Actuellement sur Le Reboot :

🎮 :
13 novembre → : Spyro Reignited Trilogy
16 novembre → : Pokémon Let’s Go, Pikachu/Évoli
📽 :
14 novembre → : Les Animaux fantastiques : Les Crimes de Grindelwald
🎲 :
→ 15 novembre : Jeu : Angéliquement démoniaque

Groupe C


  • Admin

    Voici le topic pour discuter du Groupe C de la Coupe du Monde de football 2018.
    Fiches techniques des équipes, préparation du Mondial (matchs amicaux, joueurs, etc), déroulement de la compétition, ici est l’endroit pour discuter de ces 4 équipes ! A savoir :

    🇫🇷 France
    🇦🇺 Australie
    🇵🇪 Pérou
    🇩🇰 Danemark


    Calendrier des matches (heure francaise)

    🇫🇷 France - Australie 🇦🇺
    16 Juin, 12h @ Kazan

    🇵🇪 Pérou - Danemark 🇩🇰
    16 Juin, 18h @ Saransk

    🇩🇰 Danemark - Australie 🇦🇺
    21 Juin, 14h @ Samara

    🇫🇷 France - Pérou 🇵🇪
    21 Juin, 17h @ Iekaterinbourg

    🇩🇰 Danemark - France 🇫🇷
    26 Juin, 16h @ Moscou Loujniki

    🇦🇺 Australie - Pérou 🇵🇪
    26 Juin, 16h @ Sotchi


  • Admin

    🇫🇷 🇫🇷 🇫🇷 FRANCE 🇫🇷 🇫🇷 🇫🇷

    Participation : 15e
    Meilleure performance : vainqueur en 1998
    Précédente coupe du monde : quarts de finale (éliminée par l’Allemagne)

    La côte moyenne pour une victoire finale : 5,9

    Classement FIFA lors du tirage au sort : 9e
    Classement ELO lors du tirage au sort : 5e


    Le parcours qualificatif
    Placée dans un groupe piégeux avec les Pays-Bas, la Suède et la Bulgarie, l’équipe de France, récente vice-championne d’Europe, débute par un match nul décevant en Biélorussie. Fort heureusement la France reprendra du poil de la bête et enchaînera ensuite les victoires pour terminer en tête du groupe et se qualifier. Malgré une issue très favorable, les Bleus se montrent tout de même très friables (voire ridicules) plusieurs fois au cours de cette campagne, perdant contre la Suède sur un but gag, puis restant surprenamment impuissant contre le modeste Luxembourg (0-0). Les matchs amicaux, quant à eux, sont globalement réussis (victoires contre l’Angleterre, l’Italie, le Paraguay et le Pays de Galles) malgré une défaite à domicile contre l’Espagne.


    L’équipe

    Sélectionneur
    Didier Deschamps 🇫🇷

    Gardiens
    Hugo Lloris (Tottenham Hotspur 🇬🇧)
    Steve Mandanda (Marseille 🇫🇷)
    Alphonse Areola (Paris SG 🇫🇷)

    Defenseurs
    Djibril Sidibé (Monaco 🇫🇷)
    Benjamin Mendy (Manchester City 🇬🇧)
    Raphael Varane (Real Madrid 🇪🇸)
    Samuel Umtiti (FC Barcelone 🇪🇸)
    Adil Rami (Marseille 🇫🇷)
    Lucas Hernandez (Atletico Madrid 🇪🇸)
    Presnel Kimpembe (Paris SG 🇫🇷)
    Benjamin Pavard (VfB Stuttgart 🇩🇪)

    Milieux
    Paul Pogba (Manchester United 🇬🇧)
    Ngolo Kanté (Chelsea 🇬🇧)
    Blaise Matuidi (Juventus Turin 🇮🇹)
    Corentin Tolisso (Bayern Munich 🇩🇪)
    Thomas Lemar (Monaco 🇫🇷)
    Steven Nzonzi (FC Séville 🇪🇸)

    Attaquants
    Antoine Griezmann (Atlético Madrid 🇪🇸)
    Olivier Giroud (Chelsea 🇬🇧)
    Kylian Mbappé (Paris SG 🇫🇷)
    Nabil Fekir (Lyon 🇫🇷)
    Ousmane Dembélé (FC Barcelone 🇪🇸)
    Florian Thauvin (Marseille 🇫🇷)


