Visual kei



  • Ce topic est fait pour parler de visual kei et échanger sur des groupes qu’on aime bien :3 Donc attendez-vous à en prendre plein les yeux et les oreilles.

    Mais d’abord je vais commencer par une présentation de ce qu’est le visual kei, car je pense que c’est un terme obscur pour beaucoup ici (sauf @BeanoBecher sans doute). Bon ma présentation n’a pas vocation a être exhaustive, elle sera un peu subjective et je ne vais pas m’étendre sur les détails car je ne suis pas historienne ni professionnelle et il y a pas mal de points qui font débat dans la communauté. En gros c’est juste une petite présentation vite fait.

    Donc qu’est-ce que c’est que le visual kei ?
    text alternatif

    Le visual kei est un mouvement culturel et musical originaire du Japon. Je ne vais pas m’attarder sur la définition car on peut déjà trouver plein de choses beaucoup plus détaillées sur internet, et de toute façon la définition est assez floue et sujette à débat. Beaucoup de choses peuvent être considérées ou pas comme ‘‘visual kei’’ selon les différentes définitions. Je vais donc me contenter d’en faire une présentation globale et rapide :

    Le visual kei (qu’on peut traduire par ‘‘système visuel’’ ou ‘‘style visuel’’) est un mouvement culturel et musical regroupant une grande variété de genres différents, mais dont les groupes et artistes partagent tous certains éléments :

    • Une esthétique très importante, voire aussi importante que la musique,
    • Des coupes de cheveux et des costumes très élaborés,
    • Beaucoup de maquillage,
    • Très souvent, une esthétique androgyne.

    Mais même si la plupart des groupes considérés comme ‘‘visual kei’’ répondent à ces critères esthétiques, musicalement c’est très varié. En général il s’agit de musique rock ou métal, mais pas toujours. La musique de certains groupes peut s’apparenter plutôt à de la pop, ou à de la musique électronique, utiliser des sons et instruments traditionnels japonais, et bien d’autres choses. Et bien sûr certains groupes mélangent tous ces éléments ensemble pour créer quelque chose d’unique. Par exemple, il existe même un sous-genre appelé ‘‘visual enka’’, inventé par Mogamigawa Tsukasa, qui combine des chansons enka et une esthétique visual kei.
    text alternatif

    Le visual kei est né au début des années 1980, influencé par les scènes heavy metal, glam rock et punk, entre autres ; des artistes comme David Bowie, Kiss ou encore Twisted Sister ; ainsi que par le théâtre Kabuki. Avec X Japan, d’autres groupes tels que Buck-Tick, D’erlanger et Color peuvent être considérés comme fondateurs du genre.

    Le terme ‘‘visual kei’’ en lui même vient du slogan ‘‘Psychedelic violence crime of visual shock’’ figurant sur l’album Blue Blood du groupe X Japan, considéré comme un des fondateurs du genre. Visual shock kei est ensuite devenu simplement visual kei.
    text alternatif

    Une des caractéristiques inhérentes au visual kei est l’esthétique androgyne. Beaucoup d’artistes adoptent un style androgyne, tandis que d’autres se travestissent carrément. Au Japon, le travestissement sur scène est une tradition qui remonte au théâtre Kabuki (et même avant), à une époque où les femmes n’avaient pas le droit de monter sur scène et où leurs rôles étaient donc joués par des hommes travestis, les ‘‘onnagata’’. De plus, les fans de visual kei étant majoritairement des femmes appréciant souvent les bishonen ou le yaoi, et les artistes majoritairement des hommes, adopter un style androgyne ou se travestir fait partie du fanservice.

    Le visual kei est une culture relativement souterraine au Japon, mais pourtant certains groupes ou artistes parviennent à se faire connaître du grand public, souvent en atténuant un peu leur esthétique ou en évoluant vers d’autres styles de musique. On peut par exemple citer X Japan, L’Arc~en~Ciel, Dir en Grey, Gackt ou encore Miyavi.

