Les (dégoutants) films Ghibli



  • J’aime pas la culture nippone, ça m’a jamais passionné. Okay y ont eu les samouraïs, mais nous aussi on a eu des chevaliers, et tout aussi badass ! Okay y ont crée Mario, Sonic, et quasiment toutes les légendes du jeu vidéo ; mais les jeux occidentaux n’ont rien à leur envier, loin de là même puisque les jeux japonais ne tiennent quasiment plus la route face à la concurrence occidentale. Mais alors, pourquoi parler des films du studio d’animation Ghibli ? Ben pask’on m’a dit que c’était sublime, profond, extrêmement bien animé… Bref, la crème de la crème niveau animation. Mais mon opinion là-dessus n’est pas aussi radicale, et il me fallait vous la partager. Ces films ont vraiment des messages malsains, des situations plus que limites, et si Freud avait pu les visionner, il n’aurait pas eu à baser ses réflexions sur des cas cliniques…

    Attention, énorme risque de spoil !

    1.) Le Château dans le ciel (1986)

    Résumé : Un avion se fait attaquer en plein vol, une fille tombe et survit à sa chute grâce à son collier magique. Elle se fait recueillir par des pauvres et se fait harceler par des escadrons de la mort qui veulent son bijou. Course-poursuite sur course-poursuite, elle va finir par comprendre que son collier sert à activer la technologie d’un peuple disparu. Les méchants veulent faire le mal avec, mais elle naon, donc les méchants meurent à la fin et voilà.

    Bon déjà le château dans le ciel se nomme « Laputa », je ne m’étendrai même pas là-dessus. Le film consiste, comme je l’ai dit, en une course-poursuite entre des enfants (dont une fillette de dix ans) et des adultes voulant les capturer… Bien sûr il faut voir le sous-texte, la symbolique,la signification freudienne de tout ce merdier; on assiste alors avec horreur à un film où une petite fille tente d’échapper à des pédophiles qui veulent la séquestrer et la violer. Le pire étant que la petite fille se fait même attraper par une bande de pirates qui la séquestrent sur un dirigeable, la forcent à travailler pour eux, et qui en plus de ça la draguent honteusement (à base de « tu es jolie toha »). MON DIEU !

    text alternatif
    « Prends mon cadeau petite fille, promis, je ne te violerai pas »

    2.) Mon voisin Totoro (1988)

    Résumé : Un prof emménage avec ses deux petites filles dans un village paumé du Japon. Une fois parti au travail, ses filles se baladent et rencontrent d’énormes bestioles (un gros ours-panda et un chat-bus).

    Vous avez trouvé ce résumé bien court ? Cey normal, paske y’a absolument AUCUNE histoire dans ce film. Aucune intrigue, aucun enjeu, aucune évolution des protagonistes, nada, que dalle ! Le film ne fait que nous montrer des scènes incestueuses (papa qui prend son bain avec ses deux petites filles, en train de les caresser savonner dans la moiteur de la salle de bain), des scènes érotiques à la symbolique très forte (petite fille qui vient dormir avec le totoro adulte, avec un fondu au noir et une ellipse temporelle plus que signifiants…), de la pédopornographie symbolique (la petite fille qui rentre littéralement dans le chat, ce dernier se permet même de ronronner de plaisir). Et puis merde quoha, regardez donc cette horreur :

    text alternatif

    Deux jeunes filles qui montrent leurs fesses à des animaux terrorisés par leur propre érection

    3.) Le tombeau des lucioles

    Résumé : Deux enfants (un garçon et sa petite sœur) essaient de survivre pendant la guerre, mais finissent pas mourir de faim

    Ouais ben on peut pas faire plus court je suppose. Le film consiste à voir des enfants en train de s’affamer dans l’indifférence générale, super ! Bien sûr les enfants ne font rien d’intelligent (le grand frère n’essaie même pas d’aller travailler et préfère voler les voisins), et causent leur propre perte. Affamée, l’insupportable gamine finit donc par manger des cailloux et en meurt… Le garçon devient SDF et meurt également… Et ce n’est même pas encore le capitalisme !

    text alternatif
    Le Japon de 1945 : si vous êtes heureux et souriants, c’est que vous êtes morts ou prêts à l’être

    4.) Kiki la petite sorcière (1989)

    Résumé : Une petite fille de dix ans (toujours le même âge tiens) doit, pour valider son statut de sorcière, s’installer dans une ville, toute seule.

