Actuellement sur Le Reboot :

📽 :
19 septembre → : Les Frères Sisters
26 septembre → : La Prophétie de l’horloge
🎮 :
28 septembre → : FIFA 19
🎲 :
Patchwork : À table ! (→ 28 septembre)
Duels : Les Battles du cinéma

Votre top5 ever



  • Si vous deviez faire un top 5 des jeux qui vous ont le plus marqués au cours de votre vie de gamer/gameuse, les jeux qui vous donnent encore des picotements dans le bidou et des étoiles dans les yeux quand vous y repensez, les jeux qui ont créés un vide une fois terminés…

    Le mien :

    1. Shadow of Colossus

    Dès les premières secondes de l’intro, on est transporté dans cet histoire épique. Un jeune homme traverse les terres interdites à dos de cheval, transportant sa femme défunte, afin de la ramener à la vie. Selon les légendes, ces terres auraient le pouvoir de conjurer la mort, non sans un sacrifice…

    L’histoire est tellement simple, le but de Wanda sera de terrasser 16 colosses pour avoir la chance de ressusciter sa belle. Uniquement armé de son épée et de son arc, il va devoir défier ces géants et prendre leur vie.
    L’aventure respire la bravoure, les combats sont d’une intensité rarement atteinte. La première étape consiste en la recherche de la tanière du colosse, en levant l’épée vers le ciel, le chemin nous est montré. Une fois le colosse en vue, il faut trouver un moyen de lui grimper dessus, il faut comprendre sa façon de se mouvoir, et trouver un point d’accroche. Dès lors qu’on réussi à s’accrocher aux poils du colosse, le combat commence…

    Chacun a des points faibles, en y plantant son épée, le géant perd sa vie et se débat afin de nous faire chuter. Nous sommes alors balancés dans tous les sens telle une poupée de chiffon.

    Une fois le colosse tué, il s’effondre de tout son poids et c’est avec un sentiment de satisfaction d’avancer dans notre quête mais également avec une pointe de tristesse d’avoir éliminé une créature si majestueuse que l’on retourne au sanctuaire afin de passer au colosse suivant.

    Les colosses se trouvant sur une belle map totalement vide, à part les lézards et les oiseaux, le sentiment de solitude est très présent. On a vraiment l’impression d’être seul au monde, libre.

    Et que dire de la fin, surtout quand on a fait Ico…

    0_1519254790986_maxresdefault.jpg

    1. Resident Evil 7 VR

    La VR, ce rêve de tous les joueurs depuis toujours, vivre le jeu en étant DANS le jeu. Regarder à droite et ne plus voir sa table de salon, mais plutôt les murs décrepits d’une demeure sinistre avec des cafards qui courent à 20cm de notre visage. Diriger ses deux mains vers l’avant en tenant les moves pour voir jaillir des gerbes de feu, …

    J’ai acheté le PSVR pour Resident Evil 7 à la base, et j’ai vécu une aventure hors du commun. J’ai bien sur joué uniquement la nuit, avec les écouteurs dans les oreilles pour ressentir la peur le plus possible. Et quelle claque! Rien que d’y repenser j’ai des sueurs froides! Difficile à raconter, il faut le vivre pour comprendre ce qu’on peut ressentir quand on est dans cette maison glauque, qu’on descend à la cave lentement marche après marche et que tout d’un coup la lumière s’éteint, et qu’un visage dégueulasse de réalisme apparaît à 1cm de nos yeux !!!

    0_1519255882294_Resident-Evil-7-biohazard.jpg

    1. Sound Shapes

    Le jeu auquel j’ai le plus joué dans ma vie, plus de 5000h c’est pas rien!!!
    Jeu permettant de créer ses niveaux et de les publier online pour que tous les joueurs puissent les jouer!
    Des centaines d’idées que j’ai pu exprimer dans mes niveaux, de belles amitiés créées dans plusieurs pays et tout ce que j’ai raconté ici
    https://www.lereboot.com/topic/5252/sound-shapes

    0_1519256191753_IMG_20180212_140937.png

    Wooo il est tard, les deux derniers ça sera pour demain!


  • Community Manager

    Très bonne idée, j’y réfléchirai très sérieusement pour faire le top parfait.


  • Admin

    Je vais devoir y réfléchir aussi car j’en ai quelques-uns dans la liste, ça va être difficile de dresser un top 5 dans l’ordre…



  • Ca va être chaud, mais j’veux bien.