    La scène visual kei est aussi très liée au milieu de la mode, comme on pourrait s’y attendre de groupes à l’esthétique aussi développée. Certains artistes sont également créateurs. Citons par exemple Mana (Malice Mizer, Moi Dix Mois) qui a créé la marque Moi-même-Moitié, ou Black Moral, la marque créée par le groupe the GazettE. Les groupes et artistes font parfois des collaborations avec des marques afin de produire des vêtements, bijoux ou accessoires. D’autres encore posent ou défilent en tant que mannequins. Bref, ce n’est pas “juste” de la musique.

    text alternatif

    Depuis les années 80, le visual kei a beaucoup évolué, s’est diversifié, et de nouveaux sous-genres ont vu le jour. Il existe beaucoup de groupes emblématiques, qu’il s’agisse de pionniers du genre ou de groupes plus récents mais qui ont réussi à devenir des incontournables pour quiconque s’intéresse un peu à cette scène. Cela serait trop long de parler de tous ces groupes, voici donc en vrac quelques groupes qui ont marqué la scène visual kei.

    X JAPAN
    text alternatif
    Fondé en 1982, X (qui deviendra par la suite X JAPAN) est considéré comme un des fondateurs du visual kei et un groupe mythique.


    BUCK-TICK
    text alternatif
    Fondé en 1983, BUCK-TICK est considéré comme un des fondateurs du visual kei.

    D’ERLANGER
    text alternatif
    Fondé en 1983, D’ERLANGER est considéré comme un des fondateurs du visual kei.

    LUNA SEA
    text alternatif
    Fondé en 1986, LUNA SEA est un groupe emblématique du visual kei.

    L’Arc~en~ciel (1991)
    text alternatif
    Lies and truth

    Malice Mizer (1992)
    text alternatif

    Dir en Grey (1997)
    text alternatif

    MUCC (1997)
    text alternatif

    the GazettE (2002)
    text alternatif

    An Cafe (2003)
    text alternatif

    Versailles (2007)
    text alternatif

    Et bien d’autres.
    Je ne vais pas parler des différents ‘‘sous-genres’’, parce qu’il y a déjà des listes sur internet et que les gens ne sont pas forcément d’accord sur la définition de tel ou tel sous-genre, est-ce que c’est vraiment un sous-genre du visual kei ou autre chose, quels groupes en fait partie, etc. Donc je vais juste parler de quelques groupes relativement connus et que j’aime (sans reparler de ceux dont je viens de mettre des exemples), histoire d’avoir quelques exemples de ce qu’est le visual kei, mais sans pour autant rentrer dans les détails.

    Moi Dix Mois
    text alternatif

    Lareine
    text alternatif

    Jupiter
    text alternatif

    Kaya
    text alternatif

    exist†trace
    text alternatif

    Golden Bomber
    text alternatif

    D
    text alternatif

    Kiryu
    text alternatif

    Nocturnal Bloodlust
    text alternatif

    Le visual kei est typiquement japonais, mais il existe quelques groupes et artistes étrangers. Le plus connu étant probablement le suédois YOHIO, connu pour sa carrière solo mais aussi pour avoir été guitariste du groupe Seremedy, et désormais chanteur du groupe DISREIGN.

    Les groupes de visual kei non-japonais sont souvent critiqués, même par les fans de visual kei. Beaucoup de fans ne considèrent comme du ‘‘vrai’’ visual kei que les groupes japonais et tendent à mépriser les groupes de visual kei d’autres pays…

    DISREIGN (Suède)
    text alternatif

    SCARLET HORIZON (Chine)
    text alternatif

    Et d’autres, mais ce post est déjà bien long.

    Alors, aimez-vous le visual kei ?
    Connaissiez-vous, ou découvrez-vous avec ce post ?
    Quels groupes aimez vous ?



  • Je connais pas et je pense que ça n’existe pas.



