20 novembre → : Joyeuse Retraite ! 📽
20 novembre → : La Reine des Neiges 2 📽
20 novembre → : Les Misérables 📽
21 novembre → : L’alchimie de Noël 📽

Protéger les enfants des prédateurs par l'éducation sexuelle



  • Je viens de voir le JT de France 2, et y était invité Carole Bouquet qui a poussé un coup de gueule. Personnellement j’ai apprécié son intervention. Elle a mis en avant un tabou qu’il nous faudrait absolument tuer, qui est celui de l’éducation sexuelle des enfants, et ce, dès la maternelle. En effet la loi et la répression ne peuvent pas totalement protéger les enfants. Elle a donné l’exemple de ces fillettes qui ont été abusées sexuellement par un adulte, et la justice ne pouvait pas qualifier cet acte de viol, et a même mis en avant le consentement de l’enfant.

    Ce qu’a avancé Carole Bouquet, est que l’éducation dès le plus jeune âge peut, par leur connaissance du corps et de la sexualité, permettre dans beaucoup de situation à des enfants de ne plus se taire lorsqu’ils sont victimes d’un adulte qui les abusent et manipulent. Vous en pensez quoi? Peut-on, avec bien entendu un vocabulaire adapté, dès la maternelle, expliquer a des enfants ce qu’est une relation sexuelle?

    Je sais qu’il y a aussi un débat sur la création d’une loi a propos de l’âge de consentement, mais là n’est pas l’objet du topic qui porte lui d’avantage sur la prévention par l’éducation des plus petits.



  • Arf contre au collège on en avait parlé et ça m’avait dégoûté genre ça peut vraiment mettre des gens mal à l’aise et les bloquer.



  • On peut prévenir les enfants de ce genre de chose sans forcément leur faire tout un cours de sexualité, en plus il faut le temps et l’attention des gamins (et en maternelle c’est pas trop faisable).

    Il y a déjà de bons moyens de prévenir des abus sexuels et expliquer aux enfants comment en reconnaître. De la prévention sur le respect du corps de soi et d’autrui c’est possible, mes parents l’ont fait et ça m’avait suffit, j’ai pas eu besoin de me taper tout un cours sur les rapports sexuels.



  • @super-dupont a dit dans Protéger les enfants des prédateurs par l'éducation sexuelle :

    Je viens de voir le JT de France 2, et y était invité Carole Bouquet qui a poussé un coup de gueule. Personnellement j’ai apprécié son intervention. Elle a mis en avant un tabou qu’il nous faudrait absolument tuer, qui est celui de l’éducation sexuelle des enfants, et ce, dès la maternelle.

    Peut-on, avec bien entendu un vocabulaire adapté, dès la maternelle, expliquer a des enfants ce qu’est une relation sexuelle?

    C’est un peu trop tôt. Ils pensent même pas encore au sexe à cet âge. Commencer par leur en parler serait comme tuer leur enfance et leur innocence



  • Cey à la famille de s’occuper de ce genre d’éducation là, pas à l’école. Faire des cours dédiés à la sexualité, surtout avant le collège, je trouve ça beaucoup trop intrusif et pas du tout pertinent. Ce sont les parents qu’il faut informer, ce sont eux qu’il faut inciter à parler de ces sujets là à leurs enfants.

    Ca me rappelle un épisode de South Park tiens…



  • Voilà. sans faire un cours magistral qui, même s’il est adapté, c’est pas la peine d’entrer dans le détail pour les plus petits à la maternelle (ça risque de les embrouiller plus qu’autre chose).

    Quelques consignes claires des parents suffisent. Genre le bien connu “ne suis pas un adulte que tu ne connais pas et n’accepte pas ses bonbons”. Il suffit d’étendre à “si on touche a ton zizi/craquette/cucul c’est très mal. Tu dois nous le dire tout de suite hein ?”. Comme ça le môme se sentira déculpabilisé si ça se produit et en causera immédiatement à ses parents, vu que qu’ils ont autorité alors ils ont raison à ses yeux.



  • C’est effectivement aux parents d’aborder le sujet en prévention en bas âge, pas aux éducateurs.

