Gantz



  • Keï Kurono et Masaru Kato, deux lycéens comme les autres, se font écraser sur une rame de métro alors qu’ils aidaient un sans-abri. Alors qu’ils se croient morts, ils sont téléportés dans un mystérieux appartement où se trouve une étrange boule noire en compagnie d’autres personnes venant également de “mourir”.

    Tandis que tous tentent de comprendre comment ils sont arrivés là et comment en partir, la mystérieuse sphère noire les somme d’éliminer “l’homme poireau”



  • AARGHHHH !!
    Un de mes manga préférés, facilement dans mon top 3, et tu n’écris que 6 pauvres lignes ?!!
    Mais il y a tellement à dire sur ce manga ! Ohhh bon sang, je vais rectifier ça ^^.

    Gantz est un manga de Hiroya Oku, en 37 tomes. Et ce manga est tellement bien… Comme j’ai dit, c’est un de mes préférés. EN REVANCHE ! L’adaptation en anime est une bouse infâme. Ne la regardez pas, par pitié ! Quant aux films, je n’ai vu que le premier. Et comment dire… Je ne pensais pas que c’était possible de faire pire que l’anime, mais en fait si…
    Donc Gantz c’est LE MANGA ou rien. Pitié, n’insultez pas cette oeuvre en regardant l’anime…

    Donc Gantz… Comment évoquer Gantz sans montrer d’image de son style graphique assez particulier.
    text alternatif
    text alternatif
    text alternatif
    Style qui a d’ailleurs pas mal évolué, si on compare le début et la fin :
    text alternatif

    Je préfère prévenir tout de suite, Gantz c’est gore. Il y a de l’hémoglobine et d’autres humeurs à toutes les sauces, et du sexe aussi, parfois. Des pin up, souvent, sur les pages interchapitres et puis certains personnages.

    Spoiler
    text alternatif
    text alternatif
    text alternatif
    text alternatif

    Mais ça serait dommage de réduire Gantz à du sang et du sexe, alors qu’il y a tellement plus.
    Même si ça parait bien bourrin au premier abord (et ça l’est hein, on ne va pas se voiler la face), c’est très psychologique.
    Le héros, Kei Kurono, n’est PAS un héros justement. C’est juste un lycéen banal, blasé et limite connard sur les bords, qui se retrouve impliqué dans des trucs qui le dépassent. Et qui dépassent le lecteur, tout au long du manga. On ne découvre ce qu’est Gantz qu’en même temps que les personnages, c’est à dire au compte goutte.
    D’ailleurs Kei n’est pas non plus comme les 99% de héros lycéens qui se retrouvent impliqués dans des histoires de ouf, chose qu’on retrouve trèèèès souvent dans les mangas (par exemple Death Note, dont on parlait sur un autre topic. Ou Zatchbell tiens, pour prendre un autre exemple très sympa). Ici on n’est pas dans un shonen, mais dans un seinen. C’est plus mature, plus réaliste. Kei n’est pas un héros dans l’âme, c’est vraiment juste un pauvre type balancé là dedans, et qui cherche à se démerder comme il peut.
    text alternatif
    text alternatif
    Bon Kei n’est pas le seul héros en fait. Il y a aussi Masaru Kato. Kato est beaucoup plus un héros que Kei justement, car il essaie tout le temps d’aider les gens, il est profondément gentil. D’ailleurs c’est ce qui va causer leur mort, à lui et Kei, et leur apparition dans la chambre de Gantz, puisqu’ils meurent écrasés par un métro en essayant de sauver un clochard tombé sur la voie.
    text alternatif

    Qu’est-ce que c’est Gantz, justement ? C’est dur à dire sans spoiler, donc je vais me contenter du minimum.
    Il y a une boule noire, en plein milieu d’un appartement vide. Cette boule noire est surnommée Gantz par les gens qui sont amenés dans la chambre. Certaines personnes (et aussi des animaux parfois) meurent, mais elles se retrouvent téléportées dans cette chambre, sans savoir pourquoi ni comment. Plusieurs personnes attendent, incapables de sortir : ni la porte, ni les fenêtres ne s’ouvrent. Il n’y a rien, à part cette boule noire.
    text alternatif
    Puis à un moment, une musique d’émission de gym se fait entendre. Un message s’affiche sur la boule :
    “Votre minable vie est terminée… ce que vous ferez dans la suivante ne regarde que moi car telle est ma logique”.
    Un nouveau message s’affiche, ainsi qu’une photo. Gantz leur demande de tuer le martien poireau :
    text alternatif
    Les côtés de la boule s’ouvrent, révélant des armes noires qui ressemblent à des jouets, et des valises avec les noms des gens présents marqués dessus, et à l’intérieur des combinaisons très moulantes. Mais surtout, l’ouverture de la boule révèle à l’intérieur un homme nu et chauve, branché à la boule, qui ne réagit pas si on lui parle ou si on le touche.
    text alternatif

