon ?
    Le jour où les gens se mettrons en tête que l’amour n’à pas de sexe et de genre ça ira beaucoup mieux.



  • Le mariage pour tous est une grosse étape, un aboutissement de décennies de militantisme et d’activisme. Certains se demandent à quoi servent les gay prides, petit à petit ça participait (entre autres) à la banalisation puis la normalisation des LGBT. Au point que quand la loi a été proposée, j’ai senti que la communauté LGBT avait tout fait, mis tout ce qu’elle pouvait sur la table pour convaincre les politiques et la société.

    Quand il y a eu la manif pour tous, je n’ai pas été surpris, il parait qu’il y a eu des mouvements réactionnaires de ce type aux Pays Bas. J’ai encaissé, j’ai fermé ma gueule et j’ai attendu de voir les hétéros prendre le relais puisque c’était désormais à eux de le faire et défendre l’humanisme dont ils se prétendaient. Perso, j’ai apprécié ce que j’ai vu. A l’époque, tout en taisant mon discours partisan, j’étais branché sur une blogosphère très active de geeks, de barbus linuxiens et autres qui d’habitude ne relançaient pas sur les sujets de société : mais à chaque fois qu’il y avait une parole pro-manif pour tous, d’autres voix pro-mariage pour tous s’élevaient pour les étouffer dans l’oeuf. Du bullying d’homophobes. J’ai vu ça un peu partout dans la vraie vie. Sauf dans les médias qui cherchaient le sensationnalisme, l’insurrectionnel. Je suis allé en douce à une contre-manif pour tous et j’ai vu quasiment aucun gay, militant habituel (ceux de mon entourage étaient découragés ou avaient peur), seulement des familles, des parents, des enfants, des grands-parents… des hétéros. Moi ça m’a fait chaud au cœur et j’ai compris que la cause était gagnée d’avance, que la manif pour tous et la reprise de la parole homophobe n’était qu’un baroud de déshonneur d’une espèce en voie de disparition.

    Pour moi, ce ne sont que des rebuts de la société, des royalistes, des ultra-conservateurs, des catholiques extrémistes, etc. des gens qui ne peuvent que dissiper en vain leur énergie en luttant contre des moulins à vent comme Don Quichotte, ou des gens qui ne peuvent maintenant que se retrancher dans des niches sociales toujours plus étroites jusqu’à leur dissolution dans la normalité. Le fait que leurs enfants se rebiffent est déjà un signe de dissolution.



  • Vu d’ici je dois avouer qu’on était nombreux à se dire “wouah ils sont fous ces Français” et encore je reste polie lol

    Chez nous, il n’y a pas eu un tel ramdam quand la loi est passée. Honnêtement, je me souviens juste de sujets au journal disant “un projet de loi permettant aux couples de même sexe de se marier va être déposé” et quelques temps plus tard, un autre sujet disant “c’est désormais fait, tous les couples qu’ils soient homosexuels ou hétérosexuels peuvent désormais se marier”. Je ne me rappelle pas d’esclandre ou de réactions si épidermiques. Bien sûr certains étaient contre mais comme pour beaucoup de lois, certains sont contre, certains sont pour, la démocratie fait que la loi passe ou pas et voilà.



  • Pour moi, les adultes qui ont entraînés des enfants dans cette misérable aventure ont une forte prédisposition à militer pour des valeurs neo-fascisantes. Ils ne méritent aucune compassion, ni la moindre délicatesse, ce sont des tueurs nés. Même des années plus tard.
    Pourtant, un Homme politique français Jupitérien les défend, qui est-ce?

    "C’est ce qui s’est passé avec le mariage pour tous. On a humilié cette France-là."

    Quelques indices: son premier ministre, Édouard Philippe, du temps où il était un des députés les moins assidus de la Vème République, n’a pas voté pour la loi sur le mariage pour tous. En même temps il n’a pas voté contre non plus. Il a voté contre la loi d’égalité Hommes-Femmes, et accessoirement il est pour le cumul des mandats, mais là ça n’a rien à voir avec le genre des personnes.