  • Non si je connais, depuis longtemps. Moi aussi j’avais du mal à distinguer les groupes visu. Genre “est-ce que c’en est un oupa”. Parce-que le style vestimentaire prime pour le visu (en même temps que la musique), mais les styles musicaux et les thèmes varient assez. Ce que je relève par contre est qu’ils ont beau être underground, ils reprennent pas mal des codes de l’anime. C’est pas pour rien qu’ils travaillent souvent pour les OST. Le côté excentrique et très poussé de l’habillement, ainsi que les maquillages prononcés, rapproche plus de l’apparence des perso’ d’anime (et du cospay, mais alors le cosplay complet et sophistiqué, pas le cosplay classique du pauvre enfin bref) que des modes nippones d’antan (ou autre). Mais avec ça ils gardent aussi les codes vestimentaires des musiques qu’ils abordent, logique, comme Versailles et Malice M. qui imitent les musiques baroques (en les mixant avec d’autres styles quand-même). C’est compliqué de dire si on aime ou pas le Visu, au vu des genres asse variés (bon ils touchent pas tous les genres, mais quand même).
    Perso’ ça me plaît surtout pour le côté métal, mais j’apprécie l’effort et l’investissement que les artistes mettent. Et ils offrent un panel d’univers qui exploitent bien le visuel. De ce que je comprends, contrairement aux autres musiciens, ils gardent vraiment les codes d’un style pour exprimer le caractère même du groupe (et pas juste d’un clip), et de façon poussée. Mais justement c’est flou de voir où commence le visu, par rapport à d’autres musiques (sachant que le visuel est exploité dans presque la totalité des musiques produites actuellement).



  • @beanobecher a dit dans Visual kei :

    Non si je connais, depuis longtemps. Moi aussi j’avais du mal à distinguer les groupes visu. Genre “est-ce que c’en est un oupa”. Parce-que le style vestimentaire prime pour le visu (en même temps que la musique), mais les styles musicaux et les thèmes varient assez. Ce que je relève par contre est qu’ils ont beau être underground, ils reprennent pas mal des codes de l’anime. C’est pas pour rien qu’ils travaillent souvent pour les OST. Le côté excentrique et très poussé de l’habillement, ainsi que les maquillages prononcés, rapproche plus de l’apparence des perso’ d’anime (et du cospay, mais alors le cosplay complet et sophistiqué, pas le cosplay classique du pauvre enfin bref) que des modes nippones d’antan (ou autre). Mais avec ça ils gardent aussi les codes vestimentaires des musiques qu’ils abordent, logique, comme Versailles et Malice M. qui imitent les musiques baroques (en les mixant avec d’autres styles quand-même). C’est compliqué de dire si on aime ou pas le Visu, au vu des genres asse variés (bon ils touchent pas tous les genres, mais quand même).
    Perso’ ça me plaît surtout pour le côté métal, mais j’apprécie l’effort et l’investissement que les artistes mettent. Et ils offrent un panel d’univers qui exploitent bien le visuel. De ce que je comprends, contrairement aux autres musiciens, ils gardent vraiment les codes d’un style pour exprimer le caractère même du groupe (et pas juste d’un clip), et de façon poussée. Mais justement c’est flou de voir où commence le visu, par rapport à d’autres musiques (sachant que le visuel est exploité dans presque la totalité des musiques produites actuellement).

    Ouaip. Comme j’ai dit, c’est un courant et pas seulement un genre. Ca recouvre plein de genres musicaux, mais également une mode, une culture.

    Pour le côté anime, c’est vrai pour certains groupes. Mais aussi le côté jeux vidéo. Souvent quand tu fais écouter du visu à des non initiés, ils disent genre “Olala, on dirait Final Fantasy leurs coiffures” ou “Olala, on dirait Castlevania leurs costumes” (Versailles par exemple).
    Et bien sûr les influences vont des deux côtés. Les visualeux sont inspirés par les manga et les jeux vidéo, mais l’inverse est vrai aussi (tu parlais des OST, mais on peut aussi citer Gackt, qui prête ses traits à un perso de FF et qui fait des pubs pour Metal Gear).
    Ils s’inspirent aussi de musique non-visu, comme je l’ai dit avec les inspirations “de base” du visu (David Bowie, Kiss, etc.), et la musique s’inspire aussi d’eux (des groupes de j-rock ou de metal assez “visuels” sans pour autant être du visual kei, ou alors on peut aussi citer Gackt (encore lui) qui a prêté sa voix a un perso de Vocaloïd, ou la récente collaboration entre Kamijo et Miku Hatsune (avec un robe de Moi-Même-Moitié et des illustrations de Peach Pit)).