    1 : La saga Legacy of Kain

    text alternatif

    Le premier opus, mon préféré, Blood Omen. En résumé, il s’agit d’un Zelda noir, violent, malsain, sanguinaire et immoral ; oublions la princesse à sauver, on n’est qu’un vampire (dénommé Kain) désireux de faire couler le sang. Le jeu est agrémenté des réflexions que le protagoniste se fait à lui-même, avec une VF démentielle et des dialogues cultissimes, comme lorsque le joueur revient au village où il a été assassiné “je ne ferai aucune faveur aux habitants de cette place, ils goûteront mon épée, et moha leur sang”. La possibilité de massacrer des civils, de les torturer… Gameplay comme ambiance, le tout était juste génial !

    Soul Reaver, le deuxième opus nous place dans le même univers mais avec un autre protagoniste. Un vampire déchu condamné à mort par Kain. Le jeu était, à sa sortie, une tuerie ! Qu’il s’agisse de la musique, des graphismes, du gameplay, de l’ambiance… Tout était tellement parfait ! Rien à redire, connu de toute une génération de joueurs !

    Trois autres épisodes suivirent, mais n’égalèrent jamais les deux premiers opus. Et bien que la saga ait toujours maintenu une grande qualité pour ses jeux, force est de constater qu’ils ne tenaient pas la route face à la concurrence des autres licences. Dommage.

    2 : La saga Myst

    0_1519308035576_cac56710-6015-48c6-8216-510cfb706439-image.png

    Alors pour les ermites et les bébés, dites vous qu’avant que le jeu “les sims” soit le titre le plus vendu sur PC, c’était le jeu Myst qui détenait la couronne ! Un jeu à énigmes, ni plus ni moins. Le joueur commence sur une île, on ne sait rien, ni ce qu’on doit faire, ni qui on est, ni où nous sommes ; et en avançant dans des paysages magnifiques avec des musiques dantesques (composées, pour certains épisodes, par Peter Gabriel s’il vous plaît), on comprend qu’on va en chier. L’ambiance est parfaite, le jeu difficile à souhait, mais bordel qu’est-ce que j’ai pu kiffer ce jeu :wiiii:

    3 : Red Dead Redemption

    text alternatif

    Bon ben ceux qui ne connaissent pas Red Dead méritent juste de mourir, cey tout ce que j’ai à dire. Un GTA-like magnifique, on y incarne un cow-boy au tout début du XXème siècle, lorsque les USA entrent dans l’ère moderne, et où le monde du far west s’éteint. Le héros incarne cet entre-deux, appartenant au monde du far-west mais condamné à vivre dans l’ère moderne. Une histoire passionnante avec une fin des plus tragiques.

    4 : The Elder Scrolls

    0_1519308309352_bb0b1d04-16a6-450e-8893-6888374d1a36-image.png

    Bon okay cey pas l’image la plus glamour du monde, mais cette saga est si magique ! Un mot pour la définir : gargantuesque. Liberté totale du joueur, univers immense et complexe… Si vous n’y avez pas encore joué, vous ne connaissez rien au RPG !

    5 : La saga Dark Souls

    text alternatif

    Oulala, rien que de l’évoquer ça fait mal. Une série dantesque, à la difficulté monstrueuse, mais la victoire n’en est que plus jouissive. Bien que pourvue de nombreux défauts, cette saga typée old school est un véritable bijou vidéoludique !

    Alors okay, j’ai pas cité Devil May Cry, Resident Evil, Mario, Duke Nukem, Doom… Mais y’en a trop bordel è_é



  • Top 5 c’est pas évident alors je triche un peu et je vais choisir 5 jeux auxquels je pense là, tout de suite et qui m’ont marqués !

    Alundra
    text alternatif

    Et un des thèmes qui est magnifique :

    Pourquoi ce jeu ? parce qu’il a été mon premier jeu “rpg - aventure” (playstation 1) et c’était une merveilleuse aventure (et difficile).

    J’avais lu des articles et le test du magasine console + (oui, ça remonte ^^) et je l’ai acheté aussitôt !
    il avait de superbes critiques dans tous les sens, sauf du côté de jeuxvidéo.com ou les joueurs avaient demandés au testeur de refaire le test. Et pour la petite histoire, c’est un des fondateurs de jeuxvideo.com qui l’avait réalisé et qui à en effet dit qu’il l’avait mal noté.

    L’histoire grossièrement :

    On joue Alundra, notre héro, qui a la faculté de rentrer dans les rêves et cauchemars des habitants d’un petit village au bord de mer pour les aider à affronter les forces du mal.

    The last of us
    text alternatif

    Tout simplement parce que ce jeu a réussi à me faire chialer en moins de 10mn, après avoir lancé le jeu.
    Une écriture magnifique, une histoire touchante, belle, dure, juste, terrifiante et humaine. Quoi dire d’autres…?

    L’histoire grossièrement :

    Un homme qui va s’attacher à une ado et qui vont tenter, ensemble, de survivre tout en traversant le territoire américain, dans un monde post apo ou une épidémie fait rage.

