Nos prédictions moisies pour 2022 en politique


  • Team

    Après les élections présidentielles et législatives de 2017, et les premiers mois de la présidence Macron et sa majorité LREM, on sent que le paysage politique est encore très morcelé et difficile à lire.
    Certains ont déjà 2022 dans le viseur, alors qu’il est assez compliqué de savoir ce qui peut bien se passer d’ici cette prochaine échéance.

    Alors je vous propose que l’on fasse quelques prédictions pour la présidentielle et les législatives de 2022 : quels seront les partis politiques encore en place? Qui sera sur le devant de la scène? Comment se terminera ce premier mandat de Macron?
    Éventuellement, on peut aussi faire quelques pronostics pour les élections intermédiaires (européennes, municipales, régionales…).

    Je sais que nos prédictions seront sans doute fausses pour la plupart, mais ça n’empêche pas de discuter, voire de s’amuser un peu.



  • Ché pa jé pa mes cartes de tarot dsl.
    En 2022, dans 5 ans, rolala ça va faire bizarre d’y être. Je pense que je serais en phase de conquérir le monde donc cha va.

    Je pense que soit on aura réussi à régler des vieux soucis, soit qu’on aura remué le couteau dans quelques plaies.


  • Team

    Mes prédictions :

    • Macron rate complètement son mandat, mais il se représente quand même, contrairement à Hollande
    • Le PS ne réussit jamais à renaitre, il existe encore en tant que parti, et présente quand même un candidat inutile à la présidentielle, mais il ne jouera pas de rôle majeur
    • LR s’en sort plutôt bien, il reste à son niveau “normal” pendant tout le mandat, et a des chances de gagner
    • La FI est le principal parti d’opposition, il a des chances de gagner aussi
    • Le FN a baissé, même s’il est encore capable de sortir un bon score, il n’est plus du tout question qu’il revienne au second tour

    Ma prédiction sur les résultats :

    • Le candidat LR en tête
    • Mélenchon deuxième
    • Macron éliminé au premier tour
    • Le Pen humiliée avec 10%
    • Le PS loin derrière

    Et au second tour, Mélenchon gagne.



  • Pas besoin de prédire l’avenir pour se douter que rien n’aura changé. J’sais d’ailleurs pas combien d’électrochocs il faudra encore pour que l’on voit poindre un début de changement, ce qui est assez désespérant.



  • 2022 c’est demain, mais à la fois trop lointain pour faire des projections pertinentes tellement le marigot politique se tranforme à volonté et à court-terme comme des Barapapas au gré des alliances et des désalliances avec de multiples passerelles d’intérêts qui alternent de “entre-nous” un jour, puis “contre-nous” le lendemain, quitte à renier leurs valeurs tant que la place convoitée est bonne au fil de l’eau et des opportunités qu’elle soient égotiques ou de rente.

    (sans parler d’événements géopolitques majeurs croquignolesques et abracadabrantesques pouvant intervenir, par exemple dans la Maison des Secrets, Koh-Lantha ou Danse avec les Stars, ce à quoi les électeurs sont très attachés et sensibles).

    Je défie quiconque, qu’il soit sondeur avec des agorithmes surpuissants d’instituts ou des experts médias de sortir quoi que ce soit de leurs châpeaux qui tienne la route aujourd’hui.

    Quant à Méluche, il aura 71 ans cette année-là. Il a beaucoup donné et je pense qu’il prendra ses distances mais restera en arrière-plan de campagne sans être atone de conseils.

    FI n’est pas que lui et il le sait, ils sont nombreux à prendre le leadership en suite cohérente avec la philosophie du mouvement (vu que les gens ont bizarrement besoin d’un “chef”, c’est bizarre mais c’est animal).

    J’ai une personne en tête…



  • En 2022 la droite va reprendre les rênes du pays, sous la houlette d’une droite pure et dure, rejoint par les macronistes honteux et déçus, après avoir asséné dans les médias que le pays à été dirigé pendant 20 ans par la gauche et les communistes. Un panel de lois anti-sociaslisme sera ordonné dans la foulée afin de préserver les français de leurs mauvais penchants. Pour la première fois l’extrême droite rentrera dans le gouvernement par le biais d’un nouveau mouvement créé par des ex-frontistes.



  • Pas la moindre idée.
    Peut-être Macron réélu dans un concensus mou et effectivement le PS très absent.
    Mais sincèrement ça me parait difficile de savoir, ça dépend tellement des candidats qui représenteront les partis.