    Le côté Japon traditionnel s’exprime de plusieurs façons. Déjà, les “onnagata”. Même s’ils n’ont pas forcément des costumes traditionnels, ça reste des onnagata : travestis sur scène. D’ailleurs ils utilisent ce terme.
    Il y a aussi les costumes, pour certains groupes. Je pense par exemple à Kiryu, sans doute l’exemple le plus célèbre.
    text alternatif
    Ou encore Kaggra,.
    text alternatif
    C’est mis à la sauce visu, bien sûr, mais l’inspiration est là.
    Et pour finir, il y a les sonorités, les instruments utilisés. Là je vais encore citer Kiryu et Kagrra, bien sûr puisque la musique et l’esthétique vont de paire.


    Tu parles du côté métal. Beaucoup de groupes sont assez metal, ou rock. Généralement c’est du metal ou du rock. Mais parfois c’est un peu plus “pop”. Il existe aussi du visual kei electro. Par exemple Schwarz Stein ou Velvet Eden.


    “De ce que je comprends, contrairement aux autres musiciens, ils gardent vraiment les codes d’un style pour exprimer le caractère même du groupe (et pas juste d’un clip), et de façon poussée. Mais justement c’est flou de voir où commence le visu, par rapport à d’autres musiques (sachant que le visuel est exploité dans presque la totalité des musiques produites actuellement).”
    Oui, c’est ça en gros. Mais comme tu dis, c’est dur de savoir où commence et où s’arrête le visual kei. Donc en gros, c’est du visu quand les artistes en question disent qu’ils font du visu. Voila. Même si comme je l’ai dit, il y a des caractéristiques communes et inhérentes au visu.



  • @ratonhnhakéton a dit dans Visual kei :

    @sylareen a dit dans Visual kei :

    Connaissiez-vous, ou découvrez-vous avec ce post ?

    Je connaissais au moins de nom car tu en avais déjà parlé sur ton topic de présentation me semble-t-il. J’ai regardé quelques unes des vidéos que tu avais alors postées. Néanmoins on peut dire qu’il me reste presque tout à découvrir.

    @sylareen a dit dans Visual kei :

    Alors, aimez-vous le visual kei ?

    Esthétiquement il y a un énorme travail de costumes, de décor, de mise en scène, de “jeu d’acteur” qui me laisse admiratif. C’est vraiment chiadé, jusqu’au moindre détail.
    Musicalement c’est plus compliqué d’avoir un avis puisqu’il pioche dans plusieurs style. N’étant pas fan de métal ni de glam rock, je pense, a priori, que la plupart des morceaux me laisseront indifférent. Les quelques morceaux que j’ai écouté m’ont le plus souvent fait penser à des endings d’animés.
    MAis je ne reste pas hermétique à l’écoute de nouveaux morceaux, c’est surtout parce que j’aime bien comme tu en parles, ça pique ma curiosité et ça donne envie de s’y intéresser.

    @sylareen a dit dans Visual kei :

    Quels groupes aimez vous ?

    Je n’en connais pas vraiment, je suis présentement incapable d’en citer un. 😕

    Pour les anime, tu ne crois pas si bien dire. Ce n’est pas rare (bon ce n’est pas si courant que ça non plus hein) que des musiques de visu soient utilisées en opening ou en ending. Je pense par exemple à des chansons de SID, qui sont utilisées dans Black Butler ou dans FMA, entre autres. D’ailleurs une chanson de the GazettE aussi est un opening de Black Butler. Ou encore le groupe NIGHTMARE, notamment connus pour les openings de Death Note.







    Après c’est vrai que c’est souvent dans un style rock ou metal. Mais pas toujours ! Je vais donc te conseiller quelques artistes qui ne font pas forcément du rock ou du metal.
    Déjà, j’ai cité dans mon long post le groupe Malice Mizer, un groupe emblématique et incontournable, légendaire même. C’est difficile de définir leur style, mais ce n’est pas du rock ni du métal. Je te laisse écouter.
    (Ah, je dois faire une précision quand même. Malice Mizer a eu trois chanteurs différents. Tetsu, Gackt et Klaha. Leur meilleure période et la plus productive était avec Gackt (qui est d’ailleurs devenu très très très connu au Japon, mais il ne fait plus de visu). Ensuite après le départ de Gackt et la mort de Kami, le groupe a pris un tournant plus gothique. Bref, je vais te mettre un peu toutes les époques. N’écoute pas tout hein (sauf si tu aimes), juste des passages pour voir un peu le style).
    text alternatif