    Laisser une gamine partir toute seule, sans aide, sans logement ni rien, tout ça pour qu’elle devienne une vraie femme (signification sous-jacente), le message est moyen. La petite fille se fait exploiter par la personne qui la loge, et se fait même abandonner par son chat, c’est-à-dire son seul et unique ami, elle connaît le doute, la tristesse et la dépression ; elle en perd même ses pouvoirs, cey dire.

    text alternatif
    « Dégage, j’ai une famille maintenant, tey plus rien pour moha, tu n’intéresses personne, suicide toha ! »

    5.) Princesse Mononoké (1997)

    Résumé : Le prince d’un village est maudit par un démon, il part chercher son salut dans une autre contrée et se retrouve au milieu d’une guerre entre des sangliers géants, des mineurs exploités par une despote, et des samouraïs brigands.

    Film aux allusions sexuelles persistantes ! Pour maudire le héros, le démon lui éjacule littéralement dessus, le contaminant de sa semence ! Les hommes essaient littéralement de violer la nature (ce sont des mineurs je rappelle) et quand celle-ci se défend, ils essaient carrément de la détruire, rien que ça. La princesse (humaine) se considère littéralement comme un loup, chevauche (houhou) des loups géants, et semble avoir développé un sérieux complexe d’Electre (relation ambiguë avec sa mère-louve) ; et semble également transgenre (devrait-on dire transespèce) puisqu’elle veut pécho le héros. Les sangliers qui développent des tentacules (#Japon, #problèmepsychologique) qui leur procure un véritable orgasme (en hurlant, en étant tout raide… vous comprenez l’allusion ou pas?). Les relations on ne peut plus ambiguës entre les humains et les animaux (qui sont mis sur le même plan, d’égal à égal), le dieu de la nature qui étale sa semence sur la terre pour faire repousser la végétation, et également sur les hommes pour… Enfin vous voyez !

    text alternatif
    « Desolay j’te kiffe bien mais pas assez, tey qu’un homme et lui cey MON loup »

    5.) Le voyage de Chihiro (2001)

    Résumé : Une petite fille devient esclave dans une maison close

    Et je déconne pas cey vraiment ça : travail des enfants, monstre qui engloutit littéralement d’autres personnes (« viens en moha jeune enfant »), prostitution… Le pire cey que y’a tout plein de bestioles différentes, ça veut dire que cey une maison close inter-espèce, ignoble !

    text alternatif
    La première version porno de pacman qui cherche à mettre des enfants à l’intérieur de lui

    Oh on pourrait continuer bien plus encore, les films des studios Ghibli sont malsains et dégueulasses ! Les enfants sont sans cesse mis en relation avec des adultes, les sous-entendus sont explicitement d’ordre sexuels, incestueux, pédophiles, zoophiles (la petite fille qui couche avec totoro, sérieux quoha). Bon les disney sont également remplis de sous-texte, mais là cey une mine d’or pour n’importe quelle personne sensible aux théories freudiennes ! Et ne me dites pas que j’invente ou que j’ai l’esprit tordu, hein, cey trop facile !