    Les gens sont en mode “wtf”. Ils ne comprennent pas ce qu’il se passe. Un canular ? Une caméra caché ? Une émission de télé ? Mais soudain ils sont à nouveau transportés à l’extérieur.
    text alternatif

    Ils doivent donc tuer le martien poireau, sans savoir pourquoi ni pour qui. Ils n’ont pas le choix : s’ils s’éloignent du périmètre, une bombe dans leur tête explose. Ils apprendront aussi qu’il y a une limite de temps.
    A la fin de chaque mission, ils sont à nouveau transféré dans la pièce et obtiennent des “points”. Gantz affiche leur portrait ainsi qu’un surnom, et le nombre de point obtenu, selon ce qu’ils ont fait pendant la mission.
    Il parait qu’au bout de 100 points, on est libéré. En attendant, ils peuvent partir mais seront à nouveau transféré pour la prochaine mission, sans savoir quand.

    Pour se battre, ils ont certaines armes :
    La combinaison, qui donne une force et une résistance surhumaine à son porteur, mais qui a des limites.
    text alternatif
    text alternatif

    Le X-gun et le X-shotgun (la version fusil de précision) qui font exploser leur cible.
    text alternatif
    text alternatif

    Mais aussi le Y-gun, qui “envoie”. La cible est “envoyée” on ne sait où. Ca se passe comme le transfert dans et hors de la chambre : un laser vient transporter la cible peu à peu. C’est l’arme préférée de Kato, parce qu’elle ne tue pas.
    text alternatif

    Donc bien sûr, c’est un manga avec beaucoup d’action et de combats. Les gantzers doivent se battre contre des “martiens”, souvent à grand renfort d’hémoglobine. C’est un manga très violent, et aucun perso n’est à l’abri de mourir.

    Mais comme je l’ai dit, il y a quand même une grande part de psychologie. Le développement des personnages (en particulier celui de Kei) est très intéressant. Les personnages sont assez réalistes, aucun n’est une espèce de héros imbattable, preux et tout. Ils ont des réactions humaines face à l’horreur dans laquelle ils sont plongés et face à l’incompréhension de ce qui leur arrive. Car comme je l’ai dit, les personnages ne savent pas ce qui leur arrive. Sont-ils morts ou pas ? Pourquoi doivent-ils combattre des martiens ? Et ces martiens, ce sont des aliens ou autre chose ? Qui est Gantz ? Que se passe-t-il si on arrive à 100 points ? Qui sont les gentils et les méchants ? Parce que quand on voit le pauvre martien poireau qui n’a rien demandé à personne se faire tuer, bah on se pose la question. Est-ce que les martiens doivent vraiment être tués ? De toute façon les gantzers n’ont pas le choix, sinon c’est eux qui meurent.
    Il y a pas mal d’autres mystères dans le manga, qui seront éclaircis au fur et à mesure.
    text alternatif
    text alternatif

    Il y a de l’action, du gore, du sexe, mais aussi des moments dramatiques, de l’émotion, de l’amour. J’ai pleuré en lisant ce manga, par moment. Les personnages sont attachants et on a souvent peur pour eux. Il y a des retournements de situation dans tous les sens, des moments épiques, des moments tragiques. Ce manga est un mindfuck total.
    Les aliens sont bizarres, parfois effrayants. On ne sait jamais à quoi s’attendre.
    text alternatif
    text alternatif
    text alternatif
    text alternatif

    Ce manga est vraiment un de mes préférés. Je l’ai lu et relu, c’est toujours aussi bien, aussi poignant, aussi épique, aussi triste, aussi intense.
    Mes personnages préférés sont Kei et Tae.
    text alternatif

    text alternatif
    text alternatif



  • @sylareen Nee-chan, c’est pourquoi aucun ne sera un meilleur sempai que toi. Merci d’avoir rendu justice.

    Oh non Tae. ,é_è

    Moi qui n’a aucun problème avec le gore, mais un bien profond avec le sexuel et l’érotisme, j’aurai pu fermer le premier tome au bout de quelques chapitres, mais les mystères qui résident dans cette histoire (rien que ça), l’évolution des personnages, et le côté badass mais épouvantable dans lequel les personnages essaient de se débattre, et cet espoir en eux, leur force, ou même leur amour, qui vient contrer ça.

    J’ai trouvé les tomes à la bibliothèque. :happy-10:



  • @Sylareen Dire que c’est grâce à toi que j’ai découvert ce manga qui entre également facile dans mon top 3.

