Les "désadoptés": aux États-Unis, les parents peuvent rendre un enfant adopté



  • "Aux États-Unis, l’idée de la garantie est parfois poussée à son paroxysme. Comme le montre un reportage diffusé dans l’émission Sept à Huit sur TF1 dimanche soir, il est ainsi possible de “rendre” un enfant adopté si il ne convient finalement pas aux attentes des parents.

    D’après les auteurs du reportage, un enfant adopté sur quatre dans le pays est ainsi “désadopté.” Les parents adoptifs n’ont aucune justification à apporter."

    https://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/les-desadoptes-aux-etats-unis-les-parents-peuvent-rendre-un-enfant-adopte_1978247.html

    En gros, la logique de l’introduction du marchand et donc du “satisfait ou remboursé” au sein de la famille.
    C’est cool le progrès.



  • Curieux comme système. :hum: Un enfant qui ne satisfait pas les attentes des parents peut jarter… et sans justification. C’est les portes ouvertes aux abus.

    Il faut quand-même comprendre qu’un enfant n’est pas un jouet, ni un petit robot, il a ses défauts, ses qualités, et se comporte pas toujours comme on le veut, ne réagit pas toujours comme on le veut, mais ça fait parti des mioches et de l’éducation. Quand on adopte il faut s’attendre à ça. Il faudrait faire comprendre ça aux gens qui adoptent.

    “Désadopter” un nienfant ne doit être possible que dans des cas extrêmes comme le parent qui va mourir et qui n’a personne de fiable pour relayer aux soins du gosse ? Un amour plus qu’absent entre les tuteurs et l’enfant (une mésentente forte et entière qui pourrait aboutir à un “désadoptement” suite à des consultations de juristes) ? Une mise en danger de l’enfant dans le milieu adoptif ?..

    Ils sont bien respectés, les droits de l’enfance. <_<



  • On est en train de se battre pour que les animaux soient autant considérés que des humains comme des êtres vivants dont on peut pas faire ce qu’on veut quand on veut, et ces génies d’américains ils harmonisent dans le sens inverse. JPP.


  • Le Club des Vieux

    Ché pas y’a des gosses tellement relous en même temps…



  • C’est vraiment un pays de dégénérés les Etats-Unis :lecid:

    @ehrgeiz a dit dans Les “désadoptés”: aux États-Unis, les parents peuvent rendre un enfant adopté :

    C’est cool le progrès.

    Je ne vois pas le rapport. J’ai vu le reportage, ce sont des chrétiens qui gèrent cette agence et qui organisent ces défilés.



  • @julius a dit dans Les “désadoptés”: aux États-Unis, les parents peuvent rendre un enfant adopté :

    C’est vraiment un pays de dégénérés les Etats-Unis :lecid:

    @ehrgeiz a dit dans Les “désadoptés”: aux États-Unis, les parents peuvent rendre un enfant adopté :

    C’est cool le progrès.

    Je ne vois pas le rapport. J’ai vu le reportage, ce sont des chrétiens qui gèrent cette agence.

    Le souci c’est que ce qui se fait aux Etats-Unis, on y a droit ici dix ans plus tard au maximum.

    Ce n’est pas le christianisme qui met en avant l’exploitation des mères porteuses du tiers monde, les enfants drag-queen, enfants adoptables sur catalogue et désadoptables et l’introduction de la logique marchande au sein de la famille de manière générale, mais bien la logique libérale-libertaire au nom de laquelle on nous a expliqué que la famille était un concept infiniment malléable.



  • @ehrgeiz a dit dans Les “désadoptés”: aux États-Unis, les parents peuvent rendre un enfant adopté :

    @julius a dit dans Les “désadoptés”: aux États-Unis, les parents peuvent rendre un enfant adopté :

    C’est vraiment un pays de dégénérés les Etats-Unis :lecid:

    @ehrgeiz a dit dans Les “désadoptés”: aux États-Unis, les parents peuvent rendre un enfant adopté :

    C’est cool le progrès.

    Je ne vois pas le rapport. J’ai vu le reportage, ce sont des chrétiens qui gèrent cette agence.

    Le souci c’est que ce qui se fait aux Etats-Unis, on y a droit ici dix ans plus tard au maximum.

    Tu crois ? Si c’est le cas, j’attend toujours la libre circulation des armes en France, ainsi que la non-rémunération des congés mater (feignasses de pondeuses :sleep:).


  • Team

    Ça fait un bout de temps que ça existe aux États-Unis, ce phénomène. J’avais déjà entendu ça avant, je me souviens aussi d’une fois où @ptitbordel en avait parlé quand on s’était vu il y a quelques années, donc c’est pas spécialement nouveau.
    Mais effectivement, c’est scandaleux. À part gueuler, on peut pas faire grand chose, mais c’est vrai qu’il faut le faire quand même…


  • VDS

    Oui ce n’est pas récent. Il existe même des sites de petites annonces pour les parents qui veulent se débarrasser de leur enfant adoptif. À vomir !


