Le Théâtre



  • Un sujet pour parler de théâtre, de pièces que vous allez voir, que vous avez déjà vues, de performances d’acteurs, de vos propres performances si vous même jouez dans des pièces en amateur, voire en professionnel, d’auteurs dramatiques, etc…

    Tous les styles de théâtres sont les bienvenus, bien sûr !



  • Et je commence ! 😉

    "Kennedy"
    Au théâtre Royal du Parc (Bruxelles)

    Nous sommes dans la chambre du président John Fitzgerald Kennedy le soir de son anniversaire où Marilyn Monroe lui a chanté un incendiaire “Happy Birthday to You, Mister President”

    Celui là :

    Le président est avec son frère Robert, le ministre de la justice, qui l’engueule d’avoir invité Marilyn qui a montré à tout le pays, par son comportement quasiment indécent en direct à la télévision, qu’ils sont amants.

    Le président souffre atrocement du dos, attend le médecin qui doit lui faire une piqûre et son frère Robert fait la navette entre la chambre et les invités qui attendent le président.

    Sur ces entrefaites, une mystérieuse femme qui ressemble à Marilyn fait son apparition. Elle va parler avec le président, dont elle connait tout de la vie, ainsi qu’avec Robert. Elle va parler des Kennedy, du père, du grand frère Jack tué au combat en 1944 qui était programmé pour être président à la place de John, de la politique, de la place dans l’histoire que laissera le président entre la baie des Cochons, l’affaire des missiles de Cuba et les droits des noirs, de son addiction à deux drogues que les américains ne connaissent pas : Les médicaments et le sexe, ainsi que du destin qui se dresse devant lui s’il se représente à la présidence en 1964, lui qui a trahi la mafia avec toute sa famille…

    Une bonne pièce, pas exceptionnelle mais bien écrite qui maintient un suspense malgré que tout le monde connaisse le dénouement final de Dallas le 22 novembre 1963.

    Pour ma part, je connaissais quand même beaucoup trop cette période pour être complètement captivé (après tout, Kennedy et moi avons une certaine complicité, lui qui s’est fait assassiné le jour de mon anniversaire de mes six ans). Pour quelqu’un de plus jeune, peu familier avec ces événements, cela doit être cependant une passionnante leçon d’histoire.

    Cette pièce sera donnée à Versailles, au Théâtre Montansier, le 2 juin prochain :

    http://www.theatremontansier.com/evenement/kennedy-2/



  • C’est marrant mais je ne pense jamais au théâtre comme une sortie possible, ça ne me vient jamais à l’esprit de regarder la programmation :hum:



  • @Tatane a dit dans Le Théâtre :

    C’est marrant mais je ne pense jamais au théâtre comme une sortie possible, ça ne me vient jamais à l’esprit de regarder la programmation :hum:

    Tu devrais. En plus, à Lyon, tu dois sûrement avoir une programmation d’enfer.

    Pour ma part, je n’y vais pas souvent (je suis plutôt ballets 🙂 ) mais je regarde régulièrement ce qui est programmé pour saisir l’occasion qui me fait vraiment envie si elle se présente.



  • Je ne sais pas si Lyon est une ville de théâtre :hum:
    Par contre je pense que je m’orienterais plutôt sur du vaudeville, histoire de passer un bon moment.



  • Tu dois en trouver pas mal aussi sur Lyon, comme il y en a à Paris.

    A la fin de l’année dernière j’avais vu à Paris une pièce de ce style, “Momo”, de Sébastien Thièry (avec François Berléand, Murielle Robin, Sébastien Thièry) et j’ai le souvenir que j’avais bien rigolé.



  • @Tatane Viens on va voir Amanda Lear :gay:
    http://www.billetreduc.com/153308/evt.htm



  • Un soir de gaypride :gay_roll:



  • @Tatane a dit dans Le Théâtre :

    Un soir de gaypride :gay_roll:

    Mais oui ! :rigaylol:



  • @Britten a dit dans Le Théâtre :

    Tu dois en trouver pas mal aussi sur Lyon, comme il y en a à Paris.