    Resident Evil 1 (remake)
    text alternatif

    Ce jeu…qui m’a tellement fait frissonné quand j’étais gamin et lorsque l’annonce du remake à été officialisée, j’étais fou de joie ! Me replonger de nouveau dans la terreur en parcourant ces sordides couloirs, chambres, et autre jardin, tous sublimés par ces somptueux graphismes, c’était une expérience inoubliable.

    L’histoire grossièrement :

    Une équipe des forces spéciales S.T.A.R.S est pris au piège dans un manoir, infesté de monstres et zombies, alors qu’ils tentent de découvrir ce que ce bâtiment cache comme secret.

    Hotline Miami
    text alternatif

    Parce que fracasser des crânes pixélisés sur fond de musique electro, ça n’a pas de prix.

    L’histoire grossièrement : Voir si dessus 🙂

    La série Dark Souls
    text alternatif

    Quel pied !
    Jamais pris autant de plaisir, d’avoir eu autant de satisfaction après avoir affronté et battu un boss des Dark souls
    Une révélation, cette saga ! C’est tellement riche et généreux comme univers. J’en ai parfois baver mais ça en devenait presque plaisant !
    Je ne sais quoi dire de plus, j’aime Dark souls…

    L’histoire grossièrement : “Praise the sun”

    Et j’ai record une petite session sur Dark souls 2 sur ps4, je vous invite à aller voir.
    La vidéo est courte, 25 secondes !
    Juste pour vous montrer à quel point le jeu est vilain ^^
    Et comme vous pourrez le voir, 'j’ai quand même eu le reflex de tourner la caméra, connaissant le jeu et sa “sans pitié”…Mais je suis mort quand même, je l’ai pas vu venir ^^


  • Team

    Je révèle mon top 5 dans l’ordre alphabétique, trop compliqué de les classer entre eux.

    1. Chrono Trigger

    text alternatif

    La grande révélation de mon adolescence, pour moi le RPG le plus culte de l’histoire du jeu vidéo. Graphismes par Akira Toriyama, musique par Nobuo Uematsu, et globalement la patte de Squaresoft est présente dans tout le jeu.
    Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un J-RPG assez facile qui tourne autour du voyage dans le temps. On parcourt différentes époques et le scénario se révèle petit à petit.
    C’est aussi et surtout un jeu qui contient différentes fins très différentes les unes des autres, et qui encourage la rejouabilité.


    2. Final Fantasy VI

    text alternatif

    Considéré par certains comme le meilleur jeu de la série, il s’agit du dernier opus sur Super Nintendo. Le style de combat est classique mais très abouti, l’histoire est complexe et audacieuse, les personnages hauts en couleurs, et la musique est juste exceptionnelle.
    À mon avis, c’est aussi le Final Fantasy qui contient le meilleur “grand méchant” de la série, d’autant qu’on ne devinera pas rapidement de qui il s’agira.
    J’ai retourné ce jeu dans tous les sens, d’autant qu’il en existe plein de hacks qui permettent de compléter l’expérience. Tout fan de Final Fantasy doit y avoir joué.


    3. Final Fantasy X

    text alternatif

    Tout le monde n’en est pas aussi fan que moi, mais personnellement, c’est mon Final Fantasy préféré. Là encore, l’histoire est très complexe et intéressante (j’avoue que je ne l’ai pas comprise du premier coup), mais ce que je retiens est surtout le système de combat qui est mon favori de tous les RPG (pour moi la preuve qu’un système de tour par tour peut être très dynamique et prenant).
    C’est aussi le premier Final Fantasy à se reposer autant sur les quêtes secondaires. La storyline principale est assez courte, au final, mais on peut passer des dizaines d’heures sur les missions annexes.


    4. Metal Gear Solid

    text alternatif

    Parce que je n’aime pas que des RPG. Metal Gear Solid est un autre de ces jeux qu’on a envie d’explorer à fond, et même une fois qu’on pense très bien le connaitre, on arrive encore à découvrir des choses qu’on ne soupçonnait pas. Selon sa manière de jouer, on n’aura pas la même vision du jeu et de son histoire.
    Même s’il a fallu attendre MGS2 pour que le concept soit bien abouti, j’ai adoré l’idée qu’on puisse choisir entre ne tuer personne sur son chemin ou faire le gros boucher et massacrer le plus de monde possible.
    L’histoire prend tout son sens quand on a joué à l’ensemble de la série, mais là aussi, il faut s’accrocher, parce que c’est extrêmement compliqué.


