Love, Simon



  • text alternatif

    Sortie Us : 16 mars 2018
    Sortie Fr : 27 juin 2018

    Synopsis :

    On mérite tous une première grande histoire d’amour. Pourtant pour Simon, c’est compliqué. Il a une vie normale, dans une famille qu’il adore et entouré d’amis extraordinaires, mais il garde pour lui un grand secret: personne ne sait qu’il est gay et il ne connait pas l’identité de son premier coup de cœur, avec qui il communique en ligne. Alors que son secret est menacé d’être révélé, la vie de Simon bascule dans une aventure aussi drôle que bouleversante… Ses amis prendront alors une place essentielle pour l’aider à changer sa vie et découvrir le premier amour.

    Un topic spécial pour un film vendu comme une histoire d’amour, une comédie romantique. Il n’est pas estampillé LGBT mais LOVE, selon le souhait de son producteur Greg Berlanti.

    Il sort bientôt et il me tarde d’avoir les retours et de le voir.

    Et vous ?



  • On peut dl ça où?



  • @knut a dit dans Love, Simon :

    On peut dl ça où?

    Tu peux aussi attendre le 27/06.



  • Je vois beaucoup d’acteurs en parler sur leur réseaux sociaux, et apparemment il a touché puisque a permis à beaucoup de s’exprimer, tout comme on a eu un phénomène similaire avec 13 Reasons Why



  • @extra je me contenterai du VOST :faim:


  • Animateurs

    Le dvd est sorti y a 4 jours et qui dit sortie dvd dit download dispo un peu partout sur le net en HD.

    Je le sais car je l’attendais. Sauf si vous voulez dépenser 13 euros au ciné dans 2 semaines (date de sortie en salle en France).



  • ça fait un petit moment (2/3 semaines) qu’il est dispo sur ZT en VF ou Multi.



  • Je l’ai vu y a deux semaines perso

    bon ça se laisse regarder c’est sympa



  • J’ai failli créer le sujet, il serait mieux en Cinéma je pense. En tout cas film sympa bien qu’un peu mou et très prévisible, mais j’ai quand même pleurer à la fin.
    J’ai aimé Simon, loin de la caricature habituelle. Et le personnage le plus caricatural était bien écrit pour le coup (je ne me souviens plus de son nom).
    Surprise par l’identité de Blue, mais agréablement surprise !



  • :saute: La VF semble du truefrench et correspond aux voix de la bande annonce VF, je sais quoi faire de mon dimanche aprèm avant le match !



  • @Extra

    Je lui ai trouvé un arrière-goût un peu désagréable, à ce film. Qu’il soit sans grande profondeur ou émotion est une chose, mais pour le reste…

    ! C’est l’histoire d’une validation sociale, plus que celle de l’affirmation d’un adolescent. Le public ciblé est clairement hétéro, et le message un peu paternaliste. Personne, pour son premier baiser, ne souhaite être observé et applaudi par 50 personnes… C’est quand même carrément bizarre. Je ne vois pas qui, d’un côté comme de l’autre, peut se projeter là-dedans.
    Et j’en ai franchement marre de ces scénars où la meilleure amie est secrètement amoureuse du gars. Il serait peut-être temps de penser que les femmes existent en dehors des sentiments amoureux aussi, et ça fait longtemps que ce n’est plus un plot twist digne de ce nom.



  • Alors franchement j’ai adoré, il m’a remué et je ne m’y attendais pas. J’avais trop l’impression de me revoir, devoir se cacher, ne pas être soi, la peur de se lancer de faire son coming-out, d’être véritablement soi aux yeux des autres, et cette phrase

    ! je suis toujours moi-même

    Je suis conquis par ce film, fait d’une émotion vibrante.

    Oui @Ao

    ! il y a un twist éculé et je te rejoins là-dessus, mais c’est l’adolescence ça paraît cliché, mais les clichés sont basés sur des réalités vieille comme le monde
    Oui, on n’a pas envie d’embrasser devant 50 personnes, mais dans les comédies romantique MF ça se fait. Le réalisateur insiste sur la dimension comédie romantique et pas un film estampillé gay, il a donc pris le parti de reprendre cette scène qui fait mouche dans chaque comédie romantique. Et si elle m’a paru surréaliste, je l’adoube pour le message qu’elle transmet “l’amour ne se cache pas”

    J’achèterais le DVD faute de l’avoir vu au ciné, histoire de soutenir cette prise d’initiative.