  • Admin

    L’affaire me semble complexe. Qui faut-il blâmer ?

    • Les parents adoptants de ne plus vouloir de leur rejeton pour X raison(s) et qui, si ils devaient le garder, lui pourriraient sans doute l’existence ?
    • Les institutions qui manifestement ont failli et ont confié l’enfant à un couple avec lequel ça ne colle pas / incapable d’élever un gosse ?
    • Les institutions, encore elles, qui permettent à des parents adoptifs de revenir sur leur décision n’importe quand et sans justification (quid des enfants adoptés, peuvent-ils abandonner leurs adoptants ?) ?
    • Le gamin qui n’est peut-être pas un facile à vivre ?
    • Les reproducteurs qui pour une partie de jambes en l’air ont mal amorcé la vie de leur descendance et compliqué la tâche à d’autres ?

    Perso il m’est impossible de porter un jugement généraliste sur ces cas de désadoptions. Il me parait bien compliqué de désigner un responsable sans faire du cas par cas.


  • VDS

    Quel que soit le responsable, l’enfant adopté est tout de même considéré comme un objet ce qui ne va déjà pas.


  • VDS

    Vidéo éclairante sur le phénomène.



  • J’ai vu un extrait de septs à huit sur facebook. J’étais mal à l’aise. Je veux adopter ses gosses vraiment c’est horrible. On les fait défiler comme des bêtes de foires. Certains sont déjà des ados…Et on déjà été desatopté. Heureusement qu’on a pas ça en France. (Et encore possible que ce soit caché ). A la limite ses familles se proposent en famille d’accueil pas en parents. C’est malsain et presque raciste dans certains cas. Beurk.


  • le Club des anti-groupes

    @madarjeen c’est quand j’ai essayé de vendre mon fils c’est ça ?
    J’avais dit que là bas au moins on pouvait ramener les enfants là où on les avait trouvé si on en voulait plus :sleep:

    le un des problèmes là bas c’est que beaucoup de gens n’adoptent pas par bonté d’âme pour aider les tits n’enfants, mais pour toucher les aides qui en découlent.
    Les gamins ne sont ni plus ni moins que des objets permettant d’avoir un revenu, donc ils sont remplaçables et échangeables, comme des objets.



  • Je kiffe les USA, tout est possible là-bas, un jour on pourra acheter un enfant à côté du rayon où l’on achète des armes à feu :wiiii:



  • @prostipute a dit dans Les “désadoptés”: aux États-Unis, les parents peuvent rendre un enfant adopté :

    Je kiffe les USA, tout est possible là-bas, un jour on pourra acheter un enfant à côté du rayon où l’on achète des armes à feu :wiiii:

    En ce moment Jiji Rousseau fait des promo sur ses rejetons. :trollface:



  • Ce pays m’étonnera toujours.

    Essayez juste d’imaginer les conséquences psychologiques pour le gamin rejeté.



  • @beanobecher a dit dans Les “désadoptés”: aux États-Unis, les parents peuvent rendre un enfant adopté :

    @prostipute a dit dans Les “désadoptés”: aux États-Unis, les parents peuvent rendre un enfant adopté :

    Je kiffe les USA, tout est possible là-bas, un jour on pourra acheter un enfant à côté du rayon où l’on achète des armes à feu :wiiii:

    En ce moment Jiji Rousseau fait des promo sur ses rejetons. :trollface:

    On taillade pas mon Jiji comme ça è_é



  • @le-periannath a dit dans Les “désadoptés”: aux États-Unis, les parents peuvent rendre un enfant adopté :

    Tu crois ? Si c’est le cas, j’attend toujours la libre circulation des armes en France, ainsi que la non-rémunération des congés mater (feignasses de pondeuses :sleep:).

    Remarque qui ne repose sur rien d’autre que des clichés étant donné qu’aux USA les législations sur le port et l’acquisition d’armes à feu diffèrent beaucoup suivant les états, et que le principe du second amendement est interprétée de façon assez libre par ceux-ci.
    Dans certains états, les armes sont presque hors de portée des citoyens, soumises à une réglementation aussi stricte qu’en France, dans d’autres, tu peux acheter ton M-16 en grande surface, puis te balader avec en bandoulière façon colon israélien, tu ne risques rien d’autre qu’un contrôle de routine de la part des flics.



  • @Carcha ils n’ont pas notre mentalité “latine”.
    Sont plus “pratique”.
    Genre le toubib qui te sort les statistiques de réussite du traitement qu’il te propose et qui "franchement si vous refusez ce traitement ça ne changera pas grand chose mais vous partirez en ayant fait une bonne action de pas avoir contribué à des dépenses de santé qui pourraient être utiles à ceux qui ont plusse de chances que vous de s’en sortir ". Et le patient d’opiner.
    Les toubibs publient leurs Stats…

    Efficacité chiffrée
    Logique
    Les enfants s’adaptent
    Tout le monde s’adapte

    Sauf qu’on peut s’adapter à tout, ce qui n’est pas un gage de “c’est ok”.

    Oui c’est un autre monde


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.