  • Admin

    🇦🇺 🇦🇺 🇦🇺 AUSTRALIE 🇦🇺 🇦🇺 🇦🇺

    Participation : 5e
    Meilleure performance : 1/8 de finale en 2006
    Précédente coupe du monde : 1er tour (dernier du groupe B derrière Pays-Bas, Chili et Espagne)

    La côte moyenne pour une victoire finale : 234

    Classement FIFA lors du tirage au sort : 39e
    Classement ELO lors du tirage au sort : 33e


    Le parcours qualificatif
    Comme la plupart des équipes de la zone Asie, l’Australie n’a aucun problème pour s’extirper d’un 2e tour simple, laissant tout de même une défaite en Jordanie sur le chemin. Au troisième tour, c’est nettement plus délicat. Gérant parfaitement à domicile (13 points sur 15 possibles), l’Australie est en galère à l’extérieur et n’ira gagner qu’aux Emirats Arabes Unis, pondant des matches nuls partout ailleurs (et une défaite au Japon). Pour deux buts au goal average, l’Australie termine 3e derrière l’Arabie Saoudite et doit donc passer par le chemin de croix des barrages. Un premier barrage contre la Syrie, 1-1 à l’aller, 1-1 au retour après 90 minutes, c’est le vétéran Tim Cahill qui libère les Socceroos durant la prolongation. L’ultime barrage contre le Honduras ne sera pas moins tendu : il faut attendre la 54e minute du match retour pour voir un but, et l’Australie l’emporter 3-1 grâce à deux pénalties. Ouf, c’est enfin terminé, l’Australie disputera le mondial !


    L’équipe

    Sélectionneur
    Bert van Marwijk 🇳🇱

    Gardiens
    Matthew Ryan (Brighton & Hove Albion 🇬🇧)
    Brad Jones (Feyennord 🇳🇱)
    Danny Vukovic (Genk 🇧🇪)

    Defenseurs
    Milos Degenek (Yokohama Marinos 🇯🇵)
    Trent Sainsbury (Grasshoppers Zurich 🇨🇭)
    Josh Risdon (Western Sydney Wanderers 🇦🇺)
    Aziz Behich (Bursaspor 🇹🇷)
    Matthew Jurman (Suwon Bluewings 🇰🇷)
    James Meredith (Millwall 🇬🇧, D2)

    Milieux
    Mile Jedinak (Aston Villa 🇬🇧, D2)
    Mark Milligan (Al-Ahli 🇸🇦)
    Aaron Mooy (Huddersfield Town 🇬🇧)
    Massimo Luongo (Queens Park Rangers 🇬🇧, D2)
    Jackson Irvine (Hull City 🇬🇧, D2)
    Tom Rogic (Celtic Glasgow 🇬🇧)
    Robbie Kruse (VfL Bochum 🇩🇪, D2)

    Attaquants
    Tim Cahill (Millwall 🇬🇧, D2)
    Matthew Leckie (Hertha Berlin 🇩🇪)
    Tomi Juric (Lucerne 🇨🇭)
    Jamie Maclaren (Hibernian 🇬🇧)
    Andrew Nabbout (Urawa Red Diamonds 🇯🇵)
    Dimitri Petratos (Newcastle Jets 🇦🇺)
    Daniel Arzani (Melbourne City 🇦🇺)


  • Admin

    🇵🇪 🇵🇪 🇵🇪 PEROU 🇵🇪 🇵🇪 🇵🇪

    Participation : 5e
    Meilleure performance : 1/4 de finale en 1970
    Précédente coupe du monde : non qualifiée (premiere qualif depuis 1982)

    La côte moyenne pour une victoire finale : 192

    Classement FIFA lors du tirage au sort : 11e
    Classement ELO lors du tirage au sort : 12e


    Le parcours qualificatif
    En marge des qualifs, en 2015 et 2016, le Pérou réalise deux splendides éditions de la Copa América : 3e d’abord, puis 1/4 de finaliste après avoir battu le Brésil. En qualifs, longtemps très mal barré (4 points après 6 journées), les Péruviens vont s’envoler et, surtout, terminer en trombe (3 victoires et 2 nuls) en tenant en échec l’Argentine et la Colombie. Sur la ligne d’arrivée, le Pérou obtient une 5e place inespérée, synonyme de barrages, coiffant le Chili au poteau, à la différence de buts. Le barrage contre la Nouvelle-Zélande sera fermé au match aller (0-0), puis les sud-américains dominent le retour (2-0) et se qualifient pour la phase finale pour la première fois depuis 36 ans