  • J’ai vécu ça de loin.



  • C’était l’époque de mon comming out… j’ai beaucoup ri.
    On a découvert madame “contre naturaaaaaaanh eeeeeuh”, ce qui a donné lieu à une parodie magistrale!!!




  • @guigui Non mais cette meuf, on croirait que c’est elle la parodie :lecid:

    Sinon ces manifs, j’ai trouvé ça d’une extrême violence et c’est effectivement de la honte et du mépris que j’ai ressenti pour ces gens. Quand Hollande a été élu en ayant promis cette loi, je n’imaginais pas que ça se passerait comme ça. Quand on en parlait vite fait avec les gens en fait tout le monde s’en foutait.

    Et comme ça a été dit plus haut c’est d’autant plus honteux que ces gens ont entraînés leurs enfants là-dedans et leurs pourrissent le crâne avec leurs haine. C’est quand même curieux pour des gens qui se disent défendre les droits des enfants. Moi, je ne suis pas homo, mais franchement je préférerais largement avoir deux parents homos qu’avoir des parents fachos de ce genre. Ces gens ne sont qu’une minorité, faut se dire ça pour se rassurer, mais c’est une minorité plus bruyante que la majorité et qui a semé tant de haine et de violence envers leurs cibles que c’est honteux.



  • @nwanda Tu vis dans quel pays ? T’es belge ? ^^

    Effectivement on n’a pas donné une belle image de la France pendant cette période :lecid:



  • @super-dupont a dit dans Comment aviez-vous vécu les "Manifs pour tous"? :

    Pour moi, les adultes qui ont entraînés des enfants dans cette misérable aventure ont une forte prédisposition à militer pour des valeurs neo-fascisantes. Ils ne méritent aucune compassion, ni la moindre délicatesse, ce sont des tueurs nés. Même des années plus tard.
    Pourtant, un Homme politique français Jupitérien les défend, qui est-ce?

    "C’est ce qui s’est passé avec le mariage pour tous. On a humilié cette France-là."

    Quelques indices: son premier ministre, Édouard Philippe, du temps où il était un des députés les moins assidus de la Vème République, n’a pas voté pour la loi sur le mariage pour tous. En même temps il n’a pas voté contre non plus. Il a voté contre la loi d’égalité Hommes-Femmes, et accessoirement il est pour le cumul des mandats, mais là ça n’a rien à voir avec le genre des personnes.

    T’es pénible et d’une lourdeur à tout ramener à Macron. Macron qui est évidemment favorable au mariage pour tous comme il a dû le dire 136 578 fois.



  • Relativisons.
    C’est parce que nous sommes en démocratie que cette loi a pu enfin voir le jour et ouvrir une égalité de droits à d’autres citoyens.
    Et c’est aussi parce que nous sommes en démocratie que des citoyens ont le droit de manifester contre un projet de loi - quel qu’il soit - en dépit du bon sens et de la devise liberté égalité fraternité.
    C’est malheureusement la preuve que nous vivons dans une société où une part de celle ci vit “en rétropédalage”, cristallisant sa vision de la chose par le prisme déformant de la religion.
    C’est assez paradoxal, surtout pour tous ces catholiques dont le supposé fils de dieu, a quand même une maman et deux papas.
    Mais bon, ils se ridiculisent un peu plus, brandissant leurs valeurs un peu plus obsolètes et clivantes.
    Finalement avec du recul, ça nous fait quand même sourire, sinon marrer, toutes ces “Boutinades” pathétiques.



  • @mr Je suis d’accord avec toi (pour une fois).
    J’ai été un peu loin sur l’autre topic car j’avais du mal à canaliser mon énervement sur ce sujet qui me touchait un peu.
    Sinon, ta façon de penser est très différente de la mienne, tu fais une analyse en prenant en compte la justice, je suis plus autour des valeurs morales… je pense qu’un mélange de nos deux manières de voir les choses serait intéressant 🙂
    Mais je comprends et partage ton point de vue, tu essayes d’être empathique envers chacun et je n’ai pas cette facilité à passer au delà des actes. Donc voilà, tu ne semble pas quelqu’un de bête (loin de là) et je pense que c’est important que je puisse écrire que j’ai été un peu trop loin dans mes propos et que je te demande pardon.



