Quel(le) féministe êtes-vous ?



  • J’ai voulu mettre ce topic dans débat, vraiment hein…mais quand vous aurez fait le test et lu les résultats, vous verrez qu’il ne mérite pas mieux que cette section ! è_é

    Vous avez toujours eu envie de savoir à quel courant féministe vous apparteniez (si si, apparemment il en existe plusieurs, tous plus barrés que les autres) ? Vous avez du temps à perdre (si si, cinq minutes c’est pas rien dans la vie) ? Alors, faites-vous plaiz en cliquant sur le lien démoniaque : https://www.tdg.ch/extern/interactive_wch/tdg/2018/feminisme/

    Prenez bien le temps de lire vos résultats à la fin, y’a des chances que vous pleureriez tellement c’est à côté de la plaque. :sleep:



  • Bon ben apparemment je suis pour la reconnaissance légale de la prostitution et la régulation de la pornographie… Ma foi pourquoi pas, ça mérite réflexion :siffle:



  • @prostipute a dit dans Quel(le) féministe êtes-vous ? :

    Bon ben apparemment je suis pour la reconnaissance légale de la prostitution et la régulation de la pornographie… Ma foi pourquoi pas, ça mérite réflexion :siffle:

    Voilà ce qui arrive quand je te laisse dans ton coin cinq minutes. è_é


  • Banned

    Vous avez des affinités avec le féminisme différentialiste

    Vos résultats	Précédents internautes
    

    Féminisme différentialiste 57% 47%
    Féminisme pop 56% 48%
    Féminisme pro-sexe 49% 46%
    Féminisme universaliste 46% 37%
    Féminisme intersectionnel 25% 41%

    Pour les féministes différentialistes, hommes et femmes sont différents par essence. Elles cherchent à valoriser le corps féminin et les vertus qui en découlent, notamment celles amenées par le cycle menstruel et la maternité.

    «Les femmes sont le terroir de l’espèce, corps d’accueil, mémoire et généalogie de la ressource humaine, du capital pensant, qu’elles renouvellent et restaurent, grossesse après grossesse, génération après génération, sens, à la fois direction et signification, de l’Histoire dans le futur.»
    Antoinette Fouque
    Vous estimez que les différences biologiques entre hommes et femmes ont une importance prépondérante par rapport au genre socialement construit. En raison de leur capacité de procréation, les femmes, selon vous, portent en elles une série de qualités naturelles comme l’empathie, la protection, le soin, et la société bénéficierait de ces qualités. Vous pensez donc que le féminisme ne doit pas pousser les femmes à ressembler aux hommes, mais à revaloriser leurs qualités propres.

    Pour vous, le féminisme devrait prendre le fonctionnement des femmes, lié notamment au cycle et à la maternité, comme point de départ.

    Vous refusez l’idée que les femmes devraient s’adapter à une société pensée par et pour les hommes pour s’émanciper. Pour vous, l’émancipation passe par la responsabilisation des femmes elles-mêmes et l’affirmation de leurs désirs. Vous ne voyez pas dans la femme au foyer l’image d’une femme forcément soumise à un patriarcat.

    Si vous appartenez à une génération marquée par les problèmes liés aux pilules de 3e et 4e générations, il se peut que vous ne considériez pas la pilule contraceptive, qui perturbe le cycle menstruel naturel d’une femme, comme émancipatrice. Vous tablez plutôt sur la symptothermie, une méthode naturelle de contraception et de conception. Vous chérissez le cycle comme une spécificité particulière des femmes et la source de leur puissance.

    Actualités

    À la fin des années 90, le candidat à la présidentielle Jacques Chirac rêvait d’un «salaire maternel», qui serait offert aux femmes choisissant de rester à la maison. L’idée est issue du féminisme différentialiste, dont la volonté est de donner de l’importance aux spécificités féminines, dont la maternité. Revenue sur le devant de la scène en 2015, cette idée de «salaire parental» a notamment été soutenue devant le Parlement européen par le Front national.

    Chez la jeune génération, des idées découlant du féminisme différentialiste et couplées à un retour au naturel ont le vent en poupe. Le recul de la pilule n’est pas uniquement dû aux peurs des thromboses, mais bien à une volonté d’«arrêter de bouffer des hormones». L’augmentation de la pose de stérilet en cuivre est constatée, et l’intérêt pour la symptothermie est grandissant.La volonté de parler des règles «sans tabous», que l’on constate aussi chez les féministes pop, se retrouve chez les jeunes différentialistes avec une promotion de la coupe menstruelle (ou cup), plus écologique et moins «toxique» a priori que les tampons.