    5. Undertale

    text alternatif

    Sans conteste l’immense révélation de cette décennie. Un “jeu d’auteur”, réalisé quasi-entièrement par un créateur indépendant, Toby Fox, qui offre une vision très originale et moderne du jeu vidéo.
    C’est le genre de jeu qu’il est difficile de décrire sans trop en dire, donc je ne sais pas exactement comment expliquer pourquoi je l’adore.
    De manière très vague, on pourra dire que l’histoire est exceptionnelle et remplie de bouleversements, qui ont personnellement changé ma vision du jeu vidéo et de la manière de construire une histoire. Chaque personnage est une grande réussite, et ce qui impressionne le plus dans le jeu est parfois davantage ce qu’il ne dit pas que tout ce qu’il révèle.



  • @espritbaroudeur @Prostipute vous avez fait Bloodborne également?



  • @jool a dit dans Votre top5 ever :

    @espritbaroudeur @Prostipute vous avez fait Bloodborn également?

    Bloodborne ? La version difficile de Dark Souls ? Bien sûr que oui x)

    J’ai d’ailleurs commencé les souls avec bloodborne, j’en ai jamais autant chié. Y’avait rien d’expliqué,j’comprenais que dalle au fonctionnement du jeu, j’ai jeté la manette deux fois en tout, j’ai désinstallé le jeu une fois tellement j’étais vénèr, mais quand j’ai appris à jouer correctement… Une vraie tuerie. Cette ambiance gothique malsaine, la folie ambiante, quel pied !

    Après dire que Bloodborne est plus dur qu’un souls, cey subjectif, car aucun de ces jeux ne te fait de cadeaux. Mais les ennemis de Bloodborne sont plus agressifs et plus rapides, ce qui n’aide pas un joueur débutant à appréhender le jeu comme il se doit. Et le dernier combat (enfin l’avant-dernier) contre Gehrman… Mon Dieu, un duel de toute beauté :wiiii:

    Alley, je mets même l’OST tellement c’était beau 😢



  • @prostipute il y a des connaisseurs ici…👍

    Je l’ai adoré autant voire plus que les Dark Soul, beaucoup plus nerveux dans ses combats déjà (si on le compare à DS1 et DS2 surtout, le 3 corrige un peu ça).
    L’idée de mettre un coup de fusil un micro instant juste avant de se faire toucher afin
    de rendre l’ennemi vulnérable et lui assener un coup critique est très cool, prendre des risques pour en finir plus vite à nos risques et périls.
    J’ai aussi bien kiffé les armes trompeuses, avec leur deuxième version qui allonge le coup, électrifie, …

    Et l’architecture des lieux est fantastique, j’ai retrouvé les chemins et passages secrets de Demon Soul ou Dark Soul, que j’avais un peu moins aimé dans Dark Soul 2!

    Le rêve du chasseur c’était bien cool aussi, ainsi que sa version alternative cachée.

    Je l’ai tellement aimé que je l’ai platiné, j’ai donc du faire tous les calices demandés dans les labyrinthes pour affronter la reine en dernier combat. Un des boss des calices m’est resté en mémoire, un espèce de gros chien de feu qui était d’une rapidité folle et qui avait des réactions imprévisibles. C’est pendant ce combat que j’ai maîtrisé l’art de l’esquive, seul moyen d’échapper à ses attaques rapides. Un combat gracieux dont j’étais sorti heureux comme moule qui trouve sa frite!!

    J’ai failli recraquer pendant les soldes de janvier pour le refaire et avoir les DLCs mais j’ai tenu bond, peut-être à tort…


  • Admin

    @espritbaroudeur Putain Alundra, je dis oui :wiiii:



  • @jool @Prostipute j’ai aussi joué à bloodborne ! Un grand jeu qui est superbe également. J’ai hésité à le mettre à la place des Souls mais j’ai choisis ces derniers pour la saga dans sa totalité.
    J’en ai plus bavé sur les boss des dlc de Dark souls que ceux de bloodborne (dlc compris).
    Mais de toute façon, c’est un débat sans fin dans le sens ou chaque joueurs aura ses boss les plus durs ou plus facile et ça sera l’inverse pour d’autres !



  • La saga Dark souls qui revient deux fois quand même en si peu de participation !

    @Suspi Ah , un connaisseur ! tu l’as découvert sous forme de retro gaming ou alors quand tu étais plus jeune comme moi ?
    Il est formidable ce jeu…