  • @guigui a dit dans Comment aviez-vous vécu les "Manifs pour tous"? :

    @mr Je suis d’accord avec toi (pour une fois).
    J’ai été un peu loin sur l’autre topic car j’avais du mal à canaliser mon énervement sur ce sujet qui me touchait un peu.
    Sinon, ta façon de penser est très différente de la mienne, tu fais une analyse en prenant en compte la justice, je suis plus autour des valeurs morales… je pense qu’un mélange de nos deux manières de voir les choses serait intéressant 🙂
    Mais je comprends et partage ton point de vue, tu essayes d’être empathique envers chacun et je n’ai pas cette facilité à passer au delà des actes. Donc voilà, tu ne semble pas quelqu’un de bête (loin de là) et je pense que c’est important que je puisse écrire que j’ai été un peu trop loin dans mes propos et que je te demande pardon.

    En fait, y compris dans ce cas ci, les valeurs morales sont à double tranchant car elles sont plurielles.
    J’ai déjà dû faire face à ce genre de catholiques sur d’autres sujets - plus culturels et musicaux - où ils brandissent la “morale chrétienne” pour justifier leur position (en gros, ils se sentent discriminés parce que des artistes se produisent sur scène et adoptent un répertoire ainsi qu"un décorum blasphématoire et qu’ils trouvent cela haineux) et le seul moyen d’arriver à les renvoyer dans leurs 22, c’est d’évoquer la liberté.
    Ils sont libres de faire part de leur mécontentement comme d’autres sont libres de critiquer avec plus ou moins de véhémence le catholicisme.
    Si on tolère l’un, on est obligé de tolérer l’autre.

    Je suis peut-être moins intransigeant que d’autres à leur encontre aussi parce que j’ai conscience que tout un pays n’évolue pas à la même vitesse sur le plan de la conscience.
    Il faut rappeler que la France est aussi un pays où il n’y a pas si longtemps que ça (jusqu’en 1981), l’homosexualité était encore considérée - à tord - comme une maladie mentale. Et malheureusement, les idées reçues restent tenaces.



  • C’est des gens qui ont du mal à accepter certaines choses, soit beaucoup d’ignorances.



  • @madarjeen a dit dans Comment aviez-vous vécu les "Manifs pour tous"? :

    Cinq ans après, quel souvenir avez-vous de ces manifestations? Quel sentiment en conservez-vous?

    Aujourd’hui encore, c’est un sujet qui m’énerve. :prude:

    Et c’est moins l’homophobie qui sous-tendait tout ça qui me dérange, je peux comprendre qu’on n’aime pas l’autre, moi même j’ai très peu d’affections pour les racistes et les homophobes… mais ce qui me rend dingue, c’est le condensé de bêtises qui a entouré tout ça pour essayer de justifier le mouvement .

    J’aurais eu bien plus de respect pour ces gens là s’ils avaient au moins eu le courage de reconnaitre qu’ils n’aimaient pas les gays et ne voulaient pas d’un statut égal à ces derniers. A la place, on a eu droit à de l’intox infâme non stop pendant des mois et des mois.



  • @mr a dit dans Comment aviez-vous vécu les "Manifs pour tous"? :

    Ils sont libres de faire part de leur mécontentement comme d’autres sont libres de critiquer avec plus ou moins de véhémence le catholicisme.
    Si on tolère l’un, on est obligé de tolérer l’autre.

    C’est tout à fait vrai.

    Mais l’histoire de ce Salvatore soulève aussi l’épineuse question d’impliquer ou non ses enfants à ce genre de mobilisation.
    Je me suis déja retrouvé en pleine manif avec mon fils de 5 ans. C’était pas le but de notre balade, on est tombé par hasard sur cette manif contre un quelconque projet économique gouvernemental.
    Mon grand a souhaité marché avec eux, juste parce qu’il y avait de la musique, des ballons, des banderolles et une ambiance pas des plus dégueux. Moi je me suis contenté de lui résumer brièvement l’enjeu, sans lui faire part de mon avis, ni l’inviter à scander tel ou tel message.


