Citations de vos lectures



  • De toute évidence, en France on ne s’étripera pas sur les vertus littéraires du nouveau prix Nobel de littérature : il n’y a quasiment rien de traduit de lui en français. 😂

    https://www.amazon.fr/s?k=Abdulrazak+Gurnah&ref=nb_sb_noss



  • Sujet de dissertation : ce que décrit Julien Sorel de la bonne attitude à avoir avec les riches quand on est pauvre est il la voie nécessaire de l’arrivisme ?

    « quand donc aurai-je contracté la bonne habitude de donner de mon âme à ces gens-là juste pour leur argent ? Si je veux être estimé et d’eux et de moi-même, il faut leur montrer que c’est ma pauvreté qui est en commerce avec leur richesse, mais que mon cœur est à mille lieues de leur insolence, et placé dans une sphère trop haute pour être atteint par leurs petites marques de dédain ou de faveur. »(« Le Rouge et le Noir » - Stendhal)

    Ramassage des copies dans deux heures.

    Sanction : Ballet « Le Rouge et le Noir » de Pierre Lacotte prochainement au Palais Garnier interdit à quiconque n’aura pas 15 à ce sujet. C’est qu’à l’Opéra de Paris, on n’est pas chez les ploucs. :mrgreen:


  • Le club des vaccinés

    1 Corinthiens 6:9-10
    La Bible du Semeur
    9-10 Ne savez-vous pas que ceux qui pratiquent l’injustice n’auront aucune part au royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : il n’y aura point de part dans l’héritage de ce royaume pour les débauchés, les idolâtres, les adultères, les pervers ou les homosexuels, ni pour les voleurs, les avares, pas plus que pour les ivrognes, les calomniateurs ou les malhonnêtes.



  • @Queen-Mariah

    Ainsi que les fumeurs de beuh et les forniqueurs avant le mariage :moquegay:


  • Le club des vaccinés

    @Eleha a dit dans Citations de vos lectures :

    @Queen-Mariah

    Ainsi que les fumeurs de beuh et les forniqueurs avant le mariage :moquegay:

    :amen:


  • Eurovision

    @Marc1756 a dit dans Citations de vos lectures :

    Cette poitrine m’a tant fait rêver, Madame Siga. – Ce que tu as entrevu d’elle te plaît ? dit-elle calmement. – Oui, ça me plaît beaucoup et je veux plus. – Plus ? – Plus. – Pourquoi ? – Parce que je bande. »

    Droit au but. :mred:



  • @Marc1756 a dit dans Citations de vos lectures :

    Sujet de dissertation : ce que décrit Julien Sorel de la bonne attitude à avoir avec les riches quand on est pauvre est il la voie nécessaire de l’arrivisme ?

    « quand donc aurai-je contracté la bonne habitude de donner de mon âme à ces gens-là juste pour leur argent ? Si je veux être estimé et d’eux et de moi-même, il faut leur montrer que c’est ma pauvreté qui est en commerce avec leur richesse, mais que mon cœur est à mille lieues de leur insolence, et placé dans une sphère trop haute pour être atteint par leurs petites marques de dédain ou de faveur. »(« Le Rouge et le Noir » - Stendhal)

    Ramassage des copies dans deux heures.

    Sanction : Ballet « Le Rouge et le Noir » de Pierre Lacotte prochainement au Palais Garnier interdit à quiconque n’aura pas 15 à ce sujet. C’est qu’à l’Opéra de Paris, on n’est pas chez les ploucs. :mrgreen:

    Mais pourquoi “Le Rouge et le Noir” ?

    Et bien voilà pourquoi… 🙂

    En classe de seconde nous devions étudier un classique littéraire en cours de français et nous devions choisir un titre parmi plusieurs. Le professeur avait proposé une élection. Plusieurs élèves avaient chacun présenté un titre lors d’un exposé. À l’issue de ces exposés, il y avait eu deux tours de vote, le premier pour choisir les deux finalistes, le deuxième pour désigner l’élu.

    L’élu avait été « L’assommoir » de Zola qui avait battu en finale « Le Rouge et le Noir » de Stendhal. Or, « L’Assommoir » de Zola, c’était moi qui avais été le grand vainqueur de cette tournée d’exposés. Conséquence de cette victoire qui avait été écrasante sur mon concurrent, je n’ai jamais lu « Le Rouge et le noir » que j’avais battu à plate couture.

    Mais la vie est espiègle : prochainement, je verrai un ballet de Pierre Lacotte dont le sujet sera… « Le Rouge et le Noir » de Stendhal. Arghhh, le battu, l’écrasé, le pulvérisé lors de la finale ! Il faut quand même que je sache de quoi cause ce ballet, alors tant pis, j’ai mis ma fierté de vainqueur dans ma poche et me voilà plongé dans les aventures de Julien Sorel…

    Oui, les grands classiques de la littérature, ça peut se vivre comme du foot ! :mrgreen:



  • La pression ! Il faudrait que j’ai fini le « Rouge et le Noir », que je n’ai jamais lu auparavant, avant de voir le ballet tiré de ce roman dans quelques jours. Or, si dans ma lecture Julien Sorel a bien sauté Madame de Rênal, il ne s’est toujours pas tapé Madame de La Mole. Le stress ! 😱



  • Allez vivre à la campagne, qu’ils disaient, c’est tellement champêtre avec les oiseaux qui font cui-cui, et si reposant au son de l’horloge qui fait « Tic-Tac ». :lol:

    « Le vicaire du village et les hobereaux du voisinage me font la cour pendant six mois ; je leur donne à dîner ; j’ai quitté Paris, leur dis-je, pour de ma vie ne parler ni n’entendre parler politique. Comme vous le voyez, je ne suis abonné à aucun journal. Moins le facteur de la poste m’apporte de lettres, plus je suis content.