    C’est dur mine de rien de trouver quels personnages peuvent être mes préférés, mais je pense que je vais porter mon jugement sur Izumi.

    text alternatif



  • @beanobecher a dit dans Gantz :

    @sylareen Nee-chan, c’est pourquoi aucun ne sera un meilleur sempai que toi. Merci d’avoir rendu justice.

    Oh non Tae. ,é_è

    Moi qui n’a aucun problème avec le gore, mais un bien profond avec le sexuel et l’érotisme, j’aurai pu fermer le premier tome au bout de quelques chapitres, mais les mystères qui résident dans cette histoire (rien que ça), l’évolution des personnages, et le côté badass mais épouvantable dans lequel les personnages essaient de se débattre, et cet espoir en eux, leur force, ou même leur amour, qui vient contrer ça.

    J’ai trouvé les tomes à la bibliothèque. :happy-10:

    Merci ma Dydy-chan, ça me touche :3
    Je suis contente que tu aies réussi à passer outre cette première impression de gore/sexe et que tu aies accroché à l’histoire ^^.
    Qui est ton perso préféré ?

    @kaernel a dit dans Gantz :

    @Sylareen Dire que c’est grâce à toi que j’ai découvert ce manga qui entre également facile dans mon top 3.

    C’est dur mine de rien de trouver quels personnages peuvent être mes préférés, mais je pense que je vais porter mon jugement sur Izumi.

    text alternatif

    Ahhh Izumi <3 C’est sans doute mon personnage préféré aussi, à part Kei et Tae.



  • @sylareen a dit dans Gantz :

    Ahhh Izumi <3 C’est sans doute mon personnage préféré aussi, à part Kei et Tae.

    Il est trop classe ça doit être pour ça :)

    text alternatif



  • @sylareen Ah oui, les personnages peuvent être attachants mais hélas vite disparaître. Kei est un perso’ sympa malgré ses défauts, Kato est bien le type héros modèle rassurant (et sa disparition n’est pas rassurante). Je ne pense pas avoir assez lu pour dire quel est mon perso’ préféré, en plus les rapports avec les perso’ sont vraiment peu habituels !



  • @kaernel a dit dans Gantz :

    @sylareen a dit dans Gantz :

    Ahhh Izumi <3 C’est sans doute mon personnage préféré aussi, à part Kei et Tae.

    Il est trop classe ça doit être pour ça :)

    text alternatif

    text alternatif
    Et aussi parce que j’adore les personnages aux longs cheveux noirs lol. Mais Izumi est un personnage vraiment intéressant dans son développement. Son histoire est même plus intéressante que celle de Nishi.

    @beanobecher a dit dans Gantz :

    @sylareen Ah oui, les personnages peuvent être attachants mais hélas vite disparaître. Kei est un perso’ sympa malgré ses défauts, Kato est bien le type héros modèle rassurant (et sa disparition n’est pas rassurante). Je ne pense pas avoir assez lu pour dire quel est mon perso’ préféré, en plus les rapports avec les perso’ sont vraiment peu habituels !

    Ne spoile pas trop, malheureuse ^^
    Tu en es où dans le manga ?



  • @sylareen a dit dans Gantz :

    Et aussi parce que j’adore les personnages aux longs cheveux noirs lol.

    C’est pas pour rien que tu m’as choisi XD



  • @soraa a dit dans Gantz :

    Tandis que tous tentent de comprendre comment ils sont arrivés là et comment en partir, la mystérieuse sphère noire les somme d’éliminer “l’homme poireau”

    Tain, les Japonais et les high concepts…



  • @stabban a dit dans Gantz :

    @soraa a dit dans Gantz :

    Tandis que tous tentent de comprendre comment ils sont arrivés là et comment en partir, la mystérieuse sphère noire les somme d’éliminer “l’homme poireau”

    Tain, les Japonais et les high concepts…

    Ca parait complètement farfelus et débile, mais c’est normal.
    Les martiens de Gantz sont tous bizarres. Cette première mission permet en plus d’annoncer le ton du manga. Le martien poireau est un pauvre gamin (alien ?) à la tête de poireau, qui aime les poireaux. Il vit dans une banlieue tranquille, il n’a rien demandé à personne. Et il se fait sauvagement assassiner sans comprendre pourquoi, en suppliant pour sa vie.
    Bon c’est un peu du spoil, mais c’est le premier tome, donc je me permet quand même :

    Spoiler
    Ensuite le père veut juste venger son fils :
    text alternatif

    Donc ça donne le ton. D’ailleurs martien poireau n’est sans doute pas le vrai non de ces aliens. C’est juste Gantz qui les appelle comme ça, mais il donne des surnoms à tout. Et même s’ils ont un physique particulier, ce ne sont pas des poireaux.



  • Nan mais moi j’admire ça dans la BD japonaise, le coté completement fou dans le postulat de départ de bien des bédés. C’est un peu des maîtres dans le coté narration folle. Apres j’ai du mal avec le coté on dessine des asiatiques avec des traits d"occidentaux



  • @stabban a dit dans Gantz :

    Nan mais moi j’admire ça dans la BD japonaise, le coté completement fou dans le postulat de départ de bien des bédés. C’est un peu des maîtres dans le coté narration folle. Apres j’ai du mal avec le coté on dessine des asiatiques avec des traits d"occidentaux

    Justement ce n’est pas trop le cas dans Gantz :
    text alternatif
    Ils ont des têtes de japonais.



  • @stabban a dit dans Gantz :

    Nan mais moi j’admire ça dans la BD japonaise, le coté completement fou dans le postulat de départ de bien des bédés. C’est un peu des maîtres dans le coté narration folle. Apres j’ai du mal avec le coté on dessine des asiatiques avec des traits d"occidentaux

    Ils n’ont pas plus des traits occidentaux qu’asiatiques, en fait. Les grands yeux ça vient des vieux dessins-animés occidentaux, mais pas du type ethnique. Et les Japonais sont parfois dotés de yeux ronds (au moins en forme de demi-lune).



  • @Sylareen

    Il se situe pour moi derrière la cinquième, sixième place xD même si je ne l’ai pas lu. Juste regardé. Tu donnes envie de le lire du coup. Je crois que l’histoire est bien plus énorme dans le mangas. D’ailleurs je pense qu’Izumi n’apparait pas dans l’anime ? Il me dit rien.

    Au début mon préféré c’était Kato, puis après je me suis trop attaché à Kei xD
    La première fois que j’ai vu l’anime, ça m’a fait trop délirer. Trop envie de savoir ce qui va se passer

    Il y a vraiment des mangas comme ça :couetteaffole: une histoire qui surprend et des personnages auxquelles on s’attache vite.



  • @soraa a dit dans Gantz :

    @Sylareen

    Il se situe pour moi derrière la cinquième, sixième place xD même si je ne l’ai pas lu. Juste regardé. Tu donnes envie de le lire du coup. Je crois que l’histoire est bien plus énorme dans le mangas. D’ailleurs je pense qu’Izumi n’apparait pas dans l’anime ? Il me dit rien.

    Au début mon préféré c’était Kato, puis après je me suis trop attaché à Kei xD
    La première fois que j’ai vu l’anime, ça m’a fait trop délirer. Trop envie de savoir ce qui va se passer

    Il y a vraiment des mangas comme ça :couetteaffole: une histoire qui surprend et des personnages auxquelles on s’attache vite.

    Le début de l’anime est fidèle au manga. Mais au bout de quelques missions, ça part en couille sur un truc qui n’a RIEN A VOIR avec le manga, et ça se termine comme ça >.>
    Dans le manga il y a beaucoup plus de missions (il y a 37 tomes, imagine quoi). Il y a des révélations de ouf, des retournements de situation, bien plus de personnages (dont tout un groupe de personnages très très TRES charismatiques qui apparaissent vers le tome 8, et qu’on ne voit pas dans l’anime. Pourtant Gantz commence vraiment à partir du tome 8. C’est vraiment là qu’on comprend toute la badassitude de ce manga, et les personnages sont tous énormes.).
    Izumi n’est pas dans l’anime non, et pourtant il a un rôle fondamental (en lien avec ce tome 8 justement).
    Je met quelques uns de ces persos en spoiler. Normalement ça ne spoile pas trop, c’est juste leurs tronches quoi. Mais si jam![ais tu ne veux pas voir.

    Spoiler
    text alternatif
    text alternatif
    text alternatif
    text alternatif
    text alternatif

    Franchement, lit le manga. Il vaut vraiment le coup. Je ne vais pas te spoiler, mais sache que dans le manga on en apprend beaucoup sur ce qu’est Gantz. Chose qu’on ne voit pas dans l’anime. Il y a vraiment beaucoup de révélation. Par exemple, je ne me souviens pas si dans l’aime on voit ce qu’il se passe quand quelqu’un atteint les 100 points. Dans le manga on le voit. Ca devient même un élément scénaristique très important. Et il y a plein d’autres choses relatives à Gantz qu’on ne voit pas dans le manga.

    Par exemple ce simple mot : Katastrophe. Je ne t’en dis pas plus ^^



  • Tu me met l’eau à la bouche. Je te remercierais plus tard ^^
    @Sylareen



  • Oui franchement, ça vaut vraiment le coup. J’ai rarement lu un manga aussi prenant. Ce n’est pas pour rien qu’il est parmi mes préférés ^^.


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.