  • Admin

    @espritbaroudeur Retrogaming, il y a deux ans / deux ans et demi



    1. Tales of Symphonia (Gamecube/PS2/PS3/PC)

    text alternatif

    Tales of Symphonia est un action RPG prenant place dans un monde fictif nommé Sylvarant. On suit les aventures Llyod Ivring accompagnant son amie d’enfance, Colette Brunel, qui est destinée à un voyage permettant de sauver le monde…
    Revenons en Novembre/Décembre 2004. Je me baladais à la Fnac de St-Lazare avec mon grand-père. En montant les escalators je vois une vidéo tourner : vidéo de présentation de Tales of Symphonia. Dès l’instant où celle-ci s’est terminée, mes yeux brillaient tant j’étais émerveillée. C’était sûr : je voulais absolument ce jeu pour Noël.
    Je l’ai donc reçu pour Noël (j’avais 9 ans sachant que la limite d’âge conseillée était de 12 ans. :hihi: ) et j’y ai rapidement joué. Et bien ce jeu m’aura profondément marqué malgré mon jeune âge. J’étais enchantée par les décors et les graphismes de l’époque (le cell-shading c’est la vie), les combats étaient bien nerveux comme je pouvais déjà apprécier et la musique… Tout simplement une merveille. Aujourd’hui encore je peux les fredonner. Le scénario est plutôt complexe, donc à l’époque je n’avais pas compris tous les tenants et aboutissants… Encore aujourd’hui je pense que je ne pourrai pas l’expliquer clairement. :lol: Mais j’étais transportée dans cet univers héroïque-fantasy, je me suis attachée aux personnages etc. Bref, tout ça pour dire que j’étais sous le charme.
    C’est grâce à ce jeu que j’ai pu découvrir la série des Tales of et qui est une de mes séries préférées. Alors il est clair que depuis certains opus ont su le dépasser techniquement mais il restera le number 1 dans mon cœur.
    (Et non, il n’y a JAMAIS eu une suite à ce jeu. :snob: )

    1. Persona 5 (PS3/PS4)

    text alternatif

    Le jeu est un RPG au tour par tour. L’histoire se déroule à Tokyo, le joueur incarne un protagoniste silencieux après son transfert au lycée Shujin. Au cours de l’année scolaire, lui et d’autres étudiants vont éveiller leurs Persona et devenir des justiciers masqués surnommés les " voleurs Phantom of Hearts ". Ils vont alors explorer un royaume surnaturel appelé “Palace” pour voler la corruption qui réside dans le cœur des adultes…
    Moins d’un an que j’ai fini ce jeu mais j’ai aucune hésitation à le mettre dans mon top 5.
    Une particularité de ce jeu est que vous pouvez invoquer des monstres – appelés Persona. Certains vous seront directement attitrés à vous et à vos alliés mais vous devrez en récupérer d’autres : soit en négociant avec eux, soit en réalisant des fusions. L’autre particularité est qu’il y a une partie « sociale » : vous devrez discuter et vous lier d’amitié avec divers personnages afin de devenir plus fort.
    Il faut savoir que je préfère largement les actions RPG que les RPG au tour par tour. Et pourtant… Ce jeu arrive à être hyper rythmé et dynamique. Il a une esthétique PAR-FAI-TE, aussi bien au niveau des costumes, des scènes de dialogues, des menus, des animations. Tout est fait et pensé pour vous faire sentir dans la peau de ces « voleurs ». Et ne parlons pas de l’OST qui est une pépite (et certaines chansons que je peux chanter à tû-tête)… Tout ça m’a fait passer + de 100h dessus. Enorme vide quand je l’ai terminé ; j’aurais voulu que ça se poursuive encore et encore…

    1. Rayman 2: The Great Escape (PC/N64/Dreamcast/PS1/PS2/DS/3DS)

    text alternatif

    Rayman 2 : The Great Escape est un classique du jeu de plates-formes en 3D. Vous incarnez le célèbre personnage sans bras, ni cou, ni jambes, sorti de l’imagination de Michel Ancel. Armé de vos poings, vous devez débarrasser le monde des robots-pirates. Le jeu est d’une grande richesse et regorge de surprises.
    Encore un jeu de mon enfance. Il est dans mon top tout simplement parce que c’est un jeu que j’ai refait des dizaines de fois facilement. L’univers est très coloré, les musiques super chouettes, les mondes sont variés puis ça se joue très facilement. Puis à l’époque c’était une petite claque visuelle. Aujourd’hui encore je le trouve agréable à l’œil ; c’est un jeu qui a bien vieilli comparé à d’autres. Le seul petit bémol est peut-être que ça manque de boss. Mais bon, je ne boude pas mon plaisir quand j’y rejoue !

    1. Kingdom Hearts II (PS2/PS3/PS4)

    text alternatif

    Kingdom Hearts II fait suite au premier opus et garde l’ambiance action/aventure de son prédécesseur. Incarnez Roxas et Sora, toujours accompagné de Donald et Dingo et levez le mystère sur l’Organisation XIII et la disparition du roi Mickey. Rencontrez les personnages des dessins animés de Walt Disney et des jeux de Squaresoft (notamment Final Fantasy) dans une aventure pleine de poésie…
    C’est un jeu (avec le 1er du nom) qui m’avait énormément fait envie à l’époque où il est sorti mais malheureusement je n’avais pas de PS2. C’est plusieurs années + tard que j’ai pu les faire (mais sur émulateur).
    J’ai adoré le 1er, mais mon cœur penche plus pour le 2ème avec l’introduction de l’Organisation XIII. C’est rythmé, c’est parfois bourrin et hyper jouissif. On a parfois le droit à des combats épiques. Se balader dans les mondes de Disney avec les personnages de Disney : fallait oser mais le pari est plus que réussi. (Bon je suis moins sensible aux persos de Square comme j’ai fait que FF XIII/XIII-2 et XV :siffle: )