  • Ahah le jeu de politique fiction.
    On l’avait fait pour 2017 on s’est tous planté.

    Bon je prono les candidats :

    • Marine Le Pen (FN)
    • Florian Philippot (LP)
    • Nicolas Dupont-Aignant (DLR)
    • François Asselineau (UPR)
    • Laurent Wauquiez(LR)
    • Emmanuel Macron (EM!)
    • un no name du PS (PS)
    • Benoit Hamon (le truc de Benoit Hamon)
    • Jean-Luc Mélenchon (FI)
    • Nathalie Arthaud (LO)

    Je pense que cette éléction sera une grande première car on aura plus de candidats de droite que de gauche.

    Je ne met pas de candidat NPA car j’ai l’impression qu’ils prennent conscience de la nécessaire unité maintenant qu’on a un vrai mec qui peut gagner.



  • @aurel a dit dans Nos prédictions moisies pour 2022 en politique :

    J’ai une personne en tête…

    C’est qui c’est qui ? :faim:

    Moi aussi je pense que JLM peut passer la main y’a des jeunes très bon et Macron a permi de dédramatiser la fonction présidentielle, maintenant même quelqu’un de très jeune peut y accéder.

    Mais je pense qu’il va y aller quand même parce que niveau campagne, débats, gestion de meeting, ça reste le best qu’on a.



  • @Madarjeen le truc c’est que t’oublie Benoit Hamon.
    Il ne souffrira pas de l’effet PS en 2022, il aura une bonne image, il sera pas diabolisé comme Mélenchon.

    Moi je te dis, méfie toi de Hamon, il va se représenter après sa traversée du désert et cette fois JLM ne pourra pas lui piller son éléctorat.



  • @carcha a dit dans Nos prédictions moisies pour 2022 en politique :

    Moi aussi je pense que JLM peut passer la main y’a des jeunes très bon

    FI aurait tout à y gagner, et pourtant je ne suis pas pour le programme FI mais Mélenchon me donne une très mauvaise image de ce parti, et dans mon entourage je ne suis pas le seul à penser ça (même parmi certains qui ont pu voter pour lui au premier tour).
    Personnellement je ne crois pas une seconde qu’il passera malgré tout la main. Il a une trop grosse estime de sa personne et si FI pouvait gagner il aurati trop la haine de pas être président



  • J’ai voté Mélenchon et j’aimerais aussi qu’il passe la main. Il donne une mauvaise image de son parti et de son programme, et puis franchement ça fait plus de 30 ans qu’il est en politique, lui aussi c’est un dinosaure de la politique.

    Si Melenchon se représente en 2022 je voterais Hamon, maintenant qu’il n’est plus au PS c’est différent.

    Pour les prédictions, c’est pour l’instant impossible à faire mais par pitié, j’espère qu’on ne va pas se taper Wauquiez, ça serait une catastrophe… :-( Il est bien plus dangereux que Fillon et Sarkozy, c’est flippant.



  • Macrasse réélu il n’a rien fait d’exceptionnel mais “il est beau il est jeune” donc vous comprenez c’est important!!!



  • @jackasse Mais franchement, si Macron arrive à faire un mandat pas trop catastrophique, je me demande s’il n’aura pas une chance d’être réélu. Parce que les seuls oppositions qu’il a sont Mélenchon et Wauquiez, et ces deux-là sont quand même bien diabolisés en dehors de leurs électorats. J’ai du mal à imaginer Mélenchon ou Wauquiez gagner face à Macron au second tour…



  • @julius a dit dans Nos prédictions moisies pour 2022 en politique :

    @jackasse Mais franchement, si Macron arrive à faire un mandat pas trop catastrophique, je me demande s’il n’aura pas une chance d’être réélu. Parce que les seuls oppositions qu’il a sont Mélenchon et Wauquiez, et ces deux-là sont quand même bien diabolisés en dehors de leurs électorats. J’ai du mal à imaginer Mélenchon ou Wauquiez gagner face à Macron au second tour…

    Non mais oui totalement et surtout les gens ont envie de continuité. Pour peu que dans 5 ans ses mesures marchent (reprise de l’emploi, plus de pouvoir d’achat) c’est gagné, et il malin donc il est capable d’y arriver!



  • Il y arrivera sur l’emploi, pas le pouvoir d’achat.
    Toute la logique c’est de transformer des chomeurs en travailleurs précaires.
    Donc chomage :arrow_lower_right: , mais précarité :arrow_upper_right:

    C’est la dessus que ça va se jouer d’ailleurs, la précarisation, la socéité à deux vitesse, ce sera un thème majeur de cette future campagne.



  • Je confirme: faut pas zapper Hamon, faut pas zapper les écologistes. Et perso’ je doute que Macron repasse s’il déçoit beaucoup. Avec ça la sphère politique va changer et certains ne pourront plus, genre Mélenchon.

    Trump voudra faire la guerre avec Kim, ils vantent mutuellement leurs gros jouets (aka des armes surpuissantes, vous vous doutez qu’à leur âge la puissance n’est plus partout…), mais à force d’aborder des communs qu’ils aiment tant, et se sentant mieux compris entre-eux que par n’importe qui d’autre, ils finissent par céder et couchent ensemble. Honteux de leur homosexualité naissante (quoique presque mature déjà), ils continuent à faire genre, mais ça s’apprend vite et par divers choses incroyables ils finissent ensemble, mariés, alternant leur vie commune entre belles résidences californiennes et villa orientales. Alors ils dominent peu à peu le monde, soumis à leur puissance, mais quand ils approchent de la Russie les choses ne deviennent plus si simples.
    En effet c’était plus marrant de bouffer tout le Moyen-Orient, cassé après daesh (alors dissolue). Le pays de Poutine est un éternel monstre, et les gens ont la réputation universelle d’être fêlés. Ils dansent en faisant bouger leur jambes comme de la guimauve et en se pétant des bouteilles de vodka sur le crâne. Rien n’arrête un Russe.
    Poutine devient la belle parfaite, le fantasme ultime, Trump, toujours aussi coureur de jupon, vieux cochon, veut passer le temps avec, mais le bridé coréen est jaloux.
    la suite en 2023


  • Team

    Quelques jours après l’élection de Macron, je m’étais demandé s’il allait être le premier président à être capable de se faire réélire après un quinquennat (chose devenue quasiment impossible depuis qu’on demande au président de défendre son bilan, alors qu’avant il lui suffisait d’attaquer le bilan du Premier ministre de cohabitation).
    Avec les mois qui passent, je me dis qu’en fait, Macron est bien à peu près comme ses prédécesseurs. Donc je ne sais pas bien comment il pourrait défendre son bilan qui sera forcément très critiqué.

    Il a la possibilité de jouer sur le culot. En gros, il peut toujours faire croire que s’il n’a pas pu faire tout ce qu’il voulait, c’est parce qu’il y avait encore une trop grande partie de “l’ancien monde” qui était présente, et que pour qu’il puisse mener à bien toutes ses réformes, il faut dégager tout ce qui était là avant, pour ne mettre que lui et ses potes au pouvoir. Ça peut marcher.

    Mais personnellement, je pense que le problème du quinquennat reste un trop gros handicap pour un président sortant.



  • @madarjeen a dit dans Nos prédictions moisies pour 2022 en politique :

    Quelques jours après l’élection de Macron, je m’étais demandé s’il allait être le premier président à être capable de se faire réélire après un quinquennat (chose devenue quasiment impossible depuis qu’on demande au président de défendre son bilan, alors qu’avant il lui suffisait d’attaquer le bilan du Premier ministre de cohabitation).
    Avec les mois qui passent, je me dis qu’en fait, Macron est bien à peu près comme ses prédécesseurs. Donc je ne sais pas bien comment il pourrait défendre son bilan qui sera forcément très critiqué.

    Il a la possibilité de jouer sur le culot. En gros, il peut toujours faire croire que s’il n’a pas pu faire tout ce qu’il voulait, c’est parce qu’il y avait encore une trop grande partie de “l’ancien monde” qui était présente, et que pour qu’il puisse mener à bien toutes ses réformes, il faut dégager tout ce qui était là avant, pour ne mettre que lui et ses potes au pouvoir. Ça peut marcher.

    Mais personnellement, je pense que le problème du quinquennat reste un trop gros handicap pour un président sortant.

    Ce mec est un sociopathe. :cry:


  • Team

    @beanobecher Qui? Macron ou moi? :lol:


Se connecter pour répondre
 

Il semble que votre connexion ait été perdue, veuillez patienter pendant que nous vous re-connectons.