L'Amour et vous 😍 <_<"



  • … (c’est bon sortez vos abominations niaises) …
    0_1510517775798_d2f9a404-62b0-466f-bba9-7afb312e5d0b-image.png
    ❦❁❣❁♥❁❦❁❁♥❁❦❁❣❁♥❁❦❁❁♥❁❦❁❣❁♥❁❦❁❁♥❁❦

    Peu importe votre rapport avec la chose, je propose ce sujet pour que vous puissiez parler de votre éternel rapport avec l’amour et les relations dites amoureuses. :heartpulse:
    0_1510521248774_91f3535e-b689-45c9-93f7-3115538348e9-image.png
    C’est mignon l’amour, c’est quand on se tient chaud tout les deux, qu’on partage des choses ensemble. C’est quand quelqu’un nous touche droit au cœur avec cette sensation bizarre, que ses gestes, que ses mots, que la forme de ses oreilles et le grain de beauté au poignet deviennent plus époustouflants qu’une oeuvre d’art. :cupid: On en a des papillons au ventre (faut dire à force de bouffer des bestioles). :bug:
    0_1510521371397_0a71ad0c-2de8-41c6-9cad-409424ba2f5b-image.png
    Dès le plus jeune âge, on est confronté aux interactions sociales, dont bien évidemment les aventures amoureuses.
    Sérieux ! Je suis sûre que la plupart d’entre-vous ont dû entendre dès la maternelle (pitoyable soit-elle) de la bouche de ses parents “Alors t’as un amoureux/se ?” :hear_no_evil:
    Et cela continuant à nous harceler jusqu’à notre lit de mort, de vouloir connaitre le nom de l’élu de notre cœur.

    Si vous avez eu (et avez toujours) un partenaire, on pourrait penser que tout est soudainement plus simple pour vous. :angel: Mais encore faut-il que le partenaire en question ne vous foute pas la honte ne risque pas de mauvais jugements de la part de votre auditoire (un classique: dévoiler son homosexualité ou aimer un gitan quand on est la progéniture d’un Jean-Marie Lepen).

    Cependant, quand on n’a personne, eh bien qu’est-ce qu’on pourrait répondre de mieux que ça ?:
    0_1510519622810_heartless.jpg
    Si ce n’est “non + raison”.
    Oui, “+ RAISON”, parce qu’en plus il faut se justifier. Certains ne trouvent pas de personne qui leur convienne, parce-que NON un amant ça ne s’achète pas comme ça.
    0_1510519987785_14d1f8b1-3205-4507-9992-ceb0895af1c9-image.png
    AH CA VA, CA COMPTE PAS.

    Aussi nous ne sommes juste PAS OBLIGÉ d’être avec quelqu’un, et aucune loi ne nous le demande, mais être célibataire est souvent perçu comme un signe asociabilité, d’homosexualité refoulée, voire d’immaturité…
    0_1510523834920_b0f93bac-52d6-4d33-9eef-61a7ef3baa6c-image.png
    Et puisqu’on parle de “la société”, que penser du traitement de l’amour, de la vie de couple et des rapports entre amoureux aujourd’hui ? On a beau ne plus pratiquer le mariage arrangé en France, et on a enfin rendu possible le mariage gay, mais au-delà de ça … est-ce que nous sommes aussi facilement disposé à avoir des rapports amoureux sains ? Nous sommes malgré tout dans un environnement mitraillé par les images et les idées, il doit bien avoir des impacts.

    ❦❁❣❁♥❁❦❁❁♥❁❦❁❣❁♥❁❦❁❁♥❁❦❁❣❁♥❁❦❁❁♥❁❦

    A vous de parler de ce qui vous inspire. Comment vous avez vécu ou perçu la vie en amoureux, quelle importance accordez-vous à cela, les choses qui ont changé pour vous, comme autour de vous, comme vous le vivez maintenant ?..
    0_1510523516744_I love mew.png



  • Je suis frustré de l’amour alors je ne dirais rien :abba:



  • @peanou a dit dans L'Amour et vous 😍 <_<" :

    Je suis frustré de l’amour alors je ne dirais rien :abba:

    Ola que si, c’est le lieu parfait pour te défouler. <u<



  • Si je pouvais être dénuée de sentiments amoureux je me porterais tellement mieux.
    D’ailleurs en lisant ton intro @BeanoBecher , j’ai jamais eu d’amoureux(se) à la maternelle. Je crois que ça donne une idée du long désert amoureux que je devais traverser toutes ces années. :hihi:
    Je suis jamais sortie avec qui que ce soit avant l’âge de 20 ans. (j’étais trop grosse et moche avant :lol: )
    Mon premier mec avait au bout de quelques temps une manière très insolite de montrer qu’il tenait à moi en me rabaissant sans cesse (“mé cé du 2nd degré lol” qu’il disait) afin que je ne m’attache pas à lui. Bah il a gagné, je me suis cassée (on avait 15 ans d’écart ; il l’assumait tout bonnement pas malgré qu’il se soit quand même pris d’affection pour moi).
    Le gars avec qui je sors (et qui m’a poussé indirectement à quitter mon ex) c’est devenu juste un plan Q parce qu’il a aucun sentiment pour moi et qu’il est pas sûr d’en avoir un jour… :face: (pendant ce temps, je commençais à en avoir lolilol)
    Avec mes études actuellement j’ai pas l’énergie de me prendre la tête avec ça, donc je reste dans cette situation avec un coin de mon esprit en PLS (surtout quand tu vois que toutes tes potes de promo sont casées depuis + de 2 ans mini et toi t’as l’impression d’être incasable… :D ).
    Voilà, l’amour c’est caca boudin. :huuu: :

    Blague à part, ça m’a un peu refroidi tout ça. Oui je suis encore jeune blablabla. J’attends d’avoir mon appart’ pour retenter quelque chose, éventuellement.
    Avec toutes ces applis et ces sites de rencontres, je vais bien finir par tomber sur quelqu’un de normal… :hihi:



  • @rhynow On dirait @BeanoBecher à ta façon d’écrire. :ahah:



  • @yalolo a dit dans L'Amour et vous 😍 <_<" :

    @rhynow On dirait @BeanoBecher à ta façon d’écrire. :ahah:

    Elle en a gros sur la patate, mais je te jure que je vais pas le laisser filer non plus Cupidon. Il va prendre cher avec moi.
    0_1510536520970_5db115da-80b1-404e-9f3a-1fefd3d1ef10-image.png
    (Je lui laisse du temps pour aller se planquer)



  • L’amour est un sentiment exaltant mais fugace. Une fois consumé il évolue en affection, en tendresse, ou en séparation pure et simple. L’amour est plombé par un fatras de considérations idéologiques et sociales : il doit s’exprimer par le couple, la fidélité, l’exclusivité : « ma femme », « mon homme », « ma nana », « mon mec », l’éternité jusqu’à la mort… Pour ma part, toutes ces considérations m’ont fait fuir très vite car je suis incapable de cela passé l’instant de passion. Pour moi, c’est surhumain (et pas que pour moi quand je constate le raz de marée de divorces parmi mes proches : je ne connais pas un couple d’amis mariés qui ne soient pas divorcés aujourd’hui ! :lol: ) Bref, l’amour c’est bien, mais avec modération. :mrgreen:



  • @beanobecher a dit dans L'Amour et vous 😍 <_<" :

    0_1510523516744_I love mew.png

    Ce JDMALK anglo-pokémonesque est fabuleux (comme Mew).