    Les notions d’éducation sexuelles avec des crobards du bazar génital et le mode opératoire pour s’en servir, ça peut être abordé à l’école aux alentours de la puberté, mais avant c’est pas du tout nécessaire. De toute façon les mômes sont au jus via Internet…



  • @prostipute a dit dans Protéger les enfants des prédateurs par l'éducation sexuelle :

    Ca me rappelle un épisode de South Park tiens…

    @Peanou



  • @aurel a dit dans Protéger les enfants des prédateurs par l'éducation sexuelle :

    Voilà. sans faire un cours magistral qui, même s’il est adapté, c’est pas la peine d’entrer dans le détail pour les plus petits à la maternelle (ça risque de les embrouiller plus qu’autre chose).

    Quelques consignes claires des parents suffisent. Genre le bien connu “ne suis pas un adulte que tu ne connais pas et n’accepte pas ses bonbons”. Il suffit d’étendre à “si on touche a ton zizi/craquette/cucul c’est très mal. Tu dois nous le dire tout de suite hein ?”. Comme ça le môme se sentira déculpabilisé si ça se produit et en causera immédiatement à ses parents, vu que qu’ils ont autorité alors ils ont raison à ses yeux.

    Malheureusement ça ne fonctionnent pas ces consignes, du moins pour 80% des enfants.

    Il y a eu des expériences par le passé. Briefing des enfants durant un mois non stop, et par les parents et par les enseignants.

    “Brigade” de parents d’une autre école (donc inconnus des enfants).

    80% des enfants ont suivi un ou une inconnuE…

    L’enfant est “configuré” pour faire confiance à l’adulte, pour obéir…

    Et l’enfant ne répétera rien si l’agresseur prend soin de faire des menaces qu’il faut.
    Ou désignera qqn d’autre.

    C’est tellement facile de faire ce qu’on veut avec un enfant, de l’embarquer, de lui faire croire n’importe quoi :sleep:



  • Mais si les parents ne le font pas? Je sais, avec des si… Mais vraiment si dans notre société les parents commençaient vraiment à se déresponsabiliser de leurs devoirs d’éducations? On ne va tout de même pas contrôler ce que font les parents chez eux? Est-ce qu’il vaut mieux laisser des enfants livrés à leur seul jugement pour respecter la liberté de conscience de la famille, ou bien l’enseignement maternel peut il aussi aborder des sujets du développement de l’enfant plutôt banals (alimentation, sexualité, comportement social, …)?
    Et qu’on ne dise pas que les enfants en maternelle n’ont pas de sexualité, c’est nier une réalité.



  • @super-dupont

    Je crois que sa sexualité infantile n’est pas la même que la sexualité “tout court”…

    En tous les cas, ça commence par ne pas forcer un enfant à faire de bisou ni à en recevoir quand il n’a pas envie.

    Ce serait deja un bon pas vers la notion de respect du corps.

    Je parle même pas d’embrasser les enfants sur la bouche :sleep:



  • @printemps a dit dans Protéger les enfants des prédateurs par l'éducation sexuelle :

    @super-dupont

    Je crois que sa sexualité infantile n’est pas la même que la sexualité “tout court”…

    Je suis totalement d’accord. Je ne voudrais pas que tu crois que je parlais de reproduction ou de pratiques sexuelles a enseigner aux enfants :hum:
    Je dis juste qu’il y a une sorte de mystification autour de la sexualité qui a mon goût est plutôt malsaine. Je pense même que le nombre de parents qui ne parlent pas de sexualité avec leurs enfants est de plus en plus important. C’est plutôt une bonne chose de boycotter les histoires de choux et et de cigognes, mais si c’est pour ne pas aborder le sujet et bien les choux et autres histoires surnaturelles valent mieux que le vide.
    Je crois que la démystification (dans le sens lever les tabous pour permettre d’en parler librement sans gène,) dès le plus jeune âge, sans avoir a entrer dans des détails des pratiques des adultes n’est pas une mauvaise chose.
    @aurel donne une bonne piste, des parents sui font comprendre à leur enfant que son corp lui appartient, sans le culpabiliser, et qu’il puisse exprimer à ses parents sans barrière, c’est bien. C’est même idéal.
    Mais voilà, comme je crois qu’il y a de plus en plus de parents irresponsables car pas le temps, car eux même reproduisent les schémas d’éducation de leurs propres parents, car ils ne savent pas dire les choses… la maternelle peut très bien jouer aussi ce rôle, comme elle le fait dans beaucoup d’autres domaines qui il y a 100 ans étaient réservés qu’aux seuls parents.



