15 octobre : Arrow (8x01) 📺
15 octobre : The Purge (2x01) 📺

L'ogre Amazon use et abuse



  • ihKNwSV.jpg

    Jeff Bezos, PDG d’Amazon® et pape de la conso en ligne.


    [12/17] Après la planque, l’évasion, l’optimisation fiscale, les conditions d’emploi quasi esclavagistes et la délation entre collègues de la boîte du milliardaire Jeff Bezos :

    Bercy assigne Amazon® en justice à hauteur de 10M€ pour abus de pratiques dominantes et abusives sur ses fournisseurs suite à une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), même si ça équivaut à un simple PV pour défaut de paiement de stationnement.

    http://www.leparisien.fr/economie/bruno-le-maire-assigne-amazon-en-justice-18-12-2017-7458921.php

    En effet, Amazon® leur colle une pression infernale en leur imposant des délais de livraison de plus en plus courts, des alignements tarifaires tirés à la baisse et autres génuflexions, sans quoi ils sont bannis sur simple notification immédiate comme dicté dans le contrat.

    Ce sont souvent des TPE/PME qui morflent et qui déposent leur bilan (ce qui rappelle la même domination de la “grande” distribution dans les secteurs de l’agriculture et de l’élevage).

    Et dans le même temps, c’est le personnel de ces boîtes - patrons comme employés - qui souffrent de stress, de burn-outs voire poussés au suicide (alors qu’ils sont eux-mêmes des clients d’Amazon® pressés et des “clients rois” qui exigent d’être livrés chez eux en 24h, cherchez le paradoxe…)

    Lâchez vos coms, vidéos et liens sur les pratiques du tyran Amazon® de la vente en ligne.



  • Et pour qui demanderait à Jeff Bezos :

    “Mais pourquoi Amazon® fait ça ? Et si demain vous n’aviez plus de fournisseurs après les avoir étranglés ?”

    Il répondra :

    “C’est pas grave, il y en aura toujours pour accepter nos conditions sans réchigner quitte à souffrir. C’est la dure loi de la jungle et du darwinisme. Je suis pragmatique” .

    Mais euuuh… :

    “Quoi mais euuuh ? Je fais du business à court terme, tant que ça me rapporte je joue. Après je verrai bien… j’exploiterai autre chose de ce qu’il reste.”


  • Admin

    Voici un extrait d’un mail reçu peu de temps après ma dernière commande chez un vendeur tiers chez Amazon :

    Étant donné que votre commande a été préparée et expédiée par Amazon, s’il y a un dommage ou un délai lors de la livraison, vous pouvez nous contacter ou contacter le Service Client Amazon qui peut répondre à toutes vos interrogations au sujet de cette commande et de la livraison.

    Ma commande a effectivement mis plus longtemps à arriver que prévue, certainement à cause de tout ce qu’il y a à gérer comme envois en ce moment.
    J’imagine que le vendeur a déjà eu des retours de mécontents pour envoyer ce type de message.



  • Il y a des types qui n’ont peur de rien dans la Vie. Un peu comme Hitler et ses alliés face à des centaines de millions d’ennemis.


  • Admin

    text alternatif

    Il a été rapide celui-là. :mpurple:



  • @ratonhnhakéton a dit dans L'ogre Amazon use et abuse :

    Voici un extrait d’un mail reçu peu de temps après ma dernière commande chez un vendeur tiers chez Amazon :

    Étant donné que votre commande a été préparée et expédiée par Amazon, s’il y a un dommage ou un délai lors de la livraison, vous pouvez nous contacter ou contacter le Service Client Amazon qui peut répondre à toutes vos interrogations au sujet de cette commande et de la livraison.

    Ma commande a effectivement mis plus longtemps à arriver que prévue, certainement à cause de tout ce qu’il y a à gérer comme envois en ce moment.
    J’imagine que le vendeur a déjà eu des retours de mécontents pour envoyer ce type de message.

    Moi, je m’en fiche qu’une commande arrive en 2, 3, 4 jours ou plus. Rien ne presse, c’est pas vital. Sinon je m’y prends à l’avance.

    Par exemple, avant les ventes en ligne si j’avais envie d’un bouquin et qu’il n’était pas dispo en librairie, je le commandais et j’attendais tranquilou une semaine parfois sans me plaindre, trépigner et me rouler par terre. Et le plaisir n’en était que plus intense à réception.

    Parce que faut voir les préjudices que cause cette escalade concurrentielle au “tout tout de suite maintenant” et les répercussions inhumaines qu’elle inflige à tous les niveaux de la logistique.