  • L’amour et moi, on n’a pas été potes pendant longtemps. Quand j’étais jeune :older_man_tone2:, j’avais tendance à “tomber amoureux” dès qu’une fille me regardait ou me parlait (et était un peu jolie quand même, faut pas charrier).
    C’était assez ridicule car en général, toute l’école / collège / lycée (oui, ça a duré LONGTEMPS) était au courant, yc l’intéressée qui bien souvent s’en moquait. Mes premières vraies tentatives se sont soldées par autant d’échecs cuisants, il faut bien l’avouer car j’étais particulièrement immature dans ma façon d’aborder. En fait, j’ai eu beaucoup de retard sur à peu près tout, à cause de nombreux facteurs (ces enculés qui en plus laissent des avis de passages sans sonner).
    J’ai alors découvert l’outil magique qu’est Internet. Cet outil qui m’a confirmé que je n’ai rien hérité de la tradition orale gauloise, que l’écrit était beaucoup plus confortable pour moi si bien qu’en fait je me démerdais toujours pour pas aller au bout des relations que j’entreprenais : dès qu’une devenait trop sérieuse, passées les heures au téléphone et quand il fallait “se voir”, je l’arrêtais (en + géographiquement c’était souvent intenable).
    Et puis il y a eu quelqu’un pour qui j’aurais fait n’importe quoi, c’est d’ailleurs ce que j’ai fait en acceptant et en pardonnant mille fois ses nombreux mensonges. Elle se servait de la distance pour manipuler le monde, me laissant me battre avec un autre pendant qu’elle nous cachait sa véritable relation avec un troisième larron. Ça a explosé. J’ai pardonné, contrairement aux deux autres. J’ai maintenu le contact, en sachant avoir affaire à une mauvaise personne, mais une mauvaise personne que j’aimais, ça y est je savais ce que c’était, et c’était différent des milliers de fois où j’avais prétendu être amoureux avant. Ça a duré plus de 5 ans. 5 ans d’amour et de haine, 5 ans de folie. J’ai eu des vraies relations pendant ces 5 ans, qui sont allées “au bout” cette fois mais n’ont pas duré. J’avais pas bouclé cette histoire. Je continuais de vivre ma vie en pensant qu’elle devait se finir avec elle, qu’il fallait être patient sans pour autant oublier de profiter. Moi aussi je mentais, à moi-même, aux autres. Je l’ai revue alors que j’étais avec quelqu’un. Je ne l’ai pas dit. Moi aussi je devenais un connard qui trompe sa copine, quand bien même ça n’a pas dépassé le stade de baisers. Un mec comme les autres, ceux que je détestais de toutes mes forces.
    J’ai eu assez de cette relation qui ne voulait plus rien dire, qui n’a jamais rien voulu dire, j’ai réussi à la clore. J’ai avoué à celle qui était devenue mon ex (parce que mentir oui, mais maintenir cette relation avec le spectre de mon mensonge au-dessus ce n’était pas possible pour moi), avec qui on était restés proches, que j’avais dérapé comme pour fermer définitivement le livre de ces 5 ans de merde.
    Parallèlement je commençais à échanger avec quelqu’un sur un petit jeu qui paie pas de mine sur Internet qui s’appelle iSketch. C’était Chibi. C’était en juin 2013, au départ de ma nouvelle vie débarrassé de celle qui avait failli la détruire, elle m’est arrivée comme une récompense d’avoir réussi à me sauver.
    J’ai été amoureux 2 fois. Les 2 plus extrêmes des amours, celui qui te flingue ta vie, et celui qui te l’embellit. Je me sens chanceux d’avoir vécu tout ça, ce n’est qu’encore meilleur au quotidien.



  • @honey
    C’est touchant ! le début d’un roman oui mais un roman d’amour…
    0_1510564201471_coeur amour.gif



  • Ouais je sais pas, je suis pas non plus le pot de miel (malgré mon pseudo) qui s’affiche au grand jour, j’aime pas l’eau de rose c’est le max que vous pourrez lire de moi ici. :blush:



  • J’ai 23 ans et toutes les relations amoureuses que j’ai eu n’ont jamais été des relations ultra-sérieuse qui ont durées des années.

    Et je ne me sens pas spécialement frustré en fait, parce que l’amour c’est clairement pas ma priorité, il y en a beaucoup qui ne supportent pas le célibat quand ça dure longtemps, mais moi mes amis et ma famille ça me suffit en fait. C’est pas parce que je suis célibataire que je suis seul. J’y pense même pas de me dire “quand est-ce que je vais rencontrer quelqu’un” parce que j’ai tellement d’autres soucis qui m’occupent l’esprit dans ma vie xD



  • Depuis que je vis en société, je pense que j’ai toujours été amoureuse ; de la maternelle jusqu’à aujourd’hui.

    Je ne partage pas l’avis de Britten ; pour moi la passion des débuts se transforme effectivement, mais ça ne remplace pas l’amour (j’ai connu un couple dont les deux tourtereaux, à ce moment-là, avaient 95 ans et s’étaient connus alors qu’ils n’avaient que 15 ans, et à les voir ensemble ils étaient clairement toujours amoureux :two_hearts: ).
    Après 4 ans, dont 3 de vie commune, je me sens toujours amoureuse, je suis toujours fan de ce petit grain de beauté sur le poignet.

    Je passe sur mes amours d’école, de collège et de lycée (bande de chanceux).
    Un peu avant mes 18 ans j’ai connu quelqu’un, avec qui j’ai passé presque 7 ans. C’était très beau et très doux au début, puis ça s’est compliqué après. Je ne me voyais pas construire ma vie avec, et je me sentais un peu piégée pour différentes raisons que je passe ici.
    Pour faire bref, c’était devenu une relation toxique, alimentée de chantage, de drames, de manipulation, malgré les quelques bons moments.
    A la fois je regrette cette période parce que j’ai le sentiment de ne pas avoir vécu mes années d’étude, mes premiers temps d’autonomie, comme je l’aurais dû. Et en même temps je me dis que cette histoire fait partie de moi maintenant, et j’ai grandi (oui, du haut de mon mètre 58) avec.