    Voila, là on a fait toutes les époques de Malice Mizer. Mais bon, ce ne sont pas les seules à ne pas faire du rock ou du métal. J’ai cité Kaya dans mon long post, donc je vais t’en mettre un peu plus. Kaya est un artiste très touche à tout. Déjà il avait un groupe (ils se sont reformé récemment d’ailleurs) en duo avec Hora, qui s’appelle Schwarz Stein, c’était du visual kei électro. Ensuite dans sa carrière solo il a touché un peu à tout. De la pop, du rock, des reprises de chansons françaises, des chansons un peu ésotériques, etc. Et il a également eu un groupe de métal, Femme Fatale.
    text alternatif
    Dans Schwarz Stein :


    En solo :





    Dans Femme Fatale (du métal, mais je te le met pour info) :

    Donc après Schwarz Stein, Kaya a continué en solo, mais Hora aussi. En restant totalement dans l’électro :
    text alternatif


    Après j’ai aussi cité dans mon gros post Mogamigawa Tsukasa. Il est connu sous le nom Tsukasa pour avoir été le batteur du célèbre groupe D’espairsRay et maintenant du groupe The Micro Head 4N’S. Mais sous le nom Mogamigawa Tsukasa, il a inventé un nouveau genre : le visual enka. Comme son nom l’indique, c’est un mélange de visual kei et d’enka (le “blues” japonais, en gros). Un pari risqué, mais qu’il a réussi avec brio parce que ce type a un vrai talent. Donc je t’en met quelques unes :
    text alternatif


    Sinon un groupe que j’ai découvert relativement récemment, que j’adore et qui est un peu inclassable, c’est Rose Noire. Ils utilisent des sonorités rocks des fois, électro aussi, mais sinon ce sont un frère et une soeur qui sont tous les deux violonistes. Leur musique est assez gothique, assez bizarre, et assez différente, je dirais.
    text alternatif




    (D’ailleurs Jill, la fille du duo là, joue aussi du violon dans le groupe Hollow Mellow et dans le cercle doujin Unlucky Morpheus. Mais pour le coup ce n’est pas du visu, donc j’en parlerais plutôt dans un autre topic)

    Voila, il y en aurait encore d’autres à citer mais là en gros je t’ai fait une sélection de groupes que j’aime et qui sont du visu sans être du rock ni du metal. Voila, le visu c’est un courant qui regroupe beaucoup de genres différents, et d’ailleurs souvent des mélanges de genres. C’est très hétéroclite.



  • Au fait, Kamijo a sorti son single en duo avec Miku Hatsune ^^.
    Donc il y a deux chansons. Une en duo, et une seulement Miku Hatsune, mais sur de la musique de visu. Ensuite il y a les deux en instrumentales (donc perso je m’en fiche).
    Leur duo est vraiment très sympa. C’est un peu déroutant au début d’avoir à la fois la voix de Kamijo, belle, suave, profonde, et la voix de Miku, beaucoup plus “artificielle” (forcément hein. Pour ceux qui ne savent pas, Vocaloid c’est un logiciel de synthèse vocal avec lequel on peut faire de la musique donc. Il y a plusieurs personnages, avec des voix différentes, mais la plus connue est Miku Hatsune, qui est devenue une star même si elle est virtuelle) et plus aiguë. Surtout sur ce genre de musique. En général (pas toujours hein), Vocaloid c’est plutôt de la pop. Mais ça va, ça marche bien. Leur duo est cool, aucun ne prend le pas sur l’autre. Kamijo laisse de la place à Miku, donc c’est vraiment un duo, c’est pas un truc anecdotique du genre “regardez, on a mis du vocaloid dans la chanson !”. Non là c’est un vrai duo. Et Miku laisse aussi de la place à Kamijo. Par contre sur la deuxième chanson, Miku chante seule. Mais c’est sur une musique du type des musiques habituelles de Kamijo, donc métal sympho, tanbi kei.

