Deus Ex Machina : ou comment améliorer ses intrigues



  • Deux Ex Machina donc.

    Derriere ce nom barbare se cache un procédé de résolution d’intrigue qui vous parle surement :

    http://www.magic-story.fr/deus-ex-machina-ces-hasards-un-peu-trop-faciles/

    A la lecture du sujet vous aurez surement d’autres exemples en tete de récits ou figurent une ou plusieurs Deus Ex Machina.

    Ce qui est intéressant c’est que si l’on prend le problème à l’envers, il y a une belle opportunité de densifier votre intrigue. En partant à la chasse de ces résolutions d’intrigues un peu trop faciles 😉


  • Banned

    Les premiers Tintin sont bourrés de ces procédés, notamment Tintin en Amérique qui est le “pire” à ce niveau.

    Article très intéressant, merci !



  • Bon exemple Tintin en effet. La BD est un art visuel qui necessite de garder l’attention du spectateur, en particulier en bas de page de droite. Les premiers Tintin etaient réalisés dans le cadre d’un hebdomadaire. Hergé finissait par une accroche sans savoir pour autant comment Tintin allait se sortir du pétrin dans lequel il venait de le mettre 😉