    Quand arrêter la pilule devient la base du féminisme

    Conseillère en symptothermie, Valentina Salonna encourage les femmes à s’émanciper en cultivant un féminisme particulier.
    Lire la suite…
    «Il faut que les femmes expriment leur désir des hommes»

    Médecin, galeriste, ex-conseillère nationale libérale et essayiste, Barbara Polla soutien un féminisme de réconciliation.
    Lire la suite…
    Courants cousins

    L’écoféminisme, un autre courant du féminisme différentialiste, présente des similitudes avec celui-ci, sans y être totalement affilié. Il met en lien les comportements de domination et d’oppression des femmes et le saccage environnemental par l’industrialisation.
    Le féminisme radical, pouvant provenir de tous les types de féminismes, considère d’abord qu’il existe une oppression des femmes au bénéfice des hommes, soit un patriarcat, et qu’il doit être aboli par une opposition frontale. Les radicales proches des thèses différentialistes estiment que les femmes sont toujours considérées par rapport aux hommes, qu’elles soient idéalisées ou diabolisées, et que la déconstruction de ce patriarcat mental passe par la mise en valeur de la parole des femmes, par les relations mères-filles et par la création de groupes de femmes. Il peut parfois prôner la supériorité de la femme, en vertu des qualités qui seraient intrinsèques à sa nature.



  • Mais WTF avec ta tartine mec :lecid:

    Quel genre de féminisme : J’aime pas les mecs :caillou:



  • 0_1521484768286_Screenshot_20180319-190906.png



  • @prostipute a dit dans Quel(le) féministe êtes-vous ? :

    Bon ben apparemment je suis pour la reconnaissance légale de la prostitution et la régulation de la pornographie… Ma foi pourquoi pas, ça mérite réflexion :siffle:

    j’ai eu pareil et en fait je suis totalement d’accord en fait. Je suis pour la prostitution (c’est un métier point barre) et le porno ne me dérange pas.

    text alternatif



  • @prostipute a dit dans Quel(le) féministe êtes-vous ? :

    Bon ben apparemment je suis pour la reconnaissance légale de la prostitution et la régulation de la pornographie… Ma foi pourquoi pas, ça mérite réflexion :siffle:

    Comme touah ! text alternatif

    Féminisme pro-sexe, avec la considération de la prostitution, le porno avec un autre regard que celui de l’homme blanc hétéro etc. C’est pas des mauvaises idées, loin de là, mais ce qui me dérange c’est justement l’idée de diviser le féminisme en part. C’est peut-être second degré, j’en sais rien (et si c’est ça je perd mon temps <- 5 minutes c’est pas tant), mais diviser le féminisme et leurs idéologies, c’est pas un peu s’écarter de la base-même de ce que veut le féminisme ? C’est vrai que les gens n’ont pas les mêmes regards, les mêmes avis, mais le féminisme c’est justement l’idée d’être unis et être traité également malgré nos différences. è_è"



  • Apparemment, moi je suis “féministe universaliste” :

    ! "Vous estimez que la priorité du féminisme est de défendre les intérêts individuels et collectifs des femmes avant les intérêts de classe ou de communauté. Ces intérêts passent par l’égalité en droits des hommes et des femmes, l’autonomie financière des femmes, l’appropriation de leur corps, l’accès des femmes aux postes de cadres.

    ! Vous estimez que la laïcité est une valeur indispensable au féminisme, et que les trois religions monothéistes véhiculent le pouvoir patriarcal et empêchent donc l’émancipation des femmes.

    ! Vous n’êtes pas favorable au port du voile en Europe et soutenez les femmes qui militent pour le droit d’enlever le voile dans les pays musulmans. Vous estimez que l’excision est indéfendable et doit être combattue partout dans le monde. Vous n’êtes pas favorables aux réunions féministes «en non-mixité raciale», et vous estimez que chacun doit pouvoir donner son avis, sans se voir disqualifié selon son ethnie, sa religion, son milieu socioculturel ou son genre.

    ! Vous êtes pour que la pilule contraceptive soit remboursée et l’avortement légalisé partout dans le monde. Vous êtes défavorable à la prostitution et à la pornographie mainstream, qui dégrade selon vous l’image de la femme.

    ! Vous combattez le modèle de la femme-objet dans la publicité et de l’hypersexualisation des femmes dans les médias.

    ! Vous êtes pour des quotas de femmes minimaux dans le gouvernement et les conseils d’administration des grandes entreprises."