  • @super-dupont a dit dans Protéger les enfants des prédateurs par l'éducation sexuelle :

    @printemps a dit dans Protéger les enfants des prédateurs par l'éducation sexuelle :

    @super-dupont

    Je crois que sa sexualité infantile n’est pas la même que la sexualité “tout court”…

    Je suis totalement d’accord. Je ne voudrais pas que tu crois que je parlais de reproduction ou de pratiques sexuelles a enseigner aux enfants :hum:
    Je dis juste qu’il y a une sorte de mystification autour de la sexualité qui a mon goût est plutôt malsaine. Je pense même que le nombre de parents qui ne parlent pas de sexualité avec leurs enfants est de plus en plus important. C’est plutôt une bonne chose de boycotter les histoires de choux et et de cigognes, mais si c’est pour ne pas aborder le sujet et bien les choux et autres histoires surnaturelles valent mieux que le vide.
    Je crois que la démystification (dans le sens lever les tabous pour permettre d’en parler librement sans gène,) dès le plus jeune âge, sans avoir a entrer dans des détails des pratiques des adultes n’est pas une mauvaise chose.
    @aurel donne une bonne piste, des parents sui font comprendre à leur enfant que son corp lui appartient, sans le culpabiliser pas et qu’il puisse exprimer à ses parents sans barrière, c’est bien. C’est même idéal.
    Mais voilà, comme je crois qu’il y a de plus en plus de parents irresponsables car pas le temps, car eux même reproduisent les schémas d’éducation de leurs propres parents, car ils ne savent pas dire les choses… la maternelle peut très bien jouer aussi ce rôle, comme elle le fait dans beaucoup d’autres domaines qui il y a 100 ans étaient réservés qu’aux seuls parents.

    Je suis d’accord !

    Le zizi sexuel traîne à la maison depuis au moins deux - trois ans… C’est l’incontournable !

    Et je suis parfaitement d’accord sur le fait de l’éducation.

    Mais ce n’est pas si simple.

    Mes filles ont su très tôt la conception, le bébé qui grandit intra utérin avant la naissance. Et même avant la conception (ça me paraît tout aussi important).

    Idem pour l’anatomie.
    Idem pour comment la graine du papa arrive jusqu’à la graine de la mère…

    Mais assez vite, elles sont devenues gênées de poser d’autres questions car elles sentaient qu’elles avaient accès à l’intimité de leur père et moi.

    Donc les supports (bouquins adaptés, DVD adaptés) sont disponibles.

    Elles sont passées par la période “beurk” : parfois c’est pas le moment.
    Il faut le respecter.

    Ici on a choisi de rappeler que c’est naturel, mais qu’il faut être à sa propre écoute, c’est la condition sine qua non : ne rien faire qu’on ne sent pas, ne pas se forcer, refuser ce qui dérange, et evidemment ne pas imposer non plus.
    Idem que pour le reste d’ailleurs.

    Je propose régulièrement de mettre le sujet sur le tapis (en y mettant les formes).

    Pour la prévention , on a expliqué le darknet, la pedophilie, le business du porno et autre

    Pour l’éducation, pour l’instant c’est biologique et anatomique.
    J’ai prévu une visite au planning familial, prendre de la doc, et que ma grande sache que c’est un lieu où elle peut prendre toutes les infos qu’elle ne veut pas aborder avec moi ou avec son père.

    L’éducation au plaisir, ça passera aussi par des bouquins qui traînent, mine de rien ; ça me paraît tout aussi important.

    Les pipes ça commence en 6m pour certainEs…

    Faut les briefer tôt

    Et oui , Aurel a raison pour ce qui est de dire et répéter cela aux enfants.



  • :sleep: Bref, tout le monde sait qu’il n’y a pas de pédophiles mais que des enfants faciles. C’est moche de toujours déplacer la responsabilité sur les mêmes à la fin !



  • @aurel a dit dans Protéger les enfants des prédateurs par l'éducation sexuelle :

    :sleep: Bref, tout le monde sait qu’il n’y a pas de pédophiles mais que des enfants faciles. C’est moche de toujours déplacer la responsabilité sur les mêmes à la fin !

    Et puis il faudrait punir les mauvais parents d’enfants abusés. On paye pas des impôts pour les assister! :crotte_nez2:


Log in to reply