    En tous les cas, après une dernière année plutôt vide de sentiments et évènements positifs, j’ai commencé à travailler et j’ai dû chercher sans m’en rendre compte, à m’évader un peu en discutant sur ce petit jeu qui ne paye pas de mine, ISketch donc, où j’ai commencé à discuter avec Honey.
    Les semaines suivantes ont été particulièrement éprouvantes et douloureuses mais ça en valait clairement la peine
    libérée
    Parfois je rêve encore de mon ancienne vie, je laisse couler mais je sais que je ne suis pas bien. Puis je me réveille, je me souviens où j’en suis et à côté de qui je suis, et là c’est le soulagement :relieved:



  • Oké qui s’est inscrit sur iSketch, vous foutez pas de moi, QUI ? Je veux pas tomber sur vous.
    0_1510601642852_fb958c3c-db34-4b17-96e4-256299d09f2c-image.png

    @chibi C’est adorable, et ça me rassure beaucoup sur l’amour qui peut se donner une image plus chaleureuse. o(^u^o)



  • Que dire ? Comme beaucoup, j’ai eu un n’amoureux en maternelle et en primaire (c’était mon meilleur ami et on aurait beaucoup d’anecdotes pourries à ressortir à ce sujet).
    Durant la période collège/lycée nada mais, en même temps, je ne m’en préoccupais pas outre mesure. Je me souviens que, notamment au lycée, ça commençait pas mal à travailler la plupart de mes camarades et de mes potes alors que, pour ma part, ça ne faisait pas partie de mes centres d’intérêts. Je me disais que quitte à cela que ça se produise, ça viendrait déjà naturellement et sans que je m’embête à chercher.
    Bah effectivement, ça s’est fait naturellement. J’ai rencontré quelqu’un au détour d’un forum avec qui j’ai discuté durant deux bonnes années avant que l’on finisse par se rencontrer et, petit à petit, sortir ensemble. Et ça fonctionne bien puisqu’on est ensemble depuis plus de huit ans. (a)

    Bref, ça n’a jamais été une prise de tête pour moi. Et j’ai souvent tendance à conseiller à autrui de ne pas se formaliser et de laisser faire les choses. Mine de rien, ça se ressent un peu quand les gens sont désespérés/espèrent trop des autres et ça donne envie de fuir.



  • Rencontre en janvier 84, épousailles en juillet 86, que du bonheur, et ouais, that’s possible <3

    Il est mon mari, mon amant, mon ami, mon soutien, mon coach sportif :ahah: mon cuistot un jour sur 2, le père de mon fils, l’homme avec qui j’ai tout surmonté et avec qui je l’espère je finirai ma vie.



  • @honey a dit dans L'Amour et vous 😍 <_<" :

    j’aime pas l’eau de rose



  • @egon a dit dans L'Amour et vous 😍 <_<" :

    Que dire ? Comme beaucoup, j’ai eu un n’amoureux en maternelle et en primaire (c’était mon meilleur ami et on aurait beaucoup d’anecdotes pourries à ressortir à ce sujet).
    Durant la période collège/lycée nada mais, en même temps, je ne m’en préoccupais pas outre mesure. Je me souviens que, notamment au lycée, ça commençait pas mal à travailler la plupart de mes camarades et de mes potes alors que, pour ma part, ça ne faisait pas partie de mes centres d’intérêts. Je me disais que quitte à cela que ça se produise, ça viendrait déjà naturellement et sans que je m’embête à chercher.
    Bah effectivement, ça s’est fait naturellement. J’ai rencontré quelqu’un au détour d’un forum avec qui j’ai discuté durant deux bonnes années avant que l’on finisse par se rencontrer et, petit à petit, sortir ensemble. Et ça fonctionne bien puisqu’on est ensemble depuis plus de huit ans. (a)

    Bref, ça n’a jamais été une prise de tête pour moi. Et j’ai souvent tendance à conseiller à autrui de ne pas se formaliser et de laisser faire les choses. Mine de rien, ça se ressent un peu quand les gens sont désespérés/espèrent trop des autres et ça donne envie de fuir.

    Même si ça n’avait pas fini sur une histoire amoureuse, et sérieuse, ça reste une rencontre surprenante que tu as eu. :trollface: Ce mec manque.



  • @beanobecher J’ai toujours eu le chic pour tomber sur des cas particuliers sur les fofos. (a)



  • @egon a dit dans L'Amour et vous 😍 <_<" :

    @beanobecher J’ai toujours eu le chic pour tomber sur des cas particuliers sur les fofos. (a)

    Je me sens visée. :cry:



Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.