Les Paradise Papers



  • Voila.

    On en parle peu mais c’est le principal problème du monde.

    Pendant que nous on nous met des coups de rabot pour essayer de grapiller un ou deux milliards.

    Les grandes multinationales planquent des milliards par milliers dans les paradis fiscaux.

    Ce topic a pour but que receuillir l’expression de votre indignation.



  • C’est fait hier.
    https://www.lereboot.com/topic/365/cash-investigation/187

    Merci à Élise et au consortium international de journalistes d’investigations ainsi qu’à tous les lanceurs d’alertes.

    C’est effectivement la principale cause du plus grand malheur de la majeure partie des populations et du grand bonheur d’une mineure poignée de rapaces.


  • Admin

    C’est un peu comme l’ecologie, si il n’y a pas d’action commune et de coordination de la part d’un max de pays il y aura apriori toujours la possibilité pour les grosses société de faire transiter leur argent pour éviter la fiscalisation et ce de manière totalement légale. C’est d’ailleurs là que se situe le problème, c’est que toute cette optimisation fiscale se fait légalement.



  • Au fil du temps, les représentants de tous les pays nous annoncent régulièrement qu’ils combattent sans relache ces methodes mafieuses. Ils se rencontrent et font des déclarations télévisuelles hygiéniques aux spectateurs, les yeux dans les yeux, la main sur le coeur. Du coup on voit bien qu’ils sont unis dans cette histoire.
    Le thème sur lequel ils ont avancé le plus est la sémantique. On est passé de montages fiscaux illegaux dans des paradis fiscaux à optimisation fiscale légale dans des paradis fiscaux … Concrètement c’est la même chose, mais maintenant nous l’accepterons en plus grand nombre car c’est légal, sous-entendu legitime et moral, et optimal, soit pragmatique et moderne :hihi:



  • @carcha a dit dans Les Paradise Papers :

    On en parle peu mais c’est le principal problème du monde.

    Heu, comment dire avec doigté… Eh bien… Naon.
    Les paradis fiscaux, c’est comme les magouilles politiques/financières/électorales de nos braves responsables politiques : C’est pas bien, mais tout le monde s’en branle.

    Le monde entier a tort de s’indigner contre de telles pratiques, car ce qui est à remettre en question n’est pas le comportement des ultra-riches, mais le fait qu’il y ait des ultra-riches. Dénoncer les mauvais riches signifie qu’il s’agit de comportements individuels à corriger ; or on ne soigne rien en s’attaquant aux symptômes d’une maladie.

    Qu’il s’agisse des ultra-riches qui ne paient pas leurs impôts, des politiciens qui trichent ou des entreprises qui ne respectent pas le code du travail, vous avez tort d’attaquer les cas déviants, car c’est un système qui les produit. On a tort d’attribuer aux enfants ou aux familles la responsabilité de l’échec scolaire. Il est plus pertinent de porter la faute sur les structures qui conditionnent le phénomène : les classes surchargées, le manque de formation des professeurs, les disparités sociales, les programmes absurdes (sérieux, des heures d’art plastique et de musique quand des élèves n’arrivent même pas à conjuguer une phrase ?!)… Et devinez quoha, il en est de même pour ces fameux délits fiscaux. Le problème, ce ne sont pas les mauvais riches qui ne paient pas ce qu’ils doivent à la société ; le problème c’est qu’il y ait des riches dans une société où certains n’ont pas de quoha se loger.



  • @prostipute a dit dans Les Paradise Papers :

    les programmes absurdes (sérieux, des heures d’art plastique et de musique quand des élèves n’arrivent même pas à conjuguer une phrase ?!)…

    Je ne suis pas forcement d’accord avec ça.

    Ces deux matières (l’art pla et la musique) n’ont rien d’une perte de temps. Elle peuvent être très enrichissantes, très épanouissantes. Elles peuvent, à l’instar du sport, offrir un exutoire au stress de la vie scolaire, et même apporter quelque chose de bénéfique aux élèves les plus en difficultés.



  • @le-periannath a dit dans Les Paradise Papers :

    et la musique)

    LA FLUTE A BEC! LA PUTAIN DE FLUTE A BEC!!



  • @stabban a dit dans Les Paradise Papers :

    @le-periannath a dit dans Les Paradise Papers :

    et la musique)

    LA FLUTE A BEC! LA PUTAIN DE FLUTE A BEC!!

    Et si t’as pas la marque Aulos wouah comment t’es un pauvre!



  • “Aulos c’est pour les Boloss”



  • Moi jme partageais la mienne avec mon frère en mode paki :anguished:



  • @jackasse a dit dans Les Paradise Papers :

    Moi jme partageais la mienne avec mon frère en mode paki :anguished:

    Vous charmiez des serpents?



  • @le-periannath a dit dans Les Paradise Papers :

    @prostipute a dit dans Les Paradise Papers :

    les programmes absurdes (sérieux, des heures d’art plastique et de musique quand des élèves n’arrivent même pas à conjuguer une phrase ?!)…

    Je ne suis pas forcement d’accord avec ça.

    Ces deux matières (l’art pla et la musique) n’ont rien d’une perte de temps. Elle peuvent être très enrichissantes, très épanouissantes. Elles peuvent, à l’instar du sport, offrir un exutoire au stress de la vie scolaire, et même apporter quelque chose de bénéfique aux élèves les plus en difficultés.

    Sauf que noter l’EPS, la musique ou l’arts plastiques, c’est putain de discriminatoire. Le dessin ou la musique même si évidemment ça s’apprend, c’est un truc qu’il faut déjà avoir à la base. Moi je ne sais pas dessiner, on aura beau essayer de m’apprendre, toute ma vie je ferais des bonhommes avec des bâtons et un cercle.

    Et le sport j’en parle même pas, tu trouves que les élèves en surpoids sont égaux aux autres ? Proposer ses matières ok, mais les noter non.



  • @julius a dit dans Les Paradise Papers :

    @le-periannath a dit dans Les Paradise Papers :

    @prostipute a dit dans Les Paradise Papers :

    les programmes absurdes (sérieux, des heures d’art plastique et de musique quand des élèves n’arrivent même pas à conjuguer une phrase ?!)…

    Je ne suis pas forcement d’accord avec ça.

    Ces deux matières (l’art pla et la musique) n’ont rien d’une perte de temps. Elle peuvent être très enrichissantes, très épanouissantes. Elles peuvent, à l’instar du sport, offrir un exutoire au stress de la vie scolaire, et même apporter quelque chose de bénéfique aux élèves les plus en difficultés.

    Sauf que noter l’EPS, la musique ou l’arts plastiques, c’est putain de discriminatoire. Le dessin ou la musique même si évidemment ça s’apprend, c’est un truc qu’il déjà avoir à la base.

    Absolument pas d’accord.

    Y’a pas besoin d’avoir un talent inné à la base, ni de supposé don, pour se lancer dans les arts.
    Si on aime ça, et qu’on a la motivation de persévérer là-dedans, c’est suffisant, on a autant de chance que les autres, si ce n’est plus.



  • @le-periannath Justement, la plupart des collégiens n’en ont rien à faire de l’arts plastiques ou de jouer de la flûte. Moi je n’avais aucune motivation pour ses matières, pour moi c’était une perte de temps, comme la plupart de mes camarades. ^^



  • Peut être que ca permet à ceux qui ont des dispositions artistiques de s’en rendre compte.



  • Moi j’aurais voulu plus (+) de sport :wiiii:

    Mais pas de la merde genre gym et l’appui tendu renversé quelle perte de temps!! Du rugby ça aurait été stylé!



  • @le-periannath a dit dans Les Paradise Papers :

    @prostipute a dit dans Les Paradise Papers :

    les programmes absurdes (sérieux, des heures d’art plastique et de musique quand des élèves n’arrivent même pas à conjuguer une phrase ?!)…

    Je ne suis pas forcement d’accord avec ça.

    Ces deux matières (l’art pla et la musique) n’ont rien d’une perte de temps. Elle peuvent être très enrichissantes, très épanouissantes. Elles peuvent, à l’instar du sport, offrir un exutoire au stress de la vie scolaire, et même apporter quelque chose de bénéfique aux élèves les plus en difficultés.

    Ben si, ces deux matières sont plus qu’inutiles, elles bouffent des heures qui pourraient servir à de la remise à niveau par exemple. Des matières exutoires dis-tu, sauf qu’un élève ne décompresse jamais autant que lorsqu’il se repose. Voilà un problème de notre système scolaire, vous avez vu les journées de malade que se tapent les gosses ? Thin moha qui bosse dans le privé, je passe moins de temps au boulot que les gosses au collège, et j’ai pas de devoirs en prime… Naon, le collège est trop stressant pour un gosse, et ce n’est pas en y ajoutant des cours à la con que l’on aidera les élèves, car comme l’a dit machin : à part deux-trois élus, aucun élève apprend à manier cet instrument du diable qu’est la flûte à bec, ni à dessiner comme il se doit.



  • @prostipute a dit dans Les Paradise Papers :

    Ben si, ces deux matières sont plus qu’inutiles,

    La preuve étant que l’une d’elle a juste été décisive dans mon choix d’orientation.
    Je travaille aujourd’hui dans le design. Merci les arts plastiques.

    elles bouffent des heures qui pourraient servir à de la remise à niveau par exemple.

    Et bien dans ce cas on fait de la remise à niveau après ces disciplines, pas à la place.
    En seconde je galérais un peu en math. Du coup j’ai suivi du soutien après mes cours, pas pendant.

    Si j’y suis arrivé, pourquoi pas les autres ?



  • @prostipute a dit dans Les Paradise Papers :

    @le-periannath a dit dans Les Paradise Papers :

    @prostipute a dit dans Les Paradise Papers :

    les programmes absurdes (sérieux, des heures d’art plastique et de musique quand des élèves n’arrivent même pas à conjuguer une phrase ?!)…

    Je ne suis pas forcement d’accord avec ça.

    Ces deux matières (l’art pla et la musique) n’ont rien d’une perte de temps. Elle peuvent être très enrichissantes, très épanouissantes. Elles peuvent, à l’instar du sport, offrir un exutoire au stress de la vie scolaire, et même apporter quelque chose de bénéfique aux élèves les plus en difficultés.

    Ben si, ces deux matières sont plus qu’inutiles, elles bouffent des heures qui pourraient servir à de la remise à niveau par exemple. Des matières exutoires dis-tu, sauf qu’un élève ne décompresse jamais autant que lorsqu’il se repose. Voilà un problème de notre système scolaire, vous avez vu les journées de malade que se tapent les gosses ? Thin moha qui bosse dans le privé, je passe moins de temps au boulot que les gosses au collège, et j’ai pas de devoirs en prime… Naon, le collège est trop stressant pour un gosse, et ce n’est pas en y ajoutant des cours à la con que l’on aidera les élèves, car comme l’a dit machin : à part deux-trois élus, aucun élève apprend à manier cet instrument du diable qu’est la flûte à bec, ni à dessiner comme il se doit.

    Totalement d’accord ! J’ai un frère qui est au collège, avec les 8h de cours qu’il passe par jour au collège + les devoirs le soir et le week-end, il bosse plus que plein d’adultes que je connais, alors qu’il a 14 ans. :huh:

    Un ado n’a pas la même résistance qu’un adulte…


  • Admin

    @julius a dit dans Les Paradise Papers :

    @le-periannath a dit dans Les Paradise Papers :

    @prostipute a dit dans Les Paradise Papers :

    les programmes absurdes (sérieux, des heures d’art plastique et de musique quand des élèves n’arrivent même pas à conjuguer une phrase ?!)…

    Je ne suis pas forcement d’accord avec ça.

    Ces deux matières (l’art pla et la musique) n’ont rien d’une perte de temps. Elle peuvent être très enrichissantes, très épanouissantes. Elles peuvent, à l’instar du sport, offrir un exutoire au stress de la vie scolaire, et même apporter quelque chose de bénéfique aux élèves les plus en difficultés.

    Sauf que noter l’EPS, la musique ou l’arts plastiques, c’est putain de discriminatoire. Le dessin ou la musique même si évidemment ça s’apprend, c’est un truc qu’il faut déjà avoir à la base. Moi je ne sais pas dessiner, on aura beau essayer de m’apprendre, toute ma vie je ferais des bonhommes avec des bâtons et un cercle.

    Et le sport j’en parle même pas, tu trouves que les élèves en surpoids sont égaux aux autres ? Proposer ses matières ok, mais les noter non.

    Pas d’accord. Je ne suis pas un bon dessinateur et j’ai toujours eu des notes correctes en art plastique. Il faut dire que mes profs ne nous faisaient pas faire que du figuratif. La recherche d’idée, de composition, la “création”, un message à faire passer, voilà où ils cherchaient aussi à nous mener.


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.