    1. Paper Mario : La Porte Millénaire (Gamecube)

    text alternatif

    Avec beaucoup d’hésitation, il sera dans mon top 5.
    Le jeu est un RPG au tour par tour. La princesse Peach s’est de nouveau faite kidnappée. Mario part donc à sa rescousse pour la libérer. Le joueur est confronté à des extraterrestres, les Xnauts, qui ont l’ambition de récupérer le trésor caché derrière la porte millénaire et d’utiliser son pouvoir pour dominer le monde. De nombreux secrets seront à découvrir.
    J’ai dit que je n’étais pas fan des tour par tour et pourtant y en a deux dans mon top, allez savoir pourquoi. Il va à contre-pied des jeux Mario classique : pas un jeu de plate-forme (même si y en a quelques phases), on a un vrai scénario qui sort du schéma « Bowser a kidnappé la princesse ! », les personnages qui nous accompagnent sont attachants avec un background, des bosses marquants…
    L’originalité se fait aussi au niveau de l’aspect papier de l’univers qui est bien exploité et des décors et des mondes qui sont très sympa et variés (petite pensée à « Boogly Woods » qui est juste magnifique comme monde). D’ailleurs le terrain de combat se passe sur une scène et des spectateurs peuvent assister à nos combats et y participer à leur manière en balançant des objets, en nous donnant des bonus etc. C’est un détail mais qui donne encore plus de charme au jeu. Le jeu est également bourré d’humour ce qui rend l’expédition d’autant plus agréable. On a aussi des choses à collectionner : des fragments d’étoile mais aussi des informations sur les ennemis lors de nos combats contre eux. Le système des badges est aussi hyper chouette et donne un aspect tactique qu’on ne soupçonnerait pas forcément dans un jeu Mario.
    Tout ça pour dire que j’ai passé un très très bon moment, j’ai apprécié de retrouver l’univers de Mario dans un contexte différent. Aujourd’hui encore j’apprécie de regarder des speedrun du jeu.

    A titre indicatif, j’hésitais avec : Odin Sphere, Okami, Sonic Adventure, Donkey Kong Country, Yoshi’s Island et d’autres… :huuu:


  • Community Manager

    Tout le monde fait des super paragraphes, ça m’intimide.



  • @rhynow on sent la passion dans ton message!

    J’ai fait Tales of Symphonia et j’en garde un très bon souvenir, j’espère un Tales of Switch!!!

    Persona 5 j’ai tellement hésité, le côté vie sociale à planifier m’a toujours rebuté, au point de ne pas l’acheter. Tant pis, nous n’aurons pas cette histoire d’amour lui et moi!

    Mario Paper était si inventif, une vraie bouffée d’air frais, lui aussi devrait faire son retour sur Switch!



  • C’est compliqué de faire un top 5… il y a tellement de jeux marquants…



  • Si j’ai pu transmettre une partie de mon bonheur d’avoir joué à ces jeux, je suis ravie.

    Pour le Tales of sur Switch j’y crois dur comme fer. Bandai Namco l’a sous-entendu. :faim:

    Je peux comprendre que ça puisse en rebuter plus d’un ce côté gestion vie sociale dans ton emploi du temps. A l’époque j’hésitais à me lancer dans Persona 4 (le 1er que j’ai fait) à cause de ça et ne pas parvenir à gérer les deadline. Au final ça s’est très bien passé : je dirai qu’il faut avancer dans les donjons le plus loin possible en une journée et après tu es pépère à améliorer tes skills/social links le reste du temps. (T’façon le jeu est entièrement en anglais, et j’ai l’impression que c’est une chose que tu n’apprécies pas trop. :hihi: )

    J’avais lu des rumeurs d’un remake de ce Paper Mario. C’est top mais moi j’en voudrais un nouveau et qui respecte les deux 1er : un vrai tour par tour avec un système d’XP.
    Super Paper Mario sur Wii était sympa mais on était plus dans un jeu d’aventure que dans du RPG mais j’ai bien aimé.
    Ma déception fut pour celui sur 3DS (avec les stickers). Fini les compagnons - ce qui faisait partie du charme de la saga et surtout… Pas de système d’XP. J’ai pas compris l’intérêt… A part faire le moins de combat possible, je vois pas. :lecid:
    Et ils ont fait à peu près la même tambouille avec celui sur Wii U (que je n’ai pas acheté). Donc là je ne crois pas trop à un retour aux sources… :cryy:



  • Il faudrait que j’y réfléchisse vraiment, parce qu’il y en a plein… Mais il y en a trois qui me viennent naturellement à l’esprit, donc je vais déjà citer ces trois là.