    Je rappelle que ce duo est quand même assez fort. Vocaloid a beaucoup de popularité et en gagne toujours plus, mais ça reste relativement cantonné à des genres assez pop. Le metal avec du Vocaloid, c’est relativement rare (ça existe, mais c’est rare) et encore plus le visual kei (là aussi ça existe, comme Gakupo qui est basé sur Gackt, ou encore le musicien Machigerita qui fait des musiques assez visu avec Vocaloid. Ou encore hide qui a sorti un single bien après sa mort, grâce à la technologie de Vocaloid. Bref, ce n’est pas la première fois que le visu et Vocaloid se rencontrent, mais ça reste rare). Et là en plus, en duo avec Kamijo, un artiste très influent sur la scène visu. A la fois chanteur depuis 20 ans, compositeur, producteur, etc. Un grand nom du visu.
    Et ce n’est pas tout : les illustrations sont signées Peach Pit, un studio de deux femmes mangaka, qui ont fait entre autre Shugo Chara, Zombie Loan, ou bien Rozen Maiden (dans lequel il y a plein de belles robes). Donc pour dessiner Kamijo en vampire et Miku dans une belle robe, il n’y avait pas mieux. Et cette robe, parlons en : la marque Moi-même-Moitié, la marque de fringues de Mana-sama, une légende vivante du visual kei, a fait une version réelle de cette robe. (Mana collabore souvent avec Kamijo d’ailleurs, en même temps Kamijo était un roadie de Malice Mizer (l’ancien groupe de Mana), puis ils sont tous les deux à fond sur les vampires et la France. Bref)
    text alternatif

    text alternatif

    text alternatif

    D’ailleurs la sortie de ce single a eu lieu en même temps que la sortie du nouvel album de Kamijo, Sang. J’ai écouté un trailler et ça a l’air trop bien, donc je l’achèterai. Mais comme on ne trouve pas ça par chez nous, je devrais le faire venir du Japon, donc ça ne sera pas pour tout de suite =’(. J’ai hâte de l’écouter, mais je ne veux pas me spoiler en l’écoutant sur youtube ou autre. (Même s’il y a quelques chansons que je connais déjà, genre mademoiselle et Castrato, parce qu’elles étaient sorties sur youtube.)



  • Les versions instru’ c’est pour les karaoké xDD c’est une obsession au Japon, j’irai apprendre à chanter là-bas. :wiiii:

    Franchement c’est une big surprise agréable ce duo. De base Hatsune n’est pas ma fav’ parmi les voix de Vocaloid, mais là les deux voix sont bien mises en harmonie et son solo est bien aussi au final.



  • @beanobecher a dit dans Visual kei :

    Les versions instru’ c’est pour les karaoké xDD c’est une obsession au Japon, j’irai apprendre à chanter là-bas. :wiiii:

    Franchement c’est une big surprise agréable ce duo. De base Hatsune n’est pas ma fav’ parmi les voix de Vocaloid, mais là les deux voix sont bien mises en harmonie et son solo est bien aussi au final.

    Ahhhh mais oui, ça doit être pour ça ^^. C’est vrai que dans beaucoup de single japonais on retrouve des pistes instrumentales… Je n’avais jamais fait le rapprochement.

    Tu as vu, ça rend bien hein ^^.
    C’est qui ton favori de Vocaloid ? (il faudrait peut-être un topic sur ça du coup. Perso je ne m’y connais pas trop trop, mais si tu veux faire une magnifique présentation comme tu en as le secret, ça serait cool :3)



  • @sylareen a dit dans Visual kei :

    @beanobecher a dit dans Visual kei :

    Les versions instru’ c’est pour les karaoké xDD c’est une obsession au Japon, j’irai apprendre à chanter là-bas. :wiiii:

    Franchement c’est une big surprise agréable ce duo. De base Hatsune n’est pas ma fav’ parmi les voix de Vocaloid, mais là les deux voix sont bien mises en harmonie et son solo est bien aussi au final.

    Ahhhh mais oui, ça doit être pour ça ^^. C’est vrai que dans beaucoup de single japonais on retrouve des pistes instrumentales… Je n’avais jamais fait le rapprochement.