    L’équipe

    Sélectionneur
    Ricardo Gareca 🇦🇷

    Gardiens
    Pedro Gallese (Veracruz 🇲🇽)
    José Carvallo (UT Cajamarca 🇵🇪)
    Carlos Caceda (Deportivo Municipal 🇵🇪)

    Defenseurs
    Alberto Rodriguez (Sporting Cristal 🇵🇪)
    Aldo Corzo (Universitario 🇵🇪)
    Anderson Santamaria (Puebla 🇲🇽)
    Nilson Loyola (Melgar 🇵🇪)
    Miguel Trauco (Flamengo 🇧🇷)
    Christian Ramos (Veracruz 🇲🇽)
    Luis Advincula (Lobos BUAP 🇲🇽)
    Miguel Araujo (Alianza Lima 🇵🇪)

    Milieux
    Christian Cueva (Sao Paulo FC 🇧🇷)
    Renato Tapia (Feyennord Rotterdam 🇳🇱)
    Wilder Cartagena (Veracruz 🇲🇽)
    Yoshimar Yotun (Orlando City 🇺🇸)
    Edison Flores (Aalborg BK 🇩🇰)
    Pedro Aquino (Lobos BUAP 🇲🇽)

    Attaquants
    Jefferson Farfan (Lokomotiv Moscou 🇷🇺)
    André Carrillo (Watford 🇬🇧)
    Andy Polo (Portland Timbers 🇺🇸)
    Paolo Hurtado (Vitoria Guimaraes 🇵🇹)
    Paolo Guerrero (Flamengo 🇧🇷)
    Raul Ruidiaz (Monarcas Morelia 🇲🇽)


  • Admin

    🇩🇰 🇩🇰 🇩🇰 DANEMARK 🇩🇰 🇩🇰 🇩🇰

    Participation : 5e
    Meilleure performance : quart de finale en 1998
    Précédente coupe du monde : non qualifiée (premiere qualif depuis 2010)

    La côte moyenne pour une victoire finale : 80

    Classement FIFA lors du tirage au sort : 12e
    Classement ELO lors du tirage au sort : 19e


    Le parcours qualificatif
    Groupe délicat pour le Danemark qui fait face à la Pologne, la Roumanie, et l’imprévisible Monténégro. Et justement, ça commence mal avec deux défaites contre ces mêmes polonais et monténégrins. A la fin des matches aller, le Danemark n’a marqué que 7 points mais a de la chance : ses adversaires se sont tous laissés aller aussi. Et au retour, c’est le déclic. Le Danemark va alors atomiser la Pologne (4-0) et l’Arménie (4-1), puis venir à bout du Monténégro dans le match décisif (1-0). Terminant avec 20 points, le Danemark termine honorablement 2e derrière la Pologne (25) et devant le Monténégro (16). Tête de série des barrages, le Danemark doit alors se défaire de l’Irlande et rejoue le même couplet qu’en groupes : une première moitié laborieuse (0-0 à l’aller à domicile, l’Irlande ouvre le score au retour), puis les verrous sautent, et les danois écrasent les irlandais 5-1. La qualification est alors effective. Le Danemark a également tenu l’Allemagne en échec en match amical l’été dernier (1-1)


    L’équipe

    Sélectionneur
    Age Hareide 🇳🇴

    Gardiens
    Kasper Schmeichel (Leicester City 🇬🇧)
    Jonas Lössl (Huddersfield Town 🇬🇧)
    Frederik Ronnow (Brondby 🇩🇰)

    Defenseurs
    Simon Kjaer (FC Seville 🇪🇸)
    Andreas Christensen (Chelsea 🇬🇧)
    Mathias Jorgensen (Huddersfield Town 🇬🇧)
    Henrik Dalsgaard (Brentford 🇬🇧, D2)
    Jannik Vestergaard (Monchengladbach 🇩🇪)
    Jonas Knudsen (Ipswich Town 🇬🇧, D2)
    Jens Stryger Larsen (Udinese 🇮🇹)