    Pokémon
    Pokémon c’est plus qu’un jeu pour moi, c’est ma vie. Même ma bague de fiançailles représente une Pokéball :3
    J’ai commencé avec Pokémon Jaune, donc bien sûr il fait partie de ceux qui m’ont le plus marqué. Mais si je ne devais en citer qu’un, ça serait Pokémon Platine, encore aujourd’hui la version que je considère la meilleure. Pokémon Platine est tellement parfait, il y a tout ce qu’il faut dedans. Des personnages badass, la 4ème génération de Pokémon (avec Givrali :3) et un scénario plus mature que d’habitude. Ca reste ma meilleure expérience de jeu sur Pokémon.
    text alternatif
    text alternatif

    Zelda
    Là aussi, difficile de n’en citer qu’un seul…
    Les premiers auxquels j’ai joué sont les deux Oracles (Oracle of Ages et Oracle of Seasons). Je les ai fait de fond en comble des dizaines de fois !
    Sinon sur console portable, je dirais que mon préféré est Minish Cap. J’adore Vaati.
    Et sur console de salon, c’est plus dur… Wind Waker était une claque monumentale, du coup sans doute lui. Mais j’ai également beaucoup aimé Skyward Sword malgré que les gens ne l’aiment généralement pas 😣 Je l’ai préféré à Twilight Princess. Je suis absolument fan de Ghirahim.
    text alternatif
    text alternatif

    Tekken
    Le dernier qui me vient à l’esprit là comme ça, c’est Tekken. Tekken est une de mes premières expériences vidéo ludiques. J’avais une gameboy color, mais on n’avait pas de console de salon à la maison. Par contre chez ma grand-mère, mon parrain avait une ps1. Donc je jouais à des jeux dessus, du genre des démos gratuites récupérées dans des magazines (c’est comme ça que je connais par coeur la démo de Spyro ou celle de Tomb Raider, alors que je n’ai jamais joué aux vrais jeux >.>). J’ai également joué à Grandia dessus, un jeu qui pourrait peut-être figurer dans cette liste. Mais ce qui était bien surtout, c’était les tournois en famille, avec mon pôpâ, mon frère, mon parrain et mon tonton. Parfois sur des jeux de sport genre jeux olympiques ou golf, mais le plus souvent sur Tekken 3. Ensuite avec la ps2 on a encore continué, et même encore maintenant j’adore Tekken et je me suis d’ailleurs empressée d’acheter celui sur ps4 dès sa sortie.
    text alternatif
    text alternatif



  • Il est temps de finir mon top 5

    1. la série des Guitar Hero

    On est en 2005, je lis le test d’un jeu de rythme avec un nouvel accessoire, une guitare en plastok toute moche, qui n’a même pas de cordes, mais à la place 5 boutons colorés qui font quasi mal aux yeux…
    0_1519420546946_IMG_20180223_221503.png

    Savent pu quoi inventer ces producteurs :abba: (13 ans plus tard nous apprendrons qu’un autre constructeur proposera des morceaux de carton à assembler pour jouer «différemment» :hihi: )

    Je termine le test, putana le testeur a l’air plus qu’emballé par le concept, allez j’aime les trucs un peu bizarres, je tente le coup!

    De retour à la maison, j’enfile mon plus beau t-shirt de rocker et je lance la bête. En facile pour me familiariser avec les commandes, ok 3 boutons seulement (à partir de maintenant nous les appellerons des frettes car nous sommes de vrais plastiko-guitaristes), la chanson n’est pas folle (I love rock’n’roll) ,  on ne joue pas toutes les notes, et le défilement des notes est lent.Quand une note qui descend vers le bas atteint la zone du bas, il faut maintenir la frette tout en mettant un coup de mediator.
    Ok c’est rigolo le concept, je continue et me fais toutes les chansons, vers la fin de vagues accords de 2 notes arrivent, oh c’est pas mal ça! Allez le mode facile est claqué, passons au mode normal!

    Ah tiens on ajoute une note? Ok allons-y ça va donner un peu de piment, bon on a 4 frettes, on doit utiliser 4 colonnes pour les notes qui tombent, ça va je pose un doigt par frette et je ne les bouge pu. Au passage, on commence ici à utiliser son petit doigt, première fois que ça arrive dans un jeu vidéo!! Je gère sans trop de difficulté, mais la vitesse d’apparition des notes augmente. Il y a une évolution, plus d’accord, quelques passages un peu plus chauds à passer, là je commence à sentir que le guitariste caché en moi va bientôt sortir!
    Je galère un peu sur la fin, je m’accroche et je m’améliore, je termine le mode normal déjà plus aguerri.