    Le souci c’est que le test prend même pas en compte tes réponses et part dans ses propres délires, encore pire que quand t’essayes de répondre sérieusement à un test sur les sites féminins. é_è

    Genre, quand il dit que je suis contre le port du voile, bah j’ai jamais affirmé ça dans le test. Idem, j’ai jamais dit que j’étais favorable aux quotas comme moyen d’arriver à une représentation parfaite de femmes et d’hommes dans différentes branches. Foutu test troll. è_é



  • @beanobecher a dit dans Quel(le) féministe êtes-vous ? :

    C’est vrai que les gens n’ont pas les mêmes regards, les mêmes avis, mais le féminisme c’est justement l’idée d’être unis et être traité également malgré nos différences. è_è"

    Ouhlala cey un sacré débat ça. A mon humble avis, il ne faut pas confondre le féminisme en tant que lutte et le féminisme en tant que vision.

    Le féminisme en tant que lutte doit avoir un poids et une portée politique, il doit donc unir les individus et en combattre d’autres. Cey une lutte concrète et basée sur le court-moyen terme ; il faut désigner un ennemi et un objectif clairs. La lutte politique se fait ainsi, pour s’imposer, les dominés doivent appliquer une vision clivante de la société et combattre ceux qui les dominent.

    Le féminisme en tant que vision du monde, en tant que pensée philosophique… Se comprend davantage dans le long terme, et c’est là que le rassemblement des hommes et des femmes devient pertinent. Etre clivant et discriminer sont de très bons moyens pour combattre, mais pour bâtir quelque chose de structurel, il faut voir plus loin…



  • @beanobecher a dit dans Quel(le) féministe êtes-vous ? :

    @prostipute a dit dans Quel(le) féministe êtes-vous ? :

    Bon ben apparemment je suis pour la reconnaissance légale de la prostitution et la régulation de la pornographie… Ma foi pourquoi pas, ça mérite réflexion :siffle:

    Comme touah ! text alternatif

    Féminisme pro-sexe, avec la considération de la prostitution, le porno avec un autre regard que celui de l’homme blanc hétéro etc. C’est pas des mauvaises idées, loin de là, mais ce qui me dérange c’est justement l’idée de diviser le féminisme en part. C’est peut-être second degré, j’en sais rien (et si c’est ça je perd mon temps <- 5 minutes c’est pas tant), mais diviser le féminisme et leurs idéologies, c’est pas un peu s’écarter de la base-même de ce que veut le féminisme ? C’est vrai que les gens n’ont pas les mêmes regards, les mêmes avis, mais le féminisme c’est justement l’idée d’être unis et être traité également malgré nos différences. è_è"

    Aïe.

    Si traitement égal malgré les différences, on commence par supprimer le congé mater ou on aligne le congé pater sur le congé mater.
    On supprime aussi l’heure d’allaitement.

    Non ?

    Je me méfie des égalités de traitement.

    D’un point de vue statistique, les femmes négocient plus leur conditions de travail (horaires, organisation) que leur salaire, les hommes c’est l’inverse.
    Alors pourquoi (est ce un effet ou une cause) je ne peux pas le dire, mais c’est le genre de spécificités qui me font penser que l’égalité de traitement n’est peut-être pas ce qui convient ce faire systématiquement.



  • @printemps a dit dans Quel(le) féministe êtes-vous ? :

    @beanobecher a dit dans Quel(le) féministe êtes-vous ? :

    @prostipute a dit dans Quel(le) féministe êtes-vous ? :

    Bon ben apparemment je suis pour la reconnaissance légale de la prostitution et la régulation de la pornographie… Ma foi pourquoi pas, ça mérite réflexion :siffle:

    Comme touah ! text alternatif

    Féminisme pro-sexe, avec la considération de la prostitution, le porno avec un autre regard que celui de l’homme blanc hétéro etc. C’est pas des mauvaises idées, loin de là, mais ce qui me dérange c’est justement l’idée de diviser le féminisme en part. C’est peut-être second degré, j’en sais rien (et si c’est ça je perd mon temps <- 5 minutes c’est pas tant), mais diviser le féminisme et leurs idéologies, c’est pas un peu s’écarter de la base-même de ce que veut le féminisme ? C’est vrai que les gens n’ont pas les mêmes regards, les mêmes avis, mais le féminisme c’est justement l’idée d’être unis et être traité également malgré nos différences. è_è"

    Aïe.

    Si traitement égal malgré les différences, on commence par supprimer le congé mater ou on aligne le congé pater sur le congé mater.
    On supprime aussi l’heure d’allaitement.

    Non ?

    Je me méfie des égalités de traitement.

    D’un point de vue statistique, les femmes négocient plus leur conditions de travail (horaires, organisation) que leur salaire, les hommes c’est l’inverse.
    Alors pourquoi (est ce un effet ou une cause) je ne peux pas le dire, mais c’est le genre de spécificités qui me font penser que l’égalité de traitement n’est peut-être pas ce qui convient ce faire systématiquement.

    L’égalité de traitement ne voulait pas dire ici traiter tout le monde avec le même besoin. Juste voir au-delà de quelques opinions divergentes dans le féminisme, afin de s’unir pour une lutte commune. Après Prosti’ reprend bien pour la distinction lutte et vision.