    Milieux
    William Kvist (FC Copenhague 🇩🇰)
    Thomas Delaney (Werder Breme 🇩🇪)
    Christian Eriksen (Tottenham Hotspur 🇬🇧)
    Lukas Lerager (Bordeaux 🇫🇷)
    Lasse Schöne (Ajax Amsterdam 🇳🇱)
    Michael Krohn-Dehli (Deportivo La Corogne 🇪🇸)
    Pione Sisto (Celta Vigo 🇪🇸)

    Attaquants
    Viktor Fischer (FC Copenhague 🇩🇰)
    Nicolai Jorgensen (Feyennord Rotterdam 🇳🇱)
    Yussuf Poulsen (RB Leipzig 🇩🇪)
    Andreas Cornelius (Atalanta Bergame 🇮🇹)
    Martin Braithwaite (Bordeaux 🇫🇷)
    Kasper Dolberg (Ajax Amsterdam 🇳🇱)


  • Team

    Le groupe de la France easy pour pas changer, merci la technologie des boules chaudes :abba:



  • @lolly0608 a dit dans Coupe du monde de foot 2018 : Groupe C :

    Le groupe de la France easy pour pas changer, merci la technologie des boules chaudes :abba:

    C est un truc de ouf comment on a de la chance. Mais on est capable de faire de la merde.
    Par contre les horaires de match sont deg,
    Il sera difficile d être disponible pour les suivre.


  • Team

    @alex87 je sais bien qu’une année c’est l’Italie qui avait payé les frais et depuis je vois la main invisible toujours du côté de la France :mred:

    Ha oui pas les plus marrant, surtout à 10h :mred:


  • Admin

    Pour les horaires j’ai pu me tromper parfois, j’avais les heures locales sous les yeux donc j’ai fait -2h betement, mais y’a plusieurs fuseaux horaires :lecid: M’enfin du coup si je me suis trompé, le match sera encore plus tot qu’annoncé donc ca aide pas


  • Admin

    Quant au fait que le groupe soit facile pour la France, je dirais “oui mais…”. Je vois mal les Bleus buter sur l’Australie, mais on connait tellement peu le Pérou que ca sent un peu le traquenard quand meme


  • Community Manager

    Je crois pas qu’on sous-estime le Pérou, je crois qu’on sous-estime nos 3 adversaires. Je suis loin de penser que le groupe est facile, l’Australie a un fighting spirit à revendre que la France elle-même n’a peut-être pas, et l’armada offensive du Danemark je serais loin de la prendre à la légère.


  • Team

    Pour moi c’est le Danemark les plus dangereux. En tout cas par rapport à l Australie. J’ai pas assez pas Perou que pour les évaluer :mrgreen:


  • Admin

    Pas de bol pour le Pérou qui perd un de ses attaquants phares, Paolo Guerreiro, suspendu un an pour dopage :nerdz:
    Il était dans les 23 que j’ai posté, je change donc ca…


  • Community Manager

    Je suis plutôt content pour le Pérou qu’ils se soient qualifiés pour la CDM, mais s’ils l’ont fait avec un dopé dans leurs rangs il y aurait de quoi être mécontent pour les équipes battues et notamment pour le Chili premier éliminé.



  • Non, il s’est dopé avant le barrage face a la Nouvelle Zélande, il me semble.



  • Mon prono :

    1. France
    2. Danemark
    3. Pérou
    4. Australie

    Au passage super boulot @Suspi 👍


  • Community Manager

    @goldman Y a toutes les chances qu’il l’ait fait avant (et ne soyons pas dupes, y a aussi toutes les chances que beaucoup de sportifs le soient dans tous les sports individuels comme collectifs).



  • Osef, le foot cça n’intéresse que les beaufs plein de bière !



  • la France n’est pas mauvaise, je trouve qu’en ce moment ils ont plutôt une bonne équipe avec aussi pas mal de grand joueurs avec aussi pas mal de condition physique avec de belle vitesse de pointe etc… je pense que la france sera peut être dangereuse durant la coupe du monde




  • a prendre au second degré. ce mec ma surtout fait rire car je le trouve un peu à la masse mais j’ai connu dans le passé un mec plus normal qui faisait ça et curieusement ça marchait, la personne avait souvent raison à 80% mais pas toujours non plus