  • C’est justement parce que c’est si malsain que t’aimes regarder les films de Miyazaki ! :pervers:


  • Le Club des Jeunes

    Putain, t’as évolué en Ségolène Royal ! é_è


  • Le Club des Jeunes

    “Bon déjà le château dans le ciel se nomme « Laputa », je ne m’étendrai même pas là-dessus.” 😂



  • @egon a dit dans Les (dégoutants) films Ghibli :

    C’est justement parce que c’est si malsain que t’aimes regarder les films de Miyazaki ! :pervers:

    Cey paske je suis malsain que j’aime ça :wiiii:

    @BeanoBecher Ségo elle a raison de condamner ce qui est malsain et dégueulasse è_é



  • @Prostipute Et t’en penses quoi du Vent se lève et de Nausicaa ? :siffle:


  • Le Club des Jeunes

    @prostipute a dit dans Les (dégoutants) films Ghibli :

    @egon a dit dans Les (dégoutants) films Ghibli :

    C’est justement parce que c’est si malsain que t’aimes regarder les films de Miyazaki ! :pervers:

    Cey paske je suis malsain que j’aime ça :wiiii:

    @BeanoBecher Ségo elle a raison de condamner ce qui est malsain et dégueulasse è_é

    T’aime bien le Roman de la Rose ? è_é C’est un truc qu’elle vantait, VANTAIT, et pourtant c’est encore plus malsain que ton Miyazaki.


  • Le Club des Jeunes

    @prostipute a dit dans Les (dégoutants) films Ghibli :

    @egon a dit dans Les (dégoutants) films Ghibli :

    C’est justement parce que c’est si malsain que t’aimes regarder les films de Miyazaki ! :pervers:

    Cey paske je suis malsain que j’aime ça :wiiii:

    @BeanoBecher Ségo elle a raison de condamner ce qui est malsain et dégueulasse è_é

    De toute façon quand on fait des galoches à un flamby on peut pas être pourvu de raison. è_é



  • T’es perché



  • @prostipute a dit dans Les (dégoutants) films Ghibli :

    et semble également transgenre (devrait-on dire transespèce) puisqu’elle veut pécho le héros.

    Ca ne serait pas plutôt de la… zoophilie inversée ? (puisque tu dis qu’elle se considèrent comme un loup).
    Etre “transespèce”, ça serait justement de se considérer comme un loup. Rien à voir avec une quelconque attirance amoureuse ou sexuelle.

    Et sinon, je n’ai vu que le voyage de Chihiro.
    J’avoue que je ne sais pas quoi en penser… Perso je n’aime pas trop les trucs… “poétiques”, “contemplatifs”, ce genre de trucs. Il me faut une histoire concrète.



  • @Sylareen À part Mon Voisin Totoro, les autres films cités ont du contenu quand même. Et puis surtout, ils sont pas mal engagés (Nausicaa, La Princesse Mononoké qui sont à fond écolos, Le Tombeau des Lucioles qui dénonce la guerre…).


  • Admin

    Le tombeau des Lucioles est aussi une histoire autobiographique.


  • Le Club des Jeunes

    Je n’ai vu que le voyage de Chihiro aussi, mais j’aimerai bien voir le Tombeau des Lucioles et la sorcière Kiki en prio’.



  • @beanobecher KIKI la sorcière c’est grave cool. Chichiro est très beau aussi. Totoro bof sans plus. Sinon j’ai aussi vu le château ambulant et le château dans le ciel.
    Et Panda petit panda :wiiii: (c’est un pré ghibli sans scénario mais c’est trop chou)!


  • Community Manager

    Qui dit que Le Château dans le ciel n’est pas le meilleur des Ghibli ne mérite pas que j’y prête attention 😚



  • @beanobecher Ah bah y’a au moins un domaine concernant le Japon que l’on connaît mieux que toi n’alors. (a)



  • @honey C’est pas mon favori. :siffle:


  • Community Manager

    @egon J’espère que tu vas perdre le BT des séries.



  • @Honey Mais tey méchant. é_è


  • Le Club des Jeunes

    Ouais ça sera toujours plus propre que Boku no Pico