Est-il hypocrite de dire bonjour à un mendiant ?


  • Community Manager

    Je dis bonjour aux mendiants, je ne peux pas les ignorer comme beaucoup de gens font. J’estime que voir des gens passer sans se préoccuper de ta gueule ça doit être pire que tout.

    Pourtant, à chaque fois je ressens une gêne : OK je vous ai vu, je vous parle, parfois je le fais même avec le sourire, mais je vous file rien pour autant.

    Est-ce que dire bonjour, qui veut dire bonne journée alors qu’on sait pertinemment que le mendiant ne va pas passer une bonne journée puisque comme toutes les précédentes et toutes les suivantes elle consistera à avoir le cul sur le trottoir dans le froid à subir l’ignorance des passants pour gratter quelques euros, c’est pas un peu se foutre de sa gueule ?



  • Ça permet de soutenir son humanité, ce n’est pas un objet posé sur le trottoir. Même si tu ne donnes rien…

    Cela dit c’est vrai que le sens du “bonjour” semble malvenu, mais c’est du langage commun.


  • Koh-Lanta

    Je réponds à un bonjour lorsqu’on me salue, y compris les mendiants. Mais je ne vais pas passer mon temps à saluer tous les gens que je croise, y compris les mendiants.

    Sinon je ne trouve pas ça hypocrite, enfin j’imagine que quand tu es considéré comme un paria par la société, quelqu’un qui te dit bonjour ça doit quelque part faire plaisir, tu n’es pas complètement oublié. :hum:


  • Koh-Lanta

    Sinon quand on m’accoste pour de l’argent je m’excuse toujours de ne pas pouvoir les aider.


  • Team

    Bah je dis pas bonjour aux personnes dans la rue, ça serait bizarre :abba:
    Donc je vois pas pouquoi je dirais bonjour à un mendiant si je le dis pas aux autres.

    Genre @Honey tu dis bonjours à tous les passants, toi ?



  • Je suis d’accord avec @Knut je ne dis pas bonjour aux mendiants pas plus qu’a tous les autres que je croise par contre il m’arrive de donner 1 euro surtout quand ils ont un chien avec eux ( c’est mon côté BB poke @nwanda ) je me fais bananer je sais mais je vois bien aussi qu’ils ont besoin de cet euro :hum:


  • Community Manager

    Je réponds à ceux qui me disent eux-mêmes bonjour, ça allait de soi non ? :abba:


  • Le Club des Vieux

    Je le faisais quand j’étais jeune puis je ne le fais plus et j’ignore les mendiants. Le problème étant aussi que parfois j’ai dit bonjour et que ça enchaine direct sur t’as pas ceci, t’as pas une clope, 50 centimes blahblah, ou alors la connasse roumaine qui te harcèle sur 50 mètres pour je sais pas quoi bref ça m’a soulé.


  • Team

    @honey a dit dans Est-il hypocrite de dire bonjour à un mendiant ? :

    Je réponds à ceux qui me disent eux-mêmes bonjour, ça allait de soi non ? :abba:

    Bah pas vraiment, c’est pas précisé dans ton post. On aurait pu penser que tu t’arrêtais pour leur dire bonjour.

    Bah si on me dit bonjour, oui je réponds evidemment.



  • @jackasse
    Ah non la roumaine qui te tient le manteau c’est niet mais quand je dis un mendiant c’est un sdf qui est à peu prés propre sur lui et qui je sais ne va transformer son euro en liquide :hum:


  • Community Manager

    @mahonia Plein de gens le font pas et se contentent de passer.



  • Moi je salue que le chien.



  • Pour ma part, je ne comprends pas que dans un pays comme le nôtre des gens soient réduits à coucher dans la rue et à la mendicité (et il y en a de plus en plus, notamment à Paris). C’est bête, mais quand je paie une bagnole d’impôt sur le revenu à l’État chaque année, plus d’autres taxes diverses et variées, directes ou indirectes, je m’attends un peu à ce que tout ce fric puisse servir à aider les gens dans la misère qui en ont besoin. Je donne quand j’ai de la monnaie, mais j’en ai de moins en moins car on peut régler de plus en plus de choses par cartes. Dire bonjour, oui, quand on me le dit, autrement, non.


  • Team

    9 fois sur 10 je donne quelque chose, donc oui je dis bonjour forcement.



  • Comme toi @Honey je dis toujours bonjour en me questionnant derrière.
    Parfois je donne, mais la plupart du temps, je passe devant un mendiant, dis bonjour en continuant d’avancer, suis prise de remords, fouille mes poches et fais marche arrière…
    Je donne assez souvent mais je donne surtout quand j’ai des problèmes personnels et que je me dis que si je suis gentil l’univers me le rendra donc en fait après je me dis que ça annule tout…
    Sinon parfois je m’agace en me disant que quand j’avais des galères je demandais rien à personne donc je ne vois pas pourquoi je donnerais, finalement je donne quand même.
    Bref, c’est compliqué dans mon esprit, et comme @Honey ça m’interroge beaucoup.
    Comme je suis assez timide, j’ose pas parler avec eux.

    Par contre je ne donne jamais à ceux qui réclament, j’ai horreur de ça.


  • Team

    Personnellement, je réponds toujours par politesse, mais je ne m’arrête jamais et ne donne pratiquement jamais.
    Après, je crois que la moindre des choses, c’est de répondre quand ils disent bonjour, sinon pour en avoir déjà discuté, ils prennent ça pour du mépris.

    Etant plus jeune, je me faisais avoir, à essayer d’être trop polie je me retrouvais embarquée dans des discussions interminables, à ne pas savoir comment dire non à un sdf qui te propose de te payer un café (sans que cela puisse paraitre méprisant). :lecid:



  • @lady-fionsuperstar
    Non moi plus je n’aime pas ceux qui tendent la main et je ne donne jamais aux jeunes , je me dis qu’ils peuvent trouver du boulot :hum:


  • Community Manager

    @braid Il m’arrive ça avec les bénévoles d’assoc, j’ai tellement de mal à répondre que j’ai pas le temps parce que je déteste mentir et que dans l’absolu, on n’a presque jamais “pas le temps”, qu’il m’arrive de les écouter. Ce qui est stupide, puisqu’au bout du compte je dis que j’y réfléchirai, ce qui est aussi un mensonge. 😧


  • Koh-Lanta

    @britten Bah y en a beaucoup qui sont toxico, ça reste assez délicat d’aider quelqu’un comme ça…


  • Team

    @britten a dit dans Est-il hypocrite de dire bonjour à un mendiant ? :

    Pour ma part, je ne comprends pas que dans un pays comme le nôtre des gens soient réduits à coucher dans la rue et à la mendicité (et il y en a de plus en plus, notamment à Paris). C’est bête, mais quand je paie une bagnole d’impôt sur le revenu à l’État chaque année, plus d’autres taxes diverses et variées, directes ou indirectes, je m’attends un peu à ce que tout ce fric puisse servir à aider les gens dans la misère qui en ont besoin. Je donne quand j’ai de la monnaie, mais j’en ai de moins en moins car on peut régler de plus en plus de choses par cartes. Dire bonjour, oui, quand on me le dit, autrement, non.

    Non mais les gens dans la rue, la plupart le choisisse, y a des abris pour SDF mais ils n’y vont pas pour la plupart ou sinon, y a trop de gens.