  • @lady-fionsuperstar a dit dans Love, Simon :

    Et le personnage le plus caricatural était bien écrit pour le coup (je ne me souviens plus de son nom)

    qui c’est ? :hum:



  • @extra je ne me souviens pas du nom c’est le black qui traîne qu’avec des filles.



  • @lady-fionsuperstar ha oui, je vois. Tellement bien écrit que j’avais pas vu la caricature.



  • @extra

    ! Hum, je ne suis pas d’accord. Un bon film awakening a forcément une atmosphère intimiste. Dans des films MF plus adultes, notamment quand il est question de mariage, alors oui, tu peux voir ce genre de scène, quoique jamais aussi prononcée. Ça se fait sous le regard des autres, de la société, parce que c’est une déclaration “à la vue de tous”.
    En revanche, là les gens applaudissent littéralement, et perso, ça me met très mal à l’aise, parce que ça montre clairement que le film est adressé à ces gens, ceux qui applaudissent bien fort et qui veulent que ça se sache. Et c’est là où je ne suis pas d’accord, fondamentalement, ce n’est pas, pour moi, “l’amour ne se cache pas” le message, mais plutôt “Regardez, on est tolérants”. Il faudrait que je le revoie et que je l’analyse plus en profondeur pour mettre le doigt sur ce qui me dérange vraiment, parce que mis à part cette scène, je ne me souviens plus de grand chose :lol:
    Tant mieux si tu as pu te reconnaître dans les personnages et te projeter dans le film, ça fera une moyenne entre nous deux :mred:

    Pour ce qui est du cliché de l’amoureuse, en fait ma remarque dépassait largement le cadre des films adolescents. Prenons un genre totalement différent : le Hobbit. L’équipe du film annonçait avec fierté (c’est eux qui le disent) avoir ajouté un personnage féminin, Tauriel, à l’histoire, arguant qu’il était grand temps que cette saga mette en avant un personnage féminin “fort”. Quel est l’unique arc narratif de ce personnage ? Une histoire d’amour (en plus totalement improbable, mais on s’écarte…).
    C’est de ça, que je parle, et c’est exactement la même chose que l’on peut retrouver dans Love, Simon. Quand on parle de représentation des femmes dans le cinéma, il n’est pas juste question d’avoir des femmes à l’écran, il est surtout question que les femmes aient des arcs narratifs qui ne tournent pas uniquement autour de questions d’amour ou de sexualité. Et on est encore très, très loin de ça dans le cinéma Hollywoodien, cinéma le plus regardé à l’échelle mondiale (A part Bollywood, j’imagine :mrgreen: ).
    Et dans les films LGBT, c’est encore plus difficile à voir, car comme, dans le cas de relation HH, la BFF ne peut, à aucun moment, faire partie de l’intrigue amoureuse, elle n’en devient plus que quelque chose de gênant, un caillou dans une chaussure, et elle est renvoyée avec plus ou moins de douceur à son monde de femme, et d’hétéro en deux deux.
    Eh bah ça, il faut que ça cesse, quoi. Parce que le sexisme ordinaire, c’est aussi ça.



  • @ao Okay ok.



  • Je me le mate cette semaine au ciné, j’espère qu’il est sympa.



  • Je l’ai trouvé plutôt sympa, même si ça reste un film de teenager, le message passe bien et il n’est pas caricatural.

    La chose principale à retenir c’est quand même que Josh Duhamel et putaindesamaman sexy.



  • Je l’ai trouvé plutôt sympa, même si ça reste un film de teenager, le message passe bien et il n’est pas caricatural.

    La chose principale à retenir c’est quand même que Josh Duhamel est putaindesamaman sexy.

    La prof de théâtre : best personnage. Et doublée par Claudia Tagbo, c’est encore mieux.