  • [Un peu de science fiction. Quoique…]

    Le souhait ultime d’Amazon® : nous expédier des choses que nous n’avons pas commandées, mais dont il sait qu’elle vont nous plaire (en partenariat avec notre histo et Google) + prélèvement auto sur compte carte CB.



  • En parlant d’envoi de choses non commandées, j’avais commandé un ensemble de 3 valises sur Amazon, à la réception, soit Amazon s’est gouré et m’en a envoyé deux ensembles de 3 valises, soit le livreur est prophète de l’achat en ligne et multiplie les valises comme Jésus les pains. :hum:



  • Et puis les acheminer en 24h chrono à partir dépôts situés à l’autre bout de la planète, dans des pays où la législation commerciale, fiscale et du travail qui-fait-chier-et-qui-entrave est quasi inexistante, sur des cargos-fasts qui consomment 1 tonne de fuel lourd/kilomètre. Le rêve…



  • En Allemagne les retours gratuits des produits amazon ont été interdits par la loi. Ça n’a eu aucun impacte.



  • Impact sur quoi ?



  • @aurel Sur la baisse d’utilisation d’amazon et inciter les gens à aller acheter dans un commerce en dur. Au final Amazon gagne encore plus qu’avant, sans augmenter ses coûts de fonctionnement. Du protectionnisme libéral, il faut être allemand pour inventer ce genre de chose.



  • Le truc est que le commerce en ligne est bien pratique et bien implanté dans les usages, même si c’est au détriment des enseignes ayant pignon sur rue avec plus de charges immobilières notamment. Il va pourtant falloir faire avec.

    Le hic est que la rapidité induite par la technologie n’est pas en phase avec celle de l’humain (producteurs, fournisseurs, piqueurs, prestataires dont livreurs, etc) d’où la souffrance qu’elle inflige.

    Et Amazon s’en branle bien de cet aspect, il tire sur la corde à fond jusqu’où c’est possible. Son rêve serait une automatisation totale de toute la chaîne (sans aucune intervention humaine donc), y compris la fabrication de tous les produits qu’il vend si seulement il pouvait s’en charger lui-même, hors c’est pas encore possible.



  • D’ailleurs c’est pas nouveau. Ça a commencé avec la révolution industrielle et le fordisme. Voir Charlot dans Les temps modernes qui cavale après les boulons avec sa clé se laissant emporter dans les rouages… Avec la révolution numérique, c’est la même chose avec un niveau d’accélération supérieur.



  • @aurel T’as tout dit ou presque, j’te ferais limite un calin si je t’avais en face de moha :wiiii:

    Bon alley, j’peux pas m’empêcher de rajouter mon grain de sel (spéciale dédicace). Ces conditions sont extrêmes chez Amazon, mais ce n’est pas le propre de cette entreprise, l’ensemble des entreprises fonctionne comme ça, avec des cadences infernales, une gestion du personnel (je refuse de parler de “ressources humaines”) proche du harcèlement… Le pire c’est que les patrons comme les salariés souffrent de ces tares, mais tout le monde continue à les appliquer.

    Moha qui bosse en fast food, ça envoie du lourd aussi niveau condition de travail, mais j’vais à mon rythme, quitte à me faire engueuler comme un chien, il est hors de question que je me ruine la santé pour un taf à la con. Le problème cey que beaucoup de salariés ne pensent pas de cette manière et sont complètement asservis, car leur boulot est nécessaire à la survie de leur famille (moha j’ai Egon au cas où :hehe: ).



  • Je sais bien que ça concerne tout un ensemble d’entreprises, le cas Amazon® me sert juste d’exemple parmi ce qui se fait de pire. Et puis l’actu a fait que je l’ai choisi.



  • Dans la même veine, il avait une pub Renault l’an dernier qui m’avait foutue super mal à l’aise (je l’avais postée je ne sais plus où).

    On voyait un type peinard sur son canapé qui choisissait sur sa tablette les pièces à remplacer sur sa caisse. Et en split d’écran, le mec de l’atelier qui se mettait aussitôt à exécution.

    Sauf que… le client changeait sans cesse d’avis avec son doigt sans se soucier de ce qui se passait là-bas. Du coup, le réparateur courait dans tous les sens, agité comme un robot dingue.

    Une fois terminée sa danse de Saint-Guy, il affichait un large sourire et le client aussi. Tout est bien qui finit bien quoha ?

    (tout ça pour illustrer le déphasage techno/humain limite torture dont je causais plus haut)



  • Hey, d’où t’utilises mon quoha ? è_é



  • C’est pour me foutre de ta poire.



  • @aurel a dit dans L'ogre Amazon use et abuse :

    C’est pour me foutre de ta pohare.

    :fume: