Nana (manga)



  • text alternatif

    Aujourd’hui je vais vous parler de Nana. Pas le roman d’Emile Zola, ni même le personnage de Tom-Tom et Nana, mais bel est bien le manga Nana d’Ai Yazawa, publié dans les années 2000 et totalisant 21 tomes.
    Ai Yazawa est une mangaka que j’aime beaucoup. Je n’ai pas eu l’occasion de TOUT lire d’elle, mais j’ai lu d’autres de ses séries (Paradise Kiss, Gokinjo Monogatari, Je ne suis pas un ange…) et c’est toujours excellent.

    Nana est un monument du manga shojo. D’ailleurs Nana n’a RIEN à voir avec ce à quoi on pense quand on dit “shojo”. Pour les profanes, les shojos sont des mangas ciblant un public de filles adolescentes. Donc on pense à des histoires d’amour niaises de lycéennes, des dessins avec des grands yeux et plein de paillettes partout. C’est FAUX. Le shojo c’est bien plus que ça, il suffit de prendre par exemple des manga comme La Rose de Versailles (Lady Oscar) pour s’en convaincre. Bref, Nana aussi est très différent.
    Nana, ça parle de punk, d’amour, de sexe, de drogue, de mode, de dépendance affective, d’abandon et bien plus…

    Mais pour y voir plus clair, faisons un petit synopsis. C’est quoi “Nana” ? C’est le chiffre 7, mais c’est aussi un prénom. Celui de deux jeunes femmes de 20 ans que tout oppose.

    -D’un côté nous avons Nana Komatsu. Jeune femme assez immature au début, elle tombe amoureuse de tous les hommes qu’elle rencontre. Nana Komatsu, surnommée Hachi (8, pour ne pas confondre avec l’autre Nana (7)) ou Hachiko (jeu de mot en rajoutant -ko à la fin de Hachi, car beaucoup de prénom féminin japonais se terminent en -ko, et avec Hachikō, le fameux chien de Shibuya), est d’un naturel joyeux et c’est souvent communicatif.
    A 20 ans, elle décide de partir pour Tokyo pour rejoindre son petit ami.
    text alternatif
    text alternatif

    -De l’autre côté nous avons Nana Ōsaki. Elle a le même âge que Nana Komatsu, mais une personnalité totalement opposée : rebelle, chanteuse dans un groupe punk, irrévérencieuse. Alors que Hachi a vécu dans une famille heureuse, Nana a été abandonnée par sa mère et élevée par sa grand-mère, aujourd’hui morte. Elle ne vit plus que pour la musique, et décide de partir à Tokyo pour devenir pro.
    text alternatif
    text alternatif

    Les deux Nana vont se rencontrer dans le train vers Tokyo et faire connaissance. Elle se perdront de vue ensuite, mais se retrouveront par hasard alors qu’elles recherchent toutes les deux un appartement et se retrouvent à visiter le même. Elles décident alors d’opter pour la colocation, et une amitié improbable et fusionnelle se noue entre elles.
    text alternatif
    text alternatif
    text alternatif

    Comme je l’ai dit, le manga Nana parle de musique.
    Nana est chanteuse dans un groupe de punk : Black Stones (ou juste Blast). Ce groupe était consitué de 4 membres : Nana au chant, Yasu à la batterie, Nobuo à la guitare, et Ren à la basse. Ren était le petit ami de Nana.
    text alternatif
    Un an avant la rencontre entre les deux Nana, Ren a changé de groupe. Il a intégrer Trapnest, le groupe rival de Blast, en tant que guitariste et ils sont partis à Tokyo pour devenir pro. Ils ont beaucoup de succès.
    text alternatif
    A Tokyo, Blast va donc chercher un nouveau bassiste. Ce sera Shin, un jeune homme cachant ses origines.
    text alternatif

    Dans le manga, on suit donc Blast dans leur quête de devenir pro. Mais également bien sûr l’amitié entre les deux Nana, les histoires d’amour empreintes de drame de l’une et de l’autre et les épreuves qu’elles vont devoir affronter.

    Dis comme ça, on pourrait croire que Nana Komatsu ne sert pas à grand chose et que c’est surtout axé sur Blast. C’est faux, Nana Komatsu a un rôle fondamental dans tout ça. Mais c’est compliqué à expliquer sans spoiler. Retenez juste qu’elle est autant un personnage principal que Nana Osaki, sinon plus. En fait, bien souvent on voit tout ça à travers ses yeux. Mais elle n’est pas une simple spectatrice. D’ailleurs le manga change souvent de point de vue : parfois c’est une Nana qui est la narratrice, parfois l’autre.

    On suit donc leurs aventures, mais la narration est souvent au passé : on comprend alors que c’est une histoire qui est racontée et qu’elle ne se termine pas forcément bien…

    Je met quelques images du manga, sans trop spoiler :

    Spoiler
    text alternatif
    text alternatif
    text alternatif

    Nana est vraiment un bon manga. C’est classé en “shojo” parce que c’était prépublié dans un magazine shojo, mais en vrai c’est beaucoup plus mature. Les thèmes abordés sont assez sombres, l’histoires est souvent teintée de moments dramatiques, d’émotion. J’ai pleuré plusieurs fois en lisant. Ca m’arrive souvent en regardant des trucs, mais pas en lisant parce que ce n’est pas pratique de lire tout en pleurant. C’est dire à quel point ça m’a ému. En fait Ai Yazawa est trop forte. Déjà son style est très beau, léger, son humour fait toujours mouche, mais elle est aussi très efficace dans les moments de tensions, les moments tristes et tragiques, et puis elle sait écrire une histoire ! Nana est vraiment l’un des meilleurs manga que j’ai lu.

    Seul petit bémol, qui n’en est même pas vraiment un : il n’y a pas de fin. A cause de problème de santé de l’auteure, il n’y a pas de suite au tome 21, alors que l’histoire n’est pas finie. C’est dommage, mais ce n’est même pas grave. Même comme ça, c’est un des meilleurs manga. Et heureusement, on a quand même des révélations et tout avant cette coupure du tome 21. Du coup, franchement ce n’est même pas un bémol. Lisez Nana quand même, ça vaut vraiment le coup.

    D’ailleurs c’est un manga très très TRES apprécié, en témoigne les nombreuses adaptations et produits dérivés.
    Entre autres, je vais citer les films et l’anime. J’ai vu le premier film. Perso je n’aime pas trop, parce que je n’aime pas trop la façon de jouer des acteurs japonais (en tout cas c’est comme ça dans les quelques adaptations que j’ai vu), et sinon je ne me souviens pas trop si c’était fidèle au manga ou pas. Et je n’ai pas vu le deuxième film.
    text alternatif
    text alternatif

    Quant à l’anime je ne l’ai pas vu. Je ne sais donc pas ce qu’il vaut. MAIS ce que je peux dire, et dire en BIEN, c’est qu’ils n’ont pas fait les choses à moitié. Un anime qui parle de musique avait besoin de vraies musiques, et ils ont donc fait appel à deux fameuses chanteuses pour interpréter les chansons de Nana Osaki (chantées par Anna Tsuchiya) et de Reira (la chanteuse de Trapnest, et donc ses chansons sont chantées par Olivia Lufkin).
    Anna Tsuchiya :
    text alternatif
    Olivia Lufkin :
    text alternatif

    Et comment dire que j’approuve absolument ces choix. J’adore Olivia, et la faire chanter les chansons de Trapnest, c’est juste parfait ! Anna Tsuchiya est bien sûre excellente aussi. Je vous met donc quelques unes de leurs chansons :
    Anna Tsuchiya / Nana :
    L’opening :


    Le troisième opening :

    Olivia / Reira :
    Le deuxième opening :


    Le deuxième ending :

    Voila donc je n’ai pas vu l’anime, mais rien que pour les chansons d’Olivia et d’Anna Tsuchiya, ça doit valoir le coup !

    Voila ! Connaissez-vous Nana ? Aimez-vous ? Pourquoi ? Des théories sur la fin ? Et les autres mangas d’Ai Yazawa ?



  • MOI AUSSI J’ADORE ZOLA !

    (je mens)
    0_1509997160032_509b3b92-ba16-476e-83f6-7bec52e258e7-image.png

    Nana, évidement que j’en ai déjà entendu parlé. Et il est apparement très aimé. C’est ce que je me disais jusqu’à maintenant, mais après avoir lu ton descriptif je dois avouer cette fois j’ai VRAIMENT envie de lire ce manga.
    Je pensais que ça devait être un shojo ordinaire avec des amoureux hétéro, LE truc qui ne m’intéresse pas (sauf exceptions).

    Un shojo avec du drama, et des sujets sérieux quoique glauques, ça me tente.
    Et comment !
    Outre ta présentation, j’étais justement à la recherche d’un manga dans ce genre, triste d’avoir déjà fini Monster. Un manga qui aborde des sujets assez sombres, qui nous touche par tous les sens, mais tout en nous tenant hors de la déprime (façon Rémi sans famille), c’est exactement ce que je cherchais.

    Autrement je n’ai jamais lu d’Ai Yazawa (par contre je lisais beaucoup les Tom-Tom et Nana, et Zola était pas mal mine de rien).

    Bref. Merci pour cette présentation complète. :multistar:



  • @beanobecher a dit dans Nana (manga) :

    MOI AUSSI J’ADORE ZOLA !

    (je mens)
    0_1509997160032_509b3b92-ba16-476e-83f6-7bec52e258e7-image.png

    Nana, évidement que j’en ai déjà entendu parlé. Et il est apparement très aimé. C’est ce que je me disais jusqu’à maintenant, mais après avoir lu ton descriptif je dois avouer cette fois j’ai VRAIMENT envie de lire ce manga.
    Je pensais que ça devait être un shojo ordinaire avec des amoureux hétéro, LE truc qui ne m’intéresse pas (sauf exceptions).

    Un shojo avec du drama, et des sujets sérieux quoique glauques, ça me tente.
    Et comment !
    Outre ta présentation, j’étais justement à la recherche d’un manga dans ce genre, triste d’avoir déjà fini Monster. Un manga qui aborde des sujets assez sombres, qui nous touche par tous les sens, mais tout en nous tenant hors de la déprime (façon Rémi sans famille), c’est exactement ce que je cherchais.

    Autrement je n’ai jamais lu d’Ai Yazawa (par contre je lisais beaucoup les Tom-Tom et Nana, et Zola était pas mal mine de rien).

    Bref. Merci pour cette présentation complète. :multistar:

    Ouaip, par contre les relations sont hétéro.
    Mais l’amitié fusionnelle et assez particulière entre Nana et Nana est une forme d’amour. Sans parler bien sûr des jeux de fanservice de Ren et Shin, et de l’amour/fangirlism de Misato pour Nana.

    Par contre… Hum… Comment dire… Si tu veux éviter la dépression, ne lis pas Nana XD.
    Non j’exagère, mais il y a des passages vraiment tristes.



  • Je l’ai lu il y a quelques années, et j’avais beaucoup aimé aussi, mais surtout les premiers tomes.



  • On avait un peu parlé de la série animée ici sinon.



  • @sylareen a dit dans Nana (manga) :

    Par contre… Hum… Comment dire… Si tu veux éviter la dépression, ne lis pas Nana XD.
    Non j’exagère, mais il y a des passages vraiment tristes.

    Bah justement ça faisait parti de ce que je recherchais.
    Pour les trucs hétéros je m’y attends du coup, mais si c’est pas trop trop love story hétéro ça va, en plus s’il y a du sous-entendu yuri c’est amplement bon. B)



  • Je pensais au roman de Zola du coup :lol:
    Bah ça a l’air vraiment sympa.



  • @peanou a dit dans Nana (manga) :

    Je pensais au roman de Zola du coup :lol:
    Bah ça a l’air vraiment sympa.

    Mdr c’est pour ça que j’ai précisé (manga) dans le titre.
    Et franchement oui, c’est sympa ^^.


  • Team

    vu grâce à @braid :cesara:



  • @knut a dit dans Nana (manga) :

    vu grâce à @braid :cesara:

    Et ? Tu as aimé ?


  • Team

    @sylareen oui j’ai trouvé que c’était assez prenant


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.