    Tu as vu, ça rend bien hein ^^.
    C’est qui ton favori de Vocaloid ? (il faudrait peut-être un topic sur ça du coup. Perso je ne m’y connais pas trop trop, mais si tu veux faire une magnifique présentation comme tu en as le secret, ça serait cool :3)

    Je me souviens plus trop, mais de mes fav’ il y a Lukas. :wiiii:



  • Je suis contente, j’ai enfin reçu le dernier album de Kamijo, et l’album solo d’Asagi :3
    0_1527071128317_kamijo asagi 1.jpg

    Bon, je n’ai que les éditions de base hein, pas les collectors, ça coûte trop cher. Déjà que je dois les faire venir du Japon vu qu’il n’y a pas ça dans le commerce chez nous è_é.
    Je suis contente de les avoir enfin reçu (enfin ça fait quelques jours) car du coup je me retenais de me spoiler en allant écouter sur youtube.

    0_1527071279301_kamijo 1.jpg

    A l’intérieur de l’album de Kamijo, il y a une petite carte. En fait il y en a 3 différentes, et quand on achète l’album on en a une au hasard. Celle que j’ai eu, la C, permet d’avoir gratuitement un objet collector lorsqu’on va à un de ses concerts… AU JAPON ! (logique, puisque le CD est vendu sur le marché jap, mais bon…) Et ça c’est un peu chiant parce que je ne peux pas aller au Japon, par contre je vais probablement aller au concert de Kamijo en France en septembre, mais cette carte ne marchera pas là bas >.>

    Quant au CD d’Asagi, il s’agit de son premier album solo. Et il s’est beaucoup BEAUCOUP inspiré du Japon traditionnel. Le Japon traditionnel est une des influences majeures du visual kei, j’en avais déjà parlé en haut de ce topic, mais c’est plus ou moins marqué selon les groupes, les albums ou les chansons. Asagi, que ce soit en solo ou à travers son groupe D, il fait parfois des choses très empreintes de culture occidentale, avec des châteaux forts, des vampires, des tenues de nobles rococo, etc., mais aussi parfois des choses totalement inspirées du Japon traditionnel, avec des kimonos et tout.
    Et donc, tout cet album est comme ça. Que ce soit sur le fond (les chansons, les instrumentations, les effets sonores, les techniques vocales parfois, etc.) que sur la forme (kimono, éventails, katana, tout ce qu’on peut retrouver parfois dans le visu). Mais sur la forme, outre le look d’Asagi et l’esthétique de ses clips, chose habituelle, il y a aussi quelque chose de plus inhabituel et qui m’a marqué : l’album aussi, en tant qu’objet, est sous le signe du Japon traditionnel.
    Qu’est-ce que je veux dire par là. Ce sera sans doute plus clair avec des photos, mais par exemple tous les titres au dos de l’album ou dans le livret, ainsi que les paroles dans le livret sont écrits en kanji et hiragana (jusque là rien d’anormal), mais avec une police d’écriture faisant penser à la calligraphie, et surtout écrit dans le sens traditionnel : de droite à gauche, de haut en bas.
    De plus, le livret s’ouvre dans le sens inverse des livrets de CD habituels. Là, il s’ouvre dans le même sens qu’un manga ou qu’un livre japonais tout simplement. Même si j’ai l’habitude avec les manga, c’est assez déroutant de voir ça pour un livret de CD. Ca fait que par exemple, quand on ouvre le boitier, d’habitude le livret est rangé avec la pliure vers l’intérieur de la boite et le bout où les pages sont séparées vers l’extérieur de la boite. Là c’est l’inverse, la pliure est vers l’extérieur.
    Je ne sais pas si c’est courant ou pas comme pratique, mais en tout cas c’est la première fois que je vois ça, pourtant j’ai un certain nombre de CD japonais.
    0_1527073383949_asagi 2.jpg
    (Je ne sais pas si on voit bien, mais du coup la “tranche” du livret est vers l’extérieur du boitier)
    0_1527073426720_asagi 3.jpg
    0_1527073439130_asagi 1.jpg
    Voila, tout est écrit de haut en bas, de droite à gauche, en police qui imite la calligraphie traditionnelle.



Log in to reply