    A la fin de l’année dernière j’avais vu à Paris une pièce de ce style, “Momo”, de Sébastien Thièry (avec François Berléand, Murielle Robin, Sébastien Thièry) et j’ai le souvenir que j’avais bien rigolé.

    Oui il faudrait que je regarde, comme ça je ne vois qu’un théatre à Lyon, celui à coté de la Prefecture.



  • Jeudi je retourne au théâtre. Je n’y suis pas allé depuis un temps. Je vais voir La reine Margot à la scène nationale de ma ville. Vu le sujet j’ai hâte surtout que c’est une prof de fac qui nous a proposé d’y aller et elle a de bon goûts.



  • J’adore aller au théâtre mais y a pas grand chose niveau programmation au Havre je trouve, et mes amis n’aiment pas ça 😞



  • Faut que tu regardes les programmes des scènes nationales du coin ! On y trouve de bonne pièces parfois



  • 40€ la place c’est archi cher non ?!



  • Théâtre, danse.

    Tout à l’heure, au Studio Hébertot je vais voir cela.



  • J’ai vu cela sur CultureBox en prenant mon petit déjeuner au lit ce matin (je sais, c’est décadent ! :lol: )

    https://culturebox.francetvinfo.fr/opera-classique/musique-classique/c-est-baroque/operas/les-amants-magnifiques-a-l-opera-de-rennes-260381

    C’était extra ! Une mise en scène drôle, espiègle, intelligemment contemporaine qui donnait une actualité à l’œuvre tri-centenaire. Des acteurs parfaits, des chanteurs convaincants, une danse baroque réjouissante avec quelques clins d’œils drolatiques à la comédie musicale. J’ai passé un super bon moment. ❤

    C’était « Les amants magnifiques », une comédie ballet commandée par Louis XIV, textes de Molière, musique de Jean-Baptiste Lully. :cesara:

    0_1511095613735_515D0381-D800-4089-ADED-E5D1BA7691D8.jpeg



  • Bonjour. Résumé de ma dernière pièce vu !

    Copié collé du site de ma scène nationale.

    ''MARGOT

    Christopher Marlowe / Laurent Brethome / Compagnie Le menteur volontaire

    Margot est une version de Massacre à Paris de Christopher Marlowe monté par Patrice Chéreau en 1972 et qui fit l’objet d’un film 20 ans plus tard : La Reine Margot avec Isabelle Adjani. C’est l’histoire du massacre de la nuit de la Saint-Barthélémy où le duc de Guise décrit et explique ce qui se passe et justifie l’innommable. Au centre de ce chaos, seul subsiste le visage de Margot, princesse d’un mariage ensanglanté, aux pieds écorchés et aux yeux abîmés d’avoir trop pleuré. Cinq années du règne d’un homme fou, le duc d’Anjou devenu roi, risible, violent et décadent. Le pouvoir confié
    ensuite à Henri de Navarre qui, à peine couronné, déjoue une tentative d’assassinat. La fascination de la mort fait place à la banalisation de la mort. Une épopée élisabéthaine qui fait rire et pleurer à la fois. Elle a son lot d’assassins maladroits, de cardinaux peu vertueux, de femmes opprimées…

    Confronter le spectateur contemporain à une énigme : comment la barbarie naît-elle et se déploie-t-elle ? Comment la cruauté individuelle est-elle justifiée par une injonction politique ?

    « Cette œuvre est nécessaire aujourd’hui, politiquement, socialement, idéologiquement. Chaque œuvre participe pour moi à une nécessité. Mon urgence à faire du théâtre est mon urgence à dire le monde. Mon urgence est de contredire Tchekhov et son fameux Treplev, il faut dire le monde tel qu’il est et non pas tel qu’il devrait être. » LAURENT BRETHOME

    Il faut absolument découvrir le travail et le talent de ce jeune
    metteur en scène !’’
    text alternatif



  • @peanou C’est ton texte ou tu l’as volé comme l’orange du marchand ?



  • @honey a dit dans Le Théâtre :

    @peanou C’est ton texte ou tu l’as volé comme l’orange du marchand ?

    Pardon j’avais oublié de précisé la source 👍



  • @peanou Je disais pas ça pour ça, c’était vraiment par curiosité 😃