  • Eurovision

    Pour ma part, je suis passé par plusieurs étapes.

    Au départ, c’était une forme d’amusement, je me riais de ces abrutis moyenâgeux et je pensais qu’ils n’allaient pas rencontrer un fort écho.
    Ensuite, ça a commencé à m’agacer, surtout quand j’ai vu l’ampleur des manifestations et la manière dont certains politiciens s’en sont emparé. Je n’ai jamais pardonné le comportement de Laurent Wauquiez à ce sujet.

    Puis ça a été la colère, j’en suis devenu insultant envers ceux qui exprimaient leur opposition au mariage gay. Au bout d’un moment, à entendre sans arrêt des insultes homophobes, à voir l’augmentation du nombre d’agressions homophobes, ce n’était plus possible pour moi d’entendre quelqu’un me dire qu’il était contre le fait que je puisse me marier, puis affirmer qu’il n’était pas homophobe.
    Je me suis même demandé combien de connards se sont servis de moi pour justifier leurs propos et leurs positions (genre, j’ai été le “bon ami homosexuel” de combien d’homophobes?).

    Ce qui a fini par me faire craquer, c’est quand j’ai vu des “amis” à moi poster des photos sur Facebook de leur participation à la Manif pour tous. Des gens que j’avais côtoyés à la fac de droit, certains avec qui je m’entendais très bien, et qui étaient au courant de qui j’étais et de qui j’aimais. Et voilà que je vois ces gens-là tout sourire participer à un manifestation contre mes droits, à marcher aux côtés de gens qui ont juste envie de me casser la gueule.
    J’en ai littéralement chialé devant ma mère. Elle aussi encaissait le coup.

    J’ai pas eu beaucoup d’occasions de reparler du mariage pour tous depuis que c’est passé, le débat n’a jamais été refait dans mon entourage ou sur les forums que j’ai fréquentés, mais je pense que je suis beaucoup plus sensible qu’avant sur la question. Si quelqu’un commence à tenir des propos anti-mariage gay devant moi, je pense que je pourrais vite m’énerver.



  • @Madarjeen 💘

    Je comprends totalement le dégout de se rendre compte d’être la caution de non-homophobie de connards. Ca donne l’impression d’être complice de leurs saloperies à l’insu de ton plein gré.

    Pense néanmoins à tout ces militants contre la cause des femmes pendant l’adoption de l’IVG ou contre les droits des noirs pendant les années 50. Vois comme ils ont l’air cons aujourd’hui : voila comment seront vu les militants de la manif pour tous dans 50 ans.
    Ils seront toujours les perdants de l’Histoire avec un grand H.



  • @le-periannath a dit dans Comment aviez-vous vécu les "Manifs pour tous"? :

    Mais l’histoire de ce Salvatore soulève aussi l’épineuse question d’impliquer ou non ses enfants à ce genre de mobilisation.

    Bah la question ne se pose même pas en fait, les enfants n’ont pas à être embrigadé dans les manifs auxquelles leurs parents participent, quel que soit la manif, surtout s’ils ne sont pas en âge de comprendre la moindre chose à ce qu’il se passe et qu’on leur faire crier des slogans qu’ils ne comprennent pas. C’est juste du bon sens.

    Et c’est exactement la même chose avec le fait d’imposer une religion à ses enfants avant l’âge de pouvoir comprendre, ça ne devrait pas se faire.

    D’ailleurs ce sont les mêmes vu que ce sont des cathos intégristes qui manifestaient avec leurs gosses. Que ce soit politique ou religion, les parents n’ont pas à imposer leurs idéaux, et le faire dès le plus jeune âge c’est de l’endoctrinement. Et ça les religieux ne le comprendront jamais de toutes façons.


Log in to reply