    Ce n’était pas le compte du vicaire ; bientôt je suis en butte à mille demandes indiscrètes, tracasseries, etc. Je voulais donner deux ou trois cents francs par an aux pauvres, on me les demande pour des associations pieuses : celle de Saint-Joseph, celle de la Vierge, etc., je refuse : alors on me fait cent insultes. J’ai la bêtise d’en être piqué. Je ne puis plus sortir le matin pour aller jouir de la beauté de nos montagnes, sans trouver quelque ennui qui me tire de mes rêveries, et me rappelle désagréablement les hommes et leur méchanceté. Aux processions des Rogations, par exemple, dont le chant me plaît (c’est probablement une mélodie grecque), on ne bénit plus mes champs, parce que, dit le vicaire, ils appartiennent à un impie. La vache d’une vieille paysanne dévote meurt, elle dit que c’est à cause du voisinage d’un étang qui appartient à moi impie, philosophe venant de Paris, et huit jours après je trouve tous mes poissons le ventre en l’air empoisonnés avec de la chaux. La tracasserie m’environne sous toutes les formes. Le juge de paix, honnête homme, mais qui craint pour sa place, me donne toujours tort. La paix des champs est pour moi un enfer. Une fois que l’on m’a vu abandonné par le vicaire, chef de la congrégation du village, et non soutenu par le capitaine en retraite, chef des libéraux, tous me sont tombés dessus, jusqu’au maçon que je faisais vivre depuis un an, jusqu’au charron qui voulait me friponner impunément en raccommodant mes charrues.

    Afin d’avoir un appui et de gagner pourtant quelques-uns de mes procès, je me fais libéral ; mais, comme tu dis, ces diables d’élections arrivent, on me demande ma voix…

    – Pour un inconnu ?

    – Pas du tout, pour un homme que je ne connais que trop. Je refuse, imprudence affreuse ! dès ce moment, me voilà aussi les libéraux sur les bras, ma position devient intolérable. Je crois que s’il fût venu dans la tête au vicaire de m’accuser d’avoir assassiné ma servante, il y aurait eu vingt témoins des deux partis, qui auraient juré avoir vu commettre le crime.

    – Tu veux vivre à la campagne sans servir les passions de tes voisins, sans même écouter leurs bavardages. Quelle faute !… » 😁 (« Le Rouge et le Noir » - Stendhal)



  • @Marc1756 a dit dans Citations de vos lectures :

    La pression ! Il faudrait que j’ai fini le « Rouge et le Noir », que je n’ai jamais lu auparavant, avant de voir le ballet tiré de ce roman dans quelques jours. Or, si dans ma lecture Julien Sorel a bien sauté Madame de Rênal, il ne s’est toujours pas tapé Madame de La Mole. Le stress ! 😱

    Enfin, on y arrive !

    « Ah ! dit l’abbé, j’ai pris des informations pour vous ; j’oubliais la famille de M. de La Mole. Il a deux enfants, une fille et un fils de dix-neuf ans. »

    Ça y est, la prochaine apparaît, Mademoiselle de la Mole ! ❤️ J’ai bon espoir que Julien Sorel soit guillotiné avant ma venue au ballet le 27 prochain. :cesara:

    PS : Est ce que c’est spoiler que de révéler la fin d’un chef d’oeuvre de la littérature universelle vieux de presque deux siècles ? Moi, c’est l’Opéra de Paris qui m’a spoilé la fin. On ne peut faire confiance à personne ! :cryy:

    78405977-B719-494B-AE02-71197C19AC6E.jpeg




  • Eurovision

    @Marc1756 a dit dans Citations de vos lectures :

    Et comme vous êtes de grandes feignasses :mrgreen:

    https://www.franceculture.fr/emissions/fictions-le-feuilleton/le-rouge-et-le-noir-de-stendhal

    Merci de penser à nous !





  • Ah qu’il était bien le temps d’avant les réseaux sociaux :mrgreen: ; réseaux sociaux dans lesquels le pire des crétins a autant audience qu’un prix Nobel, voire plus !

    « Pourvu qu’on ne plaisantât ni de Dieu, ni des prêtres, ni du roi, ni des gens en place, ni des artistes protégés par la cour, ni de tout ce qui est établi ; pourvu qu’on ne dît du bien ni de Béranger, ni des journaux de l’opposition, ni de Voltaire, ni de Rousseau, ni de tout ce qui se permet un peu de franc-parler ; pourvu surtout qu’on ne parlât jamais politique, on pouvait librement raisonner de tout. Il n’y a pas de cent mille écus de rente ni de cordon bleu qui puissent lutter contre une telle charte de salon. La moindre idée vive semblait une grossièreté. Malgré le bon ton, la politesse parfaite, l’envie d’être agréable, l’ennui se lisait sur tous les fronts. Les jeunes gens qui venaient rendre des devoirs, ayant peur de parler de quelque chose qui fît soupçonner une pensée, ou de trahir quelque lecture prohibée, se taisaient après quelques mots bien élégants sur Rossini et le temps qu’il faisait. » (« Le Rouge et le Noir » - Stendhal)