    Et bien c’est maintenant le moment de passer au mode difficile, et là c’est la panique, je dois utiliser les 5 frettes mais je n’ai que 4 doigts, il va donc être maintenant indispensable de faire des glissés :dubitatif:
    Alors à chaque instant, mon index va pouvoir être le doigt de la première colonne ou celui de la deuxième, comment je vais m’en sortir?!
    Le rythme est bien plus rapide ici, beaucoup d’accords et cette difficulté immense entre le mode normal à 4 frettes et ici à 5, c’est un sacré palier à atteindre! Je me casse les dents, je m’embrouille et je m’améliore à chaque essai. Mes doigts trouvent leurs places de plus en plus naturellement, j’arrive dans les dernières chansons, des solos de fou arrivent, tellement rapides qu’on ne gratte que la première note du solo avec le mediator et on continue le solo uniquement en pianotant les frettes. Des moments de pur bonheur quand on les passe correctement!

    (Ici il faut préciser que dans Guitar Hero 1, les solos se jouaient en hammer on et en pull off, deux techniques qui obligeaient à monter ou descendre des séries de notes tout en appuyant et en gardant les doigts successivement, à partir du 2, cela a été simplifié en juste appuyer sans garder la pression)

    La courbe de progression est excellente, avec de la pratique, les chansons les plus dures passent, les solos s’enchaînent, les accords se succèdent et la sensation de vraiment jouer les partitions est bel et bien présente. Je termine le mode difficile en étant complètement accro, je ne suis plus dans mon salon avec un jouet en plastique, je suis Slash en concert :albedo:

    Le mode difficile terminé, il ne reste plus que le mode expert, mais là, on ne rigole pas, mais vraiment pas! Le rythme est super rapide, on joue toutes les notes, arrivent les accords à 3 notes, ça glisse de partout, les solos sont hyper durs à passer. Mais quelle joie!!!

    Le mode expert requiert de l’exigence, un sacré doigté, une grosse concentration mais quand on fait l’effort de persister et qu’on réussit à dompter les morceaux, on goûte à une expérience qui sublime le jeu vidéo.

    Les ziks proposées sont d’une qualité incroyable, de Muse à Metallica, de ZZ Top à System of a Down, en voici une sélection



    Et pour finir celle-là, le jour où je passe ne serait-ce que l’intro en expert, j’aurai autant de plaisir que faire l’amour aux 5 filles de ma sexlist en même temps :greenstars:

    1. que ça a été dur de faire un ultime choix, tellement de bons jeux auraient pu être ici…mais le voilà :

    Tearaway

    Il exista une époque, très peu connue, pendant laquelle des jeux AAA sortaient sur PS Vita. Il se murmure même que ces cartouches étaient vendues entourées d’un boîtier de couleur bleue…

    Et devinez quoi…J’ai eu le privilège d’avoir en ma possession un exemplaire d’un jeu incroyable!

    Tearaway c’est un émerveillement de tous les instants, entièrement créé en papier qui se plie, se froisse, le style graphique est une invitation à l’imaginaire. Voir le décor littéralement se dérouler devant nos yeux, c’est comme un conte interactif.

    Dans ce jeu, le perso qu’on dirige est une lettre qui a des jambes et des pieds, il s’appelle Iota et son but est de délivrer son message à nous, le joueur, qui est appelé le Vou. Nous sommes directement en contact avec Iota, qui parle de nous, qui nous demande de faire des choses pour l’aider à progresser comme le décorer, ou un passage que j’avais absolument adoré, dessiner des flocons de neige pour qu’ensuite, la neige tombe selon notre dessin. Chaque mission est surprenante, on visitera des endroits variés, on rencontrera des PNJ hauts en couleur, on récoltera des confettis, pour arriver à une conclusion touchante, où Iota ouvrira une brèche entre son monde et le notre, avec une mise en scène géniale!

    Le jeu est un platformer, très agréable à parcourir, et qui utilise parfaitement les fonctionnalités tactiles avant et arrière de la Vita. Pour ouvrir les cadeaux, il faut mimer le geste sur l’écran, pour sauter, il faut tapoter la face arrière de la Vita. Peu de jeux peuvent se vanter d’utiliser aussi bien la Vita.

    La musique est magnifique, le jeu permet à Iota d’évoluer et de gagner en capacités, et il y a des petits à-côtés comme photographier des formes blanches afin de leur redonner leurs couleurs, ou trouver des choses cachées.
    C’est le genre de jeu qui nous laisse un peu triste quand on le finit, j’aurais aimé qu’il dure toujours :mimi:
    0_1519430995533_IMG_20180224_010934.png