Fratrie homosexuelle



  • Quelles sont les probabilités d’avoir plusieurs frère et soeur gay ?
    Est-ce fréquent ?

    @Fuong @Hidéki qui m’ont inspiré ce sujet.



  • Il est pas gay, il est bi et j’attends toujours un neveu ou une nièce 😑

    Sinon j’ai croisé une fratrie de 3 mecs qui étaient gays, ils sortaient ensemble, enfin, pas entre eux mais au même endroit. Parfois leur mère les accompagnait… Après faut dire que le bar où il sortait était un endroit convivial, pas un terrain de chasse où les mecs se reluquent silencieusement au comptoir.



  • Parlons un peu science, j’avais lu un article sur le déterminisme génétique de l’orientation sexuelle, il semblerait que l’héritabilité soit de l’ordre de 30%. Et donc que le reste soit d’origine congénital (pendant la gestation, un effet maternel comme on dit même si la mère n’y peut rien) soit sociale. Sur ce dernier point, je suis dubitatif puisqu’il semble que les enfants issus de couples homo ne sont pas plus homo que les autres.



  • Ah J’ai deux frères et deux soeurs et je suis le seul.



  • Ca fait longtemps que ça me démangeait mais si vous voulez, je peux faire de la biblio sérieuse et exhaustive sur le sujet (sur le déterminisme génétique).

    (pourquoi je dis ça alors que j’ai pas que ça à foutre >_< ?)

    Ce sera sur le long terme…

    J’imagine que je ne suis pas le seul que ça intéresse. Si d’autres veulent s’y essayer, voici une base de donnée bibliographique https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/ et pour choper les articles je vous autorise à les voler sur http://sci-hub.la si elles ne sont pas accessibles



  • Mon frère est bi. :lecid:



  • J’ai une cousine lesbienne !



  • Ah j’ai une trentaine de cousins et je suis toujours le seul :cryhappy:



  • @fuong a dit dans Fratrie homosexuelle :

    Ca fait longtemps que ça me démangeait mais si vous voulez, je peux faire de la biblio sérieuse et exhaustive sur le sujet (sur le déterminisme génétique).

    (pourquoi je dis ça alors que j’ai pas que ça à foutre >_< ?)

    Ce sera sur le long terme…

    J’imagine que je ne suis pas le seul que ça intéresse. Si d’autres veulent s’y essayer, voici une base de donnée bibliographique https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/ et pour choper les articles je vous autorise à les voler sur http://sci-hub.la si elles ne sont pas accessibles

    J’vais te foutre un taquet à toha è_é

    Le déterminisme génétique n’est qu’une fable, un mythe que les scientifiques font vivre en trouvant des “preuves” de l’origine génétique de nos comportements… Mais dire qu’aimer les hommes ou les femmes est génétique est aussi absurde que de dire qu’aimer le rock ou le rap, les blondes ou les rousses, les petits ou les grands, est génétique. Ce n’est qu’une question de goût, de préférences, et les goûts se développent durant la socialisation primaire de l’enfant sans qu’on ait de prise réelle dessus (ce pourquoi des couples hétéro peuvent avoir des enfants homos, des couples religieux peuvent avoir des enfants métaleux…).

    L’homosexualité n’est pas génétique, et si on trouve “le gêne de l’homosexualité” ou je ne sais quelle autre connerie, c’est parce que les scientifiques trouvent également “le gêne de la délinquance”, “le gêne de la schizophrénie”… Je rappelle qu’à une certaine époque pas si lointaine, les mêmes scientifiques prouvaient tout aussi scientifiquement que la femme était naturellement et génétiquement inférieure à l’homme, donc vohala,les conneries ça va bien deux minutes :siffle:



  • Tout nos comportements sont créés par réactions chimiques dont les codes se trouvent dans les gènes. Donc je pense pas qu’on puisse nier l’intervention de la génétique dans tout comportement humain.



  • @knut a dit dans Fratrie homosexuelle :

    Tout nos comportements sont créés par réactions chimiques dont les codes se trouvent dans les gènes.

    Heu… Naon, du tout :grat:

    Donc je pense pas qu’on puisse nier l’intervention de la génétique dans tout comportement humain.

    Ah sissi moha je peux, et j’peux même ajouter que ceux qui affirment ça n’y connaissent rien ou sont aveuglés par la doctrine des sciences nat…



  • @prostipute Explique :nerdz:



  • @knut

    Ben concrètement, y’a aucune preuve sérieuse de l’innéité de nos comportements. Une prédisposition génétique à agir de telle manière plutôt que telle autre, ça n’existe pas, ou si ça existe, aucune preuve réelle ne va dans ce sens.

    Les sciences humaines (psychologie et sociologie notamment) offrent des explications naon seulement plus pertinentes, mais viennent surtout contredire le mythe de l’innéité. Et j’parlerais même pas de la psychanalyse ici…

    Basiquement, les goûts, les préférences… Comme cey le cas de l’orientation sexuelle, mais aussi des préférences culturelles, naissent et se développent durant toute la vie sous une forme “inconsciente”. La sexualité de l’individu par exemple se développe durant son enfance, c’est là que vont naître (sans qu’il en ait forcément conscience) ses goûts, ses phantasmes, ses dégoûts… Si certains hommes sont écoeurés à l’idée de toucher le corps d’un autre homme nu, c’est parce qu’ils ont été socialisés toute leur vie en ce sens. D’où certaines théories selon laquelle l’homosexualité serait en fait le résultat d’une socialisation qui aurait “raté”…



  • @prostipute Bah oui tout ce que tu dis c’est assez évident en effet.
    Mais je pense que le génome est la base de tout et qu’on ne peut pas faire sans.

    Reste à savoir si l’hétérosexualité, l’homosexualité, etc… Sont des comportements humains.


Log in to reply