La disparition de Noel : votre opinion a ce sujet.



  • Le père noël 🙂

    Ici on respecte la tradition.
    La tradition est la croyance du père noël, et nous avons opté pour le respect de cette tradition de la magie de noël. De ne pas trahir de secret.
    J’invite les parents à aller jeter un œil sur “le bouton rouge” et passer commande vers avril.
    Ils recevront un livre très bien fait à lire avec l’enfant, qui explique noël et la tradition, et le père noël, accompagné d’un bouton rouge.
    Celui ci est offert à l’enfant (et cousu où il souhaite ou gardé précieusement) et le rend digne d’entrer dans le groupe des personnes dignes de confiance qui savent/peuvent garder un grand secret et perpétuer une tradition.
    .
    Je pense commander ce bouton rouge un jour.
    Mais comme je crois moi même au père noël, je suis pas pressée.
    .
    Je sais bien que beaucoup n’y croit plus.
    Mais j’ai le droit d’y croire et j’en profite 🙂
    .
    J’ajoute : nous avions aussi dans l’idée de ne pas respecter cette tradition. Une certaine réalité nous a fait opter pour l’inverse. Sans regret.
    Quand je dis une certaine réalité je fais allusion au monde des petits, temps de tous les possibles, temps de la créativité car temps de l’imaginaire (doudou qui a froid/mal/faim ou qui est malade/joyeux/fatigué/en colère, comme tous les personnages de jeu ; jouer à la marchande, le restaurant, le cuisinier, le soldat “on disait que…” ; etc).
    .
    Ici c’est le père noël qui choisit les cadeaux. Les enfants font une liste, mais les cadeaux ne correspondent pas à la liste, sauf un. La surprise est toujours au rendez-vous 🙂



  • Vous parlez du père Noël et de la petite souris, mais St Nicolas vous le laissez de côté ?

    Sinon moi j’étais contente que mes parents jouent le jeu, j’étais contente le soir de laisser une carotte et un verre d’eau sur la table pour St Nicolas et son âne :lol: j’étais contente de voir les cadeaux au pied du sapin. Pour la petite souris j’étais même bien trop impatiente qu’elle passe pour la première fois. Je devais avoir 6/7 ans ma première dent balançait et je voulais tellement que la petite souris passe que dans ma chambre à l’aide d’une jambe d’un poney en plastique je l’ai fait tomber :lol: le matin j’ai été déçu, j’avais eu droit qu’à un Twix (ma mère avait surement rien sur elle :hihi:), la deuxième fois j’avais eu des sous j’étais plus contente :mred:

    Après j’ai rapidement su que quelque chose clochait, je comprenais pas pourquoi il y avait des pères Noël (ou St Nic) partout dans les magains, même si on me disait que certains étaient là pour l’aider je trouvais ça trop chelou. Un matin après le passage de St Nicolas, il avait laissé une lettre avec mon cadeau (un château de Sailor-Moon :wiiii:) me disait qu’il fallait être gentille blabla, j’avais grillé l’écriture de ma mère :lol:

    Après j’étais contente dêtre de de l’autre côté et de savoir alors que d’autres enfants non, enfin bref j’ai autant apprécié la période de “mensonges” que la découverte.



  • @super-dupont a dit dans La disparition de Noel : votre opinion a ce sujet. :

    Chacun fait comme il veut. Mais j’avoue que face à la pression sociale qui voudrait qu’un enfant de moins de 6 ans normalement constitué doit croire au père noël, je n’ai pas lutté. C’est beaucoup plus aisé de dire à un enfant que Dieu n’existe pas alors que le Père Noël c’est presqu’un sacrilège. Il faut passer son temps à expliquer aux grands parents, à l’école et surtout lui dire qu’il doit garder le secret de la supercherie pour ne pas s’attirer les foudres des autres enfants :ahah:

    oui voilà moi c’est ce point qui me fait hésiter
    si mon enfant vend la mèche j’ai plus qu’à le changer d’école xD


Log in to reply