  • Animateurs

    Pro-sexe :poulet:

    Ça m’étonne pas, on fait ce qu’on veut de notre corps.



  • @egon a dit dans Quel(le) féministe êtes-vous ? :

    Genre, quand il dit que je suis contre le port du voile, bah j’ai jamais affirmé ça dans le test. Idem, j’ai jamais dit que j’étais favorable aux quotas comme moyen d’arriver à une représentation parfaite de femmes et d’hommes dans différentes branches. Foutu test troll. è_é

    :ahah: C’est comme ça dans des taaas de test légers comme celui-là.



  • 0_1521555022156_Sans titre.png

    Le test est trompeur car il donne que la catégorie ayant le meilleur score même si d’autres sont très proches.

    Je conçoit les différents courants mais me sens pas plus proche d’un en particulier. En tout cas c’est sur que celui à 20% n’est pas du tout moi.


  • Eurovision

    Vous avez des affinités avec le féminisme pop
    Vos résultats Précédents internautes
    Féminisme pop 63% 48%
    Féminisme pro-sexe 62% 46%
    Féminisme intersectionnel 52% 41%
    Féminisme différentialiste 50% 47%
    Féminisme universaliste 36% 37%



  • @madarjeen a dit dans Quel(le) féministe êtes-vous ? :

    Vous avez des affinités avec le féminisme pop
    Vos résultats Précédents internautes
    Féminisme pop 63% 48%
    Féminisme pro-sexe 62% 46%
    Féminisme intersectionnel 52% 41%
    Féminisme différentialiste 50% 47%
    Féminisme universaliste 36% 37%

    C’est quoi le paragraphe qui explique ce qu’est le féminisme pop ? Parce que je crois que personne n’a eu ce résultat dans les commentaires précédents. é_è


  • Eurovision

    «We should all be feminists»**«Nous devrions toutes êtres féministes»
    Chimamanda Ngozi Adichie
    

    Vous trouvez que la lutte pour l’égalité avance dans la société, et que ça se ressent dans le paysage médiatique et culturel. Vous préférez affirmer vos convictions par une autre voie que le militantisme agressif. Vous prônez un féminisme décomplexé, quitte à utiliser l’humour, le cynisme ou l’irrévérence.

    Vous estimez que la cause des femmes doit appartenir à toutes et à tous et qu’il n’est pas nécessaire d’avoir lu Le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir pour se revendiquer féministe. Vous avez totalement assimilé la culture des gender studies (études genres) chères aux Anglo-Saxons. Vous rejetez l’idée, poussiéreuse à vos yeux, d’un féminisme sacralisé. Vous estimez qu’il faut sortir le mouvement de la sphère militante, politique et intellectuelle pour le faire entrer de plain-pied dans le quotidien des femmes.

    Vous trouvez que féminisme et société de consommation ne font pas forcément mauvais ménage. Pour vous, le féminisme doit devenir mainstream, populaire, s’il veut s’imposer dans les esprits. Peu importe si c’est dans une forme jugée édulcorée: l’essentiel est d’occuper le terrain, de convaincre.

    Vous n’aimez pas que la société dicte aux femmes leur apparence, leur contraception ou leur sexualité. Vous avez une sympathie pour le mouvement Body-Positiv qui cherche à revaloriser le corps féminin avec l’idée que toutes les morphologies sont belles. Vous avez quelques réticences à utiliser la pilule, jugée mauvaise pour le corps car trop chimique.

    Votre militantisme passe aussi par le «like» ou le partage d’un slogan féministe sur Facebook ou Instagram. Vous estimez que le féminisme de demain sera plus connecté que jamais.

    Il vous semble légitime de vous approprier certains codes du féminisme et de les mixer avec le monde moderne, la mode et les réseaux sociaux. Selon vous, on peut être une femme sexy et sexualisée, exprimer ses désirs de façon claire sans pour autant renoncer à ses prérogatives et à l’égalité.

    Pour vous le féminisme est unisexe et concerne aussi bien les hommes que les femmes. «Girl power» et «empowerment» sont des mots anglophones qui vous parlent. Vous trouvez que les femmes en règle générale et les féministes en particulier devraient être plus bienveillantes les unes envers les autres. Vous revendiquez une forme de sororité.



  • Je suis étonnée qu’on ai pas le "Féminazi". :hihi:



  • @beanobecher a dit dans Quel(le) féministe êtes-vous ? :

    Je suis étonnée qu’on ai pas le "Féminazi". :hihi:

    Y’a en tout cas la possibilité d’avoir le résultat “non féministe” mais personne l’a